Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 1er décembre 2020
Antananarivo | 18h25
 

Société

Luttre contre les viols

Ecoles publiques : sensibilisation sur les violences sexuelles

vendredi 13 novembre | Fano Rasolo

Suite à la recrudescence des cas de viol sur mineurs ces dernières semaines, une campagne de sensibilisation pour lutter contre les violences sexuelles faites aux enfants a été initiée par le Ministère de l’Education nationale et l’association Fitia de Mialy Rajoelina à l’École primaire publique (EPP) des 67 Ha Nord, à l’EPP et CEG d’Anosibe. Le choix de ces écoles n’est pas fortuit, vu qu’elles sont situées dans des quartiers densément peuplés et où des cas d’agression sexuelle sont souvent rapportés.

A travers un spectacle de marionnettes, les élèves ont été instruits à reconnaitre, prévenir et à dénoncer les violences ou abus sexuels rencontrés au quotidien.

« Nous n’accepterons jamais aucune agression sexuelle pratiquée sur les enfants. Tout cas de violence physique ou morale laisse à jamais un stigmate à vie sur la personne victime. Les enfants ont pleinement le droit de dénoncer tout type de violence et de maltraitance », a lancé Mialy Rajoelina, hier, lors de cette première campagne de sensibilisation.

Pour sa part Marie Michelle Sahondrarimalala, ministre de l’Éducation nationale, a mis l’accent sur la responsabilité des adultes dans la lutte contre ce fléau. « En tant qu’adultes conscients, nous avons le devoir de lutter et de protéger les enfants contre ces abus », a-t-elle affirmé.

Lors du dernier conseil des ministres, Andry Rajoelina lui même à inviter à les juges à sanctionner plus sévèrement les auteurs de viol d’enfants. De son côté, Le ministère de la Justice a décidé d’intervenir en mettant en place une Chaîne pénale anti-violence basée sur le genre (CPA-VBG). De même, il recommande à tout magistrat de placer sous-mandat de dépôt toute personne déférée au parquet pour ces genres de crime et ne la faire bénéficier ni de liberté provisoire, ni de réduction de peine en cas de condamnation.

53 commentaires

Vos commentaires

  • 13 novembre à 09:34 | arsonist (#10169)

    Violences contre des innocents .

    En ce 13 novembre , une pensée pour les victimes du terrorisme .
    Celles de 2015 .
    Celles des autres années .

    • 13 novembre à 11:09 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Arsonist,

      Il n’y a ni excuse ni justification ni tolérance possible contre les violences, les actes terroristes, les agressions physiques et culturelles, voire cultuelles, les tentatives réelles ou présumées d’élimination en vue de nettoyage ethnique et d’exclusion de la société…

      Toutes formes de domination et d’invasion visant à faire périr et à exclure de la vie sociale un groupe ou une entité restent aussi à bannir sans condition, et il en est de même de toutes tentatives visant à faire disparaître de l’humanité et de son histoire des traditions et manières de vivre qui ne portent pas atteintes ni à la sécurité ni à l’ordre public ni à la préservation de l ‘écosystème et habitat humain.

      Pour y arriver, il faudra aussi avoir le courage de dénoncer sans détour ceux qui avaient participé de près ou de loin dans ces actes et ayant entraîné l’apparition de conséquences déplorables et inadmissibles vécues et visibles dans le temps présent…

      On peut y citer entre autres, les Georges Bush, Barack Obama, Nicolas Sarkozy, Tony Blair…et quelques monarques du GCC…et bien entendu ces extrémistes religieux…

      En somme, une globalisation ne signifie pas invasion ni domination ni imposition ni exclusion…

  • 13 novembre à 10:01 | Shalom (#2831)

    C’est un peu bizarre qu’on sensibilise en premier les victimes ...

    • 13 novembre à 17:13 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Shalom

      13 novembre à 16:19 | Isandra (#7070) répond à Maxim ^

      vazahagasy taratasy,

      Venez visiter l’Isandra pour le constater, ce district plongeait dans l’insécurité totale, où les dahalos se sentaient les maîtres du lieu, il y a 2 ans de cela, maintenant, il est complètement pacifié.


      Je reçois tous les jours des nouvelles de cette région et rares sont les jours où tout est calme comme vous dites. Même pour les enterrements, on doit être discrets et ne pas s’attarder car les dahalo ne respectent même pas ça !

    • 13 novembre à 17:40 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Vazagasy Taratasy,

      Cela explique votre réaction ici, vos informations ne reflètent complètement pas à la réalité de notre district.

      Mon frère est encore là-bas au moment où on parle,...j’y était avant le confinement(Attention, c’est connecté !).

    • 13 novembre à 17:51 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      On peut confirmer ce compte rendu du gouverneur sur sa page facebook :

      https://www.facebook.com/photo?fbid=1481535728903109&set=pcb.1481537248902957

  • 13 novembre à 10:09 | Maxim (#5960)

    Izao fihetsiketsehana izao ve izany no hanaporofona ilay fananangana ny Birao CPA-VBG ?
    Inona no tena ambadika izany, sao dia fanahy inina natao ireo viol tato ho ato na natao ho fitaovana ?
    Misy afaka manome ny salanisa tao anatin’ny taona vitsivitsy ve ?

    • 13 novembre à 15:06 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Maxim

      13 novembre à 11:07 | Isandra (#7070)

      Maintenant, les autorités peuvent se pencher davantage sur les autres maux qui gangrènent notre société, car les grands banditismes se raréfient plus en plus, toutes les zones rouges sont presque libérées de dahalos.

      Chez nous dans l’Isandra, ny tany milamina,


      C’est ce que je disais dans un autre post : cette Isandra vit dans une région imaginaire et pas celle qui est sur la carte géographique !!!

    • 13 novembre à 16:19 | Isandra (#7070) répond à Maxim

      vazahagasy taratasy,

      Venez visiter l’Isandra pour le constater, ce district plongeait dans l’insécurité totale, où les dahalos se sentaient les maîtres du lieu, il y a 2 ans de cela, maintenant, il est complètement pacifié.

      Néanmoins, les militaires continuent de faire les patrouilles, vous pouvez croiser plusieurs 4*4 bondées des hommes tirailleurs.

  • 13 novembre à 10:43 | Isandra (#7070)

    La plus active dans cette lutte, c’est la mère de la nation, la belle intelligente première dame, une autre jeune dynamique avec son association Fitia :

    https://www.facebook.com/associationfitia/videos/1479959469059884

    • 13 novembre à 11:53 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      "Nous ne pouvons plus accepter ni tolérer ce qui se passe actuellement, au détriment des enfants innocents. Les impacts des violences, notamment des agressions sexuelles sur mineurs, laissent des séquelles à vie. Chacun d’entre-nous devons adopter des mesures et prendre des mesures pour y remédier ». Mialy Rajoelina l’a affirmé hier EPP 67Ha Nord et à l’EPP Anosibe, lors d’une série de sensibilisations sur la lutte contre les violences sexuelles. Cette descente constitue une sorte de guerre pour alléger, voire mettre fin à ce phénomène courant destructeur. « L’éducation est la base du changement. Les écoles servent de théâtre pour renforcer la lutte contre les violences à l’égard des enfants », ajoute la Première Dame, également Présidente de l’association Fitia et non moins Ambassadrice de lutte contre les VBG.

      Mialy Rajoelina s’est adressée aux enseignants, lesquels jouent un grand rôle dans l’éducation des élèves. « A travers votre métier, vous contribuez à un avenir meilleur tant des familles que de la Nation. Vous êtes également les premiers au courant du bonheur ou du malheur de vos élèves. Nous sommes ici pour vous épauler et vous pour vous porter assistance pour l’éducation de nos enfants », lance t-elle aux éducateurs. Les élèves ne sont pas en reste dans les messages que la Première Dame a lancés. « Mes chers enfants, vous avez le droit de dénoncer tout abus ou violence à votre égard. Personne ne va vous blâmer puisque vous n’êtes pas responsable de ce qui vous êtes arrivé. Vous devez dénoncer ceux qui vous cause du tord. D’ailleurs, nombreuses sont les personnes qui peuvent vous écouter et vous aider », informe l’Ambassadrice de lutte contre les VBG.

      Des élèves en parlent…

      Au programme de la séance de sensibilisations d’hier, l’association Fitia a enseigné aux élèves que leur corps est sacré et que personne ne doit en toucher, même un membre de sa famille. « J’ai retenu aujourd’hui que les enfants ne doivent parler ni accepter les avances des inconnus. En cas de comportements suspects, nous devrons appeler au secours et en parler à nos parents, enseignants ou les autorités compétentes comme la Police ou les Chefs Fokontany », nous confie M., élève en classe de 10è à l’EPP 67Ha Nord. « J’ai déjà été témoin d’une agression sexuelle d’une adolescente dans notre quartier mais je n’ai rien fait à l’époque. Désormais, je sais quoi faire et qui consulter face à une telle situation », ajoute S., écolier en classe de 8è.

      Pour l’EPP 67Ha Nord, les sensibilisations sur la lutte contre les violences à l’égard des enfants vont se poursuivre durant le cours d’éducation civique, dispensé dès la classe de 11è. « Une élève en classe de 9è inscrite dans notre établissement a été victime de viol il y a 3 ans passé. Son enseignante a constaté un changement de comportement de l’écolière, laquelle sort souvent pour aller aux toilettes. Ses camarades l’ont confirmé. Nous en avons fait part à ses parents, qui ont par la suite consulté un médecin et la Police », se souvient Hanitra Ramamonjisoa, Directrice dudit établissement. Ce responsable reconnait la grande responsabilité des enseignants, considérés comme 2è mère. « Elles détectent facilement les changements de chaque élève et ont la capacité de s’approcher d’eux. Certains écoliers leur font des confidences », poursuit la Directrice. cette EPP enregistre, notons-le, 1055 élèves et 24 enseignants au titre de l’année scolaire 2020-2021." La verite.mg

    • 13 novembre à 12:01 | nez_gros (#10715) répond à Isandra

      @isandra : Ramatoa Ratsiraka, reny mahay mitaiza, izy no mikarakara, miahy ny ankaninjaza... Arema vonona, manompo firenena...

    • 13 novembre à 12:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Nez-gros,

      Izay ilay antsoinay hoe soa fianatsa.

    • 13 novembre à 13:49 | Isambilo (#4541) répond à Isandra

      Tu la prends pour une poule pondeuse ou quoi ? Et pourquoi pas la mère de Dieu pendant que tu y es ?

    • 13 novembre à 18:14 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      L’association soi disant fitia, plutôt fitiavam-bola.
      Cette association est sous perfusion avec les sous du contribuables.
      Qui ne le sait mais on n’ose le dire parce que vivre dans les prisons, ce n’est pas le confort.
      C’est pour cela qu’on ne sort pas les détails de l’utilisation des prêts et dons reçus par l’état.
      Quoi qu’on dise, on est Rasanjy, on restera Rasanjy.
      Intelligente ? Pour détourner les fonds de l’état, oui !
      Qui a eu le monopôle de la distribution du tangena CVO, produit fabriqué avec l’argent du contribuable ?
      Mince je me suis trompé, en effet c’est TIKO.

  • 13 novembre à 11:07 | Isandra (#7070)

    Maintenant, les autorités peuvent se pencher davantage sur les autres maux qui gangrènent notre société, car les grands banditismes se raréfient plus en plus, toutes les zones rouges sont presque libérées de dahalos.

    Chez nous dans l’Isandra, ny tany milamina, on est loin de la situation à l’époque de Rajao, où les dahalos ont été blanchis après avoir fait semblant de se repentir, y compris le plus grand de Tana. Les forces de l’ordre impitoyables ne cessent de faire les patrouilles pour impressionner les récalcitrants, dont plusieurs ont été déjà capturés, les restes reprennent leur angady,...Dans cet district l’année 2021 sera surement une année de l’abondance, surtout, cette semaine la pluie commence à tomber.

    La suite de la réhabilitation de la RN42 est encours d’étude,...il est possible que cet district deviendra un district phare de Haute Matsiatra, d’autant plus, actuellement, il a déjà autosuffisance alimentaire.

    • 13 novembre à 11:42 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      « …se raréfient plus en plus, toutes les zones rouges sont presque libérées de dahalos », encore une élucubration de la journée de la part de l’enivrée, pas encore rétablie d’une gueule de bois à la suite de l’évènement d’hier soir…

      Le Zokibe Ratsimbahalison Faharo a ses raisons, que je partage d’ailleurs, en disant que seule la démocratie directe qui puisse anéantir les actes de banditisme dans le pays, que ce soit en milieu rural qu’en milieu urbain…

    • 13 novembre à 12:33 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Je ne dis pas que toute est parfaite dans l’horizon, mais, si on compare auparavant, nous pouvons dire que Madagascar est plus ou moins pacifié, grâce aux efforts de nos force de l’ordre, et à la politique mise en place par le gouvernement.

      La réalité non négligeable, les dahalos changent de forme, ils ressemblent actuellement au Cartel qu’on trouve souvent à l’Amérique du sud, équipé des arsenaux de guerre, ce qui n’était pas le cas auparavant. Général Ravalomanana est un peu sceptique sur le fait que les autorités locales arrivent à combattre telle organisation...

    • 13 novembre à 14:36 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      13 novembre à 11:42 | Vohitra (#7654) répond à Isandra ^
      ...
      Le Zokibe Ratsimbahalison Faharo ...


      Faharo, que de souvenirs ...
      Faharo, lui au moins, il peut vous raconter l’histoire d’un certain "HULK" devant qui tous les généraux actuels et ceux récemment en 2ème section sont "mikatokatoka" surtout le ministre actuel et baomba ...

    • 13 novembre à 16:30 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      Autosuffisance alimentaire ,60 ans après l’indépendance c’est un minimum ,non !
      Votre DJ a t-il appris cela ,je ne le pense pas au vu de la situation dans le sud !
      Que fait ce régime ?
      Même dans les zones normales c’est la déconfiture ,plus d’argent pour même l’essentiel !
      Seuls les vautours se promènent en gros 4X4 !
      Seul présida charlatan se rend régulièrement en Europe voir ses enfants ,le reste ne l’intéresse pas !
      Que reste t-il du monceau de promesses des élections ?
      Rien a été fait et rien ne le sera ,le représentant des riches ne fera rien pour les pauvres ,la caste ne le veux pas !
      Cela finira dans la guerre et la désolation ,c’est la dernière phase de décomposition de ce territoire qui n’est pas un pays et qui n’a pas de nation !
      Etonnant c’était déjà comme cela avant 1893 !

  • 13 novembre à 11:53 | Vohitra (#7654)

    Les auteurs de viol, de détournement de denier public, de destruction massive des éléments des biens communs, de la vente et cession de la patrie, doivent être mis dans le même sac, et sanctionnés de la même manière par la justice : emprisonnement à perpétuité sans possibilité de remise de peine…

    • 13 novembre à 17:08 | lé kopé (#10607) répond à Vohitra

      Vohitra ,Shalom, Arsonist ...
      Le jeune Président de Mada Omby a validé toutes les thèses du trafic de bovidés dans notre Pays . En disant tout haut , tout ce que la plupart pense tout bas , il ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes .Toutes les étapes de cette tragédie sont longuement disséquées par les spécialistes , en commençant par les vols avec des armes de guerre , l’intervention (directe ou indirecte) de nos forces armées , leurs acheminements vers les kizo (connues ou moins connues), et la trajectoire vers des plages bien ciblées , pour leurs embarquements par bateaux (LTC)vers des rives lointaines (Côtes Africaines ou l’Amérique latine). Bizarrement , ces trajectoires ressemblent aux mêmes itinéraires qui ont bâti la traite des esclaves , et au commerce triangulaire ,qui a commencé au 16éme Siècle ,et qui a duré trois siècles en déportant 20M de Noirs . Un Musée dédié à l’esclavage à Salvador de Bahia (Brésil), dans le quartier Historique du Pelourinho, s’est efforcé à démontrer tous les circuits qui existaient pour approvisionner ce trafic juteux . A mon grand étonnement , Madagascar figurait dans ce grand "marchandage " avec les Mascareignes .D’ailleurs ,suite à cette déportation , une communauté Malagasy existe encore au Pérou . Bref , s’il est indéniable que cette entreprise mafieuse est d’envergure Internationale , j’ai un grand doute pour son anéantissement , comme pour celui de la corruption . Pour la simple raison que, comme le disait Arsonist , toute une armada de prédateurs est engluée dans une tentacule digne de la Mafia Calabraise "la Ndrangheta" . Un officier Général , impliqué dans le trafic des bovidés dans les années 2000(règne du laitier), a été propulsé Conseiller d’Ambassade , pour "services rendus" .C’est pour vous dire ...

  • 13 novembre à 12:29 | nez_gros (#10715)

    Bien sûr il faut sanctionner sévèrement les violeurs... quitte à les castrer...
    Mais la répression ne suffit pas,
    mais il faut aussi éduquer, il faut reformer, j’ai ma proposition :
    - Le mot Sipa banalisé par Mahaleo , qui veut dire Pasy, donc passe passe, t ce mot est abject pour une fille, chosifiée comme un objet de passe passe, ...
    - il faut bannir par exemple les chansons de Tianjama, : nanolan’i Ramose, nanolana tsy nahazo...
    - la chanson d’Erick manana : Ny lahy natao hihaza e, ny vavy natao fitady e...

    - Et il faut légaliser la Polygamie, comme cela on va fatiguer par amour d’ailleurs les hommes prédateurs, sans chosifier les femmes épouses bien sûr , en incriminant le viol conjugal, tout en instaurant le droit sexuel, (bref c’est à la femme épouse de donner son consentement et prendre l’initiative de bout en bout à chaque fois qu’il y a acte sexuel entre époux...)

    • 13 novembre à 15:01 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à nez_gros

      Je relève une contradiction : est ce que le gros préconise la polygamie pour les femmes aussi ou seulement pour les hommes ?

    • 13 novembre à 17:23 | arsonist (#10169) répond à nez_gros

      # vazahagasy taratasy

      Juste une précision :
      .un polygame est un homme marié en même temps avec au moins deux épouses .
      . une polyandre , une femme qui a au moins deux époux .

    • 13 novembre à 18:15 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @vazahagasytaratasy, polygamie pour les femmes ? c’est la Polyandrie tu veux dire... moi je suis d’accord absolument, sauf côté pratique c’est un peu compliqué : il y a plus de Femme que d’hommes sur terre, car les hommes sont morts plus tôt et plus nombreux que la femme...

      et le but c’est d’avoir plusieurs enfants....

      Pour pallier à cela d’ailleurs , il faut encourager le phénomène cougar, le phénomène toy- boy, mama sôsy, en se respectant bien sûr par l’organisation et la légalisation de tout cela, en épargnant toujours les enfants bien sûr, et en évitant la fornication

  • 13 novembre à 12:40 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    Le poids des mots, le choc des photos :

    https://www.actutana.com/depeche/ny-entana-nomenny-olona/

    Cordialement
    YaR

    • 13 novembre à 14:12 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      YAR,

      Je vous plains les amis d’Andafy !

      Voilà, ils gobent tout avec les poils toutes les informations qu’on leur propose, l’éloignement oblige.

      Cette photo aurait été publiée par exprès par une député du Sud pour nourrir les gens ayant esprits des haineux, même si elle savait bien que cette donation et distribution a été faite par une association, mais, non pas par l’Etat.

      Vus pourriez trouver sur ces comptes ce qui se passe vraiment dans le sud :

      https://www.facebook.com/photo?fbid=352409226194530&set=pcb.1347070585636863

      https://www.facebook.com/androypejyofisialy

    • 13 novembre à 14:21 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      "Une aide d’urgence à travers la distribution de vivres. Les premières cargaisons de vivres sont déjà arrivées dans le District d’Amboasary Atsimo. Pour cette première phase du projet « Mahakama ho an’ ny Atsimo », environ 2 000 ménages issus des Fokontany Barikavelo, Tanandava, Tsileha, Ifotaka, Fenoaivo ainsi que les villages de Tsivory ont reçu leurs parts de vivres, depuis le début de cette semaine. Ce projet initié par le Programme alimentaire mondial (PAM), cible 7 000 ménages dans le District d’Amboasary Atsimo.

      Afin que tout le monde ne soit pas mis à l’écart, la distribution se fait par vague, selon l’arrivée des camions dans la ville. La Congrégation des filles de la Charité sera ainsi approvisionnée pour qu’elle puisse continuer la distribution des repas pour les familles démunies. En effet, tous les jours, des milliers de personnes frappent à la porte de cette association chrétienne pour demander à manger. Outre les vivres, les enfants victimes de la malnutrition aigüe sont pris en charge par les volontaires de l’ONG Médecins de l’océan indien.

      D’après le recensement du PAM dans le cadre de ce projet, environ 7 000 ménages sur les 8 500 que compte cette localité se trouvent dans une situation alimentaire critique.

      « Mahakama ho an’ny Atsimo » est une opération qui vise à distribuer des vivres pour la communauté touchée par le Kere dans la Région Sud de Madagascar. Durant cette première phase du programme, 3,675 millions de repas seront distribués à près de 35 000 bénéficiaires.

      A noter qu’ à l’issue du Conseil des ministres qui s’est tenu mercredi dernier, le Président de la République, Andry Rajoelina, a réitéré le maintien du « Kaly Tsinjo » dans ces localités, frappées de plein fouet par le « Kere » et a donné l’ordre à tous les ministères concernés d’agir au plus vite."

      https://laverite.mg/societe/item/12001-op%C3%A9ration-%E2%80%9Cmahakama-ho-an%E2%80%99ny-atsimo%E2%80%9D-7-000-m%C3%A9nages-b%C3%A9n%C3%A9ficient-d%E2%80%99une-distribution-de-vivres.html

    • 13 novembre à 18:46 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Isandra,

      Vous êtes d’une condescendance méprisante envers vos compatriotes qu’ils soient du Pays où d’ Andafy dès lors qu’ils ne partagent pas votre dévotion envers votre DJ Lumière de toutes les nations.

      Ne plaignez pas les Andafy,
      - eux ils ne sont pas dans le kere chaque année,
      - pas de saison pesteuse chez eux
      - si cyclones ou ouragans il y a chez eux peu leur chaut
      - pas de délestages
      - pas de problèmes d’eau et pas que dans le sud mais aussi dans la Capitale
      - pas de dahalo sans col ou en treillis, bandits de grand chemin mais aussi des villes.
      - pas de dahalo en col bleu ou blanc ou de DJ clown radamesque pour gérer leur pays d’adoption... etc.....

      Si vous avez un tant soit de considération pour le genre humain, ayez de la compassion pour nos compatriotes du pays et notamment ceux du sud.

      Je vous avais posé une question il y a quelque temps et je la repose, vous est-il déjà arrivé de frayer avec le petit peuple ne serait-ce qu’en marchant à pied à Analakely, Petite vitesse, Besarety ?

      Voir comment, ce petit peuple vit, ce qu’il mange et dans quoi il le mange ?

      Peut-être que vous n’oseriez pas sortir de votre 4x4 aux vitres teintées ou peut-être êtes vous vous même une de ces Andafy dévoyée ?

    • 13 novembre à 18:56 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      "Si vous avez un tant soit peu de considération" au lieu de "Si vous avez un tant soit de considération"

    • 13 novembre à 20:57 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      Yar,

      Vous savez, je plains tout ce qui est frappé par la misère, pour certains compatriotes ici, c’est la misère matérielle, alors que pour certains, c’est la misère de l’information,...

      Comme moi, je n’habite pas à Tana-ville, j’y vais rarement, mais, cela ne m’empêche pas de connaître les conditions de vie que les gens de certains quartiers vivent. La chose qui m’a marqué, quand j’étais à Anosibe tsena, malgré leur souffrances, et la vie dure, ils continuent de sourire, de faire des blagues entre eux, de s’entraider, de vivre en communauté, etc,...et moindre occasion, ils n’oublient pas le dihy vody,...

  • 13 novembre à 12:41 | arsonist (#10169)

    # Vohitra

    Presque tout le monde [pas tout le monde , mais presque] sait qu’il y a
    .des dahalo mal habillés et d’autres en tenue de combat d’hommes de rang des forces de répression gasy : ensemble ils sèment la terreur dans nos campagnes
    .des dahalo disposant dans leur garde-robe de grands uniformes d’apparat des forces gasy
    .des dahalo "col bleu" , salariés de services publics comme privés
    .des dahalo qui portent des robes de magistrats ou d’avocats
    .des dahalo en costume-cravate qui hantent les édifices et les palais gouvernementaux et surtout les discrets bureaux de réception des banques à l’Etranger .

    Les foza ignoreraient-ils pour de vrai ou font-ils seulement semblant d’ignorer cet état de fait ?

    • 13 novembre à 13:20 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      Led Dahalos en cols bleus sont en association de malfaiteurs avec les hauts gradés des forces de l’ordre .Ignorer cet état de fait est tout simplement nier la réalité . La seule question qui vaille est : à qui profite le crime ? Si vous trouvez la réponse , vous pouvez résoudre le mal qui ronge dans ce Pays .A vos plumes !!!

  • 13 novembre à 13:54 | Turping (#1235)

    La campagne de sensibilisation c’est bien ,une avancée même si la bataille n’est pas encore gagnée .
    - Les élèves ont été instruits à reconnaitre ,prévenir et à dénoncer les violences ou abus sexuels au quotidien .
    - A mon avis ,l’instruction des élèves ne suffit à dénoncer les actes délictuels que si celle -ci n’est pas accompagnée du travail psychologique avec les psychologues scolaires par exemple afin de détecter les comportements anormaux des élèves qui subissent les violences ...
    - La grosse problématique à résoudre se repose sur les menaces subies par les victimes qui n’osent porter plainte afin de briser "la loi du silence " ,le tabou.
    - Donc ,tout le monde y compris les services sociaux s’il y en a devrait se mobiliser pour lutter contre ce fléau dont le syndrome de stress post -traumatique touche une grande partie des victimes de viol ,y compris chez les adultes .Ces effets néfastes ont un impact grave sur les dysfonctionnements physiques ,émotionnels ,cognitifs ,comportementaux et de la personnalité ,....
    - Une loi très stricte non corrompue devrait être mise en place pour sanctionner sévèrement les délinquants sexuels ,dont souvent les proches même dans une famille sont les sources de cet acte de barbarie.
    Conclusion : Il sauver l’avenir des enfants car le développement passe par là ,(IDH= indice de développement humain).

  • 13 novembre à 14:47 | Shalom (#2831)

    1) Récemment, il y a une personne qui a émis des critiques sévères sur ce site concernant le rôle des parents vis à vis de leur enfants : c’est aux parents de s’occuper de leurs progénitures et non attendre les aides type "kit scolaire" : c’était l’avis de la personne ou du robot car c’e n’est pas DJ kilasy T9 qui a distribué ces kits.

    2) Fantastique ! Et voilà qu’aujourd’hui cette même personne ou ce même robot loue l’intervention de cette descendante de Rasanjy.
    Qu’est-ce que cette dernière a à s’immiscer dans l’éducation des enfants des autres ?
    Comme dit ci-dessus et pour être COHÉRENT, ne faudra-t-il pas lasser les parents s’occuper de leurs enfants. Non ?

    • 13 novembre à 17:02 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Shalom,

      Déformation professionnelle oblige !

      La première Dame ne fait que sensibiliser, mais, elle n’impose pas, ni donne les ordres comme font les hiérarchies militaires,...

      Il est parfois nécessaire de sensibiliser les gens, en particulier les mères à assumer leur responsabilité.

  • 13 novembre à 15:20 | kartell (#8302)

    Rien dans les médias, voici donc une manière de combler cette « lacune « ......
    https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/madagascar/a-madagascar-aussi-l-addiction-au-khat-fait-des-ravages_4176011.html

  • 13 novembre à 17:49 | Vohitra (#7654)

    @ vazahagasy taratasy,

    Veuillez m’en excuser si c’est ici que je donne ma réponse par rapport à votre post d’aujourd’hui vendredi 13 novembre 2020 à 14h55, une réaction en rapport à un point de vue que j’ai partagé avec Shalom à 7h52 aujourd’hui même.

    D’abord, je vous prie de bien lire et relire ce post pour vous faciliter la compréhension de l’humour et l’allusion contenus dans mon post du 7h52. Votre promptitude à donner une autre interprétation, je dirai aventureuse et s’éloignant beaucoup trop du fond de mes pensées, pour dire hasardeuse assurément, me laisse pantois et dans l’expectatif bien évidemment, veuillez me comprendre !

    A aucun moment, je n’ai abordé ni d’origine ethnique ni de répartition géographique d’une population ni de l’excellence d’une beauté quelconque d’ordre phénotypique dans ce post, vous pouvez le constater de vous-même, par contre, vous devriez sérieusement poser la question à l’autre ce qu’il entend par « malama », sa définition et perception de ce terme, et pourquoi il voue une haine profonde et indiscernable pour ne pas dire congénitale vis-à-vis de ce groupe qu’il qualifie de « malama » ou « lisse »…alors qu’à aucun moment, personne n’a abordé ni utilisé de qualification à l’opposée de ce qu’il avance, telle « rugueuse » et « ridée ». il est tout à fait clair que le sujet ne s’agit nullement de la génétique d’après les études menées par Gregor Mendel à partir de l’observation des pois, vous pouvez l’admettre facilement je crois…

    Et si j’ai fait référence à un Idi Amin Dada, l’ancien dictateur sanguinaire de l’Ouganda, c’est justement à cause de sa haine fulgurante et viscérale vis-à-vis de ses propres opposants politiques, l’amenant à l’époque, au 20ème siècle passé, à une inimaginable bestialité indigne d’un être du genre humain, le poussant jusqu’à verser dans le cannibalisme même…

    Vous pouvez ainsi constater aisément que je ne fais que déplorer et dénoncer et rejeter avec véhémence cette haine manifestée et obsessionnelle par l’autre vis-à-vis d’un groupe humain qu’il désigne, par lâcheté et/ou hypocrisie inavouée, par le terme « malama », qu’il ne cesse de faire apparaître et paraître dans chacune de ses interventions, et encore, qui ne présente aucun lien évident avec le sujet du jour mais juste pour entretenir et faire vivre une ambiance et atmosphère voulue, et imprégnée de haine…dont il ne cesse de semer les germes et planter les racines ici.

    Et pour finir, je tiens à réaffirmer en toute honnêteté et franchise que ni les continents africain et asiatique, ni la colonisation, ni la préférence individuelle de tout un chacun dans l’appréciation de la vie en terme de goûts et choix, ni la relation et contrainte sociétale, n’étaient abordé et effleuré même, ou sous entendus dans le fond et la forme de ce que j’ai partagé ce jour à 7h52…

    Mais vous, à force de vouloir à tout prix anticiper, vous aviez fini par vous engloutir de vous-même dans le piège tendu par l’autre individu, en se laissant emporter dans des envolées de considérations et perceptions fortement arrosées de personnalisation du sujet pour des raisons qui dépassent largement le cadre de mes interventions…

    En tout cas, je ne vous en tiens pas rigueur, et j’espère amplement que vous auriez compris le fond et l’objet de ma pensée…

    • 13 novembre à 22:44 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Vohitra

      Bonsoir Vohitra

      Si j’ai fait ce long post, c’est que j’ai noté vos réponses au dénommé nez-gros à plusieurs reprises, j’ai déjà répondu sur ses propres posts et dit ce que j’en pensais.

      J’ai trouvé que vos réponses n’étaient pas de très haut vol, quand vous le comparez à ce fameux dictateur africain et que vous le cataloguez d’avoir un "organe" hypertrophié et d’autres choses dont je ne me rappelle pas à l’instant, ne vous étonnez pas si je parle de critères de beauté et de critiques sur les différences entre ethnies.

      Maintenant, vous me dites que c’est humoristique, j’en prends note. Mais nez-gros peut prétendre alors aussi que ses écrits ne sont que sarcastiques, et l’on peut continuer comme ça à l’infini. Ça ne m’etonnait pas de nez-gros qui me paraît immature, par contre, de votre part, ça m’a choqué.

      Je ne me permettrais pas de dicter le fonds des pensées, mais je dénonce le manque de respect des uns envers les autres.

      Et je ne tiens rigueur à personne tout comme vous, il y a des choses plus graves dans la vie !

      Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit.

    • 13 novembre à 23:02 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      vazahagasy taratasy,
      moi aussi j’ai lu mais je pensais que vohitra répondait à akam plutôt mais pas à nez_gros.. maintenant, j’ai peut-être mal saisi

    • 14 novembre à 00:07 | arsonist (#10169) répond à Vohitra

      Bof ! Vohitra est un être humain normal ! Un être avec coeur.
      Alors quoi de plus naturel s’il arrive à Vohitra d’être en colère .
      Il fallait évacuer cette colère .
      Vohitra l’a fait .
      Probablement Vohitra est-il soulagé maintenant.

      PS : il me semble que discuter avec Negro est peut-être faisable . Mais c’est chose impossible avec l’autre .

    • 14 novembre à 04:12 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      @ vazahagasy taratasy,

      Je vous invite encore a relire le post auquel vous vous referez, et vous pouvez voir aisement que je m adresse au pseudo akam mais non pas a nez gros...

      Il y des confusions notoires dans vos propos et dans ce que vous aviez pu retenir sur le fond vehicule par mon post d hier...

    • 14 novembre à 04:45 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      @ vazahagasy taratasy,

      En Malagasy, la traduction litterale de nez gros est " be orona " ou " orona be ", ou par extension " mivonto orona ". A chacun d assumer le sens affiche par son pseudo...

      Tandis que vous, vous avez bien voulu interpreter son pseudo dans un sens vehiculant une autre connotation liee a une consideration d ordre societal...

      Bref, une interpretation hative des faits ou d une situation est parfois une source de confusion, vous n etes pas un cas isole dans ce sens...

  • 13 novembre à 18:33 | Shalom (#2831)

    Une association de jeunes est en train de préparer déjà la campagne de 2023.
    Apparemment, ils ne soutiennent aucun candidat mais pensent "faire bouger les choses".

    Ils sont en train de confectionner des t-shirt et des coupe-vents.
    Le devant et/ou le dos de ces vêtements sont imprimés avec les soi disant velirano de DJ kilasy T9.
    A coté de chaque liste, une colonne de cases à cocher correspondant à OK ou KO.
    Cette association compte distribuer gratuitement ces t-shirt...
    Je leur ai conseillé de bien faire attention et de tout faire dans la légalité. Ah ! Nos jeunes.
    Je leur ai souhaité quand même bon courage.
    Affaire à suivre.

    • 13 novembre à 19:01 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      Re Shalom 13 novembre à 18:33
      « Une association de JEUNES est en train de PRÉPARER DÉJÀ la campagne de 2023.
      « Apparemment, ils ne soutiennent aucun candidat mais pensent "FAIRE BOUGER LES CHOSES".

      « Ils sont en train de CONFECTIONNER DES T-SHIRT ET DES COUPE-VENTS...
      « Cette association compte distribuer GRATUITEMENT ces t-shirt... »

      Fanontaniana tonga ao an-tsaina avy hatrany vantany vao mahita fihetsiketsehana tahaka itony :

      VOLA AVY AIZA, AVY AMIN’IZA, NO AMPIASAIN’ilay fikambanana sy ANARAMANY ny mpanentana ?
      Tsy avy amin’ny orinasan’olona hafa firenena ve na miankina aminy ? Frantsay, Karana, Sinoa, sns., sns. ? MIHENA koa amin’izany famatsiam-bola fikambanana (manao asa soa !) izany ny HETRA tokony ho naloan’ilay orinasa amin’ny tombom-barony !

    • 13 novembre à 20:35 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Marina ary mitombona ny ahiahinao ny amin’izany.

      Tanora hoy aho izy ireo, marina izany kanefa tsara faritana fa tanora mpandraharaha avokoa.
      Koa ankaotry ny vola miala avy ao am-paosin’izy ireo dia nangataka fanampiana avy amin’ny mpiray tanindrazana malala-tanàna izy ireo na eto an-toerana na ireo malagasy any ivelany.

      Ka ny antony mahatonga azy ireo manao izao fihetsika izao dia satria tenin’ny kandida lasa filoha ny hoe hanome vahana ny tanora sy ny mpandraharaha malagasy saingy tsy hitan’izy ireo izany hatramin’izao ary manahy ny tsy ahit’izany mihitsy izy ireo, dia io no hevitra hitany entina hanairana ny malagasy rehetra tsy an-kanavaka.

      Ampahany amin’ny drafi-pihetsehana ataon’izy ireo izany fa misy ny hetsika hafa ihany koa ; mino aho fa hivoaka tsy ho ela ireo drafi-tsetsika ireo.

      Nanamarika tamin’izy ireo aho ny hitandremany fa mety raisin’ny sasany ho endrika politika ny fihetsika toa izao, izay novalian-dreo hoe ny politikam-pirenena amin’ny ankapobeny no fonosin’izao hetsika izao, dia ny mba ahafahan’ny tanora malagasy mandraharaha tokoa.

      Asa na hampihetsika ny fitondrana izao na ahoana, hampihetsika ho amin’ny mety ho an’ny malagasy.

  • 14 novembre à 12:02 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    Alors ces 666 jours de mandat DJ 1-er https://www.actutana.com/andry-rajoelina-666-jours-de-mandat/ ?

    Je retiens la conclusion d’ Elman :
    " Et personne n’a eu l’idée d’aller farfouiller dans ces 400 ans d’Histoire (de France), d’en extraire tous les bons plans, la quintessence comme on dit, et hop, de copier-coller comme nous savons si bien faire ?

    Non, personne apparemment."

    Encore mieux que les 400 ans d’histoire de La France pour sortir du moyen âge :
    - Le Vietnam (fin des guerres 1975) actuellement et en 2 générations un dragon qui grandit en Asie
    - La Corée du Sud (armistice en 1953, techniquement toujours en guerre) un dragon affirmé.
    - Le Rwanda (fin du génocide 1994), plus près de nous sur le continent africain en une génération un lion qui s’affirme

    Et Madagougou dans tout celà, en l’état actuel des choses c’est la régression vers le moyen âge avec le risque qu’en l’an 2400 c’est retour vers l’âge de la pierre.

    Alors pourquoi cette déchéance de Madagascar ?

    A mon avis c’est l’absence du triptyque (travail, éducation, confiance) chez le malgache qui crée le problème.

    - Travail :
    pour illustrer les choses, le constat est que le peuple malgache n’arrive même pas à se nourrir correctement (kere récurrent dans le sud du pays) alors que paradoxalement ce ne sont pas les surfaces agricoles qui manquent.

    La réalité est que le malgache ne travaille pas suffisamment en qualité et quantité au développement du secteur primaire, le secteur agricole repose sur une agriculture vivrière et non industrielle ciblée pour nourrir le pays.
    Au niveau des décideurs, pas de vraie politique agricole.
    Il n’y a pas d’entretien et de créations d’infrastructures notamment routières pour évacuer aisément la production paysanne vers les centres urbains et donc augmentation du coût du produit.

    - Éducation :
    Le constat est qu’une très large majorité de la population est analphabète. Et c’est là l’une des conséquences tragiques de l’après 1972 que le malgache continue et que ses enfants continueront à payer cash sur les décennies et même siècles à venir s’il ne s’en rend pas compte et se ressaisit.
    Dans ce monde globalisé, le peuple malgache sera un peuple sans personnalité sans culture, un peuple de serfs.

    - Confiance :
    Là est la clé de voûte pour l’existence même d’une société. Dans la société malgache, le racisme malgacho-malgache est une réalité sournoise hypocrite (non assumée contrairement à ce que fut la ségrégation raciale aux USA où l’apartheid de L’ Afrique du Sud).
    Ce racisme à la malgache est informel, diffus et protéiforme basée sur :
    . le phénotype
    couleur de peau (plus ou moins foncée), la chevelure (absence ou non, plus ou moins lisse)
    . l’appartenance ethnique (merina, betsileo, antandroy, vezo ...etc....)
    . la catégorisation sociale en caste (hova, andriana, andevo généralement mainty, Ampanjaka ...).

    Une des conséquences de ce racisme est la perte de confiance.

    Pour illustrer mes dires , dans une entreprise, un travailleur qui se reconnaît comme andriana aura tendance à décrédibiliser son supérieur hiérarchique vu comme étant un mainty indépendamment des compétences professionnelles et managériales reconnues de ce dernier.

    L’auto déclaré andriana ne va pas dire de but en blanc, mon chef est nul parce que moi je suis andriana et lui c’est un mainty.
    Non il va dire, " Eh Eh, gasy samy gasy ihany ve dia hifampibaiko". Évidemment il y a aussi la jalousie, le fameux ory hava-manana dans tout celà. Paradoxalement, l’andriana en question travaillera mieux sous l’autorité d’un chef vazaha blanc.

    Cette façon de décrédibiliser et de délégitimer l’autorité hiérarchique d’autant plus que cette dernière est souvent perçue comme prédatrice et corrompue (notamment dans le domaine du publique) porte un grave préjudice à la société (laquelle société étant vue comme une vulgaire entreprise à vocation commerciale ou non, ou bien la société étant vue comme la Nation).
    Or une nation ne peut vivre sans une autorité respectée, légitimée car crédible dans ses prises de décisions et actions.

    L’absence de ce triptyque est un cercle vicieux qui ne fait qu’ appauvrir matériellement et culturellement la société malgache.

    Pour terminer sur une note plus optimiste,
    - si le malgache se rend compte qu’il lui faut plus et mieux travailler pour créer de la richesse et s’éduquer pour l’avenir de ses enfants
    - si le malgache se fait confiance à lui même pour plus d’autonomie et de liberté
    - si ses élites se rendent compte que ce n’est pas à coup de velirano mais en faisant montre d’exemplarité pour restaurer la confiance sociétale et sociale.
    Alors Madagascar deviendra un lion d’Afrique et pas uniquement sur un terrain de foot.

    Beaucoup de si mais est-il interdit de rêver ?

    Cordialement
    YaR

    • 14 novembre à 13:18 | Rainingory (#11012) répond à Yet another Rabe

      Yet another Rabe,

      Il n’y a rien à dire de plus, le constat est là.

      Maintenant est-ce qu’on va copier-coller elman,
      - ou rester au stade du rêve de voir ces 3 "si" se réaliser,
      - ou se contenter d’énumérer ici n fois sans rien de plus ce que tout le monde (sauf les foza) constate quel boulet il tire ce Pays,
      - ou agir chacun pour ses compatriotes à son échelle (si ce n’est déjà en cours),
      - ou agir ensemble avec préparation pour faire basculer l’Histoire qui dira "il y a eu l’avant et l’après 202*" ?

    • 14 novembre à 13:28 | arsonist (#10169) répond à Yet another Rabe

      Vivant dans un autre environnement , hors du territoire gasy donc , en général le Gasy arrive à s’intégrer , ou mieux : à être assimilé .
      Citer nommément les nombreux cas particuliers qui vérifient cette affirmation ne sert à rien .
      Par contre , cette capacité générale des Gasy à s’intégrer dans leurs environnements respectifs hors de leur pays d’origine se constate de visu ou in vivo quand on les voit au boulot à leurs postes .

      Peut-être est-ce le cadre et les structures existant ou faisant défaut à Mada qui sont la cause essentielle de cette bizarrerie ?

      Ce qui m’étonne quand même , c’est cette manie qu’ont certains [pas tous , heureusement] intervenants gasy sur ce forum , ils se présentent : "chercheur" .

      Ils "cherchent" quoi , au juste ? Et est-ce qu’ils ont au moins un espoir de trouver ce qu’ils "cherchent" ?

      Mais si un intervenant se prétend "trouveur" sur ce forum , alors je le soupçonnerai d’être un charlatan .
      Et si un Gasy se présente sur ce forum en disant qu’il a trouvé , j’aimerai bien savoir qu’est-ce qu’il a trouvé , au juste ?

      P.S. Connaissez-vous le personnage de BD Géo Trouvetou , un personnage de fiction de l’univers des canards ? C’est le seul trouveur dont j’ai eu vent de l’existence .

    • 14 novembre à 15:14 | Rainingory (#11012) répond à Yet another Rabe

      Arsonist,
      La faculté du Gasy à s’intégrer dans un quelconque contexte ou environnement n’est pas une bizarrerie.
      Par contre, l’origine à laquelle on attribuerait cette faculté, je ne saurai donner.
      Il peut y avoir de son tempérament non belliqueux, ou de sa capacité intellectuelle à percevoir exactement comment doit-il se comporter pour obtenir ce qu’il considère comme son droit sans ambitionner plus, ou de son caractère lisse et effacé voire fuyant ?
      Peut-être tout ça en même temps, à des proportions différentes selon les individus.
      Quand d’autres diront aussi que c’est dû au poids d’années de colonisation sur le dos.

      En tout cas, de mon point de vue, l’essentiel en ces années 202*, est d’en prendre considération, s’en servir et en tirer intérêt pour le conduire vers là où devrait être demain lui et notre Madagasikara chéri.

    • 14 novembre à 15:19 | Rainingory (#11012) répond à Yet another Rabe

      ..s’en servir comme levier.

    • 14 novembre à 15:31 | vatomena (#8391) répond à Yet another Rabe

      C’est en raison du refus des malgaches de travailler en dehors de leurs rizières ,que le pouvoir colonial avait institué le SMOTIG .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives