Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 11 août 2020
Antananarivo | 10h31
 

Société

Antananarivo

Confinement difficile des quartiers populaires

Inconscients ou mal informés ? Dans la Capitale de Madagascar, les rues sont encore envahies par des piétons, des marchands ambulants et des marchands des rues, notamment de bon matin et vers la soirée. Beaucoup de gens ne respectent pas le confinement général imposé par le président de la République, Andry Rajoelina, dimanche dernier, pour lutter contre la propagation du Covid-19. En quête au jour le jour du pain quotidien, le petit peuple qui constitue la grande majorité des Malgaches, ne peut laisser sans nourriture les bouches des siens et continue de se vouer à ses activités.

Comme à Analakely, à Behoririka, à Tsaralalana, aux 67 Ha, à Ankazomanga, beaucoup de gens circulent encore dans les rues et ruelles. Les marchands des rues continuent à étaler leurs marchandises comme au Pochard à Behoririka, à Ambodifilao, à Analakely et en beaucoup d’autres lieux. Ainsi, les gens ne respectent pas même le « un mètre de distance » de prévention de la contamination.

« Nous avons des bouches à nourrir, donc nous sommes obligés d’étaler nos produits, sinon nous mourrons tous de faim », selon une mère de famille vendeuse de friperie à Analakely.

Ils étaient aussi des centaines à faire la queue hier auprès des points de distribution de « Vary Mora », les fameux « Tsena Mora ». Malgré le caractère providentiel de ces marchés, les attroupements qu’ils ont créés se faisaient sans respect d’aucune geste barrière.

« Les masques ne sont pas à nos portées, mais nous sommes également obligés de nous rendre ici, parce qu’ici le riz est à moindre coût  », explique Maeva Faniry, une mère de famille qui attendait impatiemment son tour. Comme la plupart, elle s’inquiète mais affirme ne pouvoir rien y faire.

Pour trois kilos de riz à bas prix et une bouteille d’huile, des produits de première nécessité qui commencent à se faire rares sur le marché, beaucoup sont prêts à se bousculer et à se piétiner bravant les mesures de confinement mais surtout à s’exposer à tous les risques. «  On aimerait faire autrement, mais la crainte d’une pénurie de riz et l’incapacité financière ne nous laisse pas le choix » », explique François Rakotonindriana, du côté d’Ambatolampy Ambohibao.

Pour un chef de fokontany qui a accepté de répondre à nos questions, tout en gardant l’anonymat, « Le Tsena Mora en soi n’est pas mauvais toutefois l’État doit adopter un système et une organisation plus stricte pour éviter que les attroupements ne soient un facteur de propagation de la maladie. » Avec la manière dont le riz et la bouteille d’huile ont été distribués hier, ce responsable de quartier lance que l’État souffle à la fois le chaud et le froid. Il instaure les mesures de confinement, mais il favorise les attroupements, regrette-t-il.

Pour la plupart des travailleurs du secteur privé, notamment ceux des zones franches, notamment les call-centers, ils ont poursuivi leurs activités, hier, comme si de rien n’était. D’autres se plaignent de l’absence de toute mesure de sécurité sanitaire dans leurs entreprises.

A Tanjombato vers la soirée, les gens se rendaient à pied à leurs domiciles car les transports en commun étaient inexistants.

Par contre, il y a ceux qui respectent le confinement, le silence règne ; seules les émissions radio et les programmes de télévision troublent le silence dans certains quartiers. Des épiciers ont fermé boutique à partir du midi, hier, bien que seuls les marchés de fokontany aient reçu la consigne de fermer à cet horaire.

Pour cause d’assainissement, la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) a décidé, par un communiqué qu’elle vient de publier, de suspendre tous les marchés hebdomadaires, tels Ambodin’Isotry, Mahamasina, Andravoahangy, Ambohimanarina, le marché de la Coum aux 67 Ha…

17 commentaires

Vos commentaires

  • 24 mars à 10:02 | rayyol (#110)

    Ou voulez vous qu is aillent Ils n ont que cela la rue Ils y mangent jettent leurs déchets y font leur besoin Ont ne les fait pas disparaitre d un coup de baguette

  • 24 mars à 11:22 | Shalom (#2831)

    Marina fa tokony atao ny fidina an-trano saingy ny mampalahelo dia ireto mpitondra tsy nieritreritra velively ny fiomanana ny amin’izany. Toa vitan’ny baiko be fahatany fotsiny dia heverina fa ho azon’ny olona izany ary ho arahiny ara-baki-teny .
    Na izy miteny io aza dia mbola maneho fatik’ambo fa tsy misy fanetre-tena velively.
    Alao hikorana (koragno mangingina) ao fa rehefa latsaka ny varatra (fomban’Ambohitrimanjaka ny varatra sy avandra) vao ahalala hitampin-tsofina angamba izy.
    Vereno vakiana ireny toro-hevitr’i Vohitra ireny, fa raha ireny mantsy …
    Tsy hitsetsetra ny lasa isika fa ny ady etsy aloha tena goavana ary indrindra moa fa ilay kapiteny dia mpitarika vendrana ; koa samia miady ry miaramila malagasy, samy afaka miady amin’ilay fahavalo ny tsirairay rehefa mahay mitandrina na tsy ampy aza ny fiadiana an-tanàna. Mahereza indrindra.

  • 24 mars à 11:42 | betoko (#413)

    C’est très difficile ,voir impossible d’éduquer certains malgaches concernant le savoir vivre ou de les conseiller . Combien de fois nous croisons dans les rues des personnes qui crachent par terre Si vous aviez le malheur de faire des remarques , voici une de leur réponse " Fa anga vazah ianao ? Tsy ampiafiriny
    Espérons que cette fois ci , tout cela va changer

    • 24 mars à 13:57 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Sagesse populaire :On ne devient pas vazaha en un jour !

  • 24 mars à 11:58 | Vohitra (#7654)

    Ahoana tokoa no hijerempotsiny ny kiaka sy tomany ataon’ny zaza noana sy mimenomenona vokatry ny tsy fisiana sy ny fahantrana ?

    Ny menaky ny aina misaringotra sy mitofezaky ny hanohanana, maloto vokatry ny tsy fisian’ny rano, ny fihariana tsy azo antoka, ny fivelomana zara raha hahitana izay hahafahana mitazona ny aina ?

    Ny aretina avy niditra avy any mpita tsy fantatra raha hanjo sy ho mafy mihoatra noho izay efa niainana sy mbola hiainana, ny hanohanana sy ny tsy fisiana mianjady efa maningotra ny aina, dia hikatompotsiny hidy antrano ve ?

    Mety sy tsara ny fanapahankevitra noraisin’ny fanjakana raha toa ka :

    -  Efa nisy ny fiomanana mialoha ireo efa marefo sy fadiranovana eo amin’ny fiarahamonina
    -  Efa mba nodinihina mialoha hoe inona no fiantraikany mivantana eo amin’ny fiainan’izy ireo ny fanapahana noraisina
    -  Mba tsy toy izao no fari-piveloman’ny maro izay efa tena raraka sy lavo any amin’ny faran’ny zakan’ny saina sy ny eritreritra maha-olombelona

    Gaga sy talanjona tokoa aho omaly raha nahita tamin’ny lahatsoratra naroson’ny olona iray efa fantatra fa mpihoby sy mpankato, ary manompo ny fotokevitry ny Amiraly teto, nilaza izy omaly fa tsy fotoana fanaovana ny ady amin’ny fahantrana izao fa fotoana fiadiana amin’ny valan’aretina…Hoya ho hoe, olona mirediredy sy maniditsidina fiaina sy fisaina tokoa, milaza ho mpanamory fiaramanidina moa izy io, olona very fahendrena sy ondrakondrafana…

    Fa inona no tiany hatao eto, hovonoina izany ny mahantra sy fadiranovana mba hiarovana ireo izay manankatao sy mpanakarena ve ?

    Milaza ilay rangahy mirediredy io fa avy any Atsimo hono izy, fa sao dia hadinony fa noana sy mangetaheta ihany koa ny olona any Atsimo amin’izao, ireo traboina noho ny tondra-drano sy ny nafitsok’i Belna aza tsy lazaina intsony ?

    Fa sao dia heverin’ialahy fa misy vendrana noho ialahy eto ka mbola heverin’ialahy hobadoina foana ?

  • 24 mars à 13:17 | Turping (#1235)

    Vu les conjonctures à Madagascar malgré les précautions qui ont été prises allant dans le bon sens , confiner toute la population où les misères sévissent davantage et d’autres pathologies ,il faut être cohérent(e) car le système dans lequel l’évolution de l’épidémie n’est pas comparable à ce qui se passe dans les pays où il y a la pandémie.
    - Les malgaches dans la majorité sont immunisés sur les faits et circonstances beaucoup plus graves quotidiennement .
    Donc ,ils sont immunisés et c’est cette immunité collective qu’il faudrait toujours rechercher pour surmonter tous les problèmes .
    Par ailleurs ,les moyens budgétaires d’un pays pauvre limités ne peuvent résister qu’au système D maîtrisé.C’est de ce côté là qu’il faudrait gérer les crises en travaillant sur les urgences ,la survie.

  • 24 mars à 13:29 | lancaster (#10636)

    Beaucoup ne cesse de faire remarquer que les Malagasy dans les quartiers défavorisés habitent des maisons exiguës et peuvent se retrouver à 3 ou plus dans une petite chambre. Ils ne restent donc pas chez eux en confinement et de toutes façons sont obligés de sortir pour chercher de quoi manger quotidiennement .
    Dans certains pays comme l’Italie, des régions entières (mais néanmoins pas la totalité du pays) sont isolées (ex Lombardie). De même pour la région de Wuhan.
    A Mada, certaines communes ont mis en place des barrages sanitaires. Pourquoi ne pas instituer un cordon sanitaire autour de certains quartiers des grandes villes , la ou les populations ne peuvent pas être confinées à domicile.?.

  • 24 mars à 13:36 | Florent (#10866)

    "C’est très difficile ,voir impossible d’éduquer certains malgaches concernant le savoir vivre ou de les conseiller"
    A mon avis, tout être humain peut atteindre un certain niveau de comportement quel que soit son aspect physique si certaines conditions sont réunies. Beaucoup de malgaches / malagasy n’ont pas assez d’espace ou pas du tout pour vivre. Un grand nombre de nos concitoyens ne mangent pas à leur faim. Une bonne majorité ne peuvent pas se vêtir comme il faut. Alors, est-il logique et humain de dire qu’ils ne respectent pas le confinement ? confinement où ? ont-ils un frigo chez eux ? etc. ?
    Si le coronavirus donne une grande leçon au monde entier (économie mondiale), la leçon est encore plus dure pour les pays comme le nôtre où tout est basé sur le "samy maka ho azy". Le virus est en train de nous montrer que nous partageons la même terre et qu’il ne fait pas de différence de classes ou d’ethnies.
    Salut les dirigeants actuels ou ceux d’avant ! Vous êtes contents maintenant devant ce peuple en désarroi ?

  • 24 mars à 14:08 | ratiarivelo (#131)

    NORMALY raha sarotra : INONA ary ny hoaniny BOZAKA ?ve sa INONA ?TA *** 90°/. ny MALAGASY tsy manana hanin-koanina ****tsy misy mesures d’accopagnement NA KELY aza*** fa ZERO**TSENAMORA no lazaina ** inona no mtranga no FILAHARANA 1KM ..no misy .? ny mivovo @ny TELEVISION no alefa miampy @ny PARADES isan-karazany****resakin’ny mpangetotra an-tsena no betsaka*** manao confinement ny tany hafa*** dia mba manao copié/collé *** koa ilay VENDRANA ?? Izany marina rehefa manana MPITONDRA tsy misy KALITE* fa ny farim-pahaizana BAC-003 ! IZANY no tena marina ry rtoa BE ISANDRA sy BETOKO mpilelaka ! PRESIDA lany T@ny HALA-BATO*** !! dia izao no manjo ny MALAGASY mihinana ny TADY KIRARONY,,, ??

    • 24 mars à 14:12 | Shalom (#2831) répond à ratiarivelo

      Raha ny tadin-kirarony fotsiny moa r’ise ka haninona, fa lavitra sy mafy noho izany no baben’ireo vahoaka ireo. Tany lavitr’Andriana ny firenentsika e !

  • 24 mars à 14:09 | Shalom (#2831)

    Iaraha-miady io aretina io. Miaraka ny rehetra kanefa ny tsirairay no tompon’andraikitra mivantana.
    Ady iarahana ity ka tsy tokony hisy ny havahana, miantomboka amin’ny fihetsiky ny mpitondra manoloana ny zava-misy izany.
    Aharitra hafiriana ny ady ? Io no fanontaniana goavana, satria miha avy ihany koa ny andro mangatsiaka eto an-tanindrazana, kanefa io no anisan’ny toetr’andro tian’io valan’aretina io.
    Alefako lavitra kely ny resako ka mieritreritra ny fotoana aorian’izao valan’aretina izao sahady ny tenako.
    Hoy ny filoha frantsay fony izy nikabary farany teo : "aorian’ity pandemia ity , tsy ho toa ny teo aloha ny ho fitondrana, zavatra maro no hiova".
    Mino aho fa hanam-pahendrena ny fitondrana malagasy ankehitriny ka hanova ny laharam-panamehana eo amin’ny politikany. Ho ataony loha laharana ny sakafo sy fahadiovana, ny fahasalamana sy ny asa ary ny fahalemana eo amin’ny politikam-pirenena.
    Raha mivavaka aho dia tsy adinoko ny ady amin’ny aretina ankehitriny ary angatahiko amin’ny Nahary sy ny Razana mba ho azon’ny mpitondra ireo fijery vaovao ireo.

    • 24 mars à 14:20 | ratiarivelo (#131) répond à Shalom

      MARINA nyANAO" ra-Shalom " ny AHY somary ampiako kely : MANGATAKA @ny ZANAHARY sy ny RAZANA : hiantra @ny IREO MPITONDRA IREO ny mahazo ny mianjady @ny mpireay tanidrazana AMINY*** NY TODY tsy misy fa ny HATAO no MIVERINA !! AMIKO manonkana : NY TODY dia misy *** MAHEREZA LEROA ,, ??

  • 24 mars à 14:13 | ratiarivelo (#131)

    NORMALY raha sarotra : INONA ary ny hoaniny BOZAKA ve sa INONA ???? 90°/. ny MALAGASY tsy manana hanin-koanina ****tsy misy mesures d’accopagnement NA KELY aza*** fa ZERO***ny mivovo @ny TELEVISION no alefa miampy @ny PARADES isan-karazany****resakin’ny mpangetotra an-tsena no betsaka*** manao confinement ny tany hafa*** dia mba manao copié/collé *** koa ilay VENDRANA ?? Izany marina rehefa manana MPITONDRA tsy misy KALITE* fa ny farim-pahaizana BAC-003 ! IZANY no tena marina ry rtoa BE ISANDRA sy BETOKO mpilelaka ! PRESIDA lany T@ny HALA-BATO*** !! dia izao no manjo ny MALAGASY mihinana ny TADY KIRARONY,,, HERITAONA izao no teo @ny FITONDRANA ny PRESIDA ANDRY NIRINA Rajoelina inona no VITA PARADES etsy sy EROA no am-pideraina sy HASEHO @ny TELEVISIONA *** ??

  • 24 mars à 18:53 | lancaster (#10636)

    S’il est difficile de confiner les personnes des quartiers défavorisés chez eux , il y a lieu d’installer un cordon sanitaire et de confiner carrément les quartiers concernés. Mais il faut des mesures d’accompagnement. Distribuer gratuitement de la nourriture à toute cette population des quartiers défavorisés pendant 1 mois.
    Faites le calcul. Mettez en place le budget correspondant. 70 pickup 4x4 ça coûte environ 10,7 milliards ariary soit 2,7 millions €. Ça doit être trouvable. Par exemple les 250 millions € de la France ou les 3,7 millions dollar de OMS.
    ALEFA TOMPOKO. VONJY AINA.

    • 24 mars à 21:53 | lancaster (#10636) répond à lancaster

      À 20h à la tv, le Prm RAJOELINA a déclaré les nouvelles mesures socialesapplicables à partir de demain. Parmi celles là figure la distribution gratuite de nourriture aux pauvres des quartiers défavorisés.
      Ce qui correspond à mon post de 18h53. Et pourtant je suis à l’extérieur du système et du pays.
      Merci Mr le Prm. Vous avancez avec pragmatisme. Personne ne peut se vanter d’avoir l’experience D’une pandémie pareille. Mais les solutions apparaissent au fur et à mesure.

    • 24 mars à 22:33 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Lancaster,

      T es quelqu un de pedant et emporte par le desir ardent de se faire remarquer peut etre, l humilite en a pris un serieux coup.

      A ton age, t es encore en quete d une prairie faite de verdure de prebendes chez les crapules de la Republique ?

      A 18.53 h seulement que tu en as aborde le sujet ?

      A 67 bougies, t es devenu la sosie de Betoko avec ses manieres...

      La courbature vertebrale de soumission au calife a passe par la...

  • 24 mars à 22:46 | Vohitra (#7654)

    On dirait que les maladies virales s acharnent sur l empire du milieu ?

    Apres Wuhan, maintenant Yunnan.

    Apres le coronavirus, maintenant le hantavirus...

    1 mort constate depuis hier !

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS