Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 13h03
 

Infrastructure

Route nationale 44

Construction de la chaussée par la SMATP

lundi 19 novembre 2007 | Lanto

Depuis le mois d’octobre dernier, la société sino-malagasy a entamé la construction de la chaussée sur la la Route nationale 44 reliant Moramanga à Vohidiala. Les travaux portent actuellement sur une longueur de 20 kilomètres entre Amboasary et Ampangabe, plus précisément à Ambohidray au PK 39,500.

140 femmes et hommes provenant de ces deux localités sont sur les lieux pour la mise en place des pierres de Macadam. Chacun d’entre eux sont rémunérés à hauteur de 4000 Ariary par jour. Ils y travaillent de 7 heures du matin à 17 h 30 du soir. Ceci nous servira d’activité complémentaire à la riziculture nous a confié une des femmes. « Les grains de riz que nous venons de semer ont été emportées par les eaux de pluies, nous travaillons ici pour gagner un peu d’argent qui va permettre d’acheter du riz », a-t-elle déclaré. Selon un technicien, ces travaux vont durer pendant trois mois.

SMATP à la relève

En effet, après la résiliation du contrat de l’entreprise malaisienne « Ho Hup » par le gouvernement malgache en février 2006, les travaux de réhabilitation de la Route nationale 44 reliant Moramanga à Vohidiala ont été confiés à la Société sino-malgache des Travaux publics ou SMATP. Au tout début, la fin des travaux a été prévue pour cette année 2007. Ce qui n’est pas le cas du fait que l’ouvrage n’a pas pu démarrer à temps. En fait, la SMATP a pris le relais après le retrait de « Ho Hup ». Toutefois à cause des fortes pluies qui ont ravagé la région fin 2006, les travaux de terrassement sont totalement détériorés. Le chantier a repris vers le mois d’avril 2007.

Mais si l’état de la RN44 s’améliore, l’axe Morarano - Brieville risque d’être coupé. En fait, l’un des ponts se trouvant sut cet axe est endommagé. Le pont situé à 46 kilomètres de Morarano s’est détaché de la chaussée qui mène à Brieville après les premières averses, il y a trois semaines environ. Depuis lundi dernier, l’entreprise « Sitraka » a réalisé la construction du remblai. Au niveau du point kilométrique 52, un affaissement de la chaussée est aussi à craindre.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS