Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 16 juin 2019
Antananarivo | 19h16
 

Société

Toliara

Deux meurtriers se sont évadés de la prison de Vohitany

mercredi 22 mai | Arena R.

Un ressortissant indien impliqué dans le meurtre de Tinah, une jeune fille malgache de 23 ans, à Toliara au mois de décembre 2017 et un autre prisonnier, tous les deux condamnés à perpétuité pour le même crime, ont manqué à l’appel dans la prison de Vohitany, commune Ejeda, Toliara. Ce sont Alain Zaheraly Rostand alias Karana et Eric Mario alias Rambô.

Le directeur général de l’administration pénitentiaire confirme que les prisonniers se sont bel et bien évadés de la prison. Il indique ne pas avoir de plus amples informations sur cette évasion suspecte. « Une enquête est actuellement en cours, menée par des enquêteurs diligentés par le ministre de la Justice », élude le premier responsable de cet établissement pénitentiaire.

La constatation de l’évasion n’aurait eu lieu que vendredi dernier. Mais des témoins affirment que les prisonniers circulaient déjà librement dans la ville d’Ejeda quelques jours auparavant. Il se pourrait en effet qu’ils ont quitté la prison depuis un long moment.

Les deux fugitifs étaient détenus à la maison de force de Tsiafahy après leur jugement. Après trois mois d’emprisonnement, ils ont été transférés à la maison centrale de Vohitany à Toliara à la demande de leur famille en dépit de la dénonciation d’une éventuelle manœuvre visant à les faire sortir de prison. Leur famille révélant que la prison où ils sont détenus, se trouvait à quelques kilomètres de leur domicile.

Le ministre de la Justice, Jacques Randrianasolo a notamment fait savoir au mois d’avril que l’extorsion de fonds effectué par des agents pénitenciers de la prison de Tsiafahy à la famille du détenu indien serait à l’origine de son transfert dans cette maison centrale de Vohitany. Mais le directeur de l’établissement contestait cette accusation en lançant que cette question a déjà été débattue à plusieurs reprises et que des enquêtes auraient été menées, sans que les faits soient prouvés.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 22 mai à 11:15 | FINENGO (#7901)

    Après deux jours d’absence, en ce qui me concerne, rien de bien réjouissant.
    Entre la famine voulue et entretenue par les dirigeants successifs depuis fort longtemps, dans le sud de l’île, et les diverses Corruptions commises par des Gros Bonnets qui ne s’élucident jamais faute de volonté et d’honnêteté Politique, rien de nouveau, rien de bien fleurissant au Pays des Babakoto.

  • 22 mai à 21:53 | Ibalitakely (#9342)

    Cela fait penser à l’affaire Kilôdina dont les constatat° ainsi que les rapports ne sont connus que qqs jours après. & l’on va encore s’acharner sur les pauvres infirmiers & chauffeurs de taxi !!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS