Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 19h50
 

Santé

Pandémie

Des tests de dépistage relativement faibles : 9 114 tests en 2 mois

mardi 26 mai | Fano Rasolo

Durant deux mois et quatre jours, c’est-à-dire du 19 mars au 23 mai, les laboratoires à Madagascar ont au total réalisé neuf mille cent quatorze (9 114) tests virologiques PCR (Polymerase chain reaction), ces tests qui servent à établir si une personne est porteuse du coronavirus ou non.

Pour beaucoup et notamment les experts, ce nombre dévoilé par le Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19 est jugé trop faible par rapport à la vitesse de propagation du virus. Selon le dernier bilan recueilli auprès du centre CCO-Covid-19, hier, le nombre de personnes positives au Covid-19 est de cinq cent quarante-deux (542) sur ces neuf mille cent quatorze tests (9114) effectués.

« Le nombre de tests effectués dans le pays n’est pas proportionnel à la vitesse de propagation de la pandémie. Le dépistage massif dans chaque ville, et pas seulement dans les lieux de localisation des cas, est le seul moyen convenable de connaître la situation réelle du pays concernant cette pandémie. Certaines personnes ont réussi à fuir la quarantaine, et cela pourrait créer des foyers soudains de contamination rapide au sein de la société. Si le nombre d’analyses des prélèvements est insuffisant, le nombre des porteurs sains pouvant transmettre la maladie augmentera de façon inversement proportionnelle », selon le Dr Sylvain Giovanni Alson, docteur en Sciences pharmaceutiques et responsable de recherches et développement au sein de la société Bionexx S A.

« A mon avis, le nombre de tests réalisés dans le pays est relativement faible, surtout à Toamasina où la maladie se propage de plus en plus vite. Le seul moyen de maîtriser la situation sanitaire nationale est d’accroître le nombre de test de dépistage, surtout dans la région Atsinanana », affirme un médecin d’une clinique privée de la capitale. « Si nous effectuons un nombre suffisant de tests, nous arriverons à détecter tous les porteurs du virus et à enrayer ainsi la contamination lorsque toutes les personnes infectées auront été isolées. La plupart des malades atteints du Covid-19 à Madagascar sont asymptomatiques, ce qui complique la situation, car un porteur sain peut tout aussi bien transmettre le virus qu’un malade symptomatique », rajoute ce médecin.

De son côté, une source auprès du ministère de la Santé publique tente de rassurer. « Tous les centres de santé de bases et les hôpitaux de référence régionale et de district, les centres hospitaliers universitaires effectuent une veille sanitaire liée au Covid-19 ; ainsi, tout individu suspecté porteur du virus et répondant à la définition de cas d’infection présumée est analysé », affirme notre source. « Toute personne ayant été en contact avec les sujets contaminés fait l’objet d’une recherche active pour lui faire subir des tests PCR. Nous pouvons ainsi dire que le nombre de tests effectués est suffisant » rajoute-t-il.

De son côté, l’Etat veut accroître le nombre de laboratoires habilités à faire des tests de dépistage. Le laboratoire de l’hôpital HJRA à Ampefiloha est récemment opérationnel. Un autre va être implanté à Toamasina en appui à l’Institut Pasteur de Madagascar et au Centre d’infectiologie Charles Mérieux.

Pour rappel, Madagascar avait reçu 20 000 kits de dépistage de la part de la fondation du milliardaire Jack-Ma au début de l’épidémie. On ne sait pas si les autorités se sont procurées entre temps d’autres kits ou réactifs nécessaires au dépistage. En tout cas, on constate sans surprise que les États testant le moins leur population sont souvent peuplés avec des investissements moindre dans le système de santé et inversement les pays moins peuplés testent plus largement leur population comme le cas à l’île Maurice où le taux de dépistage est le plus élevé dans le continent africain.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 26 mai à 10:28 | Andrianaraberakoto (#10924)

    Comme le souligne le Dr. Alson, 9114 tests en deux mois, c’est relativement très faible comme chiffres pour un pays comptant environ 26M d’habitants si d’autant on considère que :

    1. Sur les 9114 tests, un peu plus de 3000 ont été réalisés sur les gens qui sont rentrés de l’extérieur (à Ivato et Ankorondrano). Ce qui laisse donc un quota d’environ 6000 rien que pour les cas contacts.

    2. De ces 6000 (+_) tests, certains ont été réalisés 2 voire plusieurs fois sur une même personne comme dans le cas de Tence Mena.

    3. A Maurice, sur deux mois, il y a eu environ 91,000 tests à titre indicatif.

    4. Moins de tests = moins de cas détecté. Si on par du principe que chaque cas peut transmettre à 3 personnes puis 6 et plus, il doit y avoir davantage de porteur sain dans la nature que ce que montrent les chiffres de par les consignes pas respectés par beaucoup de gens.

    • 26 mai à 10:43 | Oursvagabond (#9660) répond à Andrianaraberakoto

      Bonjour,
      Vous avez bien raison. Seulement 400 millions ça part vite ! On attend un 2ème virement, mais
      celui-ci risque de tarder, pas trop de traçabilités pour connaître où sont partis ces 400 millions.
      Et certains veillent au grain.

  • 26 mai à 11:13 | RAVELO (#802)

    manao ahoana,
    Efa lazaina fa tsy ho tian’ireo JIOLAHIMBOTO mpitondra ireo mihintsy ny hitomboan’ny isan’ny "positif" izay porofo fa tsisy ilana azy ny tambavy orange ;
    sady ny vola rahateo koa efa lany nanaovana zavatra hafa,koa ny miandry mafy
    ny fanampiana avy any ivelany sisa atao ; tssss !
    Mialà teo tena isany rahefa tsy mamango fa mitondra henatra ho anay fotsiny.
    sa ahoana ra-titi ô !

    ravelojaona fidy

  • 26 mai à 12:07 | lanja (#4980)

    DJ no mitondra ny familiana,
    test, traitement, aides, etc ......
    eto isika mahita izy !

    hatreto aloha dia mazava fa :
    - mitombo ny marary,
    - misy ny maty
    - 67 marary ,be lotra izany, enquête svp
    - mahantra ny olona,
    - ilay CVO amidy kanefa tsy nahazo AMM

  • 26 mai à 14:42 | Rakoto (#10929)

    Nouvelle trouvaille de mon oncle de Betroka :
    - Fumer de la feuille d’Artemisia
    C’est moins cher que la cigarette et totalement légal par rapport au Rongony, ça protège contre tous les virus. c’est Bio, sans nicotine, .... Mahasalama sy maha ela velona a dit mon oncle
    - recommandé par l’OMS (Organisation des Malagasy Sitrana)
    Attention le rongony reste interdit, il ne faut essayer.

    En plus, toute la maison et tout autour sont protégés contre tous les virus dans l’air : covid-19, ....
    Avez-vous goûter le vary amin’ Artemisia ?

    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

    • 26 mai à 14:59 | Stomato (#3476) répond à Rakoto

      Fumer la moquette est tout aussi efficace, surtout quand à Montpellier ou n’a pas de feuilles d’Armoise fraîche a fumer...

  • 26 mai à 15:28 | harmelle (#5862)

    Relativement faible c’est un gag ???

    Reunion 1 test pour 225 habitants
    Maurice 1 test pour 128 habitants
    Madagascar 1 test pour 2700 habitants

    Le gag , le vrai c’est que c’est l’institut pasteur qui a financé 3000 tests :(

  • 26 mai à 16:20 | dominique (#9242)

    pourquoi des test ???? on a la potion magique du druide président tout va bien !!

  • 26 mai à 16:25 | I MATORIANDRO (#6033)

    Efa voafehy ny aretina hoy r’inandra lohanangidina s’y n’y forongony.
    ALEFA. ALEFA

    Ndao hanao bal @zay.

    Dondrona ray trano

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS