Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h43
 

Editorial

Clair-obscur

mardi 15 octobre | Fanambinantsoa

D’un côté c’est bien clair et de l’autre il y a beaucoup d’ombre. Ce n’est pas la pénombre mais il y a des questions qui n’ont pas été pris en compte et qui attendent des réponses exactes. C’est lumineux mais c’est aussi l’obscurité. Clair et net ! C’est contradictoire ou du moins peu persuasif sur les intentions et les aboutissants et les contenus. C’est un peu du délire, non ? Pour beaucoup c’est le business qui serait derrière ces apparences d’intérêt général. Mais affaires publiques, intérêt général et business sont-ils exclusifs ? Le PPP ou Partenariat Public Privé l’infirme.

La première vague d’ambassadeurs a beaucoup surpris dans sa composition car elle ne répond nullement aux attentes nées et entretenues par les déclarations de vouloir changer et de donner de la place et des responsabilités aux jeunes. Le président Andry Rajoelina a plutôt choisi des sexagénaires pour être à la tête de nos représentations à l’étranger, pour le représenter, et représenter la nation malgache qui est essentiellement constituée de jeunes. Certes ces personnes âgées ont des expériences mais on ne peut écarter et ignorer qu’il faut bien retourner l’ascenseur à ces personnalités qui ont fait leurs preuves dans les moments cruciaux d’accès au pouvoir ; n’est-ce pas ? Toujours est-il que les jeunes, plus particulièrement ceux issus de nos grandes écoles nationales sont impatients de démontrer leurs savoirs et savoir-faire. D’autres nominations d’ambassadeurs suivront bien sûr ; sinon que les sortants de l’Ecole Nationale d’Administration ou du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques peuvent aussi appuyer les ambassadeurs qui ont été désignés précédemment.

Dans un autre registre, les mêmes étonnements et surprises sont enregistrés. Promouvoir et protéger, faire en sorte que les industries locales soient vigoureuses et capables de produire des marchandises en mesure de rivaliser les produits d’importation, voire accroître nos exportations ; tel est apparemment l’esprit du régime Rajoelina en matière d’industrialisation. Ainsi des industriels ont travaillé trois mois durant avec des techniciens de l’Administration pour trouver les stratégies à mettre en œuvre par rapport à l’invasion néfaste des marchandises en provenance de l’étranger au détriment de la production industrielle locale. Mais leurs efforts ont été rangés aux placards par une décision d’un gouvernement qui donne l’image de vouloir obtenir des omelettes sans casser des œufs. Les dernières mesures annoncées par l’Agence Nationale des Mesures Commerciales Correctives (ANMCC) et qui n’ont même pas été appliquées, ont été purement et simplement abandonnées, parce que les prix ont augmenté aussitôt sur le marché. Aucun produit de première nécessité (PPN) n’a été épargné par la hausse. Le gouvernement a certes décidé de procéder autrement que d’appliquer les taxes additionnelles sur certaines marchandises mais on ne peut s’empêcher de penser qu’à certains égards l’Etat s’est plié devant la puissance de la dizaine de groupes de sociétés importatrices de PPN.

En attendant de voir la suite, la diversion bat son plein à l’image des sociétés civiles qui se chamaillent et s’accusent publiquement de tout et de rien est-on tenté de dire. Le président de la République pour sa part reprend son bâton de pèlerin après avoir nommé des gouverneurs de région en lieu et place de chefs de région comme stipulé dans la Constitution ; le président a également obtenu l’assentiment de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) pour la création d’une fondation. Le président de la HCC se réfugie derrière les devoirs de réserves par rapport à la chose politique. Andry Rajoelina remet en selle les « Tsena mora » pour offrir aux ménages des PPN à des prix défiant toute concurrence, et ce au moment où le pays est entré dans la période de pré-campagne des élections des maires et des conseillers. Coïncidence étrange. Du reste, que demande le peuple du moment que des PPN lui sont vendus à bas prix. En tout cas, un groupement de quelques réseaux de sociétés civiles estime qu’il y a « inertie des institutions étatiques » ou du moins il se demande comment qualifier la situation actuelle si c’est l’« expression de la vulnérabilité et de la passivité des institutions étatiques et des citoyens ? »

10 commentaires

Vos commentaires

  • 15 octobre à 09:54 | nez_gros (#10715)

    Je dirais obscurantisme, cause toujours tu m’intéresses ! , tu parles de l’Économie, de l’administrative, du judiciaire, bref du morale à des gens qui n’ont pas de Morale . ne tombons pas dans le panneau , ne soyons pas l’idiot utile de cette présidence et ce gouvernement

    dans l’article :
    "l’Etat s’est plié devant la puissance de la dizaine de groupes de sociétés importatrices de PPN."
    tu m’étonnes gros, les sponsors veulent récupérer leurs investissements politique de l’époque électorale nov-dec 2018 durant la propagande où leurs argent à financer la campagne électorale . C’est aussi basse et simple que ça, t’as capté ou pas ?

    discutailler sur le sujet, cela nous donne un air intelligent, mais on sera vraiment l’idiot utile, car on discute rationnellement et eux vous répond théoriquement aussi, tout en remplissant leurs poches, ils vous font perdre du temps

    Répondre

  • 15 octobre à 13:36 | nez_gros (#10715)

    Tsena mora c’est du procops-coparema à la sauce TGV, le bac-7 n’a pas du tout inventé la poudre, ça av finir mal cette histoire, pas pour lui, mais pour la populace

    Répondre

    • 15 octobre à 16:49 | Ibalitakely (#9342) répond à nez_gros

      Demander à Deba ce qu’il a eu dans le début des années 80 avec les étatisat° & autres, bcp s’en souviennent & racontent les peinneries en tout genre [riz, sucre, savon, huile, lait en boite & Galliasec,...] avec la queue dès deux heures du mat devant les Magasin M ou bureau Fkt. C’est à juste titre que de dire aux vahiny patrons d’entreprise majoritairement importateurs actuels de leur redire de fermer une fois de plus les robinets d’importat°. En outre on doit reconnaître que les matières premières & autres ingrédients utiles aux industries nationales sont tous presque... importés.

  • 15 octobre à 14:22 | Vohitra (#7654)

    « clair-obscur » hoy ny taridresaka naroson’ny mpanolotra lahatsoratra. Raha atao dikanteny malalaka izany dia manambara fa misy “maizina ampototry ny mazava”, na koa “hazavana taratra mitsinjo nefa toa rakotra haizina”.

    Mahazendana sy maha-valalanona ary tena maha-sadaikatra tokoa. Toa zary mifanohitra sy tena mifanipaka ary miteraka fisavorovoroankevitra tokoa. Toa mitory tsy filaminantsaina sy fikorontanankevitra, ary sarotra raisina sy mandiso fijery.

    Fa inona tokoa ary moa ny zavamisy fonosin’ity lahatsoratra ity ?

    Samihafa sy mifanipaka tokoa ny fampanantenana natao sy ny kabary nameno tsena sy nandroboka, raha oharina amin’ ny zavamisy mitranga sy fanapahankevitra noraisina ary ny asa notanterahana. Toa miantsoro-mianohatra ny miseho, toa lasa mampivanàka ny mpitazana sisa fa manalasala ohatry ny tongotry ny mpanihika.

    Fa nahoana ary, inona no antony ?
    Tsy misy tanjona mazava ny hitondrana ny Firenena, hevitra mihanohitra no ventesina sy tanterahana, tsy mazava sy tsy mirindra ny atao, tsy voafaritra ny làlana hizorana. Handeha hijery tranga iray isika hanamafisana ny tiana hambara.

    “rehefa tonga eo amin’ny fitondrana aho, dia haveriko amin’ny tompony ireo tany rehetra nalaina ankeriny sy nanaovana kolikoly, tsy haka ny tanin’ny tantsaha aho ary hanampy ny tantsaha, hatsahatra ny fanotofana ny tanin’ny tantsaha, ary haverina amin’ny fanjakana ireo tany nisy naka ankeriny…”

    (hotohizana)

    Répondre

    • 15 octobre à 14:24 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      (tohiny)

      Inona nefa no zavamisy ?

      -  Taorian’ny fifidianana ny taona 2013, dia betsaka tokoa manerana ny nosy ireo tany, misy tanimpanjakana ary misy tanin’olontsotra, izay lasan’ny vahiny karana, ary tampoka tokoa no nahazoan’izy ireo izany, nalaza tokoa ny anarana Fil.atex sy Rajab.aly tamin’izany, raha ny eo Antananarivo fotsiny dia toa ripaka i Betsimitatatra sy i Laniera, lemaka midadasika ireo, ary ny ampahany dia efa lasa nisy fanorenana trano goavana, tsy misy ny mangarahara, tsy hita ny fanjakana mandray ny andraikiny…

      -  Noraisina ny fanapahana fa hototofana ny tanimbary efa ambolen’ny tantsaha eny Ambohitrimanjaka, midadasika tokoa satria vakimparitra maro no voakasika, sahabo ho 1.000 hekitara no tanimbary voakasika, ary izay tsy manaiky ny omena onitra variraiventy ho sandan’izany dia tsy maintsy mifindra monina lasa sesitany any amin’ny Faritra lavitra, ary rehefa tsy antsitrampo dia tsy maintsy hiharan’ny fahefampanjakana. Marina ve ny ahiahy sa tsia fa efa misy vahiny karana indray koa miroboka amin’ity fanotofana sy fanamboarana ny tanamasoandro ity ?

      Mifanipaka tokoa ny nambara fahiny sy nampanantenaina rehefa jerena ny zavamisy ankehitriny, tsy ahita-mitsinjo, mifanohitra sy mifanalavitra tanteraka amin’ny fifanekena sy toky teny ankalamanjana fahiny. Inona ary ny anton’izany rehetra izany sy ny naroson’ny lahatsoratra ? handeha hatao jeritamberina ny tantara.

      Raha ny mpitondra politika nifandimby teto amin’ny Firenena tao anaty rafitra repobilikanina, dia sady tsy nanankarena sy mpanefoefo rehefa tonga sy nandao ny fitondrana ny Filoha isany Tsiranana Philibert sy Zafy Albert, niaina tamin’ny fomba tsotra, nanakaiky ny vahoaka, ary tsy nambabo harempirenena ho any amin’ny tombontsoa manokana.

      Raha hitodihina ny lasa tany amin’ny rafitra faha andriamanjaka teto ankibon’Imerina, dia mitondra tsirinkevitra hahafahana manazava ny loharano mitarika ho any amin’io fifanipahana sy fifanoheran’ny zavamitranga tsy ahita-mitsinjo nambara tery aloha io.

      Andriantsilavo dia tandapa mpanolotsaina to teny teo amin’ny fanjakan’Andrianampoinimerina, avy amin’ny tarika Tsimiamboholahy no misy azy, ary izy dia nanampy an’Andrianampinimerina nanongampanjakana, nanongana an’Andrianjafy anadahindreniny I Imboasalama ary napetraky ny Tsimiamboholahy sy ny Tsimahafotsy ho mpanjaka.
      Andriantsilavo no Razamben’I Rainiharo (praiminisitr’I Ranavalona I), niteraka an’I Rainivoninahitriniony (praiminisitra nandimby an’I Rainiharo) ary rahalahin’I Rainilaiarivony izay praiminisitra nandritry ny fanjakan’ny mpanjakavavy Rasoherina, Ranavalona II sy Ranavalona III. Ny fahefana ara-politika, ara-tafika, asy ara-bola rehetra dia teo ambanin’ny fanapahan’I Rainilaiarivony manontolo tsy nisy nanombinana, sary sy tandindona fotsiny ny mpanjakavavy fa izy no tena tompopahefana. Nangoronkarena sy nifehy ny toekarena rehetra I Rainilaiarivony sy ny taranany, novesaranketra ny vahoaka, nanao fanompoana mavesatra tokoa ny vahoaka ary nijaly noho ny fandoavanketra tafahoatra, naditra sy tsy norefesimandidy ny zanany lahy nantsoina hoe Ratelifera sy Rajoelina, marihina fa tsy zanany tamin’ny mpanjakavavy ireto roalahy ireto fa zanany tamin’ny vadiny taloha daholo. Andriantsilavo sy ny taranany no Tsimiamboholahy nantsoina tamin’ny anarana hoe tarika “Andafiavaratra”, ary namboarina ho azy ireo io lapa Andafiavaratra io, io lapa io dia naorina eo amin’ny toerana nisy ny fasan’Andriampirokana, rain’Andriambodilova, lehiben’ny vazimban’Antehiroka, ary ny tarika Antehiroka no Razamben’I Pasitera Andriamanjato Richard.

      (hotohizana)

    • 15 octobre à 14:25 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      (tohiny sy farany)

      Kinga amin’ny fifehezana ny toekarena sy ny fanaovana ny raharahambarotra ireto tarika Tsimiamboholahy ireto, ary ny fifehezana ny raharaha politika indray dia nisy mpanolotsaina an’Andrianampoinimerina ihany koa, Hagamainty sy Rainijohary, ireo indray no nihavian’ny tarika Tsimahafotsy, ary nalaza tamin’ny fametrahana mpanjaka izy ireo, Ranavalona I irery no mpanjaka farany tena tompopahefana sy nanapaka teo Imerina, ny mpanjaka sisa rehetra dia anarana tsy very fotsiny sy tsangan’olona, fa ireto Tsimahafotsy ireto no isany tena tompomarika miaraka amin’ny Tsimiamboholahy amin’ny fametrahana mpanjaka, hitantsika fa misy taranaky ny Tsimahafotsy tena tompomarika tamin’ny raharaha 2009 teto amin’ny Firenena.

      Matetika ny minisitry ny vola eto amin’ny Firenena nanomboka hatrany amin’ny fiandohan’ny rafitra repobilikanina dia nivoaka avy ato amin’ity tarika Tsimiamboholahy ity ny ankamaroany.

      Misy vondron’olona ao anatin’ity tarika Tsimiamboholahy ity, tsy izy rehetra akory, no tena mihezaka hifehy tanteraka ny toekarena eto, ary misandrahaka amin’ny sehatra maro tokoa izany loharanon-karena izany, eny fa na hatrany amin’ny sehatry ny fiangonana aza dia hahitana ny toeran’izy ireo misongadina tokoa. Ireo vondrona mpanao asa soa, toy ny Rotary sy ny Lions dia ahitana azy ireo ihany koa.

      Izy ireo no antsoina amin’ny fiteny hoe “mpandoabary” raha ny toekarena no resahana, ary ny mpanao politika izay mihevitra ny hiroboka amin’ny sehatry ny toekarena sy famoriankarena dia tsy maintsy miara-dàlana amin’izy ireo raha manana ny faniriana ny hisongadina amin’ny harena, ary manana hevitra sy tetika hahatongavana amin’izany izy ireo, matetika nefa dia TSY MIFANARAKA mihintsy amin’ny tombontsoampirenena izany. Averiko indray, ary tiako ny manipika, fa tsy ny Tsimiamboholahy rehetra akory no ato amin’ity vondrona fetsy sy kinga ity fa vitsy ihany saingy matanjaka sy manampahefana tokoa na vitsy aza.

      Fehiny : tsy mba naira-dàlana tamin’izy ireo tao anatin’izany hakingany sy hafetseny izany ny Filoha Philibert Tsiranana sy ny Profesora Zafy hany ka tsy naharitra tokoa sy niteraka savorovoro ny fiafaran’ny fizakany fahefana.

  • 15 octobre à 15:36 | nez_gros (#10715)

    tsara lahatra, satria "ny marina mitavozavoza, tsy mahleo ny lainga tsara lahatra", tu nous fais de Lysnorine, tu reecris l’histoire
    porofo : Ny vahiny avy any Inde sy Pakistan sy sinoa, no be drala a Madagascar, ary tsy mana compte a rendre @ un quelconque tsimahafotsy sy tsimiamboholahy ou je ne sais tsimisalaka quelconque zany rozy

    Ny marina, dia misy bourgeoisie tananariviens pret à vendre mere et pere quitte à affamer son peuple, pareil certain provinciaux .

    Tsiranana etait avec ratsimamanga, ramangasoavina, andrianavalona

    Tsiranana naharitra ny fitondrany, mifanohitse @ lazainao , ary ny fitondrana rehetra teto madagasikara dia nisy alimboka na savorovoro iaby, afa tsy Rajaonarimampianina

    fehiny : a madagasikara nahoda, karany sy sinoa fô no jaolahy @ raha jiaby akao. fotony tsimahafotsy ndreky tsimiamboholahy(sasantsany, mila azavaina koragnâ boaka io) volagnignao zeny, tsy kinga na fetsy kogny e ! , fa malhônete et vendu , pris dans leurs propres pieges. t’as capté ou pas ?

    Répondre

  • 15 octobre à 15:37 | nez_gros (#10715)

    @ Vohitra, tsara lahatra, satria "ny marina mitavozavoza, tsy mahleo ny lainga tsara lahatra", tu nous fais de Lysnorine, tu reecris l’histoire
    porofo : Ny vahiny avy any Inde sy Pakistan sy sinoa, no be drala a Madagascar, ary tsy mana compte a rendre @ un quelconque tsimahafotsy sy tsimiamboholahy ou je ne sais tsimisalaka quelconque zany rozy

    Ny marina, dia misy bourgeoisie tananariviens pret à vendre mere et pere quitte à affamer son peuple, pareil certain provinciaux .

    Tsiranana etait avec ratsimamanga, ramangasoavina, andrianavalona

    Tsiranana naharitra ny fitondrany, mifanohitse @ lazainao , ary ny fitondrana rehetra teto madagasikara dia nisy alimboka na savorovoro iaby, afa tsy Rajaonarimampianina

    fehiny : a madagasikara nahoda, karany sy sinoa fô no jaolahy @ raha jiaby akao. fotony tsimahafotsy ndreky tsimiamboholahy(sasantsany, mila azavaina koragnâ boaka io) volagnignao zeny, tsy kinga na fetsy kogny e ! , fa malhônete et vendu , pris dans leurs propres pieges. t’as capté ou pas ?

    Répondre

  • 18 octobre à 13:56 | nez_gros (#10715)

    Air Mada doit payer 46 millions d’euro à Air France.
    http://www.rfi.fr/afrique/20191018-airbus-a340-air-Madagascar-air-France
    je ne rentre pas dans le fond de l’affaire, je ne connais pas le dossier, sauf 3 ou 4 questions :
    - 1)46 millions à payer par un pays pauvre, et le Gouvernement n’a même pas daigné à faire une communiqué ?Le peuple n’a jamais vu cet avion, moi non plus, et c’est à moi de payer ???
    - 2)territorialité : pourquoi le tribunal de commerce de paris, mais pourquoi pas le tribunal de commerce d’Antananarivo ?
    - 3)pourquoi le parlement n’institue pas une commission parlementaire
    4)surement c’est le peuple qui va casquer, mais comment ? l’argent on ne l’a pas, le déficit est à 200% du PIB,

    Et on nous parle de MIAMI beach à Madagascar ???

    Nous on ne veut pas payer, qu’ils saisissent les avoirs de nos ex-presidents et les ex-ministres, les actuels presidents et les actuels ministres en France, en ile Maurice, etc... ce sont eux les mauvais gestionnaires

    Répondre

  • 23 octobre à 09:16 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    L’auteur semble oublier ou ignorer notre appartenance à des zones économiques comme la COMESA-SADC qui exige l’application de tous les termes/articles des accords signés au nom de la continuité de l’état.

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS