Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 11 août 2020
Antananarivo | 10h10
 

Santé

Coopération

Don de treize cartons de Covid-organics à la Tanzanie

samedi 9 mai | Fano Rasolo

Madagascar poursuit sa diplomatie sanitaire. Le pays vient de céder à la Tanzanie à titre de don treize (13) cartons de tisane Covid-Organics en poudre, hier. Une délégation tanzanienne a fait le déplacement hier à la base de la Bani à Ivato pour récupérer ce don. Il consistait en six cent (600) doses curatives de tambavy CVO dans quatre (04) cartons et en mille deux cent (1 200) doses préventives au Covid-19 dans neuf (09) autres.

« Maintenant, à cause du Covid-Organics, Madagascar est devenue la fierté de l’Afrique. Nous souhaitons la continuité de la coopération entre nos deux pays », a ajouté le professeur Palamangamba Kabudi, ministre des affaires étrangères de la Tanzanie. Ce dernier a indiqué que la Tanzanie soutient Madagascar dans la recherche qu’elle effectue concernant la prévention de la maladie virale Covid-19.

Même si le Covid-Organics fait son chemin Afrique, la prudence est toujours de mise pour certains organismes de santé ou intergouvernementale. En effet, dans un communiqué, la CEDEAO (Communauté économique de d’Afrique de l’Ouest) et sa structure spécialisée en santé ont démenti les informations selon lesquelles elles ont commandé le Covid-Organics commercialisé notamment par Madagascar.

Lors de son intervention au Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19, la ministre de la Communication et de la culture, Lalatiana Andriatongarivo s’est expliqué au sujet de cette déclaration de la CEDEAO.

« La plateforme CEDEAO en tant que telle n’a passé aucune commande directe du produit, mais ses pays membres se sont individuellement intéressés à notre remède, c’est pourquoi Madagascar leur a envoyé le CVO à chacun à titre de don. Actuellement, Madagascar n’est pas encore au stade de la commercialisation de ce produit de recherches de nos scientifiques aux autres pays ; ce que nous avons effectué jusqu’à maintenant était juste des dons », a-t-elle déclaré.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 9 mai à 11:46 | Rakoto (#10929)

    1 - Académie Nationale de médecine de France, en 2019 a déclaré (avant l’apparition de covid) :
    Artemisia : l’utilisation de cette plante pourrait entraîner une complication mortelle, ....

    2 - Autre déclaration d’une académie de Médecine (2020) :
    La consommation de litres de tisane d’artemisia, de composition incertaine, pendant sept jours, sans autre traitement, par de jeunes enfants impaludés les «  ?expose (...) à un risque élevé d’accès pernicieux ? » (neuropaludisme), une complication grave du paludisme qui se traduit par une atteinte du système nerveux pouvant mener au décès, ...

    ****

    Le professeur Brian Klaas, un spécialiste de Madagascar à l’University College de Londres, a estimé que la position de M. Rajoelina pourrait causer plus de tort que de bien aux citoyens malgaches.

    "C’est dangereux pour deux raisons - la première est que certaines personnes vont le prendre [Covid-Organics] alors qu’elles ne devraient pas ", a-t-il déclaré à la BBC Newsday.

    "Et deuxièmement, cela donnera aux gens un faux sentiment de sécurité, de sorte qu’ils finiront par faire des choses qu’ils n’auraient pas faites autrement et se mettront, ainsi que les autres, en plus grand danger."

    Si le virus commençait à se propager, il pourrait être "dévastateur" car le système de santé du pays est faible, avec seulement six respirateurs pour une population de 27 millions de personnes, a-t-il dit.

    ****

    Depuis 30 ans, j’ai suivi les actualités scientifiques et médicamenteuses :

    1 - La médecine traditionnelle existe en France : pharmacien herboriste (diplôme obligatoire), mais il distribue les feuilles avec une question préalable avant de la conseiller, ...
    A Montpellier, il y a un jardin des plantes depuis 1593, tous les étudiants en pharmacies doivent passer à ce lieu avec son prof pour se former, demandez à quelques pharmaciens de Tana.

    2 - Les plantes médicinales de Madagascar sont reconnus par des grands chercheurs universitaires français ( ex Pr Pelcoeur de Montpellier) mais il y a des études avant que sanofi commence la production.

    3 - Aucun formule de médicament n’est gardée secrète, elle est inscrite et bien visible sur la boite (même sur le Ravitsara, Noni de Homeopharma,... On pose un Brevet, une marque déposée, ....
    même pour un doliprane à 1 € ou un anti cancéreux à 5 000 euros la boîte.

    4 - un médicament qui guérit DEUX personnes (mais qui peut aussi une guérison naturelle) n’est pas valable : 0,02 % de réussite ?

    - Informez vous avec les autres canaux de média Africains, Européens, ....
    - Lisez l’avis des docteurs Africains ou l’on fait des dons, …
    Je ne fais de politique, mais la santé est unique, écouter votre médecin qu’un clown ou une pub à la télé,

    Bonne santé à tous

    Rakoto de Montpellier

  • 9 mai à 12:43 | Vohitra (#7654)

    Tanzania says it has received its first shipment of Madagascar’s self-proclaimed, plant based « cure » for coronavirus, despite warning from the WHO that its efficacy is unproven.

    But the WHO has warned against « adopting a product that has not been taken through tests to see its efficacy ».

    The African Union on Monday said it was trying to get Madagascar’s technical data on the remedy, and would pass that to the Africa CDC for evaluation…

    « this review will be based on global technical and ethical norms to garner the necessary scientific evidence » the AU said.

    Source : Coronavirus pandemic Aljazeera

    En tout cas, c’est une gifle cinglante à l’endroit de l’IMRA et des spécialistes en santé publique Malagasy de n’avoir pas agi et réagi comme il se doit, et de se laisser manipuler par des politiciens en mal de notoriété…

    Bref, le marketing sur la potion magique passe par la case donation dans un premier temps car on ne sait pas encore si la stratégie commerciale réussira en l’état à convaincre la clientèle africaine…d’ailleurs, l’autorisation de mise en vente n’est que provisoire dans le pays même…

    http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-la-tisane-malgache-a-l-artemisia-n-a-pas-eu-d-autorisation-de-mise-sur-le-marche-08-05-2020-8313543.php

    • 9 mai à 15:36 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Grave, la situation est très grave !
      Un extrait :
      "Le Pr Rafatro Herintsoa, un des trois scientifiques autorisés par l’Etat malgache à s’exprimer sur la question (COVID ORGANICS), a fait savoir qu’elle n’avait pas obtenu le feu vert de l’administration en charge du contrôle des médicaments.
      ...
      « L’entité qui est propriétaire du brevet sur ce remède n’a pas encore accepté de dévoiler les deux autres plantes qui le composent. Cependant, l’Etat a délivré une autorisation temporaire de mise en vente » à Madagascar, a-t-il ajouté."


      L’état a droit à TOUT, et c’est à Madagasikara ... Règne de jamba le flibustier d’eaux douces ou de DJ.
      Mon D. mais pourquoi ça ne tombe que sur nous malagasy, est-on condamné d’avance ou c’est ce qu’on appelle "tody" ?

  • 9 mai à 14:57 | Marika (#9389)

    Hi,

    I thought Tanzania was a cultivated country, led by a thoughtful and caring president.
    I was wrong when I learned that he too agrees to be fooled by a Madagascar president without culture, without quality.
    Agree to make its people drink it too with the tambavy without analysis or convincing tests.
    The world has gone mad in every sense of the word.

    Marika.

  • 9 mai à 15:18 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    J’espère qu’il y aura des pays pour nous aider à mettre fin aux délestages - nous offrir des camions poubelle - curer les égouts et les caniveaux .

    ( Pour info : la commission Européenne a fait un don de 30 Millions $ à la JIRAMA en 2020 , la BEI a prêter 35 Millions de $ à la JIRAMA en 2020 pour rénover le réseau électrique d’Antananarivo )

  • 11 mai à 03:03 | Liva (#10959)

    Mahaliana - mizarazara ny hevitra - misy ny mino misy tsy mino raha tsy mandalo tests scientifiques

    Mahaliana ity

    https://fr.surveymonkey.com/r/7MH5TXQ

  • 11 mai à 03:03 | Liva (#10959)

    Mahaliana - mizarazara ny hevitra - misy ny mino misy tsy mino raha tsy mandalo tests scientifiques

    Mahaliana ity

    https://fr.surveymonkey.com/r/7MH5TXQ

  • 11 mai à 05:41 | Dadazily (#10654)

    Le journaliste de MT débute son article par cette phrase "Madagascar poursuit sa diplomatie sanitaire".
    Je me demande, quel est l’intérêt de l’Etat Malagasy à procéder de cette manière alors qu’il y a des pays voisins qui enregistrent aussi des résultats similaires voire meilleurs que nous, mais qui préfèrent travailler sans tapage médiatique ?
    J’ai puisé dans l’Internet cette situation de quelques pays africains au 10/05/2020
    Pays Cas confirmés Guéris Guérison
    Mcar 193 101 52,3%
    Maurice 332 320 96,4%
    Afrique du Sud 10015 4173 41,7%
    Namibie 16 11 68,8%
    Algérie 5723 2678 46,8%
    Burkina Faso 751 577 76,8%
    Chacun a sa façon d’interpréter les choses mais à mon avis, il ne faut pas négliger les avis et remarques des scientifiques. Les exigences de l’UA sont aussi d’une importance capitale.
    Merci

  • 11 mai à 08:13 | kartell (#8302)

    Dans cette affirmation de diplomatie sanitaire, cela sent à plein nez un copié / collé avec les agissements d’une Chine schizophrène, à la fois pourvoyeuse et urgentiste, auto-proclamée de la covid-19 avec ses dons de masques, de tests et d’accessoires médicaux divers....
    Dans le cas qui nous concerne, il s’agit plutôt d’une démarche marketing très courante dans les milieux de la publicité...
    Pour faire connaître un nouveau produit, on l’offre pour le faire apprécier ou pas !...
    Montrer son efficacité est le souci premier des fournisseurs qui peinent à le démontrer puisque le pays est sous confinement relatif et impose le port du masque, démarche étonnante à partir du moment où la potion serait préventive et curative !....
    En engageant ainsi l’image du pays, Rajoelina prend de très gros risques dont celui en cas de flop du produit de discréditer l’image du pays qui n’avait pas besoin de cela après des décennies de dormance diplomatique....
    Utilisons les mots et les expressions à bon escient devraient être la leçon à tirer de cette petite flagornerie médiatique qui n’avait pas sa place aussi prématurément !....

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS