Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 27 novembre 2021
Antananarivo | 09h03
 

Opinions

Déclaration des généraux : l’histoire ne s’oublie pas

vendredi 25 mai 2012

Révoltant. Les généraux meurent toujours dans leur lit, mais combien de morts ont-ils sur la conscience ? Combien de morts par leur fait ont été oubliés sur des chemins perdus et enterrés à la va-vite dans un triste anonymat. Morts pourtant à Madagascar, personne ne peut indiquer où ils reposent. Quant aux généraux, après avoir dirigé des hommes vers le massacre, ils paradent ensuite dans des conférences sur « leurs guerres », oubliant morts et disparus. Le général Désiré Rakotoarijaona détient par exemple, le record national de tuerie de concitoyens, mais il semble bien qu’il a oublié la sombre année 1985 où il s’est illustré entre guillemets. Ces généraux ne sont plus en activité, mais boivent du petit lait en se racontant. C’est exactement le spectacle indécent offert à la presse par des officiers retraités, dont le général Désiré Rakotoarijaona, après les évènements d’Ambohijatovo. Ils se seraient émus de la répression musclée de la manif organisée aux abords du grand jardin public, par les adversaires de la Transition. On ne connaît pas les faits d’arme du contre-amiral Abel Radavidson sauf qu’il est frère d’un ministre de Marc Ravalomanana, mais la présence des généraux Rasolomahandry, ancien patron de l’armée, et, surtout de Désiré Rakotoarijaona, ancien Premier ministre, ont été d’un cynisme rare dans les annales militaires. Il aurait mieux valu qu’ils la bouclent au lieu de faire remonter la boue de leur histoire à la surface de l’actualité. On se demande quelle mouche les ont piqués quand ils se sont publiquement érigé en donneurs de leçons, alors que des pans entiers de leur vie professionnelle font honte à l’uniforme et à leurs étoiles. En gros, ils se prévalent de leur qualité de grands anciens et d’aînés pour recommander la retenue contre les mouvements populaires.

Dans la foulée, le général s’élève contre l’utilisation de l’armée comme une force répressive et de ne pas user d’armes de guerre contre des civils. La retraite comporte le sérieux défaut de favoriser un intense déphasage qui fait dire n’importe quoi à toute personne d’âge chenu. Le général semble ignorer que la pratique a beaucoup changé, vingt ans après son mandat de tueur de kung-fu. C’est en effet, le principal fait d’armes inscrit dans le cursus du général Désiré Rakotoarijaona. Alors premier ministre de 1977 à 1988, il a mobilisé des régiments armés jusqu’aux dents et des blindés pour neutraliser et exterminer les jeunes adeptes du Kung-fu, un art martial qui, à l’époque, connaissait un fort développement à Madagascar. Il n’était pas alors question de balles en caoutchouc ni de matraques en plastique dur encore moins de grenades lacrymogènes. Les chiffres officiels font état de 50 morts en 1985, mais ils ne seraient pas moins de 250 à périr sous les balles et les obus. C’est ce que Désiré Rakotoarijaona appelle de la retenue lors des opérations de maintien de l’ordre. L’ancien Premier ministre détient ainsi le record de morts civils. La tuerie du 7 février 2009 est ainsi très loin du compte. Mais, le principal responsable qui, depuis, s’est tourné vers la politique politicienne est désormais protégé par l’oubli et l’amnistie de fait. Les politiciens et la poignée de militaires qui s’accrochent encore à ses basques oublient qu’il y a dans les dossiers de l’histoire, le massacre de toute une jeunesse d’Antananarivo. On est toujours interloqué de voir maître Ny Avoko, tenté par la politique. Il a sans doute déjà oublié que son père, le Grand maître Piera Be des adeptes du Kung-fu, a été assassiné à Manjakaray sous la bénédiction de Desiré Rakotoarijaona. Mais, des survivants n’ont pas oublié les morts, ni les familles, leurs fils disparus dans la nuit funeste du massacre. Il n’y a pas que les Kug-Fu. Le général aura été le champion du machiavélisme. Il a instrumentalisé des groupes de jeunes et a tout fait pour qu’ils se massacrent entre eux. Le TTS, les ZMT ou les kung-fu se sont entretués dans les rues de Tana. On se rappelle encore les cadavres pendus sur les grilles de la gare en face de l’actuel marché Pochard.

Avec le recul, la conclusion coule de source. Les politiciens pensent que comme eux, la nation a la mémoire oublieuse. L’année 2002 taraudera toujours les malgaches, là où le général Rasolomahandry a mené des opérations de pacification. Combien de morts à la bataille d’Ambilomagaodro ? Mais, le général a été récompensé et nommé chef d’Etat-Major Général de l’Armée, par Marc Ravalomanana, sur le tard, mais nommé quand même. La Transition a permis à tout ce beau monde de retourner sur le devant de l’actualité. C’est le principe du « rien de nouveau sous le soleil ». L’opportunisme politique fait partie du système. Quand la sortie de crise se dessine avec les élections qui se profilent, des personnes montent sur scène comme pour se vendre au plus offrant. Les choix ne manquent pas, tout dépend du prix. Des politiciens militent pour la fin de la crise, d’autres ne cachent pas leur préférence pour que le pays reste dans une éternelle transition. Dans la conjoncture, les problèmes militaires ne sont pas les problèmes des politiques, mais les militaires les intéressent énormément. Quand des politiciens évoquent le « dernier rempart de la république », entendre l’institution militaire, l’on se demande s’ils pensent au Mali, à la Côte d’Ivoire où à d’autres pays où fleurissent les comités de salut public. On s’inquiète à juste titre de savoir de quelle république parle-t-on ou quelle république souhaite-t-on instaurer à Madagascar. Car, s’il y a république et république, il n’existe pas de république militaire qui ferait rire le monde entier sur notre dos. Il est heureux de constater tout au long de la crise actuelle, que nos militaires s’efforcent de ne pas donner prise aux suspicions de coup d’Etat. Il faut ainsi laisser parler les irresponsables qui osent parler de mains propres alors que les leurs sont couleur rouge du sang de leurs concitoyens.

RAJAONA Simon
Historien

41 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mai 2012 à 09:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Heureusement que les vrais historiens sont là pour nous sortir de temps à temps de notre amnésie volontaire ou involontaire sur le passé tragique de notre pays que certaines personnes mal intentionnées voulaient effacer pour diaboliser à outrance la transition actuelle.

  • 25 mai 2012 à 09:45 | kakilay (#2022)

    Si l’Histoire ne s’oublie pas,
    le présent se regarde en face.

    On ne peut pas s’indigner des fautes du passé
    pour ignorer l’Histoire en train de se faire.
    On ne peut pas seulement pleurer les morts
    et se taire quand on piétine les droits des vivants.
    Car des vivants comme des morts,
    il est toujours question de l’Homme :
    et de ses droits.

    Et à chaque fois que l’on veut écraser l’Homme,
    on est en droit de se révolter.
    Et se battre pour les droits de l’Homme,
    c’est déjà penser à l’Homme de demain.

    L’Homme est la seule bataille qui vaille :
    arrêter le chrono de l’indignation
    sur les seuls faits du passé
    est louche.

    Ou du moins revient à affirmer
    que seuls les hommes dans les tombes
    ... sont des hommes.

  • 25 mai 2012 à 09:48 | joba (#1217)

    Un intellectuel qui est aussi sorti de sa torpeur ? Merci pour l’article, je me suis dit qu’on n’a pas d’historien à Madagascar, la méconnaissance de notre histoire nous amène à refaire les mêmes erreurs.

  • 25 mai 2012 à 09:49 | Parole (#2602)

    Votre qualité d’historien vous honore, encore faut-il en garder la rigueur du style et l’objectivité de l’analyse. Nul n’a oublié l’affaire Kung fu-TTS de décembre 2004 ni la répression brutale opérée en juillet 1985. Il ne vous a pas échappé non plus que le président de l’époque s’appelait Didier Ratsiraka et qu’il est difficile d’imaginer qu’une opération si lourde ait pu se faire sans que le vrai patron ne l’ait ordonnée. Curieusement vous ne mentionnez même pas son nom...

    • 25 mai 2012 à 10:48 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Parole

      Le PR DIDIER RATSIRAKA n’est pas mentionné car ils ne font pas partie des donneurs de leçon de bonne conduite par média interposé et que ce n’est plus le moment de mettre de l’huile sur le feu ou de déshonorer ses cadets dans l’exercice de leurs fonctions par voie de presse.

    • 25 mai 2012 à 18:09 | Paulo Il leone (#6618) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Et pourtant de tous ces tristes sires, c’est bien lui qui a le plus de sang sur les mains et la conscience !

  • 25 mai 2012 à 09:59 | Mate (#3107)

    Bravo monsieur l’historien vous avez des c......s mais faites attention à vos arrières,bien régler votre rétroviseur !

    • 25 mai 2012 à 10:24 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Mate

      Au nom de l’HISTOIRE de ce PAYS aussi ....et c’est eu egard à son STATUT SOCIAL D’ORIGINE (en sus de ses casserroles d’assassins) .....desiré rakotoarijaona est très mal vu pour élever la voie dans un Kabary organisé par la société malgache....sous l’ombre d’un grand...Tamarinier !

      Qu’il se taise et la ferme donc ! il n’y a plus des pompes de Ratsiraka à cirer et à lecher energiquement en 2012

  • 25 mai 2012 à 10:16 | Bétôle (#2207)

    Misaotra anao mampahatsiahy ny tantara, ny tantara tokoa hono tsy fanadino.
    Ny fomba fijeriko anefa dia tsotra , samy nanana andraikitra tokoa ireo olona ireo tamin’ireny aina nafoy rehetra ireny kanefa hoy aho hoe izay indrindra koa no mety manosika azy ankehitriny hananatra ny zandry tsy hamerina ny fahadisoana efa nataony :que leurs expériences puissent profiter et servir aux autres !

    • 25 mai 2012 à 10:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Bétôle

      Ils auraient pu le faire en catimini ou en privé (les linges sales se lavent en famille) au lieu d’ameuter la presse comme s’ils veulent montrer à tous qu’ils sont tous blanc comme neige dans leur C.V. ."GISALAHY OMAN-KETSA KA IZY MANGALATRA NY AN’NY OLONA INDRAY NO AVO VAVA"

    • 25 mai 2012 à 10:41 | Bétôle (#2207) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Peu-être mais qui vous dit qu’ils ne l’ont pas déja fait auparavant mais sans succès d’où la médiatisation pour plus d’écho ? la preuve, toutes ces réactions sur MT-Com !

    • 25 mai 2012 à 11:12 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Bétôle

      S’il y a des choses qu’ils auraient dû garder jalousement c’est le secret défense ; malheureusement pour eux, ils en font fi de cela car leurs grades ils les ont acquis politiquement d’ou leur ignorance des comportements digne d’un vrai chef militaire. Dans leur ignorance des règlements ils se sont adressés à la mauvaise personne peut-être, mais vous qui semblez être au courant de tout, vous pouvez leur demander à qui ils ont prodigué leur conseils d’ainés, en quelle date et par quels moyens ?

    • 25 mai 2012 à 19:24 | Bétôle (#2207) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Qui est dans ce milieu ou qui le fréquente un peu sait comment ça marche monsieur.Quant aux grades acquis politiquement, malheureusement, celà reste une pratique courante depuis que Ratsiraka a politisé l’armée.
      Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a que des bouffons dans l’armée cependant, pas mal de ceux qui gravitent actuellement autour du pouvoir sont peu fréquentables.

  • 25 mai 2012 à 11:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    "HISTORIEN".
    Un historien est une personne qui étudie ou communique sur l’Histoire.
    Il a pour tâche de rapporter les faits passés,de les catégoriser,puis d’en proposer une interprétation équilibrée et justifiée par des sources.
    Il doit rechercher-avec prudence-des causes,des mobiles aux actions humaines.
    L’historien ne condamne pas (en tout cas,ce devrait être l’esprit de l’historien).
    Il n’émet pas de jugement de valeur :
    - ceci est bon,
    - ceci est mauvais.
    pour la simple et bonne raison qu’un jugement serait absurde sachant que les systèmes de valeurs d’aujourd’hui ne correspondent pas à ceux d’autrefois.
    L’historien doit comprendre.
    L’historien est un écrivain.
    La fonction d’un historien est d’entretenir la mémoire des événements passés et d’expliquer leur déroulement..
    On attend des historiens qu’ils nous racontent "ce qui s’est vraiment passé".
    La société demande aux historiens d’expliquer le présent à la lumière du passé.
    Face à l’actualité brûlante,la société attend des historiens une analyse qui permet de "contextualiser" l’événement,de le replacer dans une évolution temporelle et de comprendre les enjeux plus globaux.
    Bref,le savoir de l’Historien est convoqué pour apporter du recul.
    L’activité historique glisse vers:la marchandisation.
    Les historiens reçoivent des commandes de la part des particuliers,d’entreprises d’avocats , etc...
    Dans ces conditions,l’historien saura-t-il conserver ses exigences déontologiques propre à la démarche historique ?
    En devenant un pourvoyeur de services,ne bascule-t-il pas dans cette "histoire-réserve",autrement dit une histoire qui sert des intérêts.
    "La crédibilité de son discours risque d’être mise en doute".
    Basile RAMAHEFARISOA
    1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 mai 2012 à 11:24 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et basile divague encore

      l’HISTORIEN ne devrait pas deformer, conrrompre , (de)gonfler ....LES FAITS HISTORIQUES bien sûr...

      mais l’HISTORIEN est autorisé à commenter l’Histoire selon SA SENSIBILITE....il n’est pas interdit à l’HISTORIEN d’etre CYTOYEN...

      Selon la logique basiliensis clochardimus l’HISTOIRIEN....ne devrait pas donc glisser aucun commentaire pour regreter l’ASSASSINAT des malgaches en 1947 par les français, l’Assassinat de Kingfu en 1983 par Desiré Rakotoarijana/Ratsiraka , l’Assassinat de FOza le 7 Fev 2009 par Ravalomanana....

      L’HISTORIEN ,lui,après avoir decrit LES FAITS , est interdit de DEPLORER le...douloureux 11 Septembre selon la logique basilifique...!

    • 25 mai 2012 à 12:21 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile bonjour ! Quand vous dites : "l’historien ne condamne pas (en tout cas,ce devrait être l’esprit de l’historien). Il n’émet pas de jugement de valeur : ceci est bon, ceci est mauvais..." permettez-moi de ne pas être de votre avis : un historien est d’abord et avant tout un homme, et à ce titre, son regard sur des événements de l’histoire est forcément teinté d’un jugement moral, je dirais même qu’il a un devoir de jugement. Que diriez-vous d’un historien qui resterait de glace et décrirait d’une manière "aseptique" les grands drames de l’histoire récente : les purges staliniennes, les camps de concentration nazis, les "killing fields" du Cambodge, le massacre de la population Iraquienne par GW Bush, T Blair et leurs acolytes, pour ne citer que ceux-ci. Quant aux systèmes de valeurs différents d’une époque à l’autre, c’est un argument à double tranchant. On pourrait l’invoquer demain pour justifier des crimes abominables au nom de la relativité des valeurs morales ou culturelles, et je crains que cela n’arrive plus tôt que nous ne le pensons.
      L’historien n’est jamais un témoin ou un conteur neutre, et la vérité historique est un concept tout à fait théorique ; pour ma part je laisse à Dieu le soin de démêler l’écheveau des turpitudes humaines. "Ceux qui vivent par l’épée périront par l’épée" ! Point-barre !

  • 25 mai 2012 à 11:11 | internaute (#5979)

    Il était temps que quelqu’un d’expert remette les choses en (bon) ordre concernant la déclaration de ces officiers supérieurs car bcp à commencer par Bill (outre son parti pris confondant) semble frapper d’amnésie profonde !

    • 25 mai 2012 à 13:19 | Paulo Il leone (#6618) répond à internaute

      Notre historien enfonce des portes ouvertes, mais il a le mérite de rappeler à ces messieurs qu’ils ont fait couler le sang (au moins pour certains d’entre eux) et qu’ils sont très mal placés pour donner des leçons à leurs "dignes" successeurs.
      Cela dit, on constate encore une fois qu’il ne faut pas grand chose pour confondre l’internaute, qui a tout l’air d’être confus de naissance. S’il suffisait de dresser un catalogue des sinistres épisodes de l’histoire récente pour être historien, alors même BB et l’internaute pourraient se prévaloir du titre d’historien delirium causa.

    • 25 mai 2012 à 13:36 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Paulo Il leone

      Toujours des argumentations honteuse de Paolo 2leone à 3 Ar , enfantins.....

      Surtout ,quand la haut, il se permet d’apprendre l’Histoire à ....VANF qui est un OCEAN de CONNAISSANCES ! (ce que le rat se permet de rivaliser de grandeur avec un elephant .)

      Visiblement Paolo2Leone IGNORE que Ratsiraka meme a ete determinant dans la Genese de TIKO .....le Conflit politique entre les deux personnalité n’est venu que plus tard.......

      Ratsiraka à l’epoque a voulu creé des nouvelles races d’Industriels Gasy en donnant des largesses et des opportunités ENORMES à.... Ravalo de Tana,à Kaleta de Fort-Dauphin,à Marara de Manakara, à Solo Dollard d’Antalaha ...ect....et c’est cette periode là que VANF a voulu rappeller dans son article......

      Mais le pauvre PaoloAr2Leone et sa Disette intellectuelLE n’a retenu que l’episode conflictuel ratsiraka-ravalo quand Ravalo à la Mairie de Tana ne cachait plus son ambition presidentielle ....et par la suite la crise de 2002.......

    • 25 mai 2012 à 14:16 | Paulo Il leone (#6618) répond à Boris BEKAMISY

      Vanf, un océan de connaissances, dites-vous ? Pendant des années Vanf a profité de sa colonne dans l’express pour vomir sa haine anti-chrétienne et anti-occidentale, à l’instar de ce vous faites avec votre haine anti-merina sur ce forum depuis des lustres, alors ne la ramenez pas avec votre flagornerie de bas étage ! Vanf est certes un homme intelligent, mais cela ne fait pas de lui un océan de connaissances, tout au plus un habile polémiste ; par contre, vous n’êtes ni l’un ni l’autre, vous n’êtes qu’un parasite à la solde de la HATrahison.

    • 25 mai 2012 à 14:31 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Paulo Il leone

      Ah je doute fort que Palo2machin est un OUTIL IDEAL pour bien mesurer l’epaisseur des CONNAISSANCES des uns et l’INTELLIGENCE des autres..... donc PEU IMPORTE les qualificatifs que vous allez coler mora a dos de tout le monde ....votre baillement n’emeut donc personne ....meme si ça degage parfois d’haleine fetide !

      Et là encore la BALANCE Palo2leone triche honteusement quand il se permet d’avancer que VANF est anti-chretien et anti-occidental ....

      Etre ATHE ne veut pas dire anti-chretien et un VANF anti-occidental ....c’est vraiment un SCOOP !

      L’Argumentation mora c’est la marque de fabrique de Palo2machin !

    • 25 mai 2012 à 14:40 | Paulo Il leone (#6618) répond à Boris BEKAMISY

      Si vous ne me croyez pas, relisez ses anciennes "chroniques" que diable ! Si tant est que vous sachiez lire bien entendu !
      Vanf est un ex-ratsirakiste marxisant, reconverti de fraîche date à on ne sait trop quoi. Son talent principal est de manier assez bien la langue française qu’il a mis au service de son idéologie à géométrie variable, mais dont la constante est un anti-christianisme exacerbé par son orgueil culturo-tribal de merina.

    • 25 mai 2012 à 15:01 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Paulo Il leone

      J’ai bien peur que VANF se retrouve dans votre CONCEPTION DU.... VANFISME

      Un VANF ex-ratsirakiste marxisant ! c’est du SCOOP de plus ! jamais VANF n’a fait l’APOLOGIE de Ratsiraka ni du MARXISME....c’est une ivention de l’esprit de votre part !

      L’ATHEISME DE VANF comme l’ATHEISME ACTUEL EN VOGUE dans l’OCCIDENT n’ a rien avoir avec le MARXISME ET PAS DU TOUT ....CE N’EST QU’un RACCOURCI FACILE ....et HONTEUX !

      Bref Paolo2leone.....arretez d’etaler votre manque de profondeur ...vous etes vraiment UN VIDE SIDERAL...

    • 25 mai 2012 à 15:14 | Paulo Il leone (#6618) répond à Boris BEKAMISY

      Par définition, le vide qu’il soit "sidéral"—en fait BB, le terme exact est inter-sidéral, c’est à dire "entre" les étoiles, puisque faut-il te le rappeler, les étoiles ne sont pas vides—ou qu’il s’agisse du vide confirmé de ton cerveau BB, n’admet pas d’échelle de grandeur. Ta c...., par contre, est abyssale (ça veut dire insondable, BB !) Dégage du forum bouffon !

    • 25 mai 2012 à 15:45 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Paulo Il leone

      hi hi hi BB va DEGAGEr DU FORUM....?

      Tu va encore soufrir pour longtemps encore Mr VIDE SIDERAL ...oui oui m’en fiche de tes leçons à 3Ar

      tu n’a pas une ONCE de pouvoir pour m’envoyer degager.....te fatigues pas Boufon !

    • 25 mai 2012 à 17:06 | internaute (#5979) répond à Paulo Il leone

      A Paulo alias jeanet2 !
      Tu es dégoulinant d’acrimonie mon pauvre dipsomane et visiblement tu n’as tjs pas récupéré de ton coma éthylique pour répondre de façon aussi ’’bêtasse’’
      Mais je ne t’en veux pas, tellement tu as atteint ta limite (et je le dis sans animosité aucune) ; réponds-moi chère barrique -...pardon bourrique- seulement lorsque tu auras récupéré les quelques facultés dont tu jouis encore, cher jocrisse

      PS : mieux vaut enfoncer les portes ouvertes que, comme toi, les louper et se prendre la porte !!

    • 25 mai 2012 à 17:55 | Paulo Il leone (#6618) répond à internaute

      Je constate que l’unique objet de ton "post"’ était de m’insulter....
      BB et toi vous faites vraiment la paire !
      Il manque plus que iarivo et on aurait les trois pieds nickelés de service réunis par une même passion pour dire des c......s à longueur de post ! Tchao pantin !

    • 25 mai 2012 à 18:26 | internaute (#5979) répond à Paulo Il leone

      Cher Paulo2 -dit léone- aliasjeanet2
      Lorsqu’on me provoque aussi absurdement sans réel motif, je réplique ; ne t’en déplaise !!
      Mon post n’avait pas donc pour objet de t’insulter (ce que je ne fais -du reste- pas ; tu deviens parano et chochotte, ma poule) mais de rétorquer de façon plutôt affable, tu en conviendras, à ta congestion cérébrale.

      Ce n’était pas non plus un jugement de valeur ...mais un constat lucide et formel (ou reciproquement, lol) !!

      Cordialement.

    • 25 mai 2012 à 18:31 | Paulo Il leone (#6618) répond à internaute

      je sais que tu te la pètes en essayant de faire de l’humour façon Hara-kiri hebdo (c’était l’ancêtre de Charlie hebdo au cas où tu serais "confondu"), mais t’as vraiment pas le calibre, désolé !
      Tchao le clown !

    • 25 mai 2012 à 18:33 | Paulo Il leone (#6618) répond à internaute

      PS : vous faites un concours, BB et toi ? ...Juste par curiosité ! Mister gros débile 2012 ?

    • 25 mai 2012 à 19:14 | internaute (#5979) répond à Paulo Il leone

      Sacré Turlupin
      Et si tu te faisais Hara kiri...
      Cela ferait un cho(ron) et peut etre une...une(ou 2)

      PS : traduire show (pour le cas où)

      Bisou, bisou !!!

    • 25 mai 2012 à 19:24 | Paulo Il leone (#6618) répond à internaute

      le "professeur Choron" était un gros pervers qui n’a jamais fait rire que les ados boutonneux de ton genre ! ca va être dur de vous départager BB et toi pour la finale mondiale des gros c...

  • 25 mai 2012 à 12:32 | kakilay (#2022)

    On ne connaît pas les faits d’arme du contre-amiral Abel Radavidson sauf qu’il est frère d’un ministre de Marc Ravalomanana :

    Et alors ?
    Cela fait de lui un quoi ?
    En quoi,
    ce serait une information,
    ... ou une allusion ?

    • 25 mai 2012 à 13:21 | Paulo Il leone (#6618) répond à kakilay

      Coupable par alliance matrimoniale voyons ! Si ça c’est pas un crime de sang...
      Vous ne connaissez pas "si ce n’est toi c’est donc ton frère !" ?

    • 25 mai 2012 à 13:37 | kakilay (#2022) répond à Paulo Il leone

      Justement :
      et c’est cette rigueur intellectuelle...
      qui me laisse plutôt...
      disons :
      pensif !

    • 25 mai 2012 à 13:54 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Disons que le manque de rigueur intellectuelle n’est pas du tout "l’huile de table de Magro" ( lire monopole) d’une Mouvance......!

    • 25 mai 2012 à 14:32 | Paulo Il leone (#6618) répond à Boris BEKAMISY

      BB....ou le maître du discours incohérent !
      On n’a même pas besoin de vous répondre, vous vous ridiculisez si bien tout seul, sans l’aide de personne !

    • 25 mai 2012 à 15:07 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Paulo Il leone

      Paolo2machin

      L’ENORME CONTRADICTION...voir la FOLLIE c’est de vouloir ne plus me repondre en me REPONDANT....à mes....soit-disant... "aneries"

      Je sais que c’est plus fort que VOUS meme ...vous ne pouvez pas ne pas me repondre .... !

  • 25 mai 2012 à 15:08 | hrrys (#5836)

    Tiens ! on va parler d’un général aux cheveux blanc ( sarimbavy ve ? ) qui se prétend être un RAY AMAN-DRENY OLOBE TOMPON’NY FAHALALANA SY FAHENDRENA ...... Pour moi ce général n’ a pas de personnalité et n’est pas digne d’un général malgré ses études et cursus , pour moi un général mérite de respect non pas par ses diplômes ni par ses expériences professionnelles ni par son statut académicien mais plutôt par son honnêteté par son droiture .Ce général avance ses idées un peu floues sur l’ application effective de la FR tout en imposant indirectement Rajoelina à s’incliner sur sa décision notamment sur le retour de R8 . Pour lui R8 doit revenir au pays , et se présenter à la présidentielle ..........Là je vais rafraichir sa mémoire c’était bien lui qui est le premier qui a condamné R8 à la veille de la tuerie de 7 février , la question qui se pose est donc de savoir si les généraux (retraités surtout ) se positionnent aux rangs des politicards. En se comportant comme tels on verra les généraux sur la liste des professionnels politiques comme Pety , Voninahitsy ,Jao Jean .......

  • 25 mai 2012 à 17:18 | Lambosoa Rajaonah (#4240)

    L’article me fait penser à un certain dicton où il est question de montrer la lune et de regarder le doigt.

  • 26 mai 2012 à 15:38 | Albatros (#234)

    J’aimerai profiter de la présence sur ce forum de la multitude d’historiens, de spécialistes, de la fine fleur intellectuelle des débatteurs pour avoir enfin une réponse aux questions suivantes :

    - Combien y a-t-il de Généraux à Madagascar (actifs et retraités) ?,
    - Pour combien de militaires ?,
    - Quel est le budget annuel de l’armée ?,
    - Quelle est la raison d’être de l’armée malgache : lutte contre les envahisseurs Sud-Africains ?, Mauriciens ?, Seychellois ?, Chagossiens ?..... ou force armée à la solde du pouvoir en place ?,
    - Quel est la part de sa "productivité" dans le PIB de Madagascar.

    Merci d’avance pour vos nombreuses réponses détaillées.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS