Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 14h11
 

Politique

Dialogue Pouvoir - Opposition

Condition préalable : accès à la TVM et à la RNM

jeudi 20 novembre 2008 | Eugène R.

Un nouveau débat s’installe après la déclaration présidentielle selon laquelle il invitera l’opposition à dialoguer avec le pouvoir. Harinaivo Rasamoelina du DHD n’a pas tardé à réagir. « Oui, nous sommes prêts à dialoguer, mais il faut que le pouvoir nous permette d’abord d’accéder aux Médias publics dont la TVM et la RNM. » Le président du CRN (Comité pour la Réconciliation Nationale) le Pr Zafy Albert, lui, préfère s’expliquer sur son absence durant le dialogue présidentiel d’Iavoloha : « Il ne s’agit pas d’un dialogue, mais d’un monologue. Les participants sont là pour valider les idées d’un seul homme. D’ailleurs, les programmes que Marc Ravalomanana sont actuellement en train de réaliser ne sont pas ceux qui figurent dans le MAP, objet de ce dialogue présidentiel. », martèle l’ancien président de la République.

« Amnesty international » et convention de Maputo
Par ailleurs, le Pr Zafy répond au président Marc Ravalomanana : « Les séquelles de la crise de 2002 restent ineffacées. Il faut d’abord effacer ces séquelles, sinon il ne peut y avoir développement. » Le numéro un du CRN rappelle la déclaration faite en 2002 par l’Amnesty International selon laquelle les deux parties au conflit ont tous commis des crimes contre l’Humanité. Dans la foulée, le Pr Zafy remet sur le tapis la convention de Maputo, dont la signature a permis à Madagascar de réintégrer l’Union africaine après la crise de 2002. Selon cet ancien président de la République, cette convention de Maputo préconise la réconciliation nationale. « On a foulé aux pieds cette convention. », déplore le Pr Zafy qui préconise le retour au pays des exilés politiques dont l’amiral Didier Ratsiraka qui a été son premier adversaire politique en 1991.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS