Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 12 décembre 2019
Antananarivo | 14h02
 

Culturel

Danse contemporaine au Ccac

« Deux en un » avec la Cie 1er temps

jeudi 10 mai 2007 | Daddy R.

« Impro-Visé 2 » est né de la situation des enfants de la rue à Dakar.

La « Cie 1er Temps » composé de trois chorégraphes, a organisé un atelier avec des enfants, qu’elle a suivis dans leur vie quotidienne et avec qui elle a discuté. Elle a alors cherché une représentation abstraite des émotions et des rapports de force qu’entretiennent les enfants de la rue avec le « reste du monde » ; ce passage d’un personnage toujours triste qui mendie face à celui qui lui donne sa raison d’être.

Les disputes et combats, les changements d’état, de situation et d’espace sont toujours présents, inséparables des émotions qui en émanent.

Les séances d’improvisation sur ce thème ont donné naissance à une rencontre entre danseurs. L’essentiel de cette proposition est de donner aux danseurs la liberté d’une rencontre entre leurs émotions, de créer une connexion entre rien et l’espace ou le regard.

Pour le chorégraphe, Andréya Ouamba, il est important de laisser libre cette rencontre, même si cela n’a pas de signification à l’égard du spectateur.

En avril 2006, « Impro-Visé 2 » reçoit le 1er prix des VIèmes Rencontres chorégraphiques de l’Afrique et de l’Océan Indien.

En deuxième partie : « Palabres »

Avec cette nouvelle création chorégraphique, la Compagnie 1er Temps souhaite souligner l’importance des habits.

Cet objet qui parfois montre la « grandeur et la classification sociale ».

Le but n’est pas de montrer la place ni le rôle d’un habit dans la vie quotidienne, ni de remettre à vue les codes vestimentaires de chaque culture, mais plutôt de mettre en relation la danse, l’objet « habit » et chaque personnalité. « Et ainsi vivre et donner à vivre aux publics cette relation à travers une traduction de ces rapports qui nous définissent parfois et ce par le biais de nos émotions artistiques »

Arrivée dans un studio, début d’un nouveau travail, une nouvelle conception, un autre regard…

Trouver ou rechercher d’autres visages des mêmes corps qui se sont déjà exprimés sous d’autres idées et d’autres regards.

Le corps, la forme, l’espace, le but … À partir d’un mouvement proposé, trouver une nouvelle gestuelle. Pénétrer un son musical pour générer une énergie musicale corporelle.

La danse, la chorégraphie prend forme. « Impro-visé 2 » et « Palabres » par la Cie 1er Temps de Sénégal. Vendredi 11 mai à 19h.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS