Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 juillet 2021
Antananarivo | 17h43
 

Santé

Santé publique

Covid-19 : 6 décès supplémentaires et 300 nouveaux cas

lundi 18 janvier | Mandimbisoa R.

Le nombre des décès liés au Covid-19 repart à la hausse, tout comme celui des nouveaux cas confirmés. Le dernier bilan hebdomadaire (semaine du 9 au 15 janvier) rendu public par le ministère de la Santé ce week-end, fait état de 6 décès supplémentaires et de 300 nouveaux cas confirmés contre environ 5 décès et 230 cas positifs la semaine dernière.

La région Analamanga reste pour l’instant le principal foyer de l’épidémie avec 183 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire. Le nombre de cas confirmés a presque doublé par rapport à la première semaine de cette année. Les régions Matsiatra Ambony (31 nouveaux cas et 4 décès), Vatovavy Fitovinany (18 nouveaux cas) et Boeny (16 nouveaux cas) figurent parmi celles qui ont le plus grand nombre de cas enregistrés. Le 6e décès de cette semaine a été signalé dans la région Alaotra Mangoro qui ne compte que deux nouveaux cas.

Le nouveau rapport du ministère de la Santé publique sur l’évolution du Covid-19 à Madagascar révèle également l’existence d’un cas importé, sans que l’origine de celui-ci ne soit divulguée, malgré le risque imminent de propagation des variants Sud-africains et Européens du virus dans le pays.

De son côté, l’Aviation civile de Madagascar a décidé de fermer les frontières aériennes malgaches aux autres pays jugés à risque en matière de santé. La liste établie fait état de 44 pays où les passagers sont interdits d’embarquement pour Madagascar. 17 pays européens, 7 pays africains, notamment en Afrique australe, une dizaine sur le continent américain et 9 pays en Asie sont concernés par cette interdiction. Par ailleurs, l’ACM précise que les vols internationaux au départ et à l’arrivée de l’aéroport d’Ivato, région Analamanga, restent interdits. Seul l’aéroport international de Nosy Be peut accueillir les vols internationaux, sous certaines conditions.

- Liste des pays à risque d’importation du virus de la COVID-19 et de ses variants

AFRIQUE
• Afrique du sud
• Botswana
• Kenya
• Maroc
• Namibie
• Tunisie
• Zimbabwe
AMERIQUE DU NORD
• Canada
• Etats-Unis
AMERIQUE LATINE
• Argentine
• Brésil
• Chili
• Colombie
• Mexique
• Panama
• Perou
• Urugay
ASIE
• Bangaladesh
• Chine
• Corée du Sud
• Inde
• Indonésie
• Iran
• Japon
• Malaisie
• Philippines
EUROPE
• Allemagne
• Andorre
• Belgique
• Danemark
• Finlande
• France
• Hongrie
• Irlande
• Italie
• Luxamburg
• Norvège
• Portugal
• Royaume Uni
• Russie
• Suède
• Suisse
• Ukraine
OCEANIE
• Australie

33 commentaires

Vos commentaires

  • 18 janvier à 09:07 | Shalom (#2831)

    Et sait-on si cette nouvelle propagation a un lien avec les nouveaux mutants ?

  • 18 janvier à 09:31 | Shalom (#2831)

    C’est grave docteur …
    Le sud fuit le kere : mais où est betoko dadanaivo jomak’Ambatomange fohy tongotra havia pour les aider dans leur mouvement de foule actuel ? betoko leur a préconisé la migration pour fuir le kere. Et bien ils l’ont fait, il faut les aider.
    Les cyclones passent nous voir rarement cette année : pas de bol, des manques à gagner pour financer la LF.
    Si le covid réapparaît, c’est sûr que l’OMS ne donnera plus d’aide quef sous forme de vaccin : fierté personnelle mal placée, nationalisme assassin ...

    • 18 janvier à 13:33 | Ibalitakely (#9342) répond à Shalom

      Si l’avion de STA transportant les 73,5 Kg d’or n’a pas été surpris en RSA, personne ne sait sauf les tenants du pouvoir qu’il y a tjrs des contacts à l’extérieur, pays à haut risque ou non, donc il existe déjà bel & bien des infiltrat° de ce maudit kaorôna ve resy. Mba mailo ihany kale ??

  • 18 janvier à 09:35 | lancaster (#10636)

    Les ennuis continuent. .
    - La Covid 19 n’a pas encore disparu. Elle s’est juste calmée pour réapparaître avec un autre, un mutant 70% plus contagieux . Les hôpitaux rouvrent leurs services « covid19 » comme à Andohatapenaka et les CSB2 de Tana. Le ministre de la santé reformule ses mises en garde.
    - Le tourisme reste bloqué suite aux fermetures des frontières avec toutes les conséquences qu’on connaît par cœur maintenant.
    - Les transports publics doivent en particulier reprendre les mesures barrières et les précautions d’usage au risque de fortes sanctions et amendes.
    - Le sud est complètement asséché provoquant des vagues de migrations de populations vers Tana et même plus au Nord.. Les conséquences socio-économiques seront redoutables.
    - Les coupures d’eau à Tana créent l’angoisse et la détresse des populations sans distinction sociale. Tous les robinets publics et privés sont à sec.
    - Les cyclones s’annoncent selon Météo France-Reunion et des vagues successives menacent surtout le Nord-Est de Mada. Pluies, inondations, destruction d’infrastructures etc... La fameuse RN 5 Ambilobe-Vohemar et la Nationale 6 Ambanja -Diego en seront victimes en plein travaux de réhabilitation/construction.

    À ces catastrophes économiques, sociales et naturelles , s’ajoutent les recherches des bonnes têtes pour compléter le lot des gouverneurs et des senateurs, pour remplacer les membres et les Présidents des HCC, CENI, et pour remanier le gouvernement. Car il est vrai, on dit que le remaniement du gouvernement n’est pas prioritaire, mais en réalité, on ne trouve pas les hommes et les femmes qu’il faut. Or les actuels ministres ont du mal à fournir leurs programmes de travail, et n’arrivent plus à suivre le rythme et à prouver leurs capacités d’absorption alors même que les PTF s’activent pour nous fournir les moyens financiers , à l’instar des 100M dollars de la BM et les 0,6 M dollars de la BAD pour sauver le Sud du pays.

    Le président doit être dans tous ses états et on le comprend.
    Au sein même de la majorité politique, les voix commencent à se faire entendre. Le parti politique Vert de Georget s’est longuement exprimé sur les maladresses et les incompétences du Ministère de l’environnement.
    Les partis MMM de Hajo À. et MTS de Ratsiraka Roland se sont rapprochés et consultés.

    En fait, tel est le constat qui s’impose à la suite d’une revue de la presse écrite et TV.

    • 18 janvier à 10:40 | zorey974 (#7033) répond à lancaster

      Triste et désespérant constat on ne peut plus juste....

  • 18 janvier à 09:59 | Turping (#1235)

    Dans l’état actuel des choses ,le virus est toujours là .La moindre des choses c’est d’appliquer toujours les gestes barrières dans l’attente de l’immunité collective qui ne sera pas pour demain.

  • 18 janvier à 10:08 | Turping (#1235)

    HS
    Enfin le début de conscientisation commence t-il à se mettre en place ?

    Depuis le 15 décembre 2020, la Banky Foiben’i Madagasikara (BFM) a commencé à acheter de l’or auprès de ses fournisseurs agréés.

    « Lors de ce premier achat, elle a pu acquérir en tout une quantité de 177kg de ce métal précieux qui va constituer la Réserve d’or nationale », a déclaré le ministre des Mines et des Ressources Stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, lors de son intervention à la chaîne nationale. Et lui de faire savoir que plus de 500 000 acteurs opèrent actuellement dans la filière aurifère. « Cependant, une infime partie d’entre eux sont formels », a-t-il souligné. Raison pour laquelle, ce département ministériel procède à l’assainissement de la filière. À titre d’illustration, « tous les acheteurs d’or qui se développent comme des champignons à Analakely doivent disposer d’une autorisation du ministère des Mines. L’Agence nationale de l’Or ou ANOR, un organisme rattaché à notre département, travaille en ce moment en collaboration avec la commune Urbaine d’Antananarivo, pour ce faire », a-t-il poursuivi.

    Devises à rapatrier. Parlant des exportations aurifères de Madagascar, le ministre de tutelle a annoncé que 938 kg d’or ont été déclarés officiellement exportés à l’étranger en 2020 alors que les statistiques miroirs provenant des pays destinataires font état de 2 à 3 tonnes d’or importées chaque année de la Grande île. En outre, « la valeur des devises rapatriées issue de l’exportation d’or en 2017 devrait se chiffrer à 111 milliards Ar. Cependant, seuls 402 millions Ar ont été enregistrés dans la Caisse de l’État, soit un taux de 0,36%. Pour l’année 2020, les devises à rapatrier portaient une valeur de 394 milliards Ar, mais seulement 6,7 milliards Ar, soit un taux de 1,71%, ont été enregistrés. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons pris la décision de suspendre temporairement les opérations d’exportations aurifères depuis octobre 2020 », a-t-il expliqué. En revenant sur l’affaire de 73,5kg d’or exportés illicitement et qui ont été saisis à Johannesburg en Afrique du Sud, le 31 décembre 2020, il a enchaîné que l’État est en train de constituer toutes les preuves pour démontrer aux autorités sud -que ce sont vraiment des richesses nationales. « Les négociations se poursuivent quant à l’extradition des ces trois Malgaches arrêtés sur place et de cette quantité d’or saisie. Les petits et les gros poissons ne pourront pas échapper au filet des autorités judiciaires », a réitéré le ministre de tutelle.
    Quid aux trafics illicites de l’or non maîtrisés !
    http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2021/01/18/bfm-premier-achat-dor-dune-quantite-de-177kg/

  • 18 janvier à 11:05 | primus (#11021)

    La gestion de la covid est une catastrophe. Une nullité sans pareil. On nous dit que la pandémie est maîtrisée et voilà ce que je lis :
    Des infrastructures défectueuses
    On l’appelle l’hôpital Manarapenitra, « l’hôpital aux normes ». Il a été inauguré en 2014 par l’actuel président. Pourtant, à l’intérieur, les toilettes ne fonctionnent plus, les robinets sont hors d’usage. Et les bidons d’eau chlorée pour se désinfecter les mains installés à l’entrée de chaque service sont désespérément vides. Quant au carrelage, il est défoncé : « il n’a pas supporté les allers-et-retours incessants des chariots chargés de bouteilles d’oxygène durant le pic de la pandémie » explique le personnel.

    Au laboratoire de l’hôpital, il est possible de faire gratuitement un test PCR. « Seulement, indique-t-on navré, à l’accueil, il faut attendre 14 jours pour obtenir les résultats ». Le prélèvement est réalisé sur place, mais pas l’analyse. « Essayez de voir dans un autre hôpital si les délais sont plus courts, ou allez directement à Pasteur », conseille alors l’agent derrière son comptoir.

    Dans le service qui traite les malades du Covid, des bouteilles d’oxygène, toutes vides, traînent dans les couloirs. Quatorze des vingt lits étaient occupés en ce début de semaine, nous explique ce médecin qui a requis l’anonymat.

    « Depuis deux semaines le nombre de cas de Covid ne cesse d’augmenter. Normalement, le patient doit rester à l’hôpital pendant dix jours pour son traitement. Sauf qu’on pousse les gens à rentrer chez eux très tôt, au bout de cinq jours, parce qu’il y a un manque de lits. En fait, notre capacité d’accueil est limitée… parce que les salles ne sont pas décontaminées. »

    Où sont donc passés les millions de dollars alloués par les services internationaux ? C’est très grave.
    Une incapacité totale de gérer une situation déjà très alarmante.

    • 18 janvier à 14:06 | dominique (#9242) répond à primus

      Ou sont passés les Millions de Dollars ? c’est très très simple demande au pharaon dans quelle idiotie ils les a employés ; c’est toujours la même musique ici tout est détourné alors comment voulez vous que ça fonctionne sainement c’est impossible ... bon courage a ceux du peuple honnête et qui ont les pieds par terre ...

  • 18 janvier à 11:14 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Après le rythme et cadence du « jerusalema », la chaîne de transmission du Covid-19 n’avait pas pu être brisée, et la contamination continue…sans parler de l’organisation de réunion en public pour soutenir le « barea »…

    Et c’est sûr que l’Etat va débourser de l’argent à partir des finances publiques pour doper la vente de gélule et de la tisane…oui, car avec la pénurie d’eau dans le pays, boire de la tisane pourrait étancher le soif…

    Et oui, la contamination continue…mais aussi l’EVASAN…

    Evacuation sanitaire…privée…

    Et il parait que le PDG de la société STA, la compagnie qui avait transporté la quantité de 73.7 kilo en Afrique du Sud, et toute sa famille, venaient de quitter le pays à travers une EVASAN, avec ses propres avions, avec des autorisations accordées en bonne et due forme…après avoir pris le déjeuner ensemble avec…qui de droit, et pas n’importe qui…

    • 18 janvier à 11:36 | Besorongola (#10635) répond à Vohitra

      Gilbert est un Zanatany de 72 ans, très attaché à Madagascar où il réside avec sa compagne malgache qui a des soucis de santé. Il a fondé de nombreuses sociétés commerciales et industrielles, parmi lesquelles STA Aviation. Cette compagnie aérienne est au cœur de l’affaire des 73,5 kilos d’or car c’est un petit avion immatriculé au nom de STA Aviation qui a transporté les fraudeurs et leur cargaison illégale du précieux métal. Parmi les premières personnes placées en détention préventive, il y a eu, entre autres, les complices des auteurs du transport illicite d’or, des employés de l’Aviation Civile de Madagascar et des salariés de STA Aviation. Par la suite, d’autres personnes ont été placées en détention préventive au fur et à mesure que l’instruction a évolué.

      Une majorité de l’opinion publique est persuadée à tort que la détention préventive équivaut à une culpabilité. En vérité, la détention préventive est une mesure provisoire. Ce n’est pas une condamnation définitive. Par conséquent, il est possible que des individus placés en détention préventive bénéficient d’un non-lieu à l’issue de la phase d’instruction, d’un renvoi des fins de la poursuite ou d’une relaxe à l’issue de leur procès ou au contraire qu’ils soient condamnés à une peine de prison ferme ou avec sursis. Le jugement rendu dépendra de l’intime conviction du magistrat et des preuves en sa possession. Dans le cadre de l’affaire des 73,5 kilos d’or, il est prématuré de se prononcer sur la culpabilité des personnes placées en détention préventive. Dans cette affaire des 73,5 kilos d’or, on constate que les rumeurs faciles et les dénonciations gratuites ont atteint un paroxysme. On peut avancer au moins trois explications à ce phénomène. Premièrement, l’opinion publique craint que le scandale ne soit étouffé, que les auteurs ne soient pas poursuivis et que l’or ne soit jamais rapatrié, comme dans de précédentes affaires similaires. Deuxièmement, les personnes actives sur les réseaux sociaux aiment partager des informations qu’elles croient exactes, à travers de raccourcis rapides et sans recoupements, pour se donner une toute-puissance qu’elles n’ont pas. Troisièmement, pour protéger leurs intérêts, certaines personnes en profitent pour pointer du doigt un individu qu’elle jalousent ou qu’elle haïssent, en le désignant comme le coupable idéal.

      C’est ce qui se passe actuellement avec Gilbert Biny. Son nom est jeté en pâtures sous prétexte qu’il est le propriétaire de STA Aviation. Sur les réseaux sociaux, des individus mal intentionnés ont initié une cabale en vue de salir sa réputation. Pourtant, Gilbert Biny n’est pas le commanditaire ni le propriétaire de l’or qui a été transporté en Afrique du Sud. A notre connaissance, il n’a jamais été cité par les personnes arrêtées comme étant co-auteur ou complice. Il n’a collaboré ni de près ni de loin à ce trafic. STA Aviation transporte des individus qui réalisent des trajets touristiques et des voyages d’affaires. Elle effectue également des évacuations sanitaires.

      Gilbert Biny n’est pas supposé connaître chaque passager ni fouiller personnellement chaque valise. Cela n’a pas de sens. Les accusateurs de Gilbert Biny semblent ignorer le principe de personnalité des peines ou de responsabilité personnelle en droit pénal qui signifie que la responsabilité pénale d’un individu n’est pas engagée à partir du moment où il n’est ni l’auteur ni le complice de l’infraction. « Nul n’est punissable que de son propre fait » (Déclaration Des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789). Dans l’affaire « Air Cocaïne », l’avion Falcon 50, intercepté en République Dominicaine en 2013 avec une cargaison de drogue, appartenait au chef d’entreprise Alain Afflelou. Après avoir démontré sa non-implication dans l’infraction, Alain Afflelou n’a pas été inquiété par la justice.

      Suite à la saisie des 73,5 kg d’or en Afrique du Sud, Gilbert Biny ignore tout des motivations des individus qui s’acharnent sur lui, au mépris de la présomption d’innocence. Sachant qu’il n’a aucune activité politique, ses adversaires veulent probablement s’en prendre à ses activités économiques. C’est sans doute pour cela qu’ils sont en quête de sa condamnation médiatique, avant même toute condamnation pénale. Heureusement que les réseaux sociaux ne sont pas les tribunaux. Ces derniers restent attachés à un procès équitable. Gilbert Biny, qui a eu une vie remplie, n’aspire qu’au bien–être de sa famille et de ses 4.000 salariés. En raison de sa contribution au développement économique, de ses engagements sociétaux et de ses œuvres caritatives, notamment au profit des orphelinats et des écoles publiques primaires, il a été élevé à la dignité de Grand Croix de 2ème classe de l’Ordre National.

      La Rédaction G. G. Île.

    • 18 janvier à 11:45 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Besorongola,

      Vous venez de faire un copier/coller, relatif à une perception singulière en dehors du cadre normal d’une enquête judiciaire dans le cas d’espèce, ainsi, si ça ne vous dérange, puis-je vous poser une question : est-ce aussi votre point de vue personnel ?

    • 18 janvier à 11:54 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Aussi, je vais vous poser deux questions, à vous Besorongola, est-ce que la flotte d’avions de STA Aviation est habilitée à effectuer un vol vers l’Afrique du Sud ? ensuite, comment se fait-il que ses pilotes avaient été obligé de comparaître devant le PAC en octobre 2020 pour faux et usage de faux, avec quelques dirigeants de l’ACM ?

    • 18 janvier à 13:00 | Besorongola (#10635) répond à Vohitra

      Vohitra Bonjour.
      Cela fait presque 2 ans que je participe à ce forum et vous connaissez bien ma position.
      Comme je vous ai dit je suis un peu décalé par rapport aux historiques des personnes que vous citez souvent en filigrane et j’ouvre le moteur de recherche pour savoir de qui il s’agit afin de rentrer dans le débat.
      Merci pour vos infos qui sont importantes parce que vous êtes akaiky vilany..
      Je publie cet article pour ouvrir le débat car tout le monde sait la tendance du journal qui est à son origine. Certes, je joue un peut le rôle d’ Isandra comme elle fait avec Sa Vérité mais mon but c’est d’essayer de savoir qui c’est la personne que vous citez ansi que sa ligne de défense...
      Visiblement jusqu’à preuve du contraire tout le monde est susceptible d’être mouillé dans cette affaire et je ne vois pas trop pourquoi un pdg d’une société qui a son avion sorti du territoire en cette période de crise sanitaire avec 73 5 kg d’or à bord ne soit pas au courant.

  • 18 janvier à 12:26 | kartell (#8302)

    La chasse aux sorcières est ouverte, il faut trouver les responsables enfin jusqu’à un certain niveau en épargnant le très haut de la pyramide, il faudrait tout de même pas exagérer !...
    Aujourd’hui, en tête de gondole, voici ce vahaza, idéal bouc-émissaire d’une affaire qui risque, si elle était poursuivie jusqu’à son terme, d’éclabousser des très proches de l’émergence ....
    Il est clair aussi qu’en créant cette petite société de jets privés, notre vahaza avait flairé la bonne affaire puisqu’il est de notoriété publique que ses clients potentiels nagent entre deux eaux, pas toujours très limpides, dans une société où l’informel-business est loin d’être clean...
    A vouloir gagner de l’argent trop facile, sans se poser de question, le retour de bâton était inévitable ce qui étonne de la part de ce vieux vahaza qui connaît la musique endémique..
    D’autant que ses clients pour Johannesburg devaient savoir que cette petite compagnie aérienne était peu regardante sur les intentions finales du transport d’où leur choix qui n’a rien avoir avec le hasard !..
    On peut tout de même s’interroger sur la grande facilité qu’ils auraient eu à convaincre les pilotes du jet de faire ce petit crochet par l’Afrique du Sud alors que ces derniers savaient d’avance que c’était interdit !...
    Ces pilotes complaisants ont-ils mis leur vieux patron devant le fait accompli ou cela était-il devenu une habitude qui aurait , cette fois-ci, mal tourné ?’.
    Il est clair que beaucoup de questions resteront sans réponse pour ne pas dévoiler en totalité d’envers du décor et surtout pour donner à ces boucs-émissaires successifs une épaisseur suffisante pour faire diversion tout en faisant bonne figure aux yeux de la justice de Johannesburg....

    • 18 janvier à 13:30 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Bonjour kartell et Besorongola,

      Amener au bord de son coucou trois individus, un 31 decembre, juste a cote, pour 500.000 USD, il en est forcement au courant de la presence du cargaison...d autant plus que les passagers ne sont pas des personnalites connues ou de diplomates...

    • 18 janvier à 15:16 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ bonjour Vohitra,

      Étonnant tout de même de constater que pour « cette petite somme », son directeur n’ait pas trouvé à se poser des questions sur le motif voir la marchandise transportée et surtout sa destination finale ...
      On peut imaginer que ses assurances d’être couvert, par plus haut, ont volé en éclats devant la tournure prise depuis que le pot aux roses a été éventé par ces douaniers « maladroits ! »..
      Un remake des diamants du président est-il en train de se jouer, version émergence ?’...
      J’en profite pour soumettre à votre perspicacité, cette info parue dans « Africa intelligence »
      Madagascar Oil a décroché un premier contrat de fourniture de carburant à la société d’électricité malgache Jirama, qui s’alimentait jusqu’alors quasi-exclusivement chez Axian...

    • 18 janvier à 16:26 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Kartell,

      D’où se situe l’origine de l’endettement phénoménal jusqu’à hauteur de 2.000 Milliards d’Ariary de la société nationale Jirama ?

      C’est à partir des contrats qualifiés de léonins signés avec ses fournisseurs locaux dont le groupe Axian en fait partie, dans lesquels la Jirama achète plus cher le kilowatt/h de l’électricité par rapport à son prix de vente auprès des usagers…d’où une vente à perte…

      Et cette situation est la conséquence aussi, entre autre, du fait que la société d’Etat n’avait pas pu payer les gazoles livrés par ces fournisseurs dans les centrales thermiques de la Jirama à travers le pays, en somme des ventes à crédit…

      Et c’est devenu depuis de longues années un cercle vicieux…dont les fournisseurs en sont les principaux bénéficiaires au final…car l’Etat n’a jamais cessé que depuis peu d’injecter des subventions colossales dans la trésorerie de la Jirama…

      Entre temps, depuis 2017, la société américaine « Symbion Power » d’Ambohimanambola s’approvisionne déjà en huile lourde provenant de Madagascar Oil pour alimenter sa centrale électrique…

      Mais pourquoi alors la Jirama n’a pas procédé de la ma même manière qu’en cette année 2021 ?

      Pourquoi arrêter le dépeçage en si bon chemin alors que la proie est déjà à terre d’après vous ?

    • 18 janvier à 16:42 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Kartell,

      Il n’est pas superflu de vous rappeler que parmi les prestataires/fournisseurs de la société nationale au début de la révolution orangée, avec ce système, il y avait un certain...Al Capone...

  • 18 janvier à 13:36 | dominique (#9242)

    aucune inquiétude vous avez la potion magix demandez a Isandra le mode d’administration pour une efficacité surprenante ...bon courage a tous sans un bon vaccin . mais pharaon n’en veut pas .

  • 18 janvier à 17:01 | kartell (#8302)

    Après l’auto-critique tardive de Raoult , à qui le prochain tour ?...
    https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-l-hydroxychloroquine-ne-permet-pas-de-reduire-la-mortalite-admet-didier-raoult-20210118
    Merci à Vohitra pour sa réponse.

  • 18 janvier à 17:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le régime s’était préparé depuis longtemps (selon sa communication) à l’arrivée de la 2ème vague n’est-ce pas ?
    La population ne devrait plus avoir peur du coronavirus n’est-ce pas ?

  • 18 janvier à 18:35 | ratiarivelo (#131)

    Manao TAPODY FOHY indray ny ADVERSAIRE henjana ny tambavin’ i Presida vary moaka LLL**** dia ampisotroy CVO-organics*** fa mahasitrana ny MALAGASY io CVO ??? tena fitondrana mampiome LL****Alefa ry ISANDRA A ?? dia lazao koa fa efa vita ny VAKISINY PP***CVO ALEFA**

  • 18 janvier à 19:14 | lancaster (#10636)

    HS
    LES 6 SÉNATEURS NOMMÉS PAR LE PRM
    Imbiky Herilaza, ex SG ministère de la justice, originaire Ste Marié Analanjirofo, Province Tamatave, magistrat
    Ndremanjary Jean André, originaire Sud Est, Province Fianar, ancien ministre sous Ratsiraka 2, prof éducation physique,
    Une 2e Magistrate du nom de Lantosoa,
    Etc...

    • 18 janvier à 19:34 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      L ancien Conseiller Supreme de la Revolution rouge de Ratsiraka est revenu aux affaires...Ndremanjary...Ca alors !

    • 18 janvier à 19:46 | lancaster (#10636) répond à lancaster

      Si on suit une certaine logique , voici quelques éléments d’appreciation pour la structuration du bureau du sénat qui sera constitué mardi 19 , pendant que le prm ira à Fort Dauphin ouvrir la saison de reboisement national.

      Le côtier Imbiky Herilaza , fils de l’ancien ministre de Ratsiraka , Imbiky Anaclet, tous deux magistrats, n’a jamais eu une cohabitation facile avec l’actuel ministre de la justice Johnny ANDRIA..., est supposé ne pas avoir d’ambition présidentielle. Il pourrait donc occuper le poste de président du sénat puis au dernier trimestre 2023 , le poste de PRM intérimaire si ANR est candidat à nouveau.
      Le nouveau sénateur MMM, originaire de Tana Avaradrano, RAKOTONDRAINIBE Michel, pharmacien, fils d’anciens sénateurs maires d’Antsirabe sous Tsiranana et Ratsiraka 2, pourrait par souci d’equilibre Politique, occuper le seul poste de VP du nouveau Sénat.

      Toutefois, si cette analyse tient la route, d’autres conditions pourraient apparaître au niveau du gouvernement, lors du prochain. remaniement.
      La présence du MMM au gouvernement pourrait être révisée avec la promotion du ministre Hajo ANDRIA... comme ministre d’etat ou VPM à la tête d’un autre ministère que son actuel TP et aménagement du territoire.
      De même, pour ne pas vexer Ratsirahonana qui n’a pas pu faire élire son candidat Sylvain Rabetsaroana comme 2e sénateur de la Province de Tana, l’AVI pourrait obtenir un poste ministériel dans le prochain gouvernement.

    • 18 janvier à 19:47 | lancaster (#10636) répond à lancaster

      Si on suit une certaine logique , voici quelques éléments d’appreciation pour la structuration du bureau du sénat qui sera constitué mardi 19 , pendant que le prm ira à Fort Dauphin ouvrir la saison de reboisement national.

      Le côtier Imbiky Herilaza , fils de l’ancien ministre de Ratsiraka , Imbiky Anaclet, tous deux magistrats, n’a jamais eu une cohabitation facile avec l’actuel ministre de la justice Johnny ANDRIA..., est supposé ne pas avoir d’ambition présidentielle. Il pourrait donc occuper le poste de président du sénat puis au dernier trimestre 2023 , le poste de PRM intérimaire si ANR est candidat à nouveau.
      Le nouveau sénateur MMM, originaire de Tana Avaradrano, RAKOTONDRAINIBE Michel, pharmacien, fils d’anciens sénateurs maires d’Antsirabe sous Tsiranana et Ratsiraka 2, pourrait par souci d’equilibre Politique, occuper le seul poste de VP du nouveau Sénat.

      Toutefois, si cette analyse tient la route, d’autres conditions pourraient apparaître au niveau du gouvernement, lors du prochain. remaniement.
      La présence du MMM au gouvernement pourrait être révisée avec la promotion du ministre Hajo ANDRIA... comme ministre d’etat ou VPM à la tête d’un autre ministère que son actuel TP et aménagement du territoire.
      De même, pour ne pas vexer Ratsirahonana qui n’a pas pu faire élire son candidat Sylvain Rabetsaroana comme 2e sénateur de la Province de Tana, l’AVI pourrait obtenir un poste ministériel dans le prochain gouvernement.

    • 18 janvier à 20:07 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Oh zalahy e ! Ino ma ty !

      Ndremanjary tany amin’ny Repoblika faharoa no tonga aty amin’ny Repoblika fahefatra !

      tsy misy ohatran’ity sun above !

      Miampy an’i Nicolas izay mpanolontsaina an’i deba fahiny !

      C’est un appel de pied à l’endroit de l’Amiral !

  • 18 janvier à 22:00 | lé kopé (#10607)

    Namana Vohitra ,
    Ces nominations confirment l’existence d’une Mafia qui se réunit dans un endroit bien connu du Temps de l’ancien PM (ra Jaune)et du Fondateur du parti Leader Fanilo . Shalom avait parlé des associations assez influentes sur le Pays , comme ceux du Nord et du Sud . J’ai mentionné l’existence d’autres assemblées non moins puissantes , telles que le "Fitambolagnela" à Fianar , ou ceux de Majunga ,et Tamatave . Je n’ai pas oublié celle du Sud Est , censée être conservatrice des écritures Arabes , secret de notre Patrimoine .Le retour en force des sbires de l’Amiral sont évidents , et la présence de la descendance de l’ancien Vice Président de la première République ,démontre que ce n’est que la succession des prédateurs de la République qui continue depuis l’Indépendance .Jusqu’à quand allons nous subir cette manipulation ? Peut être que le retour de l’ancien SG de la Transition , fils de l’ancien Ministre de l’Intérieur de la Première République nous fera réagir ?A bon entendeur ,Salut !

    • 18 janvier à 22:16 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Le kope,

      C est la perennisation du culte des privileges, de republique en republique, c est de cette maniere que les tsy maty manota survivent de generation en generation...

      Ce systeme unitaire centralise est un terreau favorable pour les tsy maty manota...

    • 19 janvier à 05:42 | lancaster (#10636) répond à lé kopé

      Vohitra,
      De quoi vous étonnez vous ? En politique , il n’y a pas de génération spontanée. Lorsqu’on fouille les ascendances des générations politiques actuelles, on découvre généralement des ramifications avec les dirigeants précédents. Ces personnalités d’hier et d’aujourdhui Ont baigné tout jeune dans le milieu et ont reçu des éducations académiques qui les ont orientés vers le monde politique. Ils ne sont pas obligatoirement des Tsy Maty manota. Le seul recrutement sur des bases universitaires ne sont pas systématiquement efficaces. On l’a vu avec les milliers de cv reçus à la Présidence. Les heureux élus n’ont pas toujours fait long feu comme celle qui a été au ministère de l’education et des bonbons .

      On a bien vu le fils de Monja Jaona devenu PM, le fils d’Andriamanjato Richard devenu ministre, PDS de Tana, le neveu du même pasteur Andriamanjato Hajo ANDRIA dans le gouvernement Ntsay, le neveu de l’amiral Ratsiraka devenu ministre sous la fille d’un ancien ministre de la 2e république devenue Ministre de l’enseignement supérieur sous Ntsay.
      En France , les présidents Chirac et Mitterand avaient bien Claude Chirac et Papamadit comme conseillers très spéciaux.
      Aux USA, on admire bien la dynastie Kennedy et on a élu les présidents Bush père et fils.

      Retrouver parmi les senateurs un Ndremanjary issu d’une famille notable et princière du sud est n’est donc pas une surprise. De surcroît il a eu l’experience Politique d’un ministre de la 2e république membre du gouvernement.
      De même. Voir au Sénat, RAKOTONDRAINIBE Michel, un descendant d’anciens sénateurs de la 1ere République (son père) et de la 3e république (sa mère), ou IMBIKY fils d’un ancien ministre de la 3e république sous Ratsiraka, ou encore d’un descendant du Vice président Calvin TSIEBO de la 1ere République sous Tsiranana, n’est pas obligatoirement une mauvaise chose.
      Ce qu’il faut admettre est que rares sont parmi les jeunes générations ceux qui s’interessent Ou qui osent tenir un poste politique connu pour être instable, ingrat, nuisible ou des fois invivable pour la famille avec toutes ces critiques et insultes qu’ils reçoivent dans la presse, et où on se fait éjecter sans préavis via la radio ou la tv, etc...

      Vaut mieux leur souhaiter tout le courage nécessaire et le succès pour le bien de la Nation.

    • 19 janvier à 06:55 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Lancaster,

      Culture politique ? Neant ! Culture de pillage et de servitude au profit d une frange de la droite francaise, oui !

      C est cette filiation et succession de generations de kleptocrate, depourvues de patriotisme qui ont fait que Madagascar se trouve actuellement parmi les cinq pays les plus pauvres de la planete.

      Les graines de l ivraie produites lors de la deuxieme Republique de l Amiral ne cessent d envahir et etouffer le champ de la democratie et le teny miera Malagasy, et de vehiculer la production de toxine racinaire qui abime la justice sociale et la verite des urnes...

      Il est plus que temps de les combattre jusqu a leurs derniers retranchements une fois pour toute pour sauver ce pays et la Nation entiere !

  • 19 janvier à 08:07 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Un petit rappel,

    19 janvier 2019-19 janvier 2021

    https://www.actutana.com/19-janvier-2019-19-janvier-2021/

    Question :

    Qui a dit émergence à n’importe où, n’importe quand, n’importe comment ?

    - Et de quelle émergence parle t-on quand la population malgache ne peut même pas satisfaire un besoin vital : l’eau ?
    Faut-il le rappeler l’eau c’est la vie.

    Réponse :

    A un DJ, agent orange des années post 2009 qui fait le lit de l’émergence d’une révolution rouge des années post 1975, un proverbe russe :

    - Instruire un imbécile, c’est soigner un mort

    Cordialement
    YaR

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS