Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 21 avril 2024
Antananarivo | 09h38
 

Politique

Présidentielle 2023

CENI : les bulletins uniques à imprimer en Afrique du Sud

mardi 12 septembre 2023

Une délégation de la CENI s’est envolée hier en Afrique du Sud après le tirage au sort des numéros des candidats pour le scrutin présidentiel du 9 novembre prochain. Les bulletins uniques et les documents sensibles nécessaires à l’élection seront imprimés en effet en Afrique du Sud, comme ce fut le cas en 2013 et en 2018.

Selon la loi, tout parti politique ou organisation présentant ou soutenant un candidat est tenu de verser une contribution aux frais d’impression des bulletins uniques, dont la quittance de versement est jointe au dossier de candidature, c’est la fameuse caution de 200 millions d’Ar. L’État rembourse ensuite cette contribution aux candidats ayant obtenu au moins 10% des suffrages exprimés.

Dama Andrianarisedo, président de la CENI a incité hier les candidats à déployer leurs délégués auprès des bureaux de votes. D’après les chiffres de la CENI, il y a 27.375 bureaux de votes dans tout le pays, la présence des délégués des candidats et des observateurs pouvant contribuer à donner plus de crédibilité au scrutin. La formation des observateurs agréés débutera ce 12 septembre et la première assemblée générale des représentants des candidats qui siègeront désormais à la formation non-permanente de la CENI sera pour le 18 septembre, selon le chronogramme de cette commission électorale.

Le quatrième cadre de concertation et d’échange sur le processus électoral se déroulera le 22 septembre prochain. Un des points importants qui devrait être abordé sera les attributions de l’ANRCM (Autorité Nationale de Régulation de la Communication Médiatisée). Cette dernière devra normalement garantir le droit d’accès à tous les services de radiodiffusion et de télévision, publics et privés, pour tous les candidats et leurs soutiens durant la période électorale. Toutefois, jusqu’ici elle n’est pas opérationnelle. Lors des dernières élections, la CENI était ainsi contraint d’exercer les attributions conférées à l’ANRCM, pourtant cette régulation ne s’était pas appliquée aux stations privées, créant d’importantes disparités de traitements entre les candidats à l’époque.

-----

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS