Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 08h52
 

Santé

Lutte contre le paludisme

Élaboration du Plan stratégique 2013 – 2018

mercredi 16 novembre 2011 | Haingo

Le paludisme reste un problème de santé publique, étant encore la
première cause de mortalité hospitalière à Madagascar selon
l’annuaire statistique de la santé ; et ce au cours de ces deux
dernières années, c’est à dire en 2009 et 2010 souligne-t-on. C’est
dans cette optique que le ministère de la Santé et l’Organisation
mondiale de la santé (OMS) en partenariat avec le programme Roll Back
Malaria (RBM) ont organisé un atelier qui consiste à revoir les
stratégies dans le processus d’élimination de cette maladie dans le
pays. L’atelier a débuté ce 15 novembre et va se tenir pendant trois
jours. Y participent des chercheurs, des experts en élimination et des
acteurs professionnels issus des organismes nationaux . L’objectif est
de fournir au programme national de lutte contre le paludisme et aux
partenaires des recommandations et des options techniques pour la mise
à jour des documents stratégiques afin d’accélérer le contrôle du
paludisme vers sa pré-élimination.

Le docteur Ramarosandratana Benjamin, directeur du Programme national
de lutte contre le paludisme au sein du ministère de tutelle a
expliqué qu’au cours de ces dites dernières années, on a enregistré
plus de 2000 cas de paludisme simple dans le pays tandis que les cas
de paludisme grave étaient au nombre d’environ 7000. Le nombre de
décès a augmenté entre 2009 et 2010. Il était de 348 en 2009 contre
375 en 2010. Cet atelier permettra ainsi aux participants de mettre à
jour la politique nationale de lutte contre cette maladie et le plan
stratégique 2013-2018 ainsi que le plan de suivi et d’évaluation. Ils
seront basés sur les audits et constatations sur les activités déjà
effectuées, mais également sur l’impact observé et les efforts à
fournir pour avancer à la pré-élimination, ainsi que sur les
opportunités présentées par les nouvelles technologies.

Ce directeur a ajouté qu’aucun changement ne sera effectué en ce qui
concerne l’actuel plan stratégique 2008-2012. Il s’agit tout
simplement dans l’immédiat de renforcer la réalisation des contenus de
ce plan. Entre autres, les campagnes de distribution à grande échelle
de moustiquaires imprégnées à efficacité durable et la nouvelle
politique de prise en charge avec les combinaisons thérapeutiques à
base d’artémisinine en impliquant le secteur privé. La
sensibilisation sur la réalisation des tests diagnostics et le
renforcement de l’intensification de l’utilisation des examens
microscopiques font aussi parties de ce plan.

Quant à l’élaboration du nouveau plan 2013-2018, elle sera faite à
partir des discussions sur les thèmes qui s’intitulent « revue de
l’état d’avancement de la mise en oeuvre des stratégies de lutte à
Madagascar », « concepts et directives de l’OMS sur la pré-élimination
 », « revue des profils épidémiologiques existant dans le pays » et « 
revue des stratégies par faciès opérationnel à Madagascar ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS