Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 28 octobre 2021
Antananarivo | 07h08
 

Enseignement

Indemnités de recherches du Seces

C’est 800 000 ariary ou rien !

jeudi 15 mars 2012

Le SECES maintient ses revendications sans lâcher prise devant un ministre de l’Enseignement supérieur qui commence visiblement à perdre patience. Mme Fidèle Raharimalala du SECES Antananarivo soutient la réclamation des indemnités de recherches pour les enseignants-chercheurs mais reste disposée à rencontrer les plus hauts responsables du ministère et les représentants de l’État si besoin est. Toujours ouverte au dialogue, elle a néanmoins laissé comprendre que ce sera 800 000 ariary d’indemnités ou rien ! Le SECES offre ainsi un délai s’étendant jusqu’au 30 de ce mois de mars pour se faire payer. Face à ces revendications, le ministère soutient lui aussi : les 650 000 ariary que l’État est en mesure de payer constituent déjà un effort colossal en cette période de crise. Une partie de la somme réclamée par le syndicat ne devrait d’ailleurs pas être accordée, à en juger par les heures incomplètes et les tâches inachevées des enseignants. Malgré cela, les indemnités réclamées seront réglées ce mois de mars, annonce le ministre de l’Enseignement supérieur.

Recueilli par Luna

3 commentaires

Vos commentaires

  • 15 mars 2012 à 12:00 | ASSISE (#1505)

    En politique, il faut bien savoir s’expliquer.

    TOUT ou RIEN

    Un foyer de tension, ou quelques foyers de tension, il fallait dire résoudre ou ne pas résoudre.

    Mais non, foyer de tension ARMEE (pas de l’armée, Ex : COSOFAM) et NON ARMEE (Ex : FRAM - SECES - PARAMED).

    D’ailleurs qui dira qu’un tel foyer de tension est d’un tel ou tel époque ?

    TOUT ou RIEN (promesse d’un ivrogne)

    • 15 mars 2012 à 12:01 | ASSISE (#1505) répond à ASSISE

      TOUT ou RIEN (promesse d’un ivrogne)

      Ou bien POLITIQUE DE MENTEURS

    • 15 mars 2012 à 13:36 | Rabe (#3378) répond à ASSISE

      promesse d’ivrogne ?...c’est plutôt promesse d’un dj/malaso !

      Le dj/putschiste a accedé au pouvoir par ARMES et il ne connait que les ARMES pour se maintenir

      Les affaires universitaires sont totalement incomprises et inutiles pour un dj/-bac qui a renié sa signature...le pauvre

      Toute revendication SANS ARMES est nulle est sans issue...

      Les Manankasy ne sont pas dupes !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS