Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 15h29
 

Société

Pandémie

Covid-19 : décès d’un ressortissant français

mercredi 8 juillet | Mandimbisoa R.

Face à la flambée de cas de contamination du coronavirus, notamment dans la capitale, l’ambassadeur français, Christophe Bouchard, appelle ses compatriotes à la prudence. Il a également annoncé le décès d’un français et la contamination de plusieurs de ses compatriotes.

« Plusieurs compatriotes sont actuellement atteints par le virus. Nous avons déploré, la semaine dernière, le premier décès au sein de notre communauté. Les autres cas sont suivis et, à ce stade, leur état n’inspire pas d’inquiétude. Nous travaillons en permanence à adapter et améliorer les circuits de prise en charge si les cas devaient se multiplier. » Les propos sont de l’ambassadeur de France à Madagascar qui, dans un communiqué s’est adressé à la communauté française dans le pays.

Christophe Bouchard indique que depuis la fermeture de l’espace aérien malgache au mois de mars dernier, plus de 7000 ressortissants français et européens ont été rapatriés dans des vols spéciaux.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 8 juillet à 09:57 | zorey974 (#7033)

    Sans doute un jeune homme de 75 ans "bien conservé pour son âge" grâce à sa sipa qui lui a fait vivre une fin de vie fantastique lol

    • 8 juillet à 18:10 | André (#8563) répond à zorey974

      Pourquoi nous les malgaches détestons nous tant les français ?
      Pourquoi nous les malgaches n’allons nous pas dépenser nos sous en france ?
      Que de haine inutile !!!!
      Regardons dans nos chaussures ... dommage ...nous marchons presque tous pieds nus !!!
      Et les très riches gazy qui nous profitent et qui maltraites et affament leurs domestiques !!!
      Non les waza ne font pas ça
      Le plus grand défaut des malgaches c’est la JALOUSIE
      Les malgaches sont nés jaloux et resterons jaloux
      C’est notre pire défaut
      Réfléchissons
      Belle louisette

    • 8 juillet à 22:06 | mangina vazaha (#10958) répond à zorey974

      @ andré

      Je n’ai jamais senti de jalousie me concernant à Madagascar. Le fait d’être Suisse et non Français a-t-il une influence ? J’ai un doute. Par contre, dans toute relation on est responsable à 50% de sa qualité.

      J’ai aussi été choqué par ces vieux vazaha qui sortent avec des jeunettes qui pourraient être leur fille voire leur petite fille. C’est immoral. Ne sachant rien de la personne décédée je n’irai pas plus loin dans les spéculations, paix à son âme.

      Par contre, je confirme ressentir une jalousie entre malgaches. Un gasy accepte mieux qu’un vazaha réussisse qu’un autre gasy. C’est dommage... et un frein au développement du pays.

    • 10 juillet à 11:18 | bekily (#9403) répond à zorey974

      On s’en doute ....LOL

  • 8 juillet à 10:12 | olivier2 (#9829)

    A en juger sur la photo, "totof" n’a pas assez utilisé le "savon repousse cheveux" de l’IMRA..dont la composition est maintenue secrète...

    Pas très diplomate comme attitude..

    LOL

    • 8 juillet à 10:46 | zorey974 (#7033) répond à olivier2

      @Olivier : Le COVID Organic devrait faire l’affaire non ? En suppositoire ça me semble être la meilleure forme d’administration lol

    • 8 juillet à 12:03 | Bibi Fricotin (#10989) répond à olivier2

      zorey974 et Olivier

      La composition secrète des suppos importe peu

      Ce que l’on sait c’est qu’ils sont commercialisés sous deux formes,
      au choix :

      1. Suppos "normaux" non lubrifiés aux effets secondaires douloureux très fréquents, commercialisés par la marque "yabon-fihavanana" et vendus sur les marchés par tous les intervenants du secteur informel, au prix de 1000 ariary la boîte de 12.

      2. Suppos pré-lubrifiés au gel hydro-machin et parfumé à la banane, commercialisés par la marque "Obélisque gasy" et vendus uniquement dans les pharmacies de grandes surfaces au prix coûtant de de 50 €uros la boîte de 6.

      Y en aura pour tout le monde !!

      C’est pas beau l’indépendance !?

  • 8 juillet à 11:11 | Besorongola (#10635)

    MOURIR EN FRANCE OU À MADAGASCAR. UN CHOIX CORNÉLIEN !

    Communiqué de M. Christophe Bouchard, Ambassadeur de France à Madagascar, à la communauté Française - le 7 juillet 2020
    Mesdames, messieurs,
    Chers compatriotes,

    Alors que la crise sanitaire se prolonge à Madagascar, notamment dans la capitale, comme dans le monde, nous devons plus que jamais faire preuve de prudence, de résilience et de solidarité.

    Pleinement engagée depuis près de quatre mois, l’Ambassade de France reste mobilisée pour porter assistance à la communauté française, tout en poursuivant la coopération avec les autorités de Madagascar, notamment dans la lutte contre la crise du Covid-19 et ses conséquences.

    Les équipes de l’Ambassade et du Consulat, et en particulier nos médecins, en lien étroit avec l’Institut Pasteur et les autres structures de santé, mettent tout en œuvre pour répondre aux besoins sanitaires de nos compatriotes, qu’il s’agisse de conseils et consultations, d’aide à la fourniture de médicaments, de prise en charge hospitalière et d’évacuation sanitaire dans les cas les plus graves.

    Plusieurs compatriotes sont actuellement atteints par le virus. Nous avons déploré, la semaine dernière, le premier décès au sein de notre communauté. Les autres cas sont suivis et, à ce stade, leur état n’inspire pas d’inquiétude. Nous travaillons en permanence à adapter et améliorer les circuits de prise en charge si les cas devaient se multiplier.

    La France s’efforce également d’être aux côtés des autorités et des structures de santé malgaches pour leur apporter une aide, notamment en matériel. Nous allons également, par l’entremise de l’AFD apporter une aide financière supplémentaire au fonds destinés aux catastrophes, de même que nous avons apporté une aide pour améliorer la situation sanitaire en milieu carcéral. D’autres aides sont envisagées, puis la France réorientera son aide pour accompagner les efforts du pays pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise.

    Dans le même temps, nous poursuivons, en lien avec les compagnies aériennes et les autorités malgaches, l’organisation de vols spéciaux qui ont permis, depuis la fermeture de l’espace aérien en mars, à plus de 7000 ressortissants, surtout français et européens, de rentrer en France, en dépit des difficultés réglementaires ou opérationnelles que cela représente.

    S’agissant des services de l’Ambassade, les décisions prises ce week-end par les autorités nous contraignent à refermer temporairement l’accueil du public que nous avions repris, de façon très prudente, depuis deux semaines. Mais les services continuent de fonctionner, et le Consulat général est en train d’adapter son dispositif d’accueil téléphonique pour répondre à toutes les questions ou demandes que vous pouvez avoir, même si les agents ne sont pas physiquement dans les bureaux. Ce dispositif sera activé dès demain matin. Le numéro d’appel sera mis en ligne dès aujourd’hui.
    Je saisis cette occasion pour remercier les agents, de même que les équipes des écoles françaises, qui ont, jusqu’à la fin de l’année scolaire, assuré la continuité pédagogique. A ce propos, nous vous informerons dès que possible des conditions de la rentrée scolaire début septembre.

    Pendant les prochaines semaines, nous devons rester vigilants, en veillant avant tout à la santé de chacun. Je vous invite à continuer à suivre les informations sur le site internet et sur les réseaux sociaux de l’Ambassade.

    Enfin, la célébration de notre fête nationale, le 14 juillet, ne pourra bien sûr se dérouler comme les années précédentes. Les rassemblements physiques étant a juste titre proscrits, c’est sur le site internet de l’Ambassade et les réseaux sociaux que je vous invite à vous joindre à moi pour les discours et les hymnes traditionnels, le 14 juillet à partir de midi. Ce sera notamment l’occasion de rendre hommage aux victimes de la pandémie, en France, à Madagascar et dans le monde, et aux personnels de santé qui luttent admirablement contre le virus.

    Je vous souhaite à tous bon courage. Ensemble, nous surmonterons cette crise.

    Bien cordialement,

    Christophe Bouchard

    .

  • 8 juillet à 11:14 | Besorongola (#10635)

    Réactivation de la cellule de crise de l’Ambassade de France
    Compte tenu des mesures de confinement décidées par les autorités locales pour la région Analamanga (région de Tananarive), l’Ambassade de France est à nouveau organisée en cellule de crise.

    Par voie de conséquence :

    L’accueil du public est suspendu jusqu’à nouvel ordre à compter de lundi.
    Tous les rendez-vous sont annulés
    Tous les rendez-vous pris auprès de TLS (rendez-vous VISAS) sont annulés
    Les services consulaires ne traiteront que les urgences avérées
    Les services du consulat général demeurent joignables aux adresses suivantes :
    Titres de voyage (Laissez-passer / passeports ) : admin-francais.tananarive-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Etat civil : etat-civil.tananarive-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Affaires sociales : aff-sociales.tananarive-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Visas : visas.tananarive-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Nationalité : nationalite.tananarive-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Autre : cad.tananarive-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Le numéro réservé aux urgences consulaires (24/7) ne doit en aucun cas être utilisé en dehors des situations critiques : 032 12 110 10 / 034 12 110 10
    L’Ambassade recommande vivement de se conformer strictement aux mesures mises en œuvre par les autorités locales et de se tenir régulièrement informé.

    Vols de retour vers la France

    A compter du 12 juillet, et jusqu’au 30 août, tous les dimanches, un vol Air France, en provenance de La Réunion, au départ de Tananarive et à destination de Paris aura lieu.
    Ces vols sont organisés en étroite collaboration avec Air France.
    Le reliquat de la liste des personnes qui se sont signalées auprès de l’Ambassade sera traité en priorité.
    Par ailleurs, les autres personnes qui souhaiteraient regagner la France peuvent contacter Air France.
    L’Ambassade de France organise, en coopération avec Wamos Air et Aventour Madagascar, un vol charter le 25 juillet 2020 au départ de Tananarive et à destination de Paris. La liste de l’Ambassade a été confiée à Aventour Madagascar pour contacter les personnes désireuses de rentrer.
    L’Ambassade de France organise, en coopération avec Air Madagascar, un vol le 10 juillet 2020, avec un 737, au départ de Majunga puis Nosy Be et à destination de La Réunion.
    Les personnes résidant à La Réunion doivent s’engager à effectuer un test PCR à l’arrivée.
    Les personnes en continuation devront prendre un billet sur Air Austral ou Corsair.
    Air Madagascar traitera en priorité le reliquat des listes des personnes qui se sont signalées auprès de la plateforme téléphonique de l’Ambassade.
    Prolongation de l’état d’urgence sanitaire pour 15 jours - décret N°2020-687 du 27 juin 2020.

    Dernière modification : 08/07/2020

    • 9 juillet à 10:46 | Rakoto (#10929) répond à Besorongola

      Merci Besorongola,

      Mais les Malagasy d’Isotry, de Mananjary, ... n’ont pas besoin de ces informations.
      Il suffit que les Français téléphonent à leur ambassade et ils auront toutes ces informations sans faute.

      - Nous Malagasy, on a besoin des informations pour notre santé, où trouver de l’argent, travail, ...

      Bonne santé à tous
      Rakoto de Montpellier

  • 8 juillet à 11:14 | olivier2 (#9829)

    @Zorey

    les essais très tres tres clinixxx ont clairement montré que la cure de thé magixxx endemixx n’avait aucun impact sur le Quotient Intellectuel des cobayes..

    Ca reste au niveau des paquerettes...oups pardon des Bredes !

    Apres avoir inventé l’armoise, l’IMRA peut s’enorgueillir d’avoir également découvert la formule très tres secrète de la glycérine..
    Bientôt le fil à couper l’beurre ? voire l’eau tiède ?
    REVONS EN GRAND !

    ENCORE UNE UZINE PREZIDA !

    LOL

  • 9 juillet à 08:41 | astrolabe45 (#10923)

    Je suis résident depuis plus d un an a Nosy-Be,j habite dans un appartement vaste,agréable,dans un quartier populaire,je suis le seul vazaha dans le quartier.Les relations avec le voisinage immédiat est dans le respect mutuel,cordial avec la plupart des hommes,pas toujours cordial avec certaines femmes de 40-50ans.Lorsque je vais au "bazar",faire une course,il m arrive d entendre des marchandes dire derrière mon dos :"tsy mila vazaha" !!!!très fort !pensant que je n ai pas compris que cela signifie :"y en a marre des vazaha",littéralement"Nous n avons pas besoin des vazaha" !elle évoquait le Covid-19 !Des français m avaient prévenu que sur l ile,les difficultés financières dues a l absence de touristes,pouvaient susciter des recherches de "bouc-émissaires" !!c est visiblement le cas ! De nombreux malgaches m ont dit de ne pas m inquiéter !un mot a @André, ma copine a 21 ans,j en ai 75 !!et je ne me sens pas du tout son grand père,ni elle ma petite fille,elle est adulte,désolé !!!Elle fait un stage d hotellerie,et nous vivons ensemble depuis 1 an !

    • 9 juillet à 09:37 | zorey974 (#7033) répond à astrolabe45

      @Astrobale : 75 - 21 ans lol C’est une belle perf !
      Il est évident que cette jeune fille est folle amoureuse, attentionnée et fidèle lol
      Vous ne vous sentez pas son grand père mais l’inverse n’est sans doute pas vrai kkkk comme écrivent les gasy :)

      Un an de vie commune c’est remarquable et j’admire le courage de cette jeune fille de dormir (et plus) avec un papi "bien conservé pour son âge".
      Heureusement le jombilo alias le cousin ou le frère attend patiemment lol

      Sérieusement, l’amour n’a pas d’âge dit l’adage mais qui peut croire qu’une relation entre un arrière grand père et une arrière petite fille est sincère et dénuée de tout intérêt exclusivement financier...

    • 9 juillet à 18:59 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à astrolabe45

      # 9 juillet à 08:41 | astrolabe45 (#10923)

      Seulement conseil d’ami : faites attention à vous, tant que l’intérêt financier reste loyal, ça peut aller, mais souvent il y a des projets plus dangereux derrière (assassinat par des hommes proches etc.)

      Certainement que vous croyez à une 2éme chance mais la réalité est souvent plus crue...

    • 9 juillet à 19:52 | FINENGO (#7901) répond à astrolabe45

      @ astrolabe45 (#10923)

      Bonne Chance à vous le Papi de 75 ans, qui vit maritalement avec une Gamine de 21 ans qui sait exactement ce qu’elle cherche.
      L’ Amours ,, ??? Pas si sûr que ça.
      Un Porte-feuilles bien Garni ??? Je n’ai aucun doute.

      Bien sûr l’ Amour n’a pas d’âge.
      C’est une excellente excuse pour ceux qui veulent se taper des jeunes filles, qu’ils ne peuvent espérer d’avoir dans leur lit dans leur Pays d’origine.
      Méfiez-vous tout de même des inattendus, car il n’est pas du tout impossible que vous risquez Gros, voir très Gros.
      Madagascar des années 60 est bel et bien révolu.
      L’Amour est remplacé par les intérêts depuis des lustres.
      A Bon entendeur Salut !!!

  • 9 juillet à 17:51 | astrolabe45 (#10923)

    no comment !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS