Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 mai 2018
Antananarivo | 16h18
 

Economie

Economie

Deux mille containers attendent leurs propriétaires dans le port de Toamasina

jeudi 19 avril | Ny Aina Rahaga

Les travaux d’extension du port de Toamasina débuteront officiellement lundi prochain. Toutefois, les problèmes auxquels fait face le port ne connaît pas encore d’aboutissement. 90% des échanges économiques avec l’étranger transitent pourtant par ce port. C’est à ce titre que le chef du gouvernement, Olivier Mahafaly Solonandrasana, a effectué une descente dans la ville du grand port avec quelques membres de son gouvernement dont la ministre des finances, Vonintsalama Andriambololona, le ministre des transports Beboarimisa Ralava et le ministre du commerce Nourdine Chabani.

Après constatation, il semblerait que l’un des problèmes auquel est confronté le port est la multiplication des containers qui restent dans le port. Actuellement, il y aurait près de 2 000 containers qui attendent leurs propriétaires. Certains de ces containers ont déjà été dédouanés mais restent au niveau du port depuis des années, les propriétaires ne récupérant par leurs marchandises. Force est donc de constater que le port sert de magasins à certains opérateurs. Face à cette situation, le premier ministre a lancé un appel aux propriétaires pour les enlever du port. Des mesures ont également été annoncées. Dans un premier temps, le premier ministre a ordonné le déplacement de ces containers sur un autre site afin que les propriétaires se manifestent. Cela ne durera que jusqu’au 24 avril, a-t-il cependant fait savoir. Par la suite, un décret sera pris afin de procéder à une vente aux enchères, ou à une destruction dans le cas de produits déjà périmés, des marchandises dont les propriétaires ne se seront pas manifester d’ici là. Il s’agit là d’une mesure avancée pour faciliter le travail de la société MICTSL (Madagascar International Container Terminal Services Ltd). Alléger au possible le fonctionnement du port afin que celui-ci puisse reprendre son rythme normal tel est l’objectif.

Selon les explications des responsables au sein du port de Toamasina, l’importante hausse des importations à Madagascar, dont l’importation des voitures, est l’une des raisons de cette saturation. Le volume de flux des marchandises n’a cessé de croitre ces dernières années, la capacité actuelle du port n’est donc plus adaptée. La gestion des entrées et sorties des camions ainsi que leurs chargements pose aussi un réel souci aux administrateurs. Un seul camion prend plus de 2 heures de temps à être chargée. Selon le premier ministre, des instructions ont été données afin de solutionner au plus vite cet autre problème, l’Etat ayant déjà pris la décision de prolonger les heures de services de ses agents au niveau du port. Les inquiétudes se portent également sur les éventuels impacts des travaux d’extension du port. La SPAT (Société du port à gestion autonome) rassure que tout serait déjà étudié de manière à ce que ces travaux n’engendrent pas d’autres problèmes de saturation. Les travaux d’extension du port vont durer huit ans, avec un coût d’investissement de 639 millions de dollars dont 411 millions de dollars, provenant d’un emprunt des japonais via la JICA (Agence japonaise de coopération internationale), les 227 millions de dollars, prise en charge par l’Etat malgache.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 19 avril à 09:18 | arsonist (#10169)

    Quelle contraste !

    Comme quoi , les populations gasy sont noyées dans la plus noire des misères .

    Tandis que certains (une infime minorité) , baignant dans l’opulence ,
    se permettent de laisser leurs biens de luxe en attente dans le Grand Port de l’Est .

    PS : Êtes-vous au courant de ceci ?
    http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2018/04/19/croix-rouge-malagasy-croix-rouge-norvegienne-arret-de-la-cooperation-apres-decouverte-de-fraude-et-corruption/

    • 19 avril à 13:54 | poiuyt (#584) répond à arsonist

      Tonga haingana ny lalimanga matavy raha vao misy saosy latsaka à tany.

      Ces ventripotents, et spécialement lui, a-t-il jamais fait une relation entre ces marchandises abandonnées et la possible utilisation de ces objets abandonnés pour la gestion du kéré ?
      Non : il a juste dans la boite crânienne de quoi penser pour lui, et rien que lui tout seul.

    • 19 avril à 16:59 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à arsonist

      Ce DYSFONCTIONNEMENT du Port est une preuve flagrante de la MAUVAISE GOUVERNANCE dans ce Pays.

      Pourquoi faut-il ATTENDRE LE DEPLACEMENT D’UN PM AVEC LA MOITIE de L’EQUIPE GOUVERNEMENTALE pour parvenir à trouver des idées pour resoudre ce Probleme ?

      N’ y a t-il pas UN MECANISME PROCEDURIER PREETABLI pour EVITER ou TRAITER ce PROBLEME d’une maniere plus MECANIQUE ou au moins plus ANTICIPEE sans attendre ce niveau de DYSFONCTIONNEMENT HONTEUX et sans que le PM et 16Ministres descendent sur place.

      Boris BEKAMISY

  • 19 avril à 09:52 | SNUTILE (#1543)

    2 000 containers x 600 euros l’unité en achat vide = 1 200 000 euros à débourser sans les retards de paiements aux propriétaires à 10% minimum soit 120 000 euros en plus chaque année.
    Il a oublié de préciser HONTEUSEMENT VOITURES D’OCCASION DE PLUS DE 10 ANS qui revient au prix d’une voiture neuve en charge.
    Alors que Peugeot, Renault France est présent sur Madagascar pour offrir des VOITURES NEUVES au même prix TTC.
    Et quels sont les députés révoltés qui y ont pensé à ces GROS PROBLEMSES DE RUINE SOCIALE SYSTEMATIQUE et freiner ces importations de la PAUVRETé ?

  • 19 avril à 10:37 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Ces grands « messieurs » sur la photo ont l’air très efficaces, performants avec leurs jolis costumes .
    Est ce vraiment le cas ?
    Autre sujet :
    Hier au soir une émission diffusait sur une chaîne Française, l’affaire Philippe Bertrand ,ce vosgien qui a été ruiné puis assassiné par un jolie gasy mr.n !
    Édifiant la collusion par la corruption de la gendarmerie et la justice Malgache .
    Sans la participation de certaines autorités cette femme n’aurait jamais pu faire ce qu’elle a fait .
    C’était un Français ,c’est pas grave ,doit-ont se dire en ces hautes terres .
    L’esprit de vengeance contre les vazahas est toujours plus que présent dans les tètes des hauts plateaux !
    Je répète donc au résidents Français à Madagascar ,mais également aux touristes de passage,qu’ils sont tous en danger en ce pays .
    Cette destination est à fuir à tous prix ,c’est pourtant simple à comprendre !
    En plus de cette état d’esprit pourri ,les prochaines élections présidentielles vont surement provoquer un cortège de violence difficilement prévisible, mais je fait confiance a toute cette pourriture a la tète de ce pays pour en arriver là !
    No futur in dago !

  • 19 avril à 11:11 | dominique (#9242)

    ne vous inquiétez pas pour ça la douane s’en occupe bien toute seule pour les dépouiller !! pour ça j’ai vu un containeur qui a été ouvert par ces derniers et ces mêmes personnes ont forcé la porte d’une petite voiture pour disons (emprunter) un moteur hors bord qui était placé dedans !! mais ce dernier a pris son envol (pas prévu pour ça) et n’est jamais revenu !! alors laissez les faire ils savent très bien contrôler et se servir tous seuls ... très bonne place a Mada douanier au port parait même qu’ils se battent pour y aller (bosser) ç’est comme za a Madagascar !!

  • 19 avril à 13:18 | manga (#6995)

    Un terminal container est tout simplement un entrepôt. Que le ou les propriétaires s’en fichent, où est-ce qu’il est le souci des diverses entités du moment où ces derniers font rentrer de l’argent à l’état ?
    Mais c’est quoi cette histoire de bordel dans la gestion de ce terminal ?
    La loi prévoit qu’à partir des délais réglementairement prévus, la Douane peut en toute légalité de procéder aux enchères.
    Et voilà, on ose encore diffuser par voies de presse interposées que Toamasina ne peut plus en entreposer.
    Mais qui fait exactement quoi dans tout ça.
    Tout porte à croire que la majeure partie de ces biens appartiennent évidemment à des hautes personnalités qu’à des protégés lesquels le ministère des finances se voit obligé de se taire.
    C’est du cinéma tout court.
    Et le peuple ne fait que subir des incompétences du régime.
    Je donne mes ongles à couper si 90/100 de ce lot ne renferment pas des effets exclusivement douteux : un enieme mensonge des agents sur des containers ayant été déjà dedouanes mais qui n’ont jusqu’à ce jour ete enlevés.
    Laissons,-nous éternellement bernés...

  • 19 avril à 20:13 | Jipo (#4988)

    bonsoir .
    Encore un notam pour interdire aux containers de circuler ???
    « Circulez ya rien à voir » ...
    On ne demande pas de courir, mais juste de marcher et manifestement pour certains c’ est encore trop ...
    Finalement à part l’ insécurité , les inaugurations, et les « Papy la soupy » on se demande bien ce qui « marche » dans ce pays ?

Publicité


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 183