Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 13h31
 

Société

Santé

Deux nouveaux cas de décès dus à la peste à Ankazobe

mercredi 2 octobre | Arena R.

Deux nouveaux cas de décès signalés dans le district d’Ankazobe sont considérés comme étant dus à la peste. Les victimes : un jeune homme âgé de 14 ans, décédé le 21 septembre et son père, 40 ans, décédé une semaine plus tard, à cause du retard de sa prise en charge par les médecins. Un troisième cas confirmé concerne un homme âgé de 20 ans qui est déjà entre les bonnes mains et a reçu le traitement nécessaire a également été confirmé par le ministère de la Santé publique

Dr Manitra Rakotoarivony, directeur de la promotion de la Santé auprès du ministère de tutelle, explique que tout viendrait du cas de l’adolescent âgé de 14 ans. En effet, aucune information n’a été reçue concernant le décès de ce jeune homme. Le cas de peste ayant affecté son père qui n’est arrivé que très tardivement dans un centre hospitalier a permis de déduire que le garçon avait contracté la peste. Le jeune homme âgé de 20 ans fait également partie de l’entourage de cette première victime.

Le ministère de la Santé publique aurait déjà effectué une mission sur place pour tenter de limiter les dégâts et de sensibiliser la population sur la dangerosité de la peste s’il n’y a pas de prise en charge à temps. Toutes les mesures nécessaires dans le cadre la prévention auraient également été déjà prises dans ce district situé à 100km de la capitale.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 2 octobre à 12:06 | Turping (#1235)

    On s’y habitue tous les ans au mois d’Octobre en constatant que l’existence de la peste marque le critère du non avancement .Les feux de brousses non maîtrisés ,la déforestation,......le manque d’hygiènes sanitaire ,l’insalubrité expliquant le pullulement des rats comme étant vecteurs dans la transmission de la maladie .Une situation où les autorités locales et les gouvernants restent impuissants ,indifférents de la situation dans laquelle l’urgence n’a pas sa place pour clamer l’émergence.

  • 2 octobre à 12:34 | Vohitra (#7654)

    Le mois précédent à Arivonimamo, et là maintenant à Ankazobe…

    Et combien de cas non-encore répertoriés alors ?

    Il y en avait toujours eu des cas…efa nisy foana io… et pourquoi s’en offusquer alors ? et le grand changement prôné urbi et orbi dans tout ça ?

    L’article résume la situation : Le ministère de la Santé publique aurait déjà effectué une mission sur place pour tenter de limiter les dégâts…

  • 3 octobre à 10:01 | jules (#2904)

    Mada bientot un pays émergeant !! MDR
    Mada bientot 1 million de touristes !!! MDR
    Continuez à croire le clown démago DJ, vous l’avez voulu, crevez maintenant.

  • 3 octobre à 11:31 | kartell (#8302)

    La peste a cela de terrible qu’elle touche en majorité les humbles qui ne sont pas la priorité d’une gouvernance occupée à se faire briller devant son public plus idolâtre que contradicteur d’un pouvoir plus bling-bling que bleus de travail !...
    Tout ce qui implique de près ou de loin la pauvreté est entré dans une normalité sans urgence mais qui permet dans les phases critiques de drainer des aides internationales..
    Le tissu social est si dégradé que la prévention devient impossible permettant à la seule récidive d’alerter et d’alarmer...
    La peste est devenue au fil du temps la réponse boomerang à la mauvaise gestion de l’espace naturel mais elle n’est que la première d’une série qui risque de causer d’autres désagréments à une population à la fois commanditaire et plus tard victime en payant un lourd tribut par son absence totale de civisme élémentaire....
    La répétition aurait dû imposer certaines mesures d’hygiène négligées mais l’état du pays dans ses banlieues est tel que toutes les conditions sont requises pour que cette peste fasse son retour inquiétant...
    Aujourd’hui, la notion d’émergence est remise à sa juste place, celle qu’un pouvoir fanfaron essaie d’imposer sur les ruines d’une société en majorité déshéritée qui demande qu’on puisse lui épargner une telle épreuve....
    Le décalage effarant existant entre un discours politique hors-sol et une réalité quotidienne teintée d’un dénuement total mériterait un peu plus de modestie de la part de ces gouvernants vivant visiblement dans un autre monde, celui-là, offshore  !.....

  • 3 octobre à 12:23 | Vohitra (#7654)

    Bonjour Kartell,

    La situation actuelle s’apparente à une tragédie humaine, et le plus grave c’est qu’aucun espoir d’amélioration significative ne pointe à l’horizon, même un semblant de manifestation de protestation, ne serait-ce que pour faire bouger les lignes, reste hypothétique.

    Dès fois, on peut bien se poser la question si les couches vulnérables et défavorisées sont déjà résignées à leurs sorts ? Elles ne s’intéressent que rarement à défendre et exiger leurs droits, par exemple la protection sociale, la sécurité, un environnement sain, liberté d’expression et d’information…

    La fracture sociale est une réalité qu’aucun politicien n’ose aborder que lors des périodes électorales dans le but d’engager de vaste campagne de manipulation de masse.

    Et la cohésion sociale ne cesse de s’effriter, rendant difficile d’entamer des initiatives communautaires, visible surtout dans le domaine de la santé car personne ne juge utile de mener de campagne de prévention tant qu’il n’y a pas d’épidémie déclarée, une réaction compréhensible dans la mesure où la priorité est focalisée dans la quête quotidienne de la nourriture familiale.

    La situation de la pauvreté dans le pays est tellement critique, la grande majorité de la population est occupée à maintenir ce qui lui reste de dignité en tant qu’humain : sa vie. Est-il raisonnable de demander à un individu miné par la faim d’aller planter de l’arbre, ou de nettoyer le village ou quartier, ou d’utiliser du savon…

    Il y en a qui serait tenté de dire « est-ce que la pauvreté justifie tout ? », je dirai tout simplement, « quelle raison pourrait-on attendre d’un individu dont la fonction métabolique de base est perturbée par la faim ? »

    Bref, la situation sociale est explosive et devient un terrain de prédilection tout trouvé pour les démagogues de tout acabit qui ne se privent pas de manipuler la préférence, la conscience et l’émotion chez les couches très vulnérables de la population dans un but de domination politique en faveur d’un groupe socio-économique, et qui au final ne fait qu’accentuer encore la situation de pauvreté dans le pays.

    Qui va gagner dans la lutte du futur, est-ce la haine ou l’indifférence ?

    • 3 octobre à 20:00 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      L’avenir, personne n’est capable de dire comment il sera fait, ni même Rajoelina qui prédit mais qui n’est pas le dépositaire de la vérité, ni d’une émergence magique !...
      A chaque jour, un signal rouge s’allume ou se remet à clignoter sans que cela pose un réel problème à un pouvoir qui encaisse les coups sans réagir ....
      L’inaction fait partie intégrante des gouvernants qui papillonnent en faisant des ronds dans l’eau ...
      La diaspora ne fait que grossir au fil des opportunités laissant derrière elle ceux obligés de vivre dans des conditions qui se délitent de plus en plus...
      Il fut un temps où l’on avait chanté les miracles que l’informatique devait accomplir proclamant qu’avec le portable, la société allait révolutionner et booster son économie en pleine léthargie...
      Tous les prétextes sont bons pour donner un élan nouveau à cette société qui n’a pas réalisé que le plus gros danger est dans sa maison et que les prédateurs se refont une virginité à la veille de chaque élection, promue par une impunité de caste....
      Le temps n’est plus à prévoir quand cela aura une fin mais de se demander jusqu’à quelles limites la société est capable d’accepter ces conditions d’existence avant qu’elle exige de prendre les choses en mains...
      Autant dire à la Saint-Glinglin en étant optimiste.....

  • 3 octobre à 18:36 | tanguy37 (#7699)

    Quand allez vous prendre conscience que la peste est due a la saleté ,aux rats,a la negligence de l’hygiene !!!!
    demandez de l’aide aux chinois,ils sauront vous dire ce que c’est la discipline et la propreté !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS