Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 26 avril 2019
Antananarivo | 15h46
 

Editorial

Drôle de décision

mercredi 9 mai 2007 | RAW

Les élections des chefs de fokontany de la commune urbaine de Fianarantsoa qui ont eu lieu le 21 avril dernier doivent être réorganisées. Or elles ont été organisées dans les règles de l’art, avec des bulletins, des urnes transparentes et des isoloirs. De plus elles se sont déroulées dans le plus grand calme sans que les forces de l’ordre aient eu à intervenir ou que les responsables de la sécurité publique n’aient déploré quoi que ce soit d’anormal. Dans l’ensemble, le taux de participation a été plus élevé par rapport au précédent scrutin (par rapport au référendum) et d’ailleurs, les candidats étaient très nombreux car ils étaient 413 à se présenter devant les électeurs répartis dans 50 bureaux de fokotany à pourvoir.

Les résultats des urnes ont donné 33 sièges aux anciens chefs de fokontany désignés par le maire en fuite et président de l’association politique « Tambatra », Pety Rakotoniaina. Les 17 sièges restants sont revenus aux autres formations dont une partie aux candidats du parti TIM. Bref, l’association Tambatra et/ou ses proches ont encore une fois raflé le suffrage lors de ce scrutin de proximité.

Mais surprise car tout est dorénavant à refaire. Les raisons invoquées sont que les candidats n’ont pas présenté ni déposé leur curriculum vitae et que dans certains bureaux de vote, le taux de participation a été faible. Comme si le certificat de résidence des candidats ne suffisaient pas. Comme si les textes réglementaires et les lois électorales exigent un quorum à observer lors d’un scrutin.

En tout cas, les électeurs font confiance aux organisateurs du scrutin et au chef de district pour faire respecter leur choix quoi qu’il arrive et ils font appel au civisme de tous les citoyens de Fianarantsoa I pour cet autre rendez-vous.

Apparemment, des caciques du régime, que des Fianarois fidèles et sympathisants de Pety Rakotoniaina identifient, sont pointés du doigt pour être à l’origine de ces manoeuvres qu’ils considèrent comme dilatoires car le TIM n’aurait pas d’emprise auprès des électeurs de la ville. On doit reconnaître que « Tambatra » ne fait certainement pas l’unanimité mais le Tim non plus n’y serait pas attrayant.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS