Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 mai 2022
Antananarivo | 21h24
 

Société

Le PAM au secours des élèves

Des repas gratuits dans 272 écoles

vendredi 19 octobre 2007 | Alphonse M.

Le PAM (Programme Alimentaire Mondial) distribue des repas gratuits. 546 enfants, éparpillés dans 272 écoles primaires dans le sud de l’ile ont bénéficié des aides de la part de cet organisme onusien depuis quelques années. Depuis la famine de 1991 qui avait provoqué des milliers de pertes en vie humaines dans l’Androy, le PAM contribue à l’amélioration de l’enseignement en distribuant des repas (petit-déjeuner et déjeuner).

Au total, 11 CISCO (Circonscription Scolaire) dans trois régions, à savoir l’Anosy, l’Androy et le Sud-Ouest, ont bénéficié de cette aide, selon Achilson Randrianjafijanaka, responsable sous-bureau du PAM d’Amboasary-Sud.

100 tonnes de vivres

Tous les trimestres, près de 100 tonnes de vivres sont distribuées par la CISCO, le PAM assurant le transport tandis que les parents d’élèves se chargent du magasinage et de la cuisson. Mercredi dernier, à l’occasion de la célébration mondiale de la journée de la lutte contre la pauvreté, le coordonnateur résident du système des Nations Unies, Xavier Leus, ainsi que divers représentants des organismes onusiens, ont constaté de visu les réalités sur le site, ou plus précisément, au sein de la cantine du fokontany d’Esalo, dans la commune de Manambaro. M. Maurice, conseiller-animateur du PAM, a pu expliquer aux hauts responsables l’impact direct de ce projet sur les enfants. A preuve, le taux de déperdition scolaire a notablement chuté. Ainsi, la posibilité d’extension des zones d’actions sont à l’étude à l’heure actuelle. La région de l’Androy et le district d’Ampanihy figurent parmi les priorités. Toutefois, la gestion et la logistique (transport et sécurité des vivres) nécessitent d’une amélioration, selon les responsables.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS