Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 19 août 2022
Antananarivo | 22h37
 

Politique

Législatives anticipées

Election de proximité en faveur de la régionalisation

jeudi 23 août 2007

« Par rapport au précédent scrutin populaire, je ne relève aucun grand changement. L’institution des circonscriptions électorales cadre toujours avec le nombre de district. La seule différence est que de nouveaux districts ont été créé dans le Vakinankaratra et dans la Haute Matsiatra. L’autre différence aussi que je peux souligner est la réduction du nombre de sièges à pourvoir par rapport à la précédente Assemblée nationale. Est-ce que c’est le prix de l’amnistie fiscale ? Car la règle dans les finances publiques veut la concordance entre les recettes et les dépenses. Dès lors les recettes sont affectées par une amputation on doit obligatoirement diminuer les dépenses en fonction de l’ampleur du manque ». Ce sont les réactions de Olivier Rakotovazaha, cadre du parti MFM à la question de savoir ses appréciations du mode de scrutin. Quelque part il donne l’impression d’admettre que le régime est en train de tendre vers une simplification de sa gouvernance. En tout cas, le scrutin de liste majoritaire est moins compliqué par rapport au scrutin de liste au plus fort reste.

Aucun parachutage

Olivier Rakotovazaha ne s’est pas lancé dans la course au Palais de Tsimbazaza. Il s’est soumis à la ligne et les principes observés par le parti MFM. Il s’agit en effet d’élection de proximité dans laquelle c’est la base du parti lui-même qui est concernée. Donc c’est la cellule de base qui choisit et propose les candidats que le parti aligne à cette course. En fonction des réalités et des rapports de force dans les régions et districts, le MFM peut se constituer une liste à part entière ou conduire ou faire partie de la liste de l’Alliance libérale pour la régionalisation (ALDR). Ou encore négocier et composer avec des opérateurs comme c’est le cas à Ambohidratrimo. En tout cas, la liste MFM propre est présente à Antsalova ou encore à Ambanja. L’idée générale qui anime le MFM demeure toujours l’ouverture pour développer les régions. L’alliance ALDR est présente dans 25 circonscriptions électorales.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS