Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 05h00
 

Politique

Zakahely Boniface

Condamné à 30 mois d’emprisonnement ferme

jeudi 8 novembre 2007 | Alphonse M.
JPEG - 33 ko
Le candidat aux législatives, Zakahely de Mananara-Nord risque de perdre son fief après cette condamnation. (Photo d’Archives)

Jugé coupable de coups et blessures volontaires, Zakahely Boniface a été condamné hier à une peine de 30 mois d’emprisonnement ferme par la Cour d’Appel de Toamasina. Il s’agit d’une affaire opposant l’opérateur économique, Ibe Sing Iva et cet ancien député de Mananara-Nord. Ce dernier a écopé d’une peine de 30 mois d’emprisonnement avec sursis en première instance. C’est ainsi que l’accusé a fait Appel de ce verdict du tribunal de première instance de Maroantsetra contrairement à la partie civile et encore moins le ministère public. Or, lors de l’audience en Appel, le parquet général de la Cour d’Appel de Toamasina a requis une peine de dix mois d’emprisonnement ferme. Les juges de la Cour n’ont pas suivi le requisitoire du parquet général de la Cour d’Appel en infligeant une peine plus sévère à cet opposant au régime Ravalomanana. Bien que la voie de recours ne soit pas encore épuisée, cet enfant terrible de Mananara-Nord risque d’être jeté en prison.

Mandat d’arrêt ?

En effet, en pleine campagne électorale, Zakahely Boniface n’était présent à l’audience lors de l’annonce du verdict de la Cour d’Appel. On s’interroge si un mandat d’arrêt sera lancé à son encontre après ce verdict. Comme l’ancien député de Maintirano, Zakahely Boniface risque de mettre une croix sur son avenir politique. Sans aucun doute, M. Zakahely va demander un pourvoi en cassation pour l’annulation de l’Arrêt de la Cour d’Appel de Toamasina. Mais la chance de son recours semble très mince. A signaler que plusieurs dizaines des éléments de forces de l’ordre ont été envoyés dans le district de Mananara-Nord bien avant le début de la campagne de l’élection législative.

Plus d’un s’interrogent sur cette présence massive des militaires dans cette circonscription électorale. Du côté des autorités, elles ont avancé que celle-ci s’inscrit dans le cadre de la mission de maintien de l’ordre.Chose curieuse, les responsables militaires n’ont pas l’intention de mener des opérations musclées dans les districts d’Ambatomainty, Morafenobe, Ambosary-Sud... pour mettre fin aux attaques des dahalo.

La condamnation de Zakahely Boniface et l’annulation des résultats des élections législatives à Mananara-Nord ont suscité beaucoup de commentaires. On s’interroge si la justice malgache a vraiment son indépendance vis à vis de l’exécutif ? En fait, force est de constater que les opposants au régime sont systématiquement poursuivis. Les Voninahitsy, Pety Rakotoniaina, Haja Randrianirina, Victor Wong, Joseph Yoland... ont été jetés en prison. Or, en face, les pro-régimes ne sont pas inquiétés.L’existence même des partis politiques d’opposition est sérieusement menacée avec une telle pratique. La mission Parlementaire Union Européenne-ACP a suggéré la mise en place d’un statut de l’oppostion afin de favoriser le dialogue politique.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 127