Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Santé

Coronavirus

Deux bateaux de croisière interdits d’escale à Madagascar

jeudi 27 février | Fano Rasolo

Vigilant. Il y a deux semaines, l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF) a refusé de donner une autorisation d’escale à deux bateaux de croisière, l’un à Nosy Be et l’autre à Fort-Dauphin, dans l’objectif de lutte contre la propagation du Covid-19 dans notre pays.

« Nous avons été informés au préalable que ces deux bateaux ont fait escale dans des pays touchés par le Covid-19, et il y a même des voyageurs en provenance de ces pays. Nous avons donc avisé rapidement le personnel navigant de ces bateaux de ne pas entrer à nos deux ports », selon le capitaine de vaisseau Jean Edmond Randrianantenaina, directeur général de l’APMF, hier, au DLC Anosy, lors de l’atelier de validation du projet de politique nationale de transport maritime.

« L’APMF dispose d’une plateforme satellitaire pour connaître à l’avance les renseignements sur les bateaux qui doivent faire escale dans nos ports. Les informations concernent les passagers, leur lieux d’embarquement, l’itinéraire du bateau, son lieu d’origine, l’identité et l’état de santé de l’équipage et des passagers. Nous sommes toujours vigilants face à la propagation du coronavirus. Nous n’autorisons pas l’entrée des navires suspectés de propager la maladie, en procédant à des études cas par cas pour recueillir à l’avance tous les renseignements les concernant », affirme Jean Edmond Randrianantenaina.

Au cas où un bateau est autorisé à faire escale, des dispositifs de prise en charge semblable à ceux des aéroports, pour prendre les températures et vérifier les fiches santé ont été mise en place dans tous les ports du pays.

À l’échelle mondiale, le coronavirus commence à se propager avec plus d’une trentaine de pays touchés. Le nombre des morts ne cesse d’augmenter. Le dernier bilan hors de Chine, épicentre mondial de cette maladie, parle de plus de cent morts dans divers pays comme l’Iran, l’Italie, la Corée du Sud, la France... Le Covid-19 atteint maintenant le Brésil, l’Afghanistan, le Koweit, l’Egypte, l’Algérie,… Le nombre des nouveaux cas en Chine a commencé à diminuer il y a deux semaines, mais le bilan mondial s’alourdit de jour en jour avec deux mille sept cent soixante dix-sept (2 777) morts et plus de 81 000 cas confirmés. On parle de plus en plus de pandémie ou épidémie mondiale aggravée.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 27 février à 10:51 | lancaster (#10636)

    Avec sa dizaine de morts du coronavirus en Italie, l’ile Maurice, pays touristique de grande renommée, vient de mettre en quarantaine 70 passagers italiens et de refouler les 230 autres du même avion d’Alitalia.
    Les vol Nosybe-Milan ont ils été suspendus finalement. Le ministre des transports aurait dit « la santé d’abord, l’economie après ». Il a raison à mon sens.

    La France commence à comptabiliser aussi les malades et les morts de ce fameux virus. Après le blocage des vols en provenance de Chine, Macao et Honkong, arrivera t on a la suspension des vols en provenance de France ? Le ministre des transports dira t il l’a meme chose ? « La santé publique avant l’e onomie « . Car cela risque de durer bien longtemps à mon avis.

  • 27 février à 12:48 | lancaster (#10636)

    Il faudrait un dispositif et une discipline quasi militaire à nos frontières pour barrer la route à ce coronavirus. .

    • 27 février à 13:01 | Jipo (#4988) répond à lancaster

      Si les militaires étaient capables de barrer la route a quoi que ce soit, cela se saurait, des troncs d’ arbres entiers et par containers entiers se promènent sans la moindre gène et en toute liberté, alors un virus, je propose de lancer une fatwa contre le corona virus et le premier qui l’ attrape aura droit à 2 capoaka de riz ...

  • 27 février à 13:15 | kartell (#8302)

    • 27 février à 20:20 | Isambilo (#4541) répond à kartell

      A Dago nous ne risquons absolument rien parce que nous avons autant de professeurs de médecine (il manque juste du désinfectant dans les CHU) que de généraux (qui n’ont jamais fait la guerre).
      Trève de plaisanterie.
      L’institut Pasteur ne manquera pas d’avertir son siège parisien si le cas se présentait. Je leur fait plus confiance qu’à l’OMS chez nous.
      La France n’a pas du tout intérêt à ce que ça arrive chez nous à cause de La Réunion et Mayotte qui risquent d’être touchées. Mais a-t-elle les moyens d’empêcher les commerçants malgaches d’aller en Chine ? D’autant plus qu’Ethiopian Airline continue ses vols si je ne m’abuse.
      Si, malgré tout, le virus arrive .... on est mal, très mal.
      L’article d’Ouest France contient certains passages flous à mon avis (le climat, etc.)

  • 27 février à 20:32 | olivier2 (#9829)

    Pathetique...comme d hab..

    • 27 février à 20:45 | Isambilo (#4541) répond à olivier2

      Tsipolitra a écrit. Le monde entier en tremble encore.

  • 27 février à 21:19 | olivier2 (#9829)

    tsiplitra n est rien face a un amboarazana...

    Tout est question de niveau de pourriture..

    Lol

  • 28 février à 00:06 | Gasy FIer (#387)

    Sao dia mba hisy hilaza indray izao hoe le Ra8 indray no nahatonga an’io aretina io satria nifandray t@ ireo sinoa ireo izy fony filoham-pirenena

  • 29 février à 05:36 | râleur (#3702)

    Pendant ce temps, on autorise des vols Milan Nosy Be alors qu’il y a 21 morts en Italie et 820 cas avérés. tout cela parce que Ravinala Airports a dit à Rajoelina de ne pas arreter les vols car cela leur fait perdre de l’argent !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS