Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 00h54
 

Société

Kraomita Malagasy

Des actes de vandalisme à la veille de la relance des activités commerciales

jeudi 19 août | Mandimbisoa R.

La société d’Etat Kraomita Malagasy est encore dans la tourmente. Alors que les dirigeants de la compagnie envisagent une relance de ses activités commerciales dans les jours qui viennent, des actes de vandalisme seraient venus perturber le processus de redémarrage.

Dans un communiqué, les responsables de la compagnie ont affirmé que des pillages et détérioration des infrastructures et matériels auraient été commis par une poignée d’employés avant hier. Ses employés qui se targuent d’avoir un appui d’une personnalité haut placée auraient semé le trouble sur les lieux. Mécontents après un licenciement de personnels, ils s’en seraient pris aux infrastructures de la société. Des employés accusés d’être impliqués dans d’autres actes de vandalisme ou pour abandon de poste auraient été licencier.

Entre le départ les importantes dettes et les récurrents problèmes avec les employés, cet incident entrave une fois de plus le redémarrage de la société qui jusqu’à ce jour endosse une dette astronomique de 111 milliards d’ariary, une perte de 49 milliards Ar ainsi qu’un manque à gagner de 20 millions de dollars de recette non recouverts. Les actuels dirigeants de Kraoma, quant à eux, préfèrent qualifier ces évènements d’actes de déstabilisation du régime en place.

Pour rappel, Kraoma SA est une société appartenant à l’État. La société exportait auparavant environ 100.000 à 140.000 tonnes par an de chrome. La première découverte de chromite date de 1948 près du village d’Androfia dans la région d’Andriamena, mais l’activité minière n’a commencé qu’en 1968. En 1966, COMINA (Compagnie Minière d’Andriamena) a été créée pour exploiter la chromite avec les sociétés UGINE, PECHINEY, COFIMEN, MOKTA, la Société Française de Fonderies Aciers et Electriques (SFAC) et l’État malgache (20% du capital) comme premiers actionnaires. En 1975, COMINA a été nationalisée et rebaptisée « Kraoma Malagasy ou Kraomita ». La production est transportée à Brieville à Morarano puis chargée sur un navire au port de Toamasina.

Les mines Kraoma ne comprennent plus que le site de Bemanevika qui avait été fermé en 1972 et avait seulement ré-ouvert ses portes en 2005. La mine a des réserves prouvées de 2 280 000 tonnes. En 2008, la production du minerai de chrome était de 145 000 tonnes à Bemanevika seulement. La mine épuisée à Ankazotaolana a été fermée en 2008. À part ces deux sites, il y a deux gisements de chrome à Madagascar dont l’un à Anengitra qui a des réserves prouvées de 160 000 tonnes et celui de Befandriana avec des réserves de mine probables de 465 000 tonnes.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 19 août à 10:36 | Noue (#2427)

    une dette astronomique de 111 milliards d’ariary

    Mazava ho azy raha misy ny fanakorontana , nahazo ny karamany ara-dalana ve ny mpiasa matoa manao an’zany fanimbana zany ???? Ary ireo mpiasa voaroaka ve tena misy antony sa tsy maharaka intsony ny vola dia any @ mpiasa no atontona ny olana ???

  • 19 août à 11:14 | arsonist (#10169)

    Moi, arsonist,
    je ne réponds pas à une invitation d’un mec
    .mondialement connu être un déshumanisé fossoyeur de plusieurs millions de populations Gasy
    .responsable non seulement de l’assassinat de jeunes étudiants Gasy qui n’avaient rien fait de mal, mais réclamaient seulement la bourse qui leur est due, et qui étaient en plein dans la préparation du futur qu’ils rêvaient pour eux-mêmes, pour leurs proches et pour leur pays,
    .mais aussi responsable de cette misère abyssale très sévère dans laquelle ce mec a plongé des millions de populations Gasy !

    Non !

    Mais quand arrive le temps de l’affrontement entre
    .les populations gasy miséreuses très sévère d’une part
    .et ce mec et ses forces de répression d’autre part
    alors, je tâcherai d’être présent , et du bon côté.

  • 19 août à 11:43 | Vohitra (#7654)

    Est-ce que l’ancien Capitaine des forces de l’ordre devenu militant des khmers orange et catapulté depuis DG est encore en poste actuellement ?

    Presque huit mois d’arriérés de salaire et toujours impayés actuellement pour la société d’Etat d’un pays prétendument en voie d’émergence !

    On sait que la société, non seulement exploite des sites produisant de la chromite, mais aussi que dans le processus d’exploitation, les matières premières extraites renferment aussi des pierres précieuses…en particulier de l’or…

    Et il y avait quelques mois de cela, il y avait eu une confrontation directe entre les membres du personnel sur site et les dirigeants de la société, ces derniers avaient fait un enlèvement en vue d’exportation d’une partie de la production extraite alors que les employés n’avaient pas encore reçu leurs salaires pendant une année…

    Et la société partenaire Russe n’avait pas honoré ses propres engagements dans l’apport de liquidité dans la trésorerie de la société…et depuis, elle avait abandonné le partenariat contracté avec la partie Malagasy…

    Sur ce point, après le passage destructeur de l’équipe à Rabarinjaka, la relève avait été assuré par Joe Dalton et ses Frères révolutionnaires orange…c’est devenu depuis un dilemme kafkaïen avec un patchwork de truands et légendaires kléptocrates qui sont très agiles à évoluer dans un cadre en voie de déliquescence…

    Et maintenant, on assiste à des séries de vols et destructions…ruines et désolations, ce sont l’héritage prévisible laissé par le couple Bonnie et Clyde…

  • 19 août à 12:02 | purgatoire (#11152)

    ISANDRA va nous dire qu’il s’agit d’une opération menée par l’opposition avec un soutien logistique de la France pour mettre des bâtons dans les roues del Presidente et si les objectifs ne sont pas atteints ce sera à cause de cette action d’éclat

    • 19 août à 12:35 | Besorongola (#10635) répond à purgatoire

      GROSSE ERREUR D’APPRÉCIATION !

      Votre erreur comme celle de Rajoelina c’est de toujours voir l’opposition et la France derrière les manifestations de ras le bol des Malgaches vis à vis de ce régime. La réalité c’est que les gens ont tout simplement faim et ils revandiquent leurs dûs.
      Le jour où Rajoelina rende compte de la situation ce sera trop tard !

    • 19 août à 12:36 | Besorongola (#10635) répond à purgatoire

      Ce post est adressé à vous savez qui mais pas à purgatoire évidemment !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS