Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 mai 2022
Antananarivo | 03h26
 

Politique

Opposition

Bulletin unique : le seul salut

mercredi 17 octobre 2007 | Eugène R.

Pas de bulletin unique, point de salut pour l’opposition. Une opposition qui vacille actuellement entre boycott et participation dans le cadre des prochaines communales.

Rien n’a été décidée hier à l’hôtel Soimanga à Manakambahiny où des dirigeants de l’opposition se sont penchés sur la situation politique actuelle. « C’était juste une réunion technique. Aucune décision n’a été prise quant à l’éventuelle participation de l’opposition aux prochaines communales. », a souligné le sénateur Vaovao Bejamin. Quoi qu’il en soit, l’opposition, qui a été laminée par le parti au pouvoir lors des récentes Législatives, sera bientôt obligée de clarifier sa position vis-à-vis des communales et des municipales du 12 décembre prochain. Cette opposition soumettra-t-elle sa participation à des conditions dont, notamment la mise en place du fameux Comité National Electoral Indépendant (CNEI) ainsi que l’utilisation du bulletin unique ? Pour bon nombre d’observateurs, l’application de ces deux systèmes constitue le seul salut pour cette opposition dont la plupart des candidats aux dernières Législatives n’ont pas pu déposer à temps leur bulletin au niveau des districts et engager des délégués dans tous les bureaux de vote faute de moyen.

Depuis 2005

L’opposition a revendiqué la mise en place du comité National Electoral Indépendant depuis la conférence nationale unique de 2005. Une revendication que le pouvoir ignore jusqu’à présent malgré les promesses du président de la République d’appliquer ces systèmes « pour les prochaines élections » (Ndlr : les élections qui ont suivi la présidentielle). L’opposition n’est pas cependant la seule à avoir « suggéré » la mise en oeuvre de ces systèmes, garants de l’égalité des chances des candidats et donc des élections libres, justes et transparante. Il y a aussi les communautés internationales dont l’Union Européenne. Plus d’un se souviennent encore de ce qu’a déclaré d’une façon diplomatique l’ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar, lors de l’inauguration du nouveau bâtiment de la HCC à Ambohidahy. Devant un parterre de diplomates et de décideurs nationaux dont des chefs d’Institution et des membres du gouvernement, SEM Jean Claude Boidin a suggéré l’adoption du système de bulletin unique. Et tout dernièrement, les observateurs de la SADC ont proposé la même chose lorsqu’ils ont présenté devant la presse à l’hôtel Colbert, leur rapport d’observation sur les Législatives du 23 septembre dernier. En tout cas, l’opposition n’a pas perdu tout espoir. Cette opposition espère que la révision du code électorale figurera à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale et du Sénat durant la deuxième session ordinaire qui va s’ouvrir dans une semaine, et ce, en attendant l’atterissage du projet de loi des Finances de 2008.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS