Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 09h13
 

Politique

Scrutin du dimanche dernier

Des électeurs sous pression

samedi 22 mars 2008 | Alphonse M.

Craignant un taux d’abstention très élevé, le pouvoir en place a tout fait pour que les électeurs aillent voter massivement. Plusieurs témoignages affirment que des électeurs ont subi des pressions pour se rendre aux urnes. Dans la capitale, par exemple, des chefs fokontany ont menacé de prendre des sanctions à l’encontre des électeurs qui n’ont pas retiré leur carte. En clair, ces responsables du fokontany ont également intimidé les citoyens qui n’ont pas accompli leur devoir civique de ne pas délivrer du certificat de résidence, l’une des paperasses utilisées pour les dossiers administratifs.

Dans certaines zones rurales, les responsables locaux ont carrément menacé les électeurs récalcitrants d’une arrestation et de les traduire devant la justice pour rebellion. Des éléments des forces de l’ordre ont également participé à cette campagne d’intimidation en vue de booster le taux de participation. Hier, lors de sa rencontre avec la presse, le Sefafi (Observatoire de la vie publique) n’a pas caché son inquiétude face à la hausse subite du taux de participation à l’échelle nationale lors des élections régionales. Des zones d’ombres qui meritent des éclarcissements.

Des électeurs n’ont pas voté dans la sérénité le dimanche dernier. En conséquence, certains d’entre eux ont voté blanc en signe de contestation et de résistance face à la pression des autorités, notamment dans les circonscriptions où il n’y avait que le bulletin TIM. Apparemment, l’opération a bien marché. A preuve, le taux de participation dans certaines localités a atteint les 80%. Des informations circulent également dans les coulisses que, faute de délégué et de candidats concurrents, les procès-verbaux électoraux dans les zones rurales ont été falsifiés pour atteindre l’objectif.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS