Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 20 octobre 2020
Antananarivo | 23h42
 

Culturel

Semaine du Forban, des Pirates et des Corsaires

Du 21 au 23 décembre à Sainte-Marie

lundi 17 décembre 2007

Une manifestation inédite à l’Ile Sainte-Marie à partir du vendredi prochain. Sous l’égide de « Madagascar Genius Events », la population, les touristes ainsi que les chercheurs auront l’occasion de découvrir les richesses historico-culturelles voire touristique de l’Ile de Sainte-Marie.

Vers la fin du XVIIeme siècle, un pirate français du nom de Misson et un prêtre défroqué italien Caraccioli, se seraient installés dans la Baie de Diego Suarez et y auraient fondé la République de Libertalia, basée sur des principes de liberté et d’égalité des hommes, des religions et des races. Pour se protéger d’éventuelles attaques navales anglaises ou françaises, la communauté mit en place un système de défense. La philosophie utopiste de Misson et Caraccioli apporta à la communauté paix, fortune et prospérité. Hélas, les réactionnaires de tous bords et les chefs autochtones, jaloux et inquiets de cette menace à leurs privilèges, attaquèrent Libertalia par surprise et détruisirent la cité mythique.

Légende ou réalité ? Si les historiens ont encore du mal à se mettre d’accord, la mythique République de Libertalia est bien vivante dans l’esprit des populations de l’Océan Indien, mer de prédilection des figures légendaires de la piraterie mondiale, qui rivalisent d’ingéniosité d’une place à l’autre pour la placer là où la fertilité de leur imagination le leur suggère aux uns et aux autres.

C’est une réalité toutefois que l’Ile aux Forbans, principale île de Sainte-Marie, où plus d’un millier de pirates avaient trouvé refuge, a vu séjourner des figures célèbres de la piraterie maritime comme Olivier Levasseur dit La Buse, Thomas Tew ou encore William Kidd. Petite île à l’est de Madagascar où même les baleines viennent régulièrement se réfugier, Sainte-Marie qui est dotée d’eau potable et possède de magnifiques criques abritées, sans compter l’affabilité exceptionnelle de sa population, attirait tous les marins par sa position stratégique sur la route des Indes et de la Mer Rouge. Les alentours de l’île constituent aujourd’hui encore de véritables richesses archéologiques avec de nombreuses épaves de vaisseaux et les restes d’un cimetière de pirates.

Genèse économico-touristique

Sainte-Marie n’a, en l’état actuel du développement de son tourisme, que quatre mois en tout et pour tout de saison touristique et Madagascar Genius Events et l’ Office Régional du Tourisme de Sainte-Marie ont convenu de rechercher ensemble et de manière concertée des solutions pour étaler progressivement la saison touristique de l’île. Cette action de réunir les protagonistes pour trouver ensemble des solutions intelligentes, des idées géniales, fait partie intégrante du positionnement de Madagascar Genius Events qui a comme vocation d’accompagner le développement des différentes régions touristiques de Madagascar par protection et la valorisation de son patrimoine environnemental, historique et culturel. Quant à Majunga, Diego Suarez et Nosy Be, elles partagent avec Sainte-Marie le passé romanesque de terres à la fois de rencontres, de passions et de liberté.

Recueilli par Alphonse Maka

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS