Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h59
 

Politique

Politique

CENI : Démission de Thierry Rakotonarivo

vendredi 13 mars | Mandimbisoa R.

Thierry Rakotonarivo n’est plus vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). L’information a été communiquée hier, par Hery Rakotomanana, et les autres membres de la CENI, lors d’un point de presse au siège de la commission à Alarobia.

« Aussi bien lui que les membres du bureau permanent ont tous été convaincus que c’est la voie pour réparer les erreurs et qui pourrait ramener l’ordre à Madagascar », a déclaré Hery Rakotomanana. En effet, les révélations de Thierry Rakotonarivo sur l’existence de plus d’un million de cartes d’identité nationale avec des numéros identiques dans la liste électorale, ainsi que l’existence d’environ 110 000 autres doublons, avaient suscité de vives polémiques dans le pays. La communication de ces informations n’aurait pas eu l’aval de tous les membres de la CENI.

Hery Rakotomanana, sans démentir les informations révélées par son vice-président avait par la suite demandé la destitution de ce dernier auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) après l’avoir défendu dans un communiqué de presse. La HCC a renvoyé la balle à la CENI, évoquant l’existence d’un vice de procédure dans ce projet de destitution, donnant dix jours au mis en cause pour formuler sa défense. Ce, conformément au règlement intérieur de la CENI.

Hery Rakotomanana a affirmé dans ses déclarations que Thierry Rakotonarivo a démissionné le 11 mars, une démission acceptée par le bureau permanent de la CENI. La HCC aurait été notifiée de cette démission pour avis de vacance de poste. Une fois la vacance de poste constatée, la présidente de l’Assemblée nationale est appelée à procéder à désigner son représentant auprès de la CENI, remplaçant ainsi Thierry Rakotonarivo. La CENI estime que ceci devrait mettre fin aux polémiques engendrés dans cette affaire et insiste sur le fait que les anomalies constatées n’auraient eu aucun impact sur les différents scrutins tenues dans le pays.

Acculé de toutes parts, tant par ses pairs au sein de la CENI, l’opposition, et les partisans du pouvoir, Thierry Rakotonarivo affirme toutefois n’avoir reçu aucune pression pour sa démission.

22 commentaires

Vos commentaires

  • 13 mars à 08:52 | Einstein (#3390)

    La vérité n’est jamais bonne à dire.

    A bon entendeur

    Salut

    • 13 mars à 12:32 | Ibalitakely (#9342) répond à Einstein

      Ce n’est point étonnant si un jour Il fera comme l’ancien ministre de la justice RANDRIANASOLO Jacques, à propos de pressions & autres intimidat°. RAKOTONARIVO Thierry ne s’était présenté seul face aux journalistes lorsqu’il avait fait la déclarat° concernant les listes électoraux, en + son collègue Hervé R. (??) a répété ce qu’il a déballé. La demande soudaine de RAKOTOMANANA Hery à la HCC, après sa première conférence de presse, quant à sa destitut° en dit aussi long. Il a préféré démissionner car même l’atmosphère actuel au sein de la CENI n’est plus viable, à l’intérieur qu’à l’extérieur.

  • 13 mars à 09:09 | biancobe (#10878)

    Mais quand tout le monde connaîtra les tenants et les aboutissants de cette "crise" et surtout les intentions réelles du personnage et de son entourage , les gens auront du mal à le prendre pour un héros et le soi-disant chevalier blanc de la démocratie et de la transparence.

    • 13 mars à 09:19 | betoko (#413) répond à biancobe

      Autre que lui qui aurait eu le courage de dénoncer ces anomalies dont tous les membres du CENI savaient . A mon humble avis , je ne pense pas que Mr Thierry Rakotonarivo avait agit pour le compte d’un ou des partis politiques En tout cas il avait rendu service au pays

    • 13 mars à 09:23 | I MATORIANDRO (#6033) répond à biancobe

      Aza miteniteny foana ry dondrona a.

      Averiko ihany fa rehefa baikon’ny tsy ampy atidoha ireo manam-pahaizana vendrana dia toy izao ny fiafaran’ny raharaha.

      Tsy i téry ihany no tokony miala fa ireo rehetra mandrafitra ty mpanao asa kitoatoa ty.

      @ ankapobeny dia nifindran’ny devolin’ilay jamba ireo mpangala-bato ka manao dika raikitra ireo fomba tsy vanona fanaon’itsy farany.

      Tohizo ny ZIRIZIRY fa izany no nampahomby ireo rehetra mpanao angoan-tenda nifandimbyu teo.

      ALEFA. ALEFA ;

    • 13 mars à 10:26 | manga (#6995) répond à biancobe

      Betoko,
      Toa avy amin’ilay teny hoe :"feon’ny fieritreretana" ilay fehezan-teninao farany. Latsahin’ny fanahy masina hoy ny sasany. Teren’ny zava-misy hoy ny ankilany.
      Docteur après la mort résume les propos du sieur Hery RAKOTOMANANA.
      De l’infantilisme pur et simple dans la gestion d’une institution telle qu’elle :
      je réitère :
      - La victime (ou le trouble-fête) aurait dû démissionner bien avant cette fracassante déclaration ; au pire des cas la poser après avoir tout révéler avant de quitter la salle de conférence.
      J’espère que les avocats de la défense s’en réjouiront gratuitement.
      - Hery RAKOTOMANANA ne devrait plus être sur le devant de la scène, et aurait dû se faire représenter par l’ensemble du personnel de la CENI, au lieu de s’exhiber tout nu comme dans un club de je ne sais quoi .
      Sa réaction nous incite de conclure qu’il est arrivé à ses fins malgré la décision plutôt controversée (personne ne s’y attendait) de la HCC de vouloir faire respecter les règlements internes bafoués par ce dernier.
      Blanc bonnet, bonnet blanc.
      A l’instant même nul ne peut prouver qui mérite d’être applaudi, sauf que le tort demeure du côté de cette institution ; et ce ne serait jamais du côté du démissionnaire puisqu’il n’en fait plus partie.
      Le monde se tourne actuellement vers son président qui se devrait, et si conscience oblige, de fournir des explications (erronées qu’elles soient).
      La question se pose puisqu’il n’est plus à l’abri de quoi que ce soit : où est-ce qu’il veut vraiment en venir.
      Pour moi, c’est le schématique d’un billet en aller simple (enfer ou paradis qu’importe) mais c’est un passage obligé.
      Dans ce cas de figure, le fait de lui accorder la moindre des circonstances dites atténuantes pouvant aboutir à un acquittement pur et simple, du moins cette soi-disant relaxation au bénéfice du doute justifie qu’on est toujours chez les babacouts.
      Sauf que le bacc+24 ait l’indulgence, et dans les secondes à venir, de le transférer ailleurs, l’IST va encore faire irruption cette fois-ci.

  • 13 mars à 09:25 | elena (#3066)

    Ave Fusibilus Thierrus te salutamus

    • 13 mars à 16:02 | Tsisdinika (#3548) répond à elena

      "Notamisé" comme on disait sous la transition.

  • 13 mars à 09:38 | Vohitra (#7654)

    Le rouleau compresseur ne cesse d avancer, rien n arrete le conducteur fou, il venait d ecraser sur son passage un des chefs de chantier, ce conducteur ne veut entendre autre son que les bruits du moteur de son engin, il adore aplatir toutes asperites sur le chantier, il n obeit qu au proprietaire de l entreprise de demolition...

  • 13 mars à 10:12 | rayyol (#110)

    A mon avis Cet homme semble quelqu un de bien Il a finit par dire tout haut ce qui aurait été dit de toute facon Il en sortira grandi

  • 13 mars à 10:13 | rayyol (#110)

    Il n a pas voulu participer a cette mascarade c est a son honneur

    • 13 mars à 10:37 | manga (#6995) répond à rayyol

      Si on le prend sous cet angle Rayyol, entre vouloir et la conscience professionnelle, il fallait aussi y penser avant de franchir cette limite menant vers le suicide.
      Pourrait-on aussi envisager que c’est la pression qu’il a subie l’a obligé de dire les choses comme elles sont et non comme certains le veuillent ?
      Et "certains" est dans le cas présent au pluriel : à commencer par son chef hiérarchique et celles et ceux à en découdre.
      C’est toute une institution qui va disparaître du globe avant d’atteindre la haute sphère.
      L’effet Co-Vid19 où personne n’est épargnée...
      Ra-ckiki va s’en mordre côté IET cette fois-ci, demain le dira...

  • 13 mars à 11:55 | betoko (#413)

    Matoriandro , Miteniteny faona , mba mifoaza amin’izay ê
    A lire dans l’express de Madagascar , Quel avenir pour la CENI ?

  • 13 mars à 12:49 | nez_gros (#10715)

    c’est bien de demissionner, mais rendez aussi l’argent gros, et surtout livrer nous les details complets et plus profond de toutes ces tricherie. T’as capté ou pas ??

    DEMISSIONNER, puis se faire discret pour PROFITER l’argent de la corruption , c’est très suspect

    • 13 mars à 14:05 | manga (#6995) répond à nez_gros

      Avec quoi payer les avocats à moins que dame hypothèque s’impose...

  • 13 mars à 13:41 | ANTICASTE (#10704)

    Voila ce qui devait etre l’IEM se transforme en bagarre de cour d’école !
    C’est dire le peu de cas que fait cette basse-cour des aspirations du peuple !
    Rien ne se fera ,c’est encore un retour en arrière avec une bonne vieille dictature qui se profile !
    Les rassanjy ont encore gagnés ,ils vont vous en mettre encore pour 25 ans !
    No FUTUR

  • 13 mars à 13:48 | lé kopé (#10607)

    Le vice Président de la CENI n’a pas démissionné , on l’a poussé gentiment ,ou plutôt avec des pressions suffisantes et... convaincantes pour qu’il rende son tablier !!! Depuis le jour où il a fait ses déclarations tonitruantes , des menaces ont pesé sur lui, si bien qu’il a dû se ...préserver en quittant son domicile et en prenant toutes les précautions adéquates .Si le Président de cette structure abondait dans son sens lors de la conférence de presse réservée à ce sujet ,au début de la polémique (avec tout le staff ) ,en arborant l’évocation d’une transparence , ce même chef de file s’est érigé contre son collègue ,quelques jours plus tard et après quelques " recommandations " , en portant la discorde au niveau de la HCC . En tout cas, malgré sa collusion avec le pouvoir de la transition et les services rendus , ce Haut Fonctionnaire est vilipendé sur la place publique ,et rejoint la cohorte de personnes répudiées par le jeune bellâtre pour rallier l’opposition ;(Le colonel C. Andrianasoavina , F. Razarapiera et consorts...)L’étau se ressert de plus en plus et les bruits de bottes se font entendre ...Il est encore temps de quitter le navire avant d’être fait comme des ...rats .

  • 13 mars à 14:07 | manga (#6995)

    Et si la guillotine existait en ce XXIè Siècle, ce n’est pas Bac+24 qui l’a ratifiée.

  • 13 mars à 14:37 | Rabe (#3378)

    Démission ou licenciement, c’est la même chose.

    Les Manankasy veulent :
    -  la VERITE et toute la lumière sur ces ARNAQUES
    -  une ENQUETE APPROFONDIE
    -  la sanction des RESPONSABLES

    HCC – Ministère Intérieur – CENI >>> Vous nous faites hontes ! >>> DEGAGES

    Les Manankasy ne sont pas dupes !

  • 13 mars à 19:49 | Behantra (#9165)

    Vohitra

    Fantatrao ve : iza marina moa ity Hery Rakotomanana ity ??

    • 13 mars à 21:24 | Vohitra (#7654) répond à Behantra

      Fantatro, goana io, zanak Antsihanaka, fa tsy hanohy aho satria voatonona ny anarany...

      Mbola hisy ihany ny fotoana hiresahana izany...

  • 13 mars à 19:52 | Behantra (#9165)

    Fantatrao tsara ilay ’appelation’ hoe nageur de combat

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS