Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 16 septembre 2019
Antananarivo | 02h00
 

Politique

Observatoire Safidy

Des absences de listes électorales, une intimidation des électeurs et un achat de vote signalés

jeudi 20 décembre 2018 | Arena R.

L’observatoire Safidy qui a déployé plus de 7 350 observateurs à travers le pays dans le cadre du second tour de l’élection présidentielle, mercredi, a signalé des « cas liés à l’absence de listes électorales dans les bureaux de vote (dans la région Sud-Ouest), une intimidation des électeurs (dans la région Sava), manque des bulletins unique et achat de vote (région Atsimo Andrefana).

Dans un communiqué, il indique que ces cas « sont en train d’être traités par les autorités présentes dans la cellule de veille mise en place par l’Observatoire Safidy, composée de la Commission électorale nationale indépendant, la CNIDH, la gendarmerie, et la police nationale et qui travaille en étroite coopération avec les représentants du projet de prévention de risques de violences électorales PEV Madagascar.

L’observatoire signale également « plusieurs situations liées au tirage au sort non effectué pour les signataires des bulletins uniques. Elles ont déjà été communiquées par les observateurs, ce qui pourrait avoir un impact sur l’annulation de bulletins.

Néanmoins, l’observatoire Safidy qui a déployé ses observateurs dans 7 régions de Madagascar a couvert 9 350 bureaux de vote a constaté que 88,5% des bureaux de vote ont vu la présence de la totalité de leurs membres, 79,5 % des bureaux de vote ont respecté l’heure d’ouverture, à savoir 6h, ce qui représente une amélioration par rapport au premier tour, les retards seraient principalement dus à l’insuffisance du matériel électoral (38,1%), l’absence des membres des BV (30,2 %), faiblesses dans l’organisation de l’ouverture par les membres (28,6%) ou les conditions météo (3,2%)

Il a également constaté que « Les matériels ont été complets dans 95,8% des bureaux de vote observés, par rapport à 85% pour le premier tour » et que « Dans 5% des cas observés, le tirage au sort pour la signature du bulletin unique n’a pas eu lieu ».

3 commentaires

Vos commentaires

  • 20 décembre 2018 à 11:01 | arsonist (#10169)

    Rien d’étonnant à ça !
    La classe politique gasy croit toujours que cette forme de "démocratie" appliquée à Mada depuis plus de 60 ans convient bien à ce pays et à ses habitants.
    Les résultats désastreux sur tous les plans sont pourtant bien là pour prouver le contraire.
    Mais les Gasy aiment le "toton’omby bory" .

  • 20 décembre 2018 à 11:42 | Jipo (#4988)

    A croire que : soit un Roi, soit un despote, conviendrait mieux à l’ état d’ esprit Malagasy ?

  • 21 décembre 2018 à 16:10 | LAZALAZAO (#7189)

    Ce qui est sûr , c’est que la démocratie occidentale ne convient pas aux Malgaches. Nous sommes trop colonisés par la France et passons notre temps à imiter la France, alors que presque tout nous sépare. Pourquoi ne portons nous pas de regard sur l’exrtême orient ? ou l"Europe du Nord. Apprendre ce qui nous convient chez eux et valoriser ce qui est malgache chez nous, par exemple, la langue, la cuisine, les arts, les entreprises, les livres, la littérature malgache , les valeurs etc..... mais faire comment fait la France, soit on est trop pauvre, soit on est trop bête, ou encore soit on est différent que rien ne nous convient dans le modèle français.
    Ceci dit avec la place que nous donnons au christianisme, et au salegy, le réveil ne sera pas pour demain.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS