Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h29
 

Société

Christine Razanamahasoa

Deux heures d’entretien avec les membres du bureau du SMM

mercredi 6 octobre 2010 | Rakotoarilala Ninaivo
Le ministre de la justice Christine Razanamahasoa.

Le ministre de la justice Christine Razanamahasoa a accordé deux heures d’entretien aux membres du bureau du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM). L’entretien s’est déroulé ce mardi 5 octobre 2010, vers midi, au bureau de la ministre à Faravohitra. Un entretien intervenu après la rencontre tenue la veille entre les membres du bureau du SMM et le Premier ministre au palais de Mahazoarivo..

Le ministre de la justice n’a pas donné plus des détails sur cet entretien. Elle l’a seulement qualifiée de courtois et avec un respect mutuel, à la recherche d’un climat d’apaisement entre le pouvoir et le syndicat. Lors de sa sortie du bureau du ministre de la justice, le président du SMM, Arnaud Auguste Marius quant à lui, n’a voulu faire aucun commentaire. Il a préféré faire de l’humour sur le plat qu’il allait manger pour rattraper son repas du midi.

Assemblée générale SMM

La seule grande information qui est sortie de cet entretien entre le ministre et les membres du bureau du SMM, est que Christine Razanamahaso est conviée à intervenir lors de l’assemblée générale du SMM. Une assemblée générale qui se déroulera ce mercredi 6 octobre 2010, dans l’après-midi, à Anosy.

Le ministre de la justice de la Haute Autorité de la Transition (HAT) a toujours réaffirmé qu’il n’y a rien qui puisse être obtenu dans une grève. « Mais tout peut se résoudre dans un dialogue » selon elle. Pour ce qui est de la revendication du SMM, concernant l’accessoire de salaire portant sur l’indemnité liée à la fonction de juger, Christine Razanamahasoa affirme toujours que c’est une revendication légitime, mais qui intervient à un moment inopportun.

Pour ce qui est des grèves des membres du SMM, elle a rappelé l’article 33 de la constitution de la troisième République et l’article 12 de l’ordonnance n ° 2005-005 du 22 mars 2006 portant loi organique relative au statut de la magistrature.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 6 octobre 2010 à 08:41 | Bena (#2721)

    elle veut établir un climat d’apaisement, et en même temps elle menace !!!

    elle a déjà oublié qu’elle est une simple ’casseuse’, digne de st denis et de clichy sous bois !!!! la pauvre !

    • 6 octobre 2010 à 08:53 | ANDRYMA (#4753) répond à Bena

      Bena,

      Que tu es sarcastique ?
      Drôle de façon de se foutre de la gueule de tous le monde " une revendication légitime mais le moment est inopportun". Qu’est ce qu’ils vont faire là ? s’ils peuvent résoudre ce genre de crise qui coûte pas chère. je sais pour le SMM mais pour le SECS c’est juste 2Milliard ariary. Pour payer ça il fallait juste annuler la pseudo conférence nationale ou annuler l’achat de tous ses 4x4 pour les HATy et proches ou simplement mettre aux enchères les bois de rose saisies.

  • 6 octobre 2010 à 11:06 | australe (#4568)

    CE MINISTRE EST LE PLUS CORROMPU DE TOUS LES TEMPS SAVEZ VOUS QU ELLE A FAIT UNE PRESSION SUR LES MAGISTRATS DE TAMATAVE DANS UN JUGEMENT QUI A PERMIS A UN AUTRE TRÈS GRAND CORROMPU ET VOLEUR CONNU DE TOUS LE SIEUR ANDRIAMISEZA ALAIN DE S APPROPRIER LES BIENS D UNE PERSONNE ABSENTE DU TERRITOIRE EN LE FAISANT PASSER POUR SON MARI ?
    QUAND J AI PRIE CONNAISSANCE DE CE DOSSIER JE SUIS RESTE ÉBERLUÉ PAR LES AGISSEMENT DE CES DEUX PERSONNAGES ELLE MÉRITE CETTE CHRISTINE RAZANAMAHASOA LE BAGNE QUE LES MAGISTRATS L ENVOIE AUX TRAVAUX FORCES POUR SA MALHONNÊTETÉ UN MINISTRE DE LA JUSTICE UNE CORROMPU UNE VOLEUSE PLUTÔT, QUI CE MOQUE DES TRIBUNAUX ET DE TOUS CES MEMBRES QUE L ONT SE LE DISENT. CE GOUVERNEMENT C EST UNE HONTE POUR NOUS TOUS.
    MAMY

    • 6 octobre 2010 à 14:05 | MILAMINA (#4588) répond à australe

      Drôle,

      Ce ministre fopla qui a piétiné nos droits il y a 12 mois, qui nous donne de leçons sur le dialogue ...et prend comme référence la constitution qu’elle a baffoué...mdr

  • 6 octobre 2010 à 12:07 | kakilay (#2022)

    Comment peut-on faire appel au Droit quand ses actes de bravoure ont été de le fouler aux pieds ?

    De qui se moque-t-on ?

    Cette crise, n’est pas seulement une crise économique comme certains voudraient la faire passer : c’est une crise d’autorité dans le sens où tout le monde veut savoir : qui a le DROIT de dire le DROIT... ?

    Et c’est cette question qui secoue aussi l’armée...

    Et ne nous dites pas : celui qui a une kalach...

    Car les conséquences seraient désastreuses !

  • 6 octobre 2010 à 17:58 | Jerry (#2173)

    Madame Razanamahasoa a bien de l’humour ! Bien sûr, Madame le Ministre "la revendication des magistrats est légitime, mais inopportune durantla Transition", alors qu’exporter illégallement les richesses naturelles de Madagascar, y compris les bois de rose et autres bois précieux, est foncièrement illégitime, mais "opportun" durant la Transition, tout au moins pour les membres de la HAT !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS