Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 juin 2018
Antananarivo | 15h21
 

Société

Commune urbaine Antananarivo

Crainte d’un non-paiement des salaires

mardi 13 février | Ny Aina Rahaga

Le syndicat des employés de la Commune Urbaine d’Antananarivo (SMKAR) tire la sonnette d’alarme à l’endroit des autorités déconcentrées à Antananarivo. Ces derniers craignent en effet le non-paiement des salaires des employés de la CUA prochainement. Le budget de la CUA n’a pas encore été validé par le Préfet de police qui exerce le contrôle de légalité sur les actes de la CUA. Ceci alors que le budget a été ficelé au mois de décembre dernier et envoyé au mois de janvier après délibération du Conseil municipal.

Les employés et les dirigeants de la Commune se demandent donc où se trouve le blocage et pourquoi ce retard de retour de la part de la préfecture d’Antananarivo. Le SMKAR craint une manipulation à visée politique étant donné les divergences qui existent entre l’Etat central et les dirigeants de la CUA. Le syndicat en appelle à la prise de responsabilité de la Préfecture. Selon le SMKAR, les employés de la CUA effectuent une mission de service public et ne devraient en aucun cas être les victimes d’une guéguerre politique qui oppose le régime et la CUA. Ces derniers demandent donc à ce que la réponse de la préfecture se fasse le plus vite possible.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 13 février à 10:13 | TRICE (#10015)

    Tout cela démontre la mauvaise gouvernance de la Mairesse ainsi que celle de son Conseiller Spécial au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo.

    • 13 février à 10:27 | Jipo (#4988) répond à TRICE

      Bonjour .
      Assurément , comparativement à celle du prézidia ya pas foto ...
      Question bonne gouvernance, la palme est attribuée à ?

    • 13 février à 10:49 | Vohitra (#7654) répond à TRICE

      Sache que les employés de la Commune Urbaine ne sont pas des domestiques au service du couple Ravalomanana, mais des agents qui ne font que servir le public et ont toujours été sous les ordres des élus successifs à la tête de la Commune, y compris Rajoelina Andry...Votre haine vous étouffe, et vous empêche de mobiliser ne serait-ce qu’une once de lucidité...

  • 13 février à 11:28 | ratiarivelo (#131)

    Marina ny Anao ra-namana " VOHITRA !! ny an’iTRICE : halahelo kaninina ny mpitanty ran-kena !! ho ela velona ra-Vohitra O ? Samy tsara !

  • 13 février à 11:32 | ratiarivelo (#131)

    JIPO : salama Hianao : la palme est attribuée aaaaaa : Boay kely ra-domelina D.J. pour le COUP D’ETAT 2009 ****Samy tsara

    • 13 février à 12:22 | Houpert Claude (#9408) répond à ratiarivelo

      De Claude Houpert :

      Petite histoire :
      Chaque fois que je longeais la route de Talatamaty et que j’arrivais au carrefour Tana /Ivato les agents de la police qui réglaient la circulation, on me voyant arriver vers le carrefour, quittaient leur travail pour venir me voir, me saluer et me demander gentiment :« T’ as pas un petit billet pour acheter à manger à mes enfants ? Bien sur je m’acquiesçais avec sourire et c’était aussi l’occasion d’entamer une large discussion sur un peu tous les sujets ! Mais ce ce j’ai retenu c’est que ces personnes n’avaient pas un salaire régulier ce qui confirme ce qui précède à savoir : » le non paiement des salaires réguliers voir avec des retards de plusieurs mois "... D’où la nécessité de solliciter les citoyens et les touristes .
      Que dire de plus ?

    • 13 février à 14:32 | vatomena (#8391) répond à ratiarivelo

      houpert claude : Ailleurs en Afrique ,le racket était plus subtil .Le policier vous arretait à n’importe quel jour de l’année et vous saluait d’un subtil ’’Joyeux Noel « ou » Bonne année " . C’était l’invite à lui donner sa monnaie .

  • 13 février à 12:42 | ratiarivelo (#131)

    Izany no zava-misy eto @ny tanàna ra-Houpert Claude : sady mahonena no Mampalahelo*** ny madinika ihany no hifantsaran’ny RATSY rehetra , dia avy eo lazaina fa : KOROPU *** Ny Polisy sy ny Bodegana ****Samy tsara !

  • 13 février à 14:14 | KARIBO (#7602)

    @ Houpert Claude (#9408)
    Bonjour .
    Aussi quoi de plus normal que de se faire racketter, car c ’est le terme, par ces fonctionnaires .
    Egalement normal que les douanes fassent de même , vous semblez de la même veine que ceux qui qualifient la racaille de « sauvageons » , qui faute d’ intégration commettent toutes sortes de délits, ou comment légaliser et justifier l’ inacceptable, les viols le racket, et les kidnappings, comme les détournements et banditisme , ont toujours existé, pourquoi s’ en priver, mieux : y mettre le haut là ;
    De se demander comment font ceux qui ne sont pas fonctionnaires ?
    Que la fêty continue .

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 169