Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 09h23
 

Société

Imagerie Médicale au HJRA

Des voix s’élèvent !

vendredi 11 mai 2007 | Alphonse M.

En partenariat avec une société privée, le ministère de la Santé et du planning familial envisage de créer un centre d’Imagerie Médicale sur le site de l’Hôpital J Andrianavalona (HJRA), dont l’objectif est de « mettre à la disposition de la population des structures hospitalières performantes, dotées d’équipements modernes, afin d’améliorer la qualité des soins dispensés et de diminuer le nombre d’évacuations sanitaires liées à l’indisponibilité de ces équipements ». La convention relative à ce projet a été signée le 25 février 2004 pour déterminer les engagements des deux parties. Jusque-là, rien d’anormal.

Du côté de l’administration malgache, elle s’engage à construire un bâtiment destiné exclusivement à l’hébergement du plateau technique d’imagerie médicale et à détacher auprès de cette société privée les ressources humaines nécessaires au fonctionnement du plateau technique, à citer entre autres, 7 médecins radiologistes, 25 techniciens de radiologie, 4 infirmières diplômées... Quant au partenaire privé, il s’engage à installer dans les locaux mis à disposition à l’HJRA par le ministère de la Santé, les équipements biomédicaux dont un appareil d’imagerie à résonance magnétique nucléaire, un appareil de scanographie, un appareil d’angiographie digitalisée...

Des avantages exceptionnels ?

Actuellement, les travaux de construction du bâtiment avancent à grand pas. Et selon les indiscrétions, le ministère a bénéficié d’un appui financier de la part de la Banque Mondiale de l’ordre de 15 milliard fmg. Ayant eu connaissance l’existence de cette convention, quelques médecins ont vivement réagi. Lors de notre entretien d’hier, ils ont dénoncé cette convention, qui, selon leur version a donné des avantages exorbitants au partenaire privé. Pourquoi, d’après nos interlocuteurs, le gouvernement malgache n’a pas lancé un appel d’offres international pour la mise en place d’un plateau technique d’imagerie médicale ?

Et selon toujours ces médecins, presque la totalité des spécialistes en radiologie seront affectés à ce centre et ceci au détriment des autres hôpitaux publics. Dans cette même foulée, ces hommes en blouse blanche ont signalé que « contrairement à la politique générale de l’Etat basée sur le désengagement (ndlr : privatisation des entreprises publiques), on s’achemine vers à son retour en force avec ce projet ». A propos de l’enveloppe financière affectée à ce projet, plus d’un s’interrogent sur la priorité de ce département. En clair, ces spécialistes proposent de consacrer, à l’heure actuelle, les efforts du ministère à l’amélioration des matériels dans les hôpitaux publics ainsi que la formation du personnel, sans oublier la dotation en médicaments des différents centres hôspitaliers de l’Ile. A leurs yeux, l’imagerie médicale est reservée uniquement à la classe aisée.

Et ces médecins de s’interroger s’il n’y a pas anguille sous roches dans cette affaire. Ainsi, pour plus d’éclaircissements dans cette affaire et pour éviter toutes supputations, ils ont souhaité l’intervention du service du BIANCO (Bureau Indépendant Anticorruption).

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS