Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 2 décembre 2022
Antananarivo | 12h02
 

Environnement

Ecologie

Des sarcelles immigrent au lac Anosy

samedi 15 novembre 2008 | Hassy
Le lac Anosy est en passe de devenir un sanctuaire d’animaux sauvages.

Le lac Anosy est en passe de devenir un sanctuaire d’animaux sauvages. Une population de sarcelles - type de canard, mais de petit gabarit - comptant environ une vingtaine de spécimens vient chasser en cet endroit depuis maintenant quelques semaines. En cette période de l’année, l’eau y est à son plus bas niveau. Ces canards sauvages s’y rendent pour se régaler des animaux aquatiques qu’ils y trouvent à profusion. Le Parc Tsarasaotra et celui de Tsimbazaza abritent ces volatiles à l’état sauvage. Ils hébergent en tout près de 200 têtes. Qui plus est, c’étaient à priori les seuls sites au cœur de la ville, viables pour ces oiseaux. Vraisemblablement la famille de canards sauvages déplacée à Anosy appartient à l’un des deux parcs.

Des squatters inhabituels

« C’est un cycle similaire à ce qui a été observé auparavant au Masay qui est en train de se répéter à Anosy », met en évidence un observateur en essayant d’expliquer cette immigration inhabituelle. Il y a trois ans, toute une colonie de canards sauvages et d’échassiers a immigré au marais Masay. C’était pendant l’assainissement de ce bassin où se jettent les égoûts de la ville. Toutefois, lesdits animaux aquatiques ont déserté l’endroit petit à petit avec la montée de l’eau, dès que la saison pluvieuse a sonné.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS