Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 19 septembre 2019
Antananarivo | 21h49
 

Politique

Législatives

Des irrégularités signalées par l’Observatoire Safidy

mardi 28 mai | Arena R.

L’observatoire Safidy a constaté hier des votes irréguliers dans 4,3% des 900 bureaux de vote observé par ses membres éparpillés dans les 39 districts de 15 régions de Madagascar. Ces irrégularités se rapporteraient aux votants sans pièce d’identité et non-inscrits dans la liste électorale. A Antananarivo Renivohitra et à Toliara, des cas d’utilisation de fausses cartes d’identité nationale ont été rapportés par les médias. Ces cartes auraient été saisies par les forces de l’ordre pour le cas de la capitale.

Des cas de perte, d’absence, voire d’insuffisance de bulletins uniques dans les bureaux de vote ont été également signalés. A Toamasina, un collectif de candidats représenté par le candidat indépendant Tody Arnaud a dénoncé la disparition des bulletins uniques dans un des bureaux de vote. L’observatoire Safidy révèle par ailleurs que les bulletins de vote manquaient ou arrivaient en retard dans les 0,14% des bureaux de vote visités par ses observateurs.

Mais la plupart des grognes des électeurs se rapportent une fois de plus sur l’absence de leurs noms dans les listes électoraux, certains affirmant pourtant avoir voté lors des deux tours de la présidentielle quelques mois plus tôt. Pour le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Hery Rakotomanana, c’est une situation impossible. « Il n’y a jamais eu de retranchement à l’issue de la révision annuelle de la liste électorale », explique-t-il, avant d’ajouter que « ceux qui figuraient dans les listes électorales de la présidentielle devraient figurer dans les listes utilisées pour les législatives ».

Le premier responsable de la Ceni explique qu’à cause de l’augmentation du nombre d’ électeurs à l’issue de la Révision annuelle de la liste électorale (RALE), une nouvelle organisation a dû être imposée conformément à la loi. Cette loi indique que le nombre d’électeurs dans un bureau de vote doit être inférieur à 700. Ainsi, des électeurs ont dû être affectés dans d’autres bureaux de vote du même fokontany. Il avait alors demandé les électeurs à vérifier leurs noms dans d’autres bureaux de vote environnants.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 29 mai à 09:11 | Ibalitakely (#9342)

    "A Antananarivo Renivohitra et à Toliara, des cas d’utilisation de fausses cartes d’identité nationale ont été rapportés par les médias. Ces cartes auraient été saisies par les forces de l’ordre pour le cas de la capitale."
    - Fa tany amin’izy avy tokoa no nahatratrarana ireo karatra sandoka ireo, satria na @ fiainanana andavanandro tsy misy resaka fifidianana aza ny manao zavatra sandoka na ny mampiasa zavatra sandoka dia VOAENJIKY NY LALÀNA [détent° & utilisat° de fausses identités, faux & usage de faux sns]. Sa tonga ny mpitandro filaminana naka pièces à convict° handrehetana afo rehefa mamindro @ alina iny.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS