Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 juin 2022
Antananarivo | 10h33
 

Religion

140ème anniversaire de la FLM

Boudé par le gouvernement !

mardi 6 novembre 2007 | Eugène R.
Le Dr. Rakoto Endor Modeste, présidentde la FLM

Deux grands rendez-vous religieux sont organisés dimanche dernier, l’un à Mahamasina dans le cadre de la clôture du synode des prêtres catholiques, l’autre à Betafo où l’on a célébré le 140ème anniversaire de la FLM. Malheureusement, le rendez-vous de Betafo a été boudé par le gouvernement.

Les 3.000.000 fidèles de l’église luthérienne à Madagascar se sentent orphelins. Dimanche dernier dans le district de Betafo, alors qu’ils ont célébré le 140ème anniversaire de leur église, aucun membre du gouvernement n’a été présent. « Le régime nous a complètement oublié », a déploré un membre du comité central (« Komity Foibe ») de la FLM. Heureusement qu’il y a eu, d’une part, Jean Lahiniriko et Mahafaritsy Samuël Razakanirina, deux anciens présidents de l’Assemblée nationale, tous deux de confession luthérienne, et d’autre part, des députés de la région de Vakinankaratra, dont la présence a donné un caractère officiel à la cérémonie de la célébration. Ce qui s’est passé cependant le même jour à Mahamasina laisse à penser qu’il y a deux poids, deux mesures. A Mahamasina où s’est déroulée la grand-messe de clôture du synode des prêtres catholiques, plusieurs membres du gouvernement de Charles Rabemananjara y ont assisté. La réalité amène plus d’un à se poser la question de savoir s’il y a encore des ministres luthériens au sein de ce gouvernement.

Trop sages

Mais, ce n’est pas pour la première fois que les luthériens sont malmenés par le régime en place. Tout a commencé par la destitution de Jean Lahiniriko, trésorier du FLM, de la présidence de l’Assemblée nationale. Le mécontement jamais extériorisé des fidèles de cette église a été attenué avec l’élection d’un autre luthérien à la succession de ce dernier au perchoir. Mais, ce sentiment d’équilibre n’a duré qu’une année. Mahafaritsy Samuël Razakanirina a été remplacé par Me Jacques Sylla, un catholique convaincu. Actuellement, les Institutions de l’Etat sont entre les mains des hommes de la FJKM et de l’ECAR. L’église luthérienne qui compte plus de 3.000.000 de croyants et qui puisent la majorité de ses fidèles dans le Sud (Fianarantsoa et Toliara) et dans la partie Sud-Est de Madagascar est complètement écartée.

Malgré tout, les luthériens n’ont jamais haussé le ton. Les dirigeants de la FLM n’ont jamais fait une déclaration interpellant le régime sur ce déséquilibre flagrant ou ces deux poids, deux mesures. Peut-être que le Dr Rakoto Endor Modeste (président de la FLM) n’a pas l’audace dont ont fait montre Mgr Odon Arsène Razanakolona et les évêques catholiques qui ont osé interpeller le régime sur plusieurs faits qui ont marqué la société malgache comme sur l’expulsion du Père Sylvain Urfer.

Et ces évêques catholiques ne se tairont certainement pas, malgré l’élection de Me Jacques Sylla à la présidence de l’Assemblée nationale, surtout après le refus par la TVM de retransmettre en direct la grand-messe de Mahamasina.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS