Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h28
 

Politique

Problème de la liste électorale

« Cela ne date pas d’aujourd’hui », selon Thierry Rakotonarivo

mardi 3 mars | Mandimbisoa R.

La question d’un million de cartes d’identité nationale (CIN) ayant les mêmes numéros inscrites dans la liste électorale reste encore d’actualité. Face aux polémiques que sa révélation a faites dans le microcosme politique national, le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Thierry Rakotonarivo, a apporté des précisions hier. « Cela ne date pas d’aujourd’hui et encore moins de 2018 ou les deux tours de l’élection présidentielle, mais bien avant, sous les régimes qui se sont succédé  », a-t-il déclaré.

Dans ses précisions, ce numéro deux de la CENI a ajouté que ces anomalies n’auraient eu aucune conséquence sur le nombre des électeurs et aucune interférence sur le choix des électeurs, donc les résultats des élections. Avec une carte d’identité ayant le même numéro ou non, chaque électeur a fait son choix et personne n’a été obligé de voter pour un candidat précis, explique Thierry Rakotonarivo, oubliant certainement qu’il s’agit avant tout des anomalies et donc des irrégularités.

Pour leur part, les dirigeants actuels tentent de se dédouaner de toute responsabilité dans cette situation. Rinah Rakotomanga, directrice de communication de la présidence a entre autres expliqué hier sur une chaîne de télévision privée de la capitale que la liste électorale utilisée lors de la présidentielle de 2018 a été clôturée le 15 mai de la même année. Elle a donc été conçue par le régime en place à l’époque, autrement dit le HVM. Pareillement, les membres actuels de la CENI ont été mis en place par l’ancien régime et Andry Rajoelina, dès le premier tour de l’élection présidentielle, avait déjà réclamé l’audit des logiciels utilisés par la CENI, a rappelé Rinah Rakotomanga.

En tout et pour tout, les partisans du régime actuel pointent du doigt le régime HVM. Rinah Rakotomanga a accusé particulièrement l’ancien Premier ministre de l’époque, Olivier Mahafaly Solonandrasana qui était à la fois chef du gouvernement et ministre de l’Intérieur et de la décentralisation. Il avait, dit-elle, le pouvoir de tout faire pour tenter de manipuler les résultats des élections. D’autant plus qu’il s’est présenté à la présidentielle de 2018.

De leur côté, les ténors du HVM indiquent qu’il était temps pour le régime actuel de mettre la lumière sur cette situation. « C’est très grave qu’on ne puisse plus se fier à la carte d’identité nationale », a déclaré Rivo Rakotovao. Avec le secrétaire national du parti, Mohamed Rachidy, il demande ainsi à ce que l’Etat ouvre une enquête sur cette situation pour que la vérité soit connue et rendue publique. Ces responsables de l’ancien régime interpellent également les candidats des précédentes élections tenues dans le pays à réagir en argumentant que c’est le pouvoir suprême des citoyens qu’on bafoue actuellement.

Cet appel n’a pas tardé de faire des échos auprès de l’ancien président de la République, Marc Ravalomanana. En effet, le président national du TIM et non moins candidat malheureux du deuxième tour de la présidentielle, envisagerait de demander une annulation des résultats des élections suite à ces révélations de la CENI. Le secrétaire général de ce parti de l’opposition, Rina Randriamasinoro, lui déclare que ces révélations n’étaient pas fortuites. Le TIM a toujours dénoncé ces anomalies et voilà, la vérité éclate ainsi au grand jour, affirme-t-il.

La question est de savoir pourquoi ces anomalies n’ont été révélé que la semaine dernière et non avant la tenue des élections successives dans le pays, d’autant plus que le vice-président de la CENI indique que ces irrégularités ne datent pas d’hier.

87 commentaires

Vos commentaires

  • 3 mars à 08:33 | Antony (#9838)

    Tsy omaly fa oviana ary ?
    Hafiriny no nahitana ireo doublons ireo dia nahoana no tsy nanana an’io fotoana io tany aloha ?
    "MAUVAISE FOI"

    • 3 mars à 10:12 | Ibalitakely (#9342) répond à Antony

      Izany hoe voalohany indrindra hay efa fantatrao, haraka ny voalazanao, fa misy ilay zavatra ; dia tohy ny tain’alika ka ny efa avo no tovonanao ↣ tsy voamaika mandetika anao ve izany @ ny antsoina hoe "en toute connaissance de cause" ianao dia nanaiky & nanao fanahiniana nanantateraka izany osoka & halatra izany.

    • 3 mars à 10:15 | Ibalitakely (#9342) répond à Antony

      Fa angaha raha nisy lazainao fa namany an-kilaoty teo aloha dia nangery am-pataloha koa izato izy ??

    • 3 mars à 13:37 | Ibalitakely (#9342) répond à Antony

      Aleho tsy resahina eto hoe ahoana marina no nandresey t@ fifidianana [misy mihintsy moa ny milaza fa hoe taiza koa no nisy fifidianana izany teto ny 2018 & 2019 e ?? Harao izay jeren’ny masoko, dia aza mody fanina !!
      - « Fifidianana filoham-pirenena Voaporofo ny halatra bevava !
      02/03/2020
      Araka ny vaovao nivoaka farany dia mipoitra izao ny marina izay nafenina amin`ilay filazana hoe : azo raisna fa tsy mitombina.
      Nolazain`ny CENI fa diso ny vato 1 270 000, izany aza tsy mbola misy an`ireo nolazaina fa maty nitsangana, ireo olona nesorina tao anaty lisitra, ireo « bureau de vote fictif » nahatratra 7000 isa,… Ankoatra ireo dia tsy azo adinoina ireo taham-pahavitrihana nahazoana salan`isa 113%, 115%, 119 %… tamin’ireo biraom-pifidianana maro manerana ny nosy. Ny zava-nisy dia namoaka valim-pifidianana ny CENI tamin`izany. Voalaza tao amin`io tatitra io fa ny taham-pahavitrihana tamin`ny faritra maro amin`ny sisin`ny nosy amin`ireo toerana nahazoan`ny kandidà lah. faha-13 salan`isa dia 80%. Ahitana karazana taham-pahavitrihana izay tsy mbola nisy teo amin`ny tantara. Ohatra, ny faritra Androy, Kaominina Behabobo, EPP Antanimena salle 01, dia nahitana taham-pahavitrihana 119,05%. Ireo mihoatra ny 100% dia am-polony maro. Ny faritra tany atsimon`ny nosy toa an`Androy, Anosy, Atsimo Andrefana, izay toerana mafana hanjakan`ny tsy fandriampahalemana ka tsy mampazoto hifidy anefa no nahitàna io salan’isa 100% mahery io. Ireo toerana saro-dalana no tena nisian`ny fanampiana vato tsy ara-drariny(bourrage d`urnes). Mety nisy ihany koa izany ireo lisi-pifidianana nanaovana sonia hosoka. Raha tsiahivina ny tatitra navoakan`ny CENI dia biraom-pifidianana 5 254 no namaritra ny voka-pifidianana teto amin`ny firenena satria nandresy tamin`ny isa 83,56% ny kandidà Rajoelina nandritra ny fihodinana faharoa tamin`ireo birao ireo. Raha atao kajy tsotsotra ireo antontanisa dia nahitàna ireo 600 000 elanelany. Hala-bato bevata teto amin`ny firenena raha atao bango tokana. Santionany ireo fa ny tena nampalahelo dia ny faritra Atsimo izay efa sahirana sy mijaly rano indray aza no mbola ampandoavina rano eraky ny « bidon »nefa natao fitaovana hangalarana vato. Araka ny and. faha-216 mikasika ny lalàna mifehy ny fifidianana dia mampigadra enina andro hatramin`ny herintaona ary arahana onitra am-polony tapitrisa ariary ny fanaovana hosoka sy fanaovana fanambarana hosoka raha tsy hilaza afa tsy izay. Tsikaritra ihany koa fa nangina ny kaonty tsy izy (compte fake) mpiaro fitondrana momba ity resaka “doublon” kara-panondrom-pirenena ity. Hosoka ara-pifidianana ».

      « Tsy marin-toerana intsony ny fanjakana
      02/03/2020
      Misy lanjany lehibe ara-politika eto amin’ny firenena ny fibabohana nataon’ny CENI fa tena nisy ny laharan-kara-panondrom-pirenena mitovy 1 162 512 nampiasain’olona sy anarana niverin-droa na « doublons »110 629.
      Nandeha ny fitoriana samihafa tamin’ny fifidianana, ary voaresaka ireo kara-panondro marobe nampiahiahy, ny lisi-pifidianana feno zavatra tsy manjary, saingy azo raisina fa tsy nitombina no setriny. Io anefa fa nibaradaka ny CENI. Mifoha ny fota-mandry, izay toa maneho fa tena feno hosoka ny fifidianana natao teto. Ny olona efa nilaza mialoha fa tsy milamina ny lisitra, tratra ny CIN marobe mampiahiahy, teo ny tsy ampy taona nahazo CIN, vita fifidianana nametraka fitarainana sy fitoriana ny olona fa dia hoe tsy mitombina noho ny resaka « fond » na votoatiny. Izao ndray dia hoe misy « doublon CIN » 1 tapitrisa mahery. Ny desambra 2018 dia efa nilaza Andriamboavonjy Jean-Angelson, Talen’ny trano printim-pirenena teo aloha, fa misy CIN hosoka marobe mandehandeha any rehetra any ka manahy izy ndrao hisy fiantraikany amin’ny fifidianana izany. Vokatr’io dia nalàna teo amin’ny toerany izy, andro vitsy monja taorian’io resaka nataony tamin’ny mpanao gazety io. Nangina ny rehetra ! Nahoana ny CENI no izao vao miaiky ? Midika io fa tsy marin-toerana sy mitsingevaheva ny fahefan’ny filoha Rajoelina izay nambara fa nandresy tamin’ny isa 2 586 938 manome 55,66% ny tamin’ny fifidianana filoha, raha toa ka 2 060 847 manome 44,34% ny an’i Marc Ravalomanana. Manome 526091 ny elanelan’isa, ka raha nanaovana hosoka tokoa no anton’ireo anarana miverin-droa sy ny kara-panondro, dia miharihary fa lalao maloto no nahalany ny filoha Rajoelina. Mbola resaka ny taham-pandraisana anjara nihoatra ny 100% tany amin’ny faritra sasany niniana nikipiana. Mbola resaka hafa ny tamin’ny fifidianana ben’ny tanàna, izay mbola misy ireo raharaha any amin’ny filankevi-panjakana. Tsy marin-toerana intsony ny fanjakana ankehitriny. Tsy azo antenaina ny hisian’ny fitokisana. Vao ny 26 febroary teo i Marc Ravalomanana no nilaza fa “stabilité forcé” no natao teto tamin’ny karazana tery setra tamin’ny fifidianana hanamafisana ny fahamarinan-toerana ara-politikan’ny mpitondra ankehitriny. Tsy marin-toerana intsony ny fahefam-panjakana, ary tsy misy fifidianana azo atao intsony eto, raha izao endri-javatra izao. Raha nisy ny fandeferana ara-politika teo aloha, dia ahiana ny hisian’ny fipoahan-javatra. Tsy hisy mpamatsy vola hahatoky antsika ka hanome vola hanatanterahana ny PEM (Plan Emergence Madagascar) mitentina 35 miliara dolara izany noho ny ahiahy maro.”.
      Toky R
      Dia jereo [douzième mn ka hatramin’ny trentième mn eo ho eo] ity vidaka ity : https://www.youtube.com/watch?v=mb3Zn-HtqB0 , mazotoa mijery.

    • 3 mars à 13:40 | Ibalitakely (#9342) répond à Antony

      Efa voalaza matetika teto ihany koa fa na ny fanaovana hosoka [faux & usages de faux] andavan’andro, tsy misy resaka fifidianana ohatra, dia efa voararan’ny lalàna & mampigadra izay nana azy e !!

    • 3 mars à 15:25 | Isandra (#7070) répond à Antony

      Ibalitakely,

      Toy izao ny navoakan’ny HCC momban’ireo :

      Ny amin’ny fanatovanana ny lisitry ny mpifidy sy ny tsy fitovian’ny isan’ny mpifidy voasoratra

      Satria ny mpitory dia milaza fa ny isan’ny mpifidy isaky ny distrika, nivoaka tamin’ny tranokalan’ny CENI, sy ny isan’ireo mpifidy ireo ihany, navoaka ho fanta-bahoaka tamin’ny alàlan’ny taratasy “récapitulation district des élections présidentielles”, dia ahitana tsy fitoviana sy tovana maromaro ; fa ny mpanao fitoriana dia nanasongadina fa araka ny voalazan’ny andininy faha 5 amin’ny didim-panjakana laharana faha 2018-1615 tamin’ny 30 novambra 2018 mamaritra ny fombafomba fandaminana ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika mialoha ny fotoana, “ny lisi-pifidianana nofaranana tanteraka ny 15 aprily 2018 irery ihany no hany manan-kery ho an’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika mialohan’ny fotoana amin’ny taona 2018” ; fa ny mpanao fitoriana dia nandrotsaka ao anaty antontan-taratasin’ady ny singan-taratasy manamarina ny anton-javatra kianina ;
      Satria ny andininy faha 34 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapa-kevi-bahoaka dia manambara fa “Ny raharaha momba ny fanavaozana ny lisi-pifidianana dia ataon’ny Vaomiera eo an-toerana misahana ny fanisana ny mpifidy eo anivon’ny Fokontany tsirairay (…) ; ary araka ny andininy faha 42 amin’io lalàna io ihany, “Raha tsy hoe misy ny fanovana nodidian’ny Filohan’ny Fitsarana ambaratonga voalohany, ny Rejisi-pifidianana eto amin’ny Firenena izay nofaranana tanteraka ny 15 mey amin’ny taona no hany manan-kery ho an’ny raharaham-pifidianana rehetra amin’ny taona diavina ary mijanona manan-kery hatramin’ny 15 mey amin’ny taona manaraka” ;
      Satria ny adininy faha 5 amin’ny didim-panjakana laharana faha 2018-1615 mamaritra ny fombafomba fandaminana ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika mialoha ny fotoana, dia mampanan-kery ho an’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika taona 2018, ny lisi-pifidianana nofaranana io taona io ihany ;
      Satria ny fepetra voalazan’ny andininy faha 216 sy 217 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapa-kevi-bahoaka dia manameloka izay olona manova na manandrana hanova lisi-pifidianana ivelan’izay lazain’ny andininy faha 34 sy 42 amin’ny lalàna voalaza etsy aloha ; ary ireo zavatra ireo dia ambara fa fandikan-dalàna miteraka hosoka amin’ny fizakana ny zo handatsa-bato ;
      Satria ny andininy faha 163 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapa-kevi-bahoaka, dia milaza ao amin’ny andàlany voalohany fa “Ny mpilatsa-kofidina dia mahazo mifidy ao amin’ny birao fandatsaham-bato iray ao amin’ny fari-pifidianana izay nilatsahany ho fidina, raha tsy misy ny fepetra mifanohitra amin’izany voalazan’ireo rijan-teny manokana ho an’ny sokajim-pifidianana tsirairay” ; ary araka ny andininy faha 133 amin’io lalàna io ihany, ao amin’ny andàlana voalohany, “Ny delegen’ny mpilatsa-kofidina (…) dia afaka mandatsa-bato ao amin’ny birao fandatsahambato izay anatontosainy ny iraka maha delege azy, afa-tsy amin’ny fepetra mifanohitra amin’izany voalazan’ny rijan-teny manokana ho an’ny sokajim-pifidianana tsirairay avy” ;
      Satria ny andàlana farany amin’ny andininy faha 195 amin’io lalàna io ihany dia milaza fa “Ireo mpanaramaso eto amin’ny Firenena dia afaka mifidy eny amin’ny birao fandatsaham-bato izay anatanterahany ny iraka nanirahana azy ireo, amin’ny alàlan’ny fampisehoana ny kara-pifidianany ho an’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika sy fitsapa-kevi-bahoaka (…)” ; ary ny andàlana voalohany amin’ny andininy faha 164 amin’io lalàna io ihany dia manamarika fa “Ny mpiasam-panjakana, mpitsara, mpitandro ny filaminana, miaramila na mpikambana ao amin’ny Vaomieram-pirenena Mahaleotena misahana ny Fifidianana na ireo rantsa-mangaikany, izay ivelan’ny Fokontany fonenany amin’ny andro fandatsaham-bato, nefa ao anatin’ny fari-piadidiam-pifidianana iray ihany, dia afaka mandray anjara amin’ny latsabato” ;

    • 3 mars à 15:27 | Isandra (#7070) répond à Antony

      (tohiny)
      Satria, noho izany, ny hany fanovàna azo atao amin’ny lisi-pifidianana, dia tsy maintsy tanterahina, na eo anivon’ny Fokontany mialoha ny 15 mey, na araka ny didin’ny Filohan’ny Fitsarana ambaratonga voalohany ; ary ny mpanao lalàna dia tsy niheritreritra zavatra hafa hanaovana fanoratana fanampiny mandritra ny fifidianana ; ary ny mpifidy voasoratra amin’io lisitra io ihany no mahazo mampiasa ny zony hifidy” ;
      Ka ny hany fiatahana azo atao dia mikasika ny kandida afaka mifidy ao amin’ny birao fandatsaham-bato nosafidiany aminà fifidianana Filohan’ny Repoblika, ny delege sy mpanaramaso eto an-toerana izay afaka mandatsa-bato amin’ny birao nanomezana fahefana azy na koa sokajinà mpiasam-panjakana na olona manana baiko fanirahana (ordre de mission) ; koa araka izany, azo asiana tovana eo amin’ny lisitra fanaovan-tsonia ary marihina ao amin’ny fitanana an-tsoratra izany, fa tsy amin’ny lisi-pifidianana velively ;
      Satria araka ny taratasy laharana 2901-18/CENI/SE/DEPSEF/SAJC, ny CENI dia manazava fa ny teny hoe “tovana” amin’ireo taratasiny dia amin’ny lisitra fanaovan-tsonia ihany no misy azy ; fa lisi-pifidianana iray ihany no nampiasaina tamin’ny fihodinana voalohany sy faharoan’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika, araka izay hita ao amin’ny famaranana ny lisitra fanaovan-tsonia ; fa ny tsy fahatakaran-javatra na savorovoro teo anivon’ny birao fandatsaham-bato no mety ho niteraka fahadisoana nahatonga ny tsy fitoviana ;
      Fa ny tovana dia voazava tamin’ny fisian’ny mpanaramaso, kandida, mpiasam-panjakana mamita iraka, deleganà kandida sy mambranà birao fandatsaham-bato, izay nifidy taminà birao hafa noho ilay tokony hisy azy ireo ; ka ny filazana ao amin’ny fitanana an-tsoratra fa nandatsa-bato izy ireo na ny fanovanana taratasy fanamarinana, araka ny voalazan’ny lalàna, dia mampanan-kery ireny tovana ireny ;
      Noho izany, lavina ny fitoriana nataon’ny kandida Marc RAVALOMANANA mangataka ny hanafoanana ny raharaham-pifidianana manerana ny distrikan’Ambalavao Faritra Matsiatra Ambony, distrikan’I Fianarantsoa Faritra Matsiatra Ambony, distrikan’Analalava Faritra Sofia, distrikan’I Maintirano, distrikan’I Sambava Faritra Sava, distrikan’I Betroka Faritra Anosy, distrikan’Ambovombe Androy Faritra Androy, distrikan’Antsohihy Faritra Sofia, distrikan’Antsalova Faritra Melaky, distrikan’I Fenoarivo Atsinanana, distrikan’Ifanadiana, birao fandatsahambato laharana 630 514 150 101 Fokontany tonga Maroara kaominina Maroara distrikan’I Betioky Atsimo, birao fandatsaham-bato laharana 630 513 050 101 Fokontany Fenoandalana kaominina Fenoandalana distrikan’I Betioky Atsimo, distrikan’I Befandriana Avaratra, distrikan’I Mitsinjo, distrikan’I Betioky Atsimo, distrikan’I Maroantsetra, distrikan’Amboasary Atsimo, distrikan’I Brickaville, distrikan’Ivohibe ; dia toy izany koa ny amin’ireo fitoriana rehetra mtovy karazana amin’ity ;

    • 3 mars à 17:53 | Tsambararana (#4785) répond à Antony

      Zavatra normal daholo zany. Incompétence de CENI izany rehetra izany satria izy no tokony manana ny contrôle rehetra. Ary iniany atao izany. Maninona moa raha ny président n’ny CENI no nanao ny interview fa tsy ny vice-président. Ary iza no afaka manamaly hoe maninona no tsy ny Imprimerie nationale no nanao ny fanotana fa ny Imprimerie Karana eny Tanjombato. Efa kopaka isasahana zany ary zao ilay atao hoe FITONDRANA GARABOLA. Mazava ho azy fa : Ce sont tous des bandits et voleurs escrocs ianareo ao amin’ny CENI. Tsy hoe manitrikitrika fa noir sur blanc zany fanao izany, efa kopaka isasahana ny vola azo rehetra amin’zany dia mody hoe efa hatry ny ela ny efa sahala am io. Ils sont en connaissance de cause satria mora angalarana. Iza ary zany no sahy hametraka fanontaniana am Andry Rajoelina hoe halabato sy totakely no nandrombana ny fitondrana ?

    • 3 mars à 17:59 | Isandra (#7070) répond à Antony

      Ibalitakely,

      Vao tsy nahazo 75% i Ravalo tamin’ny Province Tana sy tsy nahazo 52% tao amin’ny région Haute Matsiatra sy Amoron’ny Mania dia efa mazava fa vita ny aminy, na nofoanana aza ny tany amin’ny faritra Androy.

    • 3 mars à 18:13 | Tsisdinika (#3548) répond à Antony

      Ny fitondrana nifanesy teto hono no nandiso ny laharan-karapanondron’ny mpifidy.

      Ny tian’ny mpanara-baovao ho fantatra anefa izao dia hoe tamin’ny vanim-potoana oviana moa no navoaka ireo karapanondro ireo. Azo inoana ve fa tamin’ny 2013 no nankaty no nisian’io zavatra io ?

      Raha ampatsiahivina tokoa mantsy dia tamin’ny andron’ny CENIT tamin’ny 2013 izay notarihin-dRatoabe Atallah no nisy famoahana karapanondro faobe sy fanavaozana ny lisi-pifidianana ary novatsian’ny PNUD vola tamin’ny alalan’ny PACEM ny fanaovana izany. Atoa Rajaonarimampianina no minisitry ny vola nanasonia nandray izany kitapom-batsy izany tamin’ny fotoan’androny. Kandida izy avy eo ary nataony minisitra Rtoabe Atallah.

      Talohan’io dia mbola ny Minisiteran’ny Atitany no niandraikitra ny fifidianana ka azo inoana fa niainga ifotony mihitsy ny CENIT nanao ny lisi-pifidianana sy ny pitsipitsony, satria nisy fanisana mpifidy na recensement électoral tamin’io, fa tsy hoe ny lisitry ny Minisitera fotsiny no novantaniny.

      Azo heverina ary fa niainga tamin’ny 2013 io fanaovana doublon sy fanomezana laharan-karapanondro mitovy ary natao fanahy iniana hahafanana manao hosoka.

      Toa mitamberina tampoka ato an-tsaina ny fanairana nataon’ny Tale Jeneralin’ny Imprimerie Nationale tamin’ny 2018, Jean Angelson Andriamboavonjy, nilaza fa misy karapanondro sandoka be dia be mandehandeha taorin’ny fihodinana voalohany tamin’ny fifidianana filoha. Nanamarika moa izy fa mety hisy fiantraikany amin’ny valim-pifidianana izany zavatra izany : https://www.moov.mg/actualites/nationale/detail/imprimerie-nationale-des-millions-de-fausses-cartes-d%E2%80%99identit%C3%A9-nationale

      Nesorina tamin’ny toerana moa izy avy eo.

      Mipetraka ary ny fanontaniana hoe : mety nomena an’ireny karapanondro sandoka ireny ary ve izany ny laharana tena izy fa ny karapanondro ara-dalàna kosa dia nomena laharana mitovy tao anatin’ny lisi-pifidianana sa akory ?

    • 4 mars à 10:10 | Ibalitakely (#9342) répond à Antony

      Resaka CIN 1 500 000 osoko koa anie no tena resaka eto, izany hoe faux & usage de faux izay voaenjiky ny lalàna heloka be vava rahateo. Ka na ny CENI izay natao ikarakara & anara-maso & anintsy no nilaza ren-tany ren-danitra fa tomombana tsara, tsy haraka ny voalazan’ny CDE & ny maro hafa nangataka hoe aleho aembotra ity fifidianana ity (2018) fa tsy tomombana, na ny HCC namaly fa tsy nisy nitombona ny fitarainana/fitoriana dia nanao mody tsy nahita, ka ireny notanteraina feno halatra bevata ireny ireo fifidianana.

    • 4 mars à 10:23 | Ibalitakely (#9342) répond à Antony

      Selon l’ancien DG de l’Imprimerie Nationale : "Actuellement, environ 40% des fokontany dans tout Madagascar ont signalé l’existence de ces fausses CIN au niveau de la société d’Etat selon l’estimation de son directeur général. Face à cette situation, Jean-Angelson Randriamboavonjy craint que cette fraude n’aient des répercussions sur le déroulement du second tour de la présidentielle. « Ce ne sont pas les pièces d’identité que nous craignons mais leur diffusion sur tout le territoire. Les personnes ayant une CIN pourraient usurper l’identité d’autres personnes qui ne pourront pas élire. Pire, ces fraudeurs pourraient le faire autant de fois en faveur d’un candidat », craint-t-il. & j’ajoute que ces fraudeurs peuvent aussi utiliser ces fausses CIN même à la banque & autres endroits.

  • 3 mars à 09:15 | I MATORIANDRO (#6033)

    O ry tsy ampy atidoha isany a !!!
    Nareo ceni moa zany tsy hoe tsy ampy atidoha fa le manapahaizanaa vendrana baikon’reo tsy ampy atidoha.

    Averina ihany averina foana fa tsy hoe rehefa nanao ny tsy nety ny teo aloha dia manan zo sy andeferana ny tsy mety atonreo ankehitriny.

    Volabe no nomena anreo koa nahoana no zao no zava-misy.

    Zao no mbola nisisihanay sy ry babazy hoe aleo ihany ny fanjakana no hiantsoroka ny fifidianana @zay hita tsara ny mainty sy ny fotsy.

    Aza manahy nareo ceni fa mbola renoka tsara ny vahoaka fozaorana.

    • 3 mars à 09:53 | vohitsara (#8896) répond à I MATORIANDRO

      Couché !!!

    • 3 mars à 10:30 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ vohidoza vohitratambo.

      Aaaaalllllllleeeezzz ;

      Traingo lisany ry dondropo...... a !!!!!

      Nokobokobonin’ny marina lisany ka nilaza tsy nanontaniana.

      Mbola averiko ihany fa NANGALA-BATO lisany !!! Mihamarina isan’andro ny resaka nataoko sy nataon’ny olona teto.

      ALEFA. ALEFA.

    • 3 mars à 10:42 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ vohidoza vohitratambo

      MANDRATRA NY MARINA ry tsy ampy atidoha.

      Fa ny zava-hisy zao dia hanomboka hivovo ndray ireo tsy ampy atidoha rehetra, hivovo koa ireo manampahaizana vendrana baikon’reo tsy ampy atidoha.

    • 3 mars à 11:01 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Miesona antandro,

      Ary ilay mitsingidina ho azy rehefa voky hoatran’ny kongona iny mba misy anti-doha ihany sa bemongon-doha fotsiny ?

    • 3 mars à 11:39 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ inandra lohanangidina

      tsy misy azonareo anilihana aandraikitra tsony zao.

      Ngah efa voky ry brunel ry kala a ???!!!

      Efa manomboka mifaampiketoka indray zao ny samy fozaorana.

      Asaivo mivovo mafy i koto la woman... fa tsy ampy tsara ny solika fandrehitra.

      ALEFA.ALEFA.

    • 3 mars à 11:41 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ inandra lohanangidina

      tsy misy azonareo anilihana aandraikitra tsony zao.

      Ngah efa voky ry brunel ry kala a ???!!!

      Efa manomboka mifaampiketoka indray zao ny samy fozaorana.

      Asaivo mivovo mafy i koto la woman... fa tsy ampy tsara ny solika fandrehitra.

      ALEFA.ALEFA.

    • 5 mars à 10:02 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      à #(6033),
      Tsetsatsetsa tsy haritra kely : rehefa misy miteny anao ohatra hoe "couché", dia valio izy hoe "coucher" !!!!!!!!!

  • 3 mars à 09:39 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Que ceux qui ne sont jamais confrontés aux erreurs lors des manipulations (tri-trie) des données informatiques leurs jettent la première pierre.
    D’autant plus qu’il s’agit d’une dizaine de millions de données classée selon plusieurs critères (Nom-Prénom-CIN-Sexe-adresse-filiation - etc...) nonobstant les limites éventuelles des logiciels utilisés.

    • 3 mars à 12:51 | sariaka rakoto (#10677) répond à plus qu'hier et moins que demain

      #6149
      L’importance des enjeux n’autorise aucun amateurisme !!!!!

  • 3 mars à 10:07 | Maxim (#5960)

    C’est pas ma faute !!!
    et pourtant cette CENI était là depuis 2013 et chaque année il y a révision de la liste électorale.
    Selon la CENI la faute est au colon, la faute est à Tsiranana etc.......

    • 3 mars à 10:38 | Maxim (#5960) répond à biancobe

      Tous les intervenants sont encore en poste : CENI, ministre de l’intérieur ........
      Qui d’autre a pu élaborer une liste électorale ?????

    • 3 mars à 10:57 | biancobe (#10878) répond à biancobe

      C’est pourtant très facile à comprendre. Un petit effort, Mr Maxim

    • 3 mars à 10:57 | Isandra (#7070) répond à biancobe

      Maxim,

      (..)"ll faut en effet rappeler que la révision annuelle de la liste électorale, utilisée pour la présidentielle de fin 2018, a débuté au mois de décembre 2017 à janvier 2018, comme prescrit par les lois en vigueur. Une période durant laquelle, il est important de le souligner, les relations entre le HVM et le président national du Tiako i Madagasikara, Marc Ravalomanana, étaient au beau fixe… A l’époque, le Premier ministre était Mahafaly Solonandrasana Olivier. Le Chef du gouvernement était également le ministre de l’Intérieur. Ntsay Christian était arrivé à la Primature au mois de juin 2018 et le nouveau ministre de l’Intérieur était nommé quelques jours plus tard. En clair, à l’époque, où le nouveau PM avait été installé, la liste électorale était déjà bouclée. Tout cela pour dire que le fichier électoral utilisé lors de l’élection présidentielle est le bébé du HVM.

      En outre, il faut aussi noter que depuis 2016, le HVM n’a cessé de mener des campagnes pour l’octroi de cartes d’identité nationale. Ce qui pourrait susciter les appréhensions. D’ailleurs, une campagne avait été menée juste avant la dernière révision de la liste électorale en septembre 2017 qui sera utilisée pour l’élection qui propulsera Andry Rajoelina au sommet de l’Etat. Chose étrange, le HVM a obtenu des scores élevés dans la Région SAVA et le Sud du pays particulièrement dans l’Androy durant la présidentielle. Dans ce dernier District en particulier, beaucoup avaient remarqué des hausses non négligeables du nombre d’inscrit dans la liste électorale à l’époque. Notons également qu’entre 2014 et 2018, une hausse de 2 millions d’électeurs avait été enregistrée dans le pays. Pourtant le dernier rapport 2019-2020 de la CENI ne fait état que d’une hausse de 200 000 électeurs…"

    • 3 mars à 11:22 | manga (#6995) répond à biancobe

      Isandra dondrom-pary,
      Vao omaly no nahitàna kara-panondro teny ambany tetezana dia fifidianana oviana no entina ialàn-tsiny ?
      Tsy nanambara tao anaty fitakiany angah ireo vondron’olona samy hafa firehana nitondro molotra ireo tsy fihetezan-javatra ka dia nentina niazakazahana tany @ HCC ?
      Fa inona no ikaraman’ny C.I azy fa tsy hanarina ny tsy mety rehetra ?
      Teo aminao no nisy savoritaka ka hatramin’iTompokolahy RESAMPA André, na AMPY Augustin Portos no enjehinao fa rangory fototry ny afo. Loharo any ny razana raha te-hahazo tso-drano ianao.
      Ny tsy fahaizanao n’inona no betsaka. Rehefa omena andraikitra ianao dia aza ny sasany no endikendrehinao.
      Tanana efa zatra nitsotra ny azy ka rehefa mandalo ny tafiotra vao mitady vonjy hamoritra azy.
      Vita ny aminy.
      Raha i Pierre Bleue no manao ireny firavaka volamena an-tampon-doha ka hatrany am-paladia ireny ireny dia tsy dia azo anomezana tsiny.
      Fa ianao mpiasam-panjakana sady administrateur civil dia tsy fanao mihitsy ny toy izao eo anatrehan’ireo mijery anao : Conscience professionnelle oblige.
      Toa tsy mety miova mihitsy ilay malagasy fa fieboeboana no betsaka.
      Tsy misy manongana izany eo fa miongana ho azy.

    • 3 mars à 11:27 | Maxim (#5960) répond à biancobe

      Isandra,
      Iza moa no mikarakara ny lisitra , iza no manambara @ fomba ofisialy fa mikatona izany, lazao koa hoe fa votonga t@ mai 2018 koa ireo membres n’ny CENI ireo.

    • 3 mars à 12:09 | Isandra (#7070) répond à biancobe

      Maxim,

      Ny lalàna(code électoral) no manambara ny fisokafana sy fikantonan’ny lisim-pifidianana.

      Ny CENI dia ny HVM no nametraka sy nanendry azy tahakan’ny HCC.

      Ampatsiahivina anao ny CENIT notendren’ny tetezamita dia efa rava.

    • 3 mars à 12:10 | Isandra (#7070) répond à biancobe

      Manga,

      Nandalo tanana misy havana, ary toa tsy hita akory !

    • 3 mars à 12:49 | Maxim (#5960) répond à biancobe

      Isandra,
      Ekenareo ve fa nisy hosoka ny lisimpifidianana, sa hiaro ny CENI ianareo satria nahitanareo tombony izany hosoka izany ?
      Raha manaiky ianareo fa misy ny hosoka, inona ny fepetra raisinareo noho izany hadisoana izany izay marihinana fa enjehin’ny lalàlana manakery ny fanaovana hosoka eto @ firenena.

    • 3 mars à 13:55 | Isandra (#7070) répond à biancobe

      Maxim,

      Miaky izahay fa nisy ny tsy fitomombanana (anomalies, irrégularités), fa ilay hosoka(fraude) kosa tsy ekenay. Samy hafa ireo.

    • 3 mars à 15:24 | Maxim (#5960) répond à biancobe

      Isandra,

      1 tapitrisa mahery @ 10 tapitrisa no diso dia tsy fahatombanana ve izany ?
      Tsy mahagaga moa ny valinteninao etoana satria efa zatra manosihosy ny safimbahoaka.

    • 3 mars à 15:34 | manga (#6995) répond à biancobe

      Tsy novalianao ny fanasana ka tsy hiandry an-dRazaka tsy hivalana. Ka dia midika inona amiko ny hitafa aminao nefa no cortex cérébral-nao aza détourné

    • 3 mars à 15:44 | Jacques (#434) répond à biancobe

      3 mars à 10:57 | Isandra (#7070) répond à biancobe

      @l’enivrée,

      Vous répondez à Maxim à travers un post qui n’est pas le vôtre. Lorsqu’on signe de la sorte il faut le signaler.

      Ceci dit il est inutile d’imputer la faute au HVM qui était au pouvoir ou au TIM, c’est la Ceni qui gère les élections et elle a failli gravement. Rien ne va changer tant l’on ne restitue pas l’organisation des élections au Mininter.

    • 3 mars à 16:02 | Isandra (#7070) répond à biancobe

      Maxim,

      Ny doublon amin’ny CIN dia tsy manala ny zon’ny mpifidy, satria afaka mifidy soa aman-tsara amin’ny kara-pifidianana rizareo, fa saingy kosa tsy afaka mifidy amin’ny CIN-ny.

      Tsy fetezan-javatra ireo azo arenina tsara.

  • 3 mars à 10:44 | Isandra (#7070)

    LES ANOMALIES ET LES IRREGULARITES RAPPORTEES PAR L’OBSERVATEUR DE L’OIF

    L’élection présidentielle du 3 décembre 2006 à Madagascar

    La volonté maintes fois réaffirmée par l’ensemble des acteurs du processus
    électoral (Ministère de l’Intérieur et de la Réforme administrative, la Haute
    Cour Constitutionnelle, Constitutionnel, CENI, membres des bureaux de vote)
    de faire valoir les exigences de la transparence à toutes les étapes du
    processus, sollicitant, en vain, une plus grande implication des partis politiques
    au processus électoral conformément aux dispositions du Code électoral ;

    - Les insuffisances nombreuses dans les listes électorales en termes d’erreurs
    matérielles et d’omissions qui, en raison d’une informatisation effectuée dans la hâte, n’ont pu être établies selon le protocole retenu. Cette situation a entretenu, au sein de l’opinion publique, le doute et le discrédit sur la réalité des listes électorales.

    -  le nombre relativement élevé et significatif des cartes d’électeurs non
    distribuées ;

    - l’absence de contrôle de l’état des doigts d’électeurs à leur arrivée a été
    manifeste dans certains bureaux de vote ;

    - la fermeture d’école publique sans autorisation administrative préalable lors
    du meeting organisé le vendredi 1er décembre 2006 à partir de 9 heures au stade
    municipal de Mahamasina, ce, pour obtenir une affluence maximale à la
    manifestation ;

    - la diffusion à la radio nationale malagasy au cours de l’émission Fivoy le
    samedi 2 décembre 2006 à 8 heures 20 de la louange des réalisations du candidat
    Marc RAVALOMANANA pendant son premier mandat, ce, en dépit de la clôture de la
    campagne électorale ;

    - la collecte et le traitement des résultats de l’élection présidentielle par la
    société dénommée DIGITMG Sarl, société qui appartient à l’épouse du Ministre de
    l’Education Nationale et des Recherches Scientifiques et à la fois mandataire du
    candidat Marc RAVALOMANANA, l’octroi du marché à un proche collaborateur
    démontrant une fois de plus l’usage de prérogative de puissance publique et la
    volonté du candidat de détourner le choix des électeurs à son profit ;

    - la suspension de la publication des résultats provisoires par le Ministère de
    l’Intérieur le 8 décembre 2006 jusqu’à 16 heures et l’interdiction d’accès au public à
    la coupole de ce ministère qui renforcent la certitude d’une manipulation des
    résultats ;

    - l’existence d’une note de service émanant du Secrétaire Général du Ministère
    de l’Education Nationale et des Recherches Scientifiques en date du 5 décembre
    2006, note de service adressée à tous les Directeurs régionaux de l’Education
    nationale et à tous les chefs CISCO et chefs ZAP avec comme objet la collecte et
    l’envoi des résultats de l’élection en provenance des communes, ce qui relève d’un
    abus d’autorité et de détournement de pouvoir de la part du Président candidat ;

    • 3 mars à 10:51 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      le nombre relativement élevé et significatif des cartes d’électeurs non
      distribuées ;

      Pourtant, le taux de participation pendant cette élection a été déclaré 61%.

    • 3 mars à 11:33 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ inandra lohanangidina

      tsotra ny resaka ary averina ihany traingo ny hala-bato nataon’ny fozaorana tsy ampy atidoha.
      Ireto ny ohatra :
      - nisy nangala-bola ry fozaorana t@ tetezamitatra ; Inona no nataony ???!!! Ny isa taty aloha no nampian 1 na 11 na 111 ( oh : 53 dia natao 153) dia toy izay koa no nataony nandritra ny fifidianana filoham-pirenena hany ka tafakatra 130% isam-baton’ny tsy ampy atidoha.

      Ho an’inandra manokana dia efa nareo zao no eo t@ hala-bato nolazain’ireo manapahaizana vendra ireo. Efa tsy 2006 tsony isika zao.

      Manomboka mirehitra moramora hoy aho ny afo.
      Mbola afaka mitanina afo tsara ireo mpangalatra.

      ALEFA. ALEFA ra thierry a.
      Mitenena ihany aloha.

    • 3 mars à 14:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Miesona atoandro,

      Tsy fitomombanana nataon’ireto olona notendren’ny HVM-TIM ireto no misy, fa tsy fangalaram-bato izany. Io farany io ao mipetraka ho vina(imagination) be mokon-doha zatra mpanao barofo.

    • 3 mars à 14:23 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ inandra lohanangidina

      tsotra be zany ry keliloha a.

      Sokafy ny fanadihadiana dia gadrao ireo nanao ny tsy nety. TSOTRA BE ZANY OOOO !!!

      ALEFA. ALEFA

    • 3 mars à 20:12 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Heureusement il s’agit seulement d’erreurs sur l’établissement de cartes d’identité. Imaginez,Isandra, le désastre s’il s’était agi d’erreurs sur une centrale atomique malgache !

  • 3 mars à 10:57 | Hery Rak (#10294)

    Ry manao loha-taingina ihiny no tsy afaka mandinika lalina fa misy fahamarinany io zavatra lazain’i Thierry io. Teto Madagasikara tsy nisy ny refonte ny liste électoral fa fanovanana na fanalana ireo izay voalaza fa efa maty no natao. Ny manaraka izay koa, raha nisy ny fampidirana olona tao anaty liste électoral hatrizay (Ny HVM no nanao azy farany) dia samy nahita isika rehetra teny anivon’ny fokontany fa misy amin’ireo izay irahina hameno ilay carnet dia olona sy mahay manoratra akory. Rariny sy hitsiny raha maro ny fahadisoana hita tamin’izany. Aniza ny fahadisoana ? Fa lisany izay mitsikera be fahatany ireo hoa, tsy lasa lavitra mihoatra ny ato lisany ka na hitatatata otran’ny varatra eto tsy manana ny marina sy hisy fiantraikany amin’ny fiainampirenena fa ny toe-tsaina aza no vao maika hirefarefa amin’ny tany. Ny sasany aza moa izao efa tsy tahotra tsy henatra fa efa manomboka manopa olona mihintsy. Izany no midika fa efa mivoatra ianareo. Tsy ianareo intsony izao no influenceurs fa efa influencées. Efa tsy leaders d’opinion fa efa lasa activistes.

    • 3 mars à 11:58 | manga (#6995) répond à Hery Rak

      Hery Rak
      Tsy noterena ianao raha nomena andraikitra fa nanaiky an-tsitra-po amin’izay mety ho sahaninao rehetra.
      Fantatrao ny miandry anao, ary azonao natao tsara ny nadà amin’ny fahitanao ny avesaran’ny andraikitra miandry anao.
      Ka raha olona hafa no entinao anadiovan-tena dia olona tsy manjary ianao fa tsy mendrika velively.
      Hoy izahay avy any Atsimo hoe :
      Fia raike lo, laka raike lo : version Thierry RAKOTONARIVO
      Maty aho matesa Rahavana hoy ny any anivon-tany.
      Saingy : " Kokoam-balany, kokoa makoko, ty an’olo volany, ty ain-tena moloko.
      Amboamate lenam-boa nareo jiaby

    • 3 mars à 14:20 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Hery Rak

      @ mangher rakà

      Tsy misy ambara tsony ry tsy ampy atidoha.

      Efa manomboka lany lainga lisany ry dondrona !!! LANY HEVITRA ;

      Aleo aloha hazavaina @ dry lohanangidina ny dikan’ny hoe LANY HEVITRA ;

      LANY HEVITRA = tapa-tenda ; Tsy misy afitsoka intsony.

      Averiko ihany fa efa mirehitra tsimoramora ny afo.

      Tratry n,y alok’akoho lisany zao.

      Averina @lisany ihany izao mahazo an therry zao :
      "NY MARINA TOY NY AFO KA RAHA KOBONINA DIA MANDORO"

      lelafo ihany aloha ireo mpangala-bato reo fa zay no tena mba hainareo.

  • 3 mars à 11:06 | betoko (#413)

    En effet cela na date pas d’aujourd’hui , En 1971 Philibert Tsiranana fut élu à presque 90% , même les morts ont voté et Isandra vient de nous donner un échantillon de ce qui s’est passé pendant . l’ère Marc Ravalomanana .
    La CENI n’est pas du tout responsable si deux personnes possèdent le même numéro de carte d’identité , cela incombe le ministère de l’intérieur et les fokotany . Possible qu’on niveau du ministère de l’intérieur leur logiciel possède quelques imperfection et la ou les personnes qui vérifient les numéros ne sont pas qualifiées ou ils sont souls toute la journée

    • 3 mars à 19:52 | manga (#6995) répond à betoko

      Ta gueule, je t’ai répondu un peu plus haut, n’essaie pas de mettre tes conneries sur le dos des autres, déterre-les si cela t’enchante pov’noc.
      Eh Betoko, comment se fait-il que la ou vous passez (soutenez), il n’y a que de la merde

  • 3 mars à 11:15 | rayyol (#110)

    C est vraiment bizarre Example un cas de Coronavirus a Mad ferait immédiatement les manchettes Mais 14 morts dune meme famille a Anakoe s’étant empoisonne et décéder pour avoir manger de la tortue empoisonnes comme elles le sont souvent a ce temps ci de l année et en plus interdite toute l année laisse totalement indifferent
    Je crois que je vais m inscrire comme journaliste pour le Sud

    • 3 mars à 11:18 | rayyol (#110) répond à rayyol

      De toute facon qui se soucie des miséreux Ici tout animal mort peut importe la facon est consomme c est cela la misère

  • 3 mars à 11:19 | rayyol (#110)

    J ai vu des gens consommer un chat empoisonner Ils ont presque succomber aussi

  • 3 mars à 11:21 | rayyol (#110)

    Je considère ces nouvelles aussi sinon plus intéressantes que les stupidités dont on discute chaque jour sur ce site Faut vraiment avoir du temps a perdre et etre en mal de vivre

  • 3 mars à 11:53 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Une institution de la République supposée chargée de faire vivre et rendre effectif la vie démocratique dans le pays venait, à travers un aveu flagrant, d’être éclaboussé par une irresponsabilité sans aucune mesure et une immense désorganisation assortie d’une preuve indélébile d’une lacune béante dans l’exercice de ses attributions, oui, la CENI est à terre, non plus agenouillée mais elle peine déjà à ramper pour tenter de recouvrer une crédibilité perdue à jamais…et curieusement, encore une autre institution de la République garde un mutisme absolue alors que la démocratie, piétinée sans vergogne par des responsables étatiques, ne trouve personne pour ramasser et recoller ses morceaux à la merci de tout manipulateur s’arcboutant derrière l’autorité conférée par la République, et oui, une autre institution ai-je dit, en l’occurrence la HCDDED, Haut Conseil pour la Défense de la démocratie et l’Etat de Droit…sa dénomination en dit long sur ses attributions constitutionnelles…

    En premier lieu, la défense de la démocratie consiste à défendre l’expression de la voix populaire, et qu’en deuxième lieu, cette expression devra se faire à travers un mécanisme transparent et légal, en en troisième lieu, cette défense de la démocratie se matérialise par la sincérité et la vérité des urnes de manière à ce qu’une légitimité populaire se dégage de l’expression de la voix des urnes assurée par une légalité républicaine exempte de toute suspicion de manipulation et de non respect de la législation en vigueur…

    Mais la réalité est flagrante, il n’y a plus ni de démocratie à défendre ni d’Etat de droit à faire valoir, le constat est affligeant : sur environ 4.500.000 suffrages exprimés, autour de 1.200.000 étaient exprimés par des électeurs illégaux, hors la loi, des votants fantômes, des non-ayant droit pour s’exprimer à la place des autres…

    Mais la valse des institutions défaillantes de la République ne s’arrête pas encore sur ces deux cas : une autre mérite d’être signalée, notamment le CSI, Conseil Supérieur pour l’Intégrité…et dans le cas d’espèce, on peut bien se demander si on parle de l’intégrité de qui, par rapport à quoi, et à quelle période de la vie républicaine…

    Face à de telle situation lamentable, et déshonorante pour la République, comment peut-on encore avoir le courage, disons la malhonnêteté, de dire « ces anomalies n’auraient eu aucune conséquence sur le nombre des électeurs et aucune interférence sur le choix des électeurs, donc les résultats des élections… », C’est de l’incurie pure et simple dans touts ses états…c’est un déni de responsabilité et une atteinte dangereuse à la démocratie et aux droits des citoyens…

    « Cela ne date pas d’aujourd’hui et encore moins de 2018 ou les deux tours de l’élection présidentielle, mais bien avant, sous les régimes qui se sont succédé », toujours emporté par un élan d’irresponsabilité toute honte bue, donc depuis la création de cette institution de la République et sa mise en fonction dans et pour la gestion des élections dans le pays, depuis 2013 jusqu’à maintenant, aucune élection n’est ni légitime ni légal…mais avalisée et parée du sceau de la légalité constitutionnelle par une autre institution qu’est la HCC, Haute Cour Constitutionnelle, qui n’avait pris la peine ni de faire une vérification des résultats des élections ni de vérifier le mécanisme et procédure mises en œuvre dans las pratiques de a démocraties constitutionnelles du pays…

    Bref, avec toutes ces institutions, le pays disposent de Hauts Conseils de ceci, de Conseil Supérieur de cela, toujours de la haute volée pour nous infliger de la haute envolée de discours et palabres…mais la démocratie et le peuple n’ont connu que des bas, oui le fond même, le fond de déni de droit et de démocratie, et qui ne font qu’entraîner tout le pays dans l’abysse d’un Etat défaillant…qui évolue lentement vers sa marche inéluctable pour devenir…un Etat voyou…

    Quels partenaires, que ce soit dans le domaine financier et économique, ou de la coopération bi-multilatérale, puissent avoir confiance à une République disposant des institutions défaillantes, irresponsables, anti-démocratiques ?

    Les mensonges d’Etat peuvent-ils se substituer à la Constitution ?

    • 3 mars à 14:17 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      « Cela ne date pas d’aujourd’hui et encore moins de 2018 ou les deux tours de l’élection présidentielle, mais bien avant, sous les régimes qui se sont succédé »

      Cependant, la différence entre la situation d’aujourd’hui et celle des régimes précédents, c’est la transparence ,...

      Cette absence de transparence sincère là, que les observateurs internationaux les critiquaient

    • 3 mars à 14:38 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Il n y a que les urnes qui sont transparentes a Madagascar, tres transparentes pour montrer au public le bourrage opere, et largement visible meme sous l eclairage de bougie...

      A qui profite le crime ?

      Vainqueur avec un score sans appel ?

      Quelle difference avec les precedents ?

      Ben oui, c est evident, en RDC, il existe des enfants soldats, ici avec le changement, des adolescents electeurs existent, c est une innovation, non ? Surtout avec un guide supreme vivant encore une adolescence attardee..

    • 3 mars à 16:40 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      La transparente, d’où cette polémique, et sans laquelle les représentants de Ravalo n’auraient pu avoir le droit d’accès au saint du saint au bureau de la CENI, et n’auraient pas pu après publier en abondance sur les réseaux sociaux les petites erreurs de colonne sur le cahier d’émargement.

    • 3 mars à 17:27 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Oui, transparente et translucide comme le vide, le néant, l’infini…et vidée de sa substance comme les traces et résidus de ta cervelle…parties en lambeaux à force de subir les contrecoups de l’éthanol ingérée sans limite pour exhaler une haleine empestant les mensonges…

      Le fait est là indéniable et indigeste : une gigantesque manipulation de liste électorale opérée en cachette depuis longtemps pour faire sortir sans coup férir des vainqueurs illégitimes et illégaux…

      Je me fous royalement de radidy, de ravalo, de rajao et de kotokely…mais le constat est sans appel : le pays avait perdu inutilement des milliards et des milliards engloutis dans une structure inutile pour réaliser des parodies de démocratie qui ne sert fichtrement à rien, à rien du tout…

      Et sans ses maudites élections qui n’ont servi qu’à mettre en place une usine de fabrication de broyeuse pauvres et démunis, alors là, les bois de rose, les pierres précieuses, les terres ancestrales n’étaient pas bradées et jeter hors de la portée de l’ensemble de la population du pays…

      L’image dans ma tête ? La potence ou le peloton d’exécution ? Je rêve, je rêve…

    • 3 mars à 18:35 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Votre fantasme est plus en plus immonde.

  • 3 mars à 12:31 | nez_gros (#10715)

    les irregularités, ne datent pas d’aujourd’hui, donc c’est naturelle ? gros, et la pauvreté c’est naturelle ?, la corruption c’est existencielle ?, l’injustice c’est habituelle ?, la khonnerie c’est fonctionnelle ?

    avec des mentalités pareilles, on aura pour 200 ans de pauvreté surement !!!

    • 3 mars à 12:32 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      car tout cela ne date pas d’aujourd’hui, of courses

  • 3 mars à 12:49 | Vohitra (#7654)

    Le constat est sans appel : le peuple Malagasy venait de démarrer l’année 2020 en franchissant un point de non retour, et ne devra plus arrêter de lutter âprement et de manière cruciale pour la quête de sa dignité et rétablir la démocratie bafouée par des élites politiques ignobles et des responsables étatiques sans vergogne et ennemis du droit et du consensus collectif…

    Cette lutte devra se propager à tous les citoyens de toutes les Régions du pays, la situation est lamentable et déshonorante et tellement malsaine, pire que dangereuse car la chute de la République venait d’être enclenchée par des dangereux crapules et des bandits institutionnels, la réalité est devenue de plus en plus catastrophique pour la population, l’espoir magnifique de l’avènement d’une émergence tant clamée après au moins trois décennies de privations et de perte de dignité humaine ancrée dans une pauvreté absolue généralisée s’évanouisse et se dissipe lentement avec la marée montante de mensonges d’Etat inondant progressivement toutes les sphères de la vie quotidienne…la pleine emploi, la santé pour tous, l’éducation primaire gratuite, les routes nationales structurantes, la disponibilité suffisante d’énergie, le droit à l’eau potable, la sécurité effectives des biens et des personnes…toutes ces promesses de lendemain meilleur ne sont en fait que des…verves et machination insipide pour capter l’autorité et capturer les biens communs…et établies sur les bases d’une démocratie tronquée et manipulée, bafouée…pour mener vers quel objectif l’Etat et la population ?

    La destruction de l’Etat-Nation Malagasy, avec ses coutumes et traditions…et refouler à jamais toute idée de patriotisme chez les citoyens…en imposant un changement vers un semblant de modernité…en dehors de la portée et le souhait de la mentalité Malagasy…en établissant un ultralibéralisme érigeant le dieu « marché » et la force du « capital »…avec des bandits et truands s’érigeant en guides et pionniers…se drapant d’une révolution colorée…rouge-jaune-bleue-orange…avec un cheval de couleur pâle…

    • 3 mars à 13:15 | tiryco (#9153) répond à Vohitra

      Les politicards malgache sont pire que le
      covid 19
      Pire qu une pandémie qui n verra jamais la fin

    • 3 mars à 13:15 | tiryco (#9153) répond à Vohitra

      Les politicards malgache sont pire que le
      covid 19
      Pire qu une pandémie qui n verra jamais la fin

    • 3 mars à 14:53 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Bonjour tiryco,

      Ce qui n est plus discutable dans de telles conditions deplorables et indignes, c est qu il n est plus possible d organiser et d envisager ni une election ni une consultation populaire legitime et legale...avec les responsables et les mecanismes et structures defaillants...

      C est dans la solution acceptable qu il faudra creuser pour sauver la Republique...et cueillir la democratie a la ramasse..

    • 3 mars à 16:01 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      Le stade artisanal est dépassé, nous en sommes arrivés à celui de l’industriel pourtant inatteignable dans son propre domaine ...
      Reconnaissons que les complicités ont été présentes à tous les états d’une coulisse d’état qui passe de mains en mains sales en devenant de plus en plus arrogeantes ....
      Le commanditaire d’hier dans le bois de rose s’engage aujourd’hui dans une vaste campagne de reboisement alors même qu’il aura fallu plusieurs générations pour que ces arbres soient sacrifiés au seul profit du pays du coronavirus !....
      Se refaire une virginité est la seule préoccupation du pouvoir quitte à en faire trop, beaucoup trop...
      Le gâchis est là, plus d’un million de cartes devenues inutiles, gabegie financière pour le sponsor européen ?, mais surtout déconsidération internationale d’un état qui perd toute crédibilité auprès des chancelleries étrangères qui n’en pensent pas moins ....
      On ne pourrait faire pire même si aujourd’hui les instances nationales minimisent et tentent de trouver son bouc-émissaire car c’est toute la classe politique entière et complète qui est pointée du doigt et qui n’assume toujours pas !.....

  • 3 mars à 13:37 | mpandalo (#10630)

    " plus d’un million de Cartes d’identité nationale (CIN), auraient des numéros similaires"
    Mbola hendry ny vahoaka dia araraotin’ireo tsy matao-tody sy efa voahozina hatramin’ny taranany ireo voavidy volabe (ceni , hcc...) tokony nodorana ianareo.
    dia hilaza inona indray hanadiovan-tena fa tsy mpangalatra ianareo ,
    nahazo laharana fa 4 alohan’ny farany isika noho ianareo nanaiky naton’ny karana sy dj fitaovana.

    bye !!

  • 3 mars à 14:25 | betoko (#413)

    Un des solutions c’est de centraliser toutes les demandes des cartes d’identités , des passeports et aussi des permis de conduire d’acte décès , acte de naissance et que se soit informatisée de façon à ce qu’il n’y aurait plus de polémiques . Avec l’informatique qui fonctionne avec une vitesse grand V , tôt ou tard peut être dans 10 ou 20 ans , ce ne sera plus un rêve .
    En exemple : J’avais croisée une dame habitant à Diego qui était venue à Ambatomanga déposer une demande d’acte de naissance à la mairie pour sa fille née dans cette localité il a une vingtaine d’année c’est inadmissible et ceux qui habitent à l’extérieur de Madagascar c’est pire ,l’ intéressé est obligé de solliciter sa famille pour avoir la fameux sésame moyennant finance

  • 3 mars à 14:30 | I MATORIANDRO (#6033)

    ANTSO AVO. ANTSO AVO.

    ATAO @ CNIDDH.

    NY ANDRIM-PANAJAKANA TARIHINAO SISA ANDRIAMATOA LENOBLE NO MBA KOFEHY KELY MANOME HASINA IZAO RAFI-PÄNJAKANA IZAO ; ANTSOINA IANAO SY IREO MPIKAMBANA AO ANATINY MBA HANOME FANAZAVANA SY HANAMELOKA IZAO TSY FANJARIANA MISY ETO @ TANY SY FANJAKANA IZAO MBA ITOKISAN’NY OLONA INDRAY FA MBOLA MISY ANDRIM-PANJAKANA TENA MIJERY TSY MITANILA NY RAHARAHA ETO ;

    MISY ZON’OLOMNBELONA AN-TAPITRISANY VOAHOSIHOSY @ZAO TOE-JAVATRA IZAO.

    MANKASITRAKA TOMPOKO

  • 3 mars à 15:14 | Jacques (#434)

    " Cela ne date pas d’aujourd’hui et encore moins de 2018 ou les deux tours de l’élection présidentielle, mais bien avant, sous les régimes qui se sont succédé "

    Donc normal. Circulez, il n’y a rien à voir.

    • 3 mars à 16:10 | mpandalo (#10630) répond à Jacques

      Fifidianana 2018
      Nifidy hatramin’ny angatra sy matoatoa dia lany dj !!!

  • 3 mars à 16:11 | SNUTILE (#1543)

    1 - Déjà, le premier travail à faire et de donner au numéro double un numéro unique .
    Qui est le responsable de cet acte administratif de contrôle ? Chaque préfet de police dans sa région.
    2 - Comment est-ce possible le même numéro avec des noms différents. Pas trop malins ces pauvres citoyens. A expliquer aussi dans votre prochain article.
    3 - Sensibiliser les citoyens au quotidien de la bonne pédagogie à suivre concernant les pièces d’identité nationale, la lutte contre les mauvais clandestins etc.
    4-
    Le peuple a assez souffert. il est hors sujet de renverser le gouvernement, à cause de ce problème. Trop facile pour les malhonnêtes non patriotiques et qui refusent la responsabilité unie pour diriger la Paix du pays.
    Les démissions sont à accepter.

  • 3 mars à 16:36 | ratiarison (#10248)

    Nivaoka Ary nibaboka ny Ceni****nokitikin’ny NY ANGATRIN’NY RAZANA TIA TANINDRAZANA ryNehatra ka nibareraka **** TENA MITOVY FIJERY Ary hevitra AMINAREO RY : MANGA -MATORIANDRO-VOHITRA ****IREO NAMANA MARO tsy Ary ho voantanisa Eto*** !!! misaotra manonkana an’i JACQUOT** SAMY TSARA

  • 3 mars à 16:37 | Jacques (#434)

    • 3 mars à 16:51 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      Jacques,

      C’est blog a dit que Madagascar est à la dérive, c’est plutôt Elman qui est à la dérive avec son blog, depuis qu’il est devenu andafy, qui nourrit les andafys comme lui des fakes news, loin de la réalité.

      Alors que la Banque mondiale, la BAD ont dit que Madagascar est actuellement en bonne voie sous direction de son excellence Président Andry Nirina Rajoelina.

    • 3 mars à 17:21 | FINENGO (#7901) répond à Jacques

      @ Jacques (#434)

      Bonjour Jacques,

      Je ne sais pas si c’est une Photo montage, mais le Gars a l’air d’un Grand Vendrana.
      Pour un Président de la République ça vole très très Bas.
      Folie de Grandeur quand tu nous tiens par les C.O.U.I.L.L.E.S.
      Il m’a l’air constipé le Bac-7.

      Bonne continuation.

    • 3 mars à 17:36 | Jacques (#434) répond à Jacques

      3 mars à 17:21 | FINENGO (#7901) répond à Jacques

      Bonjour Finengo,

      Ce n’est pas une photo-montage, c’est bien le bac-3, celui-là même qui veut transformer le bled en un Miami, celui-là même qui veut raser les tanimbary à Tana. La photo est ancienne, c’était lors de l’achat des 2 poubelles volantes d’Airmad.

      Bon après-midi à Vous.

    • 3 mars à 18:25 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      Jacques,

      Hihihi Les andafys.

      Qui a jeté ce 2 poubelles(selon les andafys) ?
      C’est Air France, et maintenant, cette compagnie n’a pas honte de nous réclamer le prix, alors que c’est elle qui devraient payer des amendes, si on croit les dires des andafys déconnectés, car on ne jette pas n’importe où comme ça les poubelles.

    • 3 mars à 18:29 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      Maman, calmez un peu cette fille terrible (Air France), sinon, nous serions obligé de toucher le 240 Millions Euros que vous venez de nous donner pour le régler.

      Ou ça sort la poche gauche pour remplir la poche droite ?

  • 3 mars à 16:39 | ratiarison (#10248)

    MARINA ny ANAO"moandalo :ny angatra***ny vazimba ****no velomin-dry ZALAHY***

  • 3 mars à 17:28 | diego (#531)

    Bonjour,

    Bonne question, ce problème de liste électoral dure depuis quand exactement :

    - depuis l’époque Ratsiraka, Zafy, depuis 2001, 2007, ou après, des élections dans lesquelles R. Hery hier, et Rajoelina aujourd’hui ont été les deux grands bénéficiaires ?

    A mon sens, les questions les plus importantes sont :

    - la première, qui sont les responsables des processus et des calendriers électoraux à Madagascar ;

    - et la deuxième, qui sont responsables de l’actualisation des listes électorales et des cartes électorales à Madagascar ?

    Plus important encore, est-ce que Ravalomanana, R. Hery et Rajoelina savaient ce problème de liste électorale et depuis quand ?

    Il y avait quelques hommes politiques qui ont essayé d’alerter la classe politique, les partis politiques et les candidats à l’élection présidentielle des plusieurs lacunes assez graves avant d’entraîner le pays vers des élections, présidentielle et législatives.

    Mais les candidats R. Hery, Ravalomanana et Rajoelina, qui pouvaient tout arrêter en ayant les partis politiques qui, à eux seuls constituent une majorité, dominent le paysage politique du pays :

    - ont jugé visiblement que tout était parfait tompoko !

    Aujourd’hui, il est irresponsable, hypocrite et irrespectueux de la part de Rajoelina, R. Hery et Ravalomanana de formuler une quelconque dénonciation de ce problème de liste électorale :

    - pour mieux dénoncer, contester la légitimité des élections qu’ils ont perdu et rejeter la responsabilité de leurs prédécesseurs respectifs sur des élections qu’ils ont gagné.

    J’ai toujours été surpris et assez étonné des analyses et les formulations politiques et économiques part certaines élites et intellectuels Malgaches des crises politiques et la pauvreté de leur pays.

    Il est évident par exemple que ces élites, Intellectuels et élus oublient systématiquement d’analyser ce qui se passe dans la Capitale depuis toujours. C’est une ville qui a été toujours gouvernée, dominée par l’ethnie majoritaire de la province d’Antananarivo.

    La Capitale est utilisée par ses élites et ses politiciens comme vitrine politique pour se propulser sur la scène politique nationale !

    Tout le monde le sait parfaitement bien mais est-ce que ce beau monde connaît l’etat politique et économique, juridique dans lequel la Capitale se trouve ?

    Peut-on sérieusement projeter sur le pays ce que les élus de la Capitale ont fait de cette ville ce qu’elle est devenue aujourd’hui ve ?

    Gouverner 3 millions des personnes est moins compliqué que diriger plus des 20 millions d’âmes. Un élu qui est incapable de se projeter dans l’avenir avec seulement 3 millions d’habitants, n’est pas capable, intellectuellement, de moderniser un pays de plus de 20 millions de population.

    Madagascar lutte indéfiniment contre ses propres contradictions, il se broie la queue, se défigure, gâche l’avenir de ses propres enfants, mais il accuse les voisins de vouloir lui faire du mal, et responsables de tous ses maux et problèmes !

  • 3 mars à 17:42 | diego (#531)

    Bonjour,

    A mon sens, il ne faut pas revenir sur les résultats des anciennes élections, par contre, le pouvoir et les partis politiques malgaches et leurs responsables respectifs doivent rapidement se réunir pour trouver des terrains d’attente pour la mise à jour régulière et fiable des listes électorales à travers le pays.

    À Madagascar, il n’y a que les grandes villes qui votent.

    Ce peuple du Sud qui est victime de la famine chaque année ainsi que la population d’autres régions qui connaît la même situation ne votent pas.

    Les responsables politiques et les élus des provinces et des petites et moyennes villes ont le devoir de sensibiliser leurs populations à l’importance des élections.

    La chose avance vite si on responsabilise les élus locaux. Cela suppose une décentralisation rapide et efficace tompoko.

    Misy ny midradradradra décentralisation par ici et par la, mais ils ne comprennent pas ce c’est !!!!!!!

  • 3 mars à 18:58 | diego (#531)

    Bonjour,

    Et au beau milieu de la pauvreté qui ne divise plus ni la classe politique ni les citoyens, du constat que leur pays est un des plus pauvres au monde, vous avez ce discours délirant, misavoandanitra sur l’émergence économique de Madagascar.

    Ce type d’ambition doit s’articuler autour d’un État et des Institutions solides, fiables et la légitimité des processus électoraux dans le pays.

    Il est déjà un grand défi de sortir un pays de la pauvreté dans un pays où l’Etat est peu fonctionnel, comment fait-on s’y prendre pour conduire ce même pays vers une émergence économique.

    De plus, il y a aujourd’hui une crise sanitaire mondiale, qui va avoir des répercussions économiques plus graves sur le pays pauvres autant que pour l’occident et la Chine et le reste du monde.

    Mais il y a une silence mortelle au pays. Les politiciens et les élus qui sont si bavards, adorent bomber leurs torses n’ont rien à dire sur l’économie du pays et les institutions sanitaires malgaches.

  • 3 mars à 21:46 | Antony (#9838)

    Amin’ny fomba ahoana moa no inoana fa ho tanteraka amin’ny tokony ho izy izany IEM izany raha ny farafahakeliny tokony tsy ho ekena hitranga aza atao hoe tsy dia maninona izany e ! izay izany fotsiny ve azo leferina e !
    Satria mety aminareo ny voka-pifidianana dia tsy mampaninona ny miray tsikombakomba amin’ny ratsy ?
    Raha tena vonona marina ny hampandroso ny Filoha, izy mihitsy no mandray fanapahan-kevitra hoe ataovy madio tsara ny lisi-pifidianana, aoka hamarinin’izay handray anjara rehetra mba ho lisitra 1 ihany no hifanarahan’ny rehetra ary aoka haverina ny fifidianana rehetra mba tsy hisy intsony ny savorovoro lava izao any aoriana any. Izany dia fanapahan-kevitr’olon-kendry raha tanteraka.

  • 4 mars à 03:06 | lancaster (#10636)

    Tout est a corriger a Mada. Tout dans tous les domaines.
    Les orientations et directions données par le prm doivent être traduites en programmes concrets et projets opérationnels. Il ne s’agit pas uniquement d’infrastructures. Tous les secteurs économiques et sociaux et tous les niveaux d’execution Sont concernés.
    Devant l’incapacite Des organismes etatiques à faire avancer la machine, que faire ? Le remaniement du gouvernement est terminé. Certains s’agitent à faire de la mauvaise communication. D’autres se cachent dans leurs bureaux. D’autres encore s’evertuent À faire changer les comportements. Mais rien ne va. Franchement rien.
    Il faut aider le prm et le pm à identifier les grains de sable qui font gripper la machine.

    • 4 mars à 05:50 | Antony (#9838) répond à lancaster

      He ! Hô ! Misy tsy mahazo resaka mihitsy eto izany ! Ilay maha-filoha ny PRM mihitsy anie izao no tsy mitombina e ! Nahoana no ny fanatanterahana ny programan’asany no andeha hobanjinina ?
      Ny fanontaniana tokony hapetraka aza dia hoe mitombina daholo izany ny toroka nataon’ny mpifaninana taminy tamin’ireny fifidianana ireny ka mila hiverenana : biletà mihoatra, ohatra, azo iverenana isaina indray dia jerena raha mifanaraka amin’ny PV na tsia.

  • 4 mars à 07:00 | râleur (#3702)

    « Cela ne date pas d’aujourd’hui »

    Réponse idiote et il se tire une balle dans les pieds

    Cela veut dire que la CEni ne sert à rien malgré tt l’argent public que l’on met dedans

    Lesr responsables du pays répondent de la mm manière : les problèmes datent de 20 ans

    Donc ils sont tous des clowns car n’ayant pas réussi à en résoudre un seul

  • 4 mars à 14:40 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Lisim-pifidianana sy opération karapanondro ?
    Ny volana novambra 2017 hatramin’ny fiandohan’ny taona 2018 no nisy ny "opération CIN" goavana farany nataon’ny fanjakana malagasy.
    Tamin’izany fotoana izany dia ny antoko HVM no teo amin’ny fitondrana, Mahafaly Solonandrasana no Praiministra sady Ministry ny atitany. Nifanandrify indrindra tamin’ny fikitihana sy fanavaozana ny lisimpifidianana io fotoana nanaovana ny opération nanaovan’ny fanjakana karapanondro betsaka manerana an’i Madagasikara io, izay ny fiandohan’ny taona 2018 vao nikatona ny fanavaozana io lisimpifidianana io ary ity farany no nampiasaina tamin’ny fifidianana Filoham-pirenena 2018.
    Ankoatr’izay lisim-pifidianana namboarina izay, nisy ihany koa ny teti-dratsy nataon’io fitondrana HVM io ny nampandaniana ny lalàm-pifidianana sadasada izay notoherin’ny maro an’isa notarihan’ireo depute 73. Vokatr’izany dia nisy ny didy navoakan’ny HCC ny hananganana ny governemanta iraisana mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana ka tamin’ny volana Jona 2018 vao teraka ny governemanta Ntsay Christian izay governemanta nitantana ny raharaham-panjakana rehetra mandrapahavitan’ny fifidianana Filoham-pirenena. Tao anatin’izay fotoana izay efa tsy azo nokitihana intsony ny lisim-pifidianana izay nikatona ny fiandohan’ny taona 2018. Rehefa nandeha ny fifidianana fiodinana voalohany dia hita taratra ny tsy fahatomombanana teo amin’ny valim-pifidianana ary nisy ny fitoriana maro be , nisy mihitsy ny fiantsoan’ny kandida maro ny mpanara-maso fifidianana avy any ivelany mba hanao audit ny tao amin’ny Ceni, saingy ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana tamin’izany nisitona ny fitoriana ary tsy nanaiky izany audit sy ny sisa izany fa nitaky ny hanaovana ny fifidianana fiodinana faharoa haingana.
    Marihana anefa fa nanohana an’ity kandida laharana faha-25 ity koa ilay Praiministra HVM Mahafaly Solonandrasana izay tomponandraikitra voalohany tamin’ireo fikitihana lisimpifidianana ary nanao ny opération karapanondro sy niketrika ilay lalàmpifidianana sadasada.
    Ny fitondrana Rajaonarimampianina ihany koa no nanendry ireo mpikambana tao amin’ny HCC, toy izay ihany koa ny tao amin’ny CENI.
    Ankehitriny, tsy kisendrasendra na tongatonga ho azy ny fiarahan’ny antoko HVM sy ny antoko TIM.
    Mipetraka ary ny fanontaniana, iza no niketrika ny hosoka tamin’ny lisim-pifidianana teto ? Ary maninona ny CENI amin’izao fotoana izao vao milaza izany ?
    Andriamanitra tsy tia ratsy ka na teo aza ireo teti-dratsy maro samihafa nataon’ny sasany dia nandresy ny safidim-bahoaka maro an’isa manerana an’i Madagasikara teo anatrehan’ny fanaraha-mason’ny vondrona iraisam-pirenena..

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS