Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 16 novembre 2018
Antananarivo | 06h13
 

Société

Quartier

Edifices religieux de la Haute ville

vendredi 28 septembre 2007

La Haute Ville dont fait partie Andohalo est considérée comme le dépositaire de l’âme d’Antananarivo avec ses différents palais, ses églises en pierres de taille, ses vieilles demeures à colonnades, ses places. Chaque brique, chaque pierre est un morceau de mémoire. Même le vent souffle à l’oreille du passant les souvenirs que ces lieux renferment. Andohalo, ayant également une vocation culturelle, était et reste un haut lieu de spiritualité. L’endroit connaît une très forte concentration de temples. Les plus importantes confessions chrétiennes existantes à Antananarivo y cohabitent religieusement. Tour d’horizon.

JPEG - 36.7 ko
La Cathédrale de l’Immaculée Conception d’Andohalo.

Celle-ci se trouve à mi-chemin pour se rendre vers le Palais de Manjakamiadana. Ainsi, la cathédrale catholique, avec ses deux clochers de trente mètres de hauteur, a pris la place d’une ancienne chapelle plus modeste. Le père Alphonse TAIX a conçu l’édifice. Sa première pierre fut posée le 8 mai 1873. Un accident lors de sa construction était à l’origine de la mort du frère ouvrier qui se nommait Laborde. Il fit une chute mortelle de trente mètres de la tour ouest. La construction fût achevée le 17 décembre 1890. Cette Cathédrale de style gothique, décrétée « monument historique classé » en janvier 1964, en un témoin de l’histoire religieuse et politique de Madagascar. Le précédent souverain pontife, le Pape Jean Paul II, y a tenu une messe en 1989 et a annoncé la béatification du martyre de Victoire Rasoamanarivo. Cette béatification fut officialisée en août 1993 par le Vatican. Les effigies de deux personnages, à savoir Victoire Rasoamanarivo et le Pape Jean Paul II, se trouvent sur la devanture de la cathédrale. Devant celle-ci, le tombeau commémoratif du martyre de Victoire Rasoamanarivo est sous un autel qui sert de lieu de recueillement pour les croyants.

JPEG - 38 ko
Le Temple d’Ambohipotsy

Ce temple fut érigé à l’endroit où les Chrétiens malgaches ont été suppliciés durant le règne de Ranavalona I. Il a été bâti en 1863. C’est l’architecte anglais William Pool qui en fut le maître d’œuvre. L’inauguration eut lieu le 17 novembre 1868 en présence de la Reine Ranavalona II cette fois-ci et de son Premier Ministre.

JPEG - 36.8 ko
Le Temple d’Ampamarinana.

Ce temple protestant qui se situe à l’ouest du Palais de la Reine surplombe tout Mahamasina. A Ambohimanoro, en allant vers le Palais de la Reine.

JPEG - 42.5 ko
La Cathédrale Saint Laurent d’Ambohimanoro.

Quant à la Cathédrale anglicane, une imposante construction médiévale, elle fut érigée à l’entrée sud-est de la Place d’Andohalo, en 1883.

JPEG - 36.8 ko
Le Temple de la Paroisse protestante francophone.

Le Temple de la Paroisse protestante francophone, communément appelé Paroisse Internationale, et le Temple protestant d’Avaratr’Andohalo sont liés par l’histoire. Le second n’existait pas si le premier n’était pas réquisitionné à l’époque par Gallieni. Après le Poste de police, en empruntant la ruelle étroite en pavé, nous passons par le Temple protestant d’Avaratr’Andohalo avant d’arriver au Temple de la Paroisse protestante francophone. À l’époque de l’édification du Temple, l’ancien édit royal interdisait la construction en dur des demeures des vivants à l’intérieur de la ville. Le Temple se trouve à l’extérieur, mais à proximité des fortifications de vieille ville. Il est un des premiers temples d’Antananarivo. La première construction date de 1864 et est l’œuvre des pasteurs Rainitrimo et Ranaka. La Tour de briques a été inaugurée en 1892. Sous l’administration coloniale, Gallieni réquisitionna le bâtiment pour en faire la Poste cinq ans plus tard. Lorsque le bâtiment retourna à sa vocation première en 1903, il devint ce qu’il est jusqu’à présent : une paroisse internationale.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 146