Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 juillet 2020
Antananarivo | 12h30
 

Reportage

Carnet de voyage

Democratic Party Tournant final ce samedi

vendredi 30 mai 2008 | R. C.

Les membres du parti démocrate américain ont décidé de se faire peur. Samedi, ils vont décider si oui ou non, la Floride et le Michigan pourront finalement participer aux primaires. Ces deux états ont été exclus de ce processus pour avoir fait voter les électeurs en janvier avant la date fixée par le parti. En janvier, Hillary Clinton était en tête dans les sondages. Personne ne se soucie de refaire voter les deux états. Mais la mentalité a vite changé dès lors que Barrack Obama a pris l’ascendant sur sa rivale. Des voix se sont petit à petit levées pour revoir la situation. Ces demandes se sont amplifiées au fur et à mesure que le sort de l’ex-Première Dame se corsait. Aujourd`hui, elle est quasiment hors de la course. Mais c’est le moment choisi par certains responsables démocrates pour remuer le couteau dans la plaie, ces hauts responsables proches du couple Clinton. Ainsi, sous la pression, les hauts responsables du parti démocrate vont débattre du sujet ce samedi. Rien n’est encore décidé mais il s’agit pour les médias américains d’une petite victoire pour Hillary Clinton. Cette situation montre également pour beaucoup qu’en dépit de son avantage arithmétique, la sénatrice de New York dispose de puissants appuis parmi les grands électeurs du parti. La réponse sera connue ce samedi. Naturellement, le camp d’Hillary Clinton jubile. Celui de Baarack Obama se montre confiant. Il est de tradition dans ce pays de se soumettre à la décision du parti sans récriminer.

En attendant ce jour fatidique, la « campagne de sensibilisation » se poursuit. Hier, le journaliste Michael Barone devait présenter les atouts des trois candidats encore en lice. Au terme d’une explication de 30 mn, il est ressorti de ses « analyses » que « la presse américaine donne Barack Obama comme le favori de cette élection présidentielle ». D’après lui, « le pays ne serait pas prêt à être dirigé par une femme, il n’est pas mentalement disposé à avoir un commandant en chef « femme ». Tout en se défendant d’être « sexiste ». « Les électeurs démocrates, en choisissant Obama, le montrent », explique le journaliste qui signe des chroniques et des commentaries politiques dans le « US News & World Report ». Ses avis semblent reconnus dans le milieu politique et médiatique car il a à son actif de nombreux ouvrages sur le fonctionnement de la démocratie américaine vue à travers la vie des parties, les sessions parlementaires et les actions du gouvernement.

Les journalistes américains se distinguent en effet par leur tendance à écrire des livres sur leurs sujets de prédilections spécifiques et personnels. Ce qui contribue à « leur notoriété et à leur influence dans l’opinion publique et à leurs ecrits », d’après les présentations faites sur eux.

- SCENES DE VIE

Dans un rayon de 100 m autour de notre hotel 5 etoiles, dix banques au moins offrent ses services aux clients. Bank of America, Chevy Chase Bank, Cassidy & Pinkard, Citybank, M& T Bank, Presidential Bank, eagle Bank…Elles pratiquent un taux de 3 pour cent au grand maximum d’après une enquête menée sur place. Leurs clients vont des étudiants aux familles en passant par les entreprises, magasins, associations… « Nos préférons faciliter l’octroi de crédit pour soutenir les activités et la consommation ». C’est l’explication donnée par tous les banquiers interrogés. « Le principal facteur de décision reste et demeure néanmoins la confiance », soutiennent- ils d’une seule voix- même s’ils ont été interviewés séparément. « En Amérique, nous avons naturellement confiance en l’individu car rien ne peut se faire sans cette confiance », affirment les banquiers. Ici, « le client est roi », n’est pas une simple vue de l’esprit.

Illusion. Les Américains se font néanmoins beaucoup d’illusion dans leur vie quotidienne. La publicité décide pour eux, selon une étude publiée dans un magazine local. Ils croient par exemple au café sans café ou décaféiné, ils ingurgitent du sucre sans sucre, du yaourt sans gras, de la bière sans alcool. Bref, tout est son contraire. Etc.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS