Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 14 décembre 2019
Antananarivo | 07h54
 

Société

Naufrages

Botozaza désigne l’APMF

jeudi 31 juillet 2008 | Eugène R.
Le ministre a pointé du doigt les responsables. (Photo Rajaofera)

Le ministre des Transports, Botozaza Pierrot n’a pas hésité de pointer du doigt l’APMF (Agence Portuaire, Maritime et Fluviale) comme premier responsable des naufrages des bateaux qui se sont produits ces derniers temps. C’était hier au Motel d’Anosy dans le cadre d’un atelier sur le projet de code maritime 2008 que le patron des Transports à Madagascar a fait cette déclaration accusatoire devant l’équipe de l’APMF conduite par le directeur général, Jerôme Sambalis. "Vous êtes les premiers responsables", a martelé le ministre Botozaza Pierrot. Le naufrage du bateau "Fotobato" qui s’est produit au large d’Antalaha, la nuit du lundi au mardi dernier, et qui a entraîné trois morts et quatre disparus a déclenché la réaction musclée du ministre Botozaza Pierrot. Revenant à un autre drame survenu à Ikelivondraky (Ihosy) lundi dernier, le ministre Botozaza Pierrot a été clair et affirmatif : "en cas d’accident routier, c’est l’ATT (Agence de Transport Terrestre) qui est la première responsable. Après l’ATT suivent les gendarmes et les policiers".

Actions pénales

Le ministre Botozaza Pierrot a brandi hier des sanctions pénales à l’endroit des responsables qui n’ont pas fait "sérieusement" et comme il faut leur boulot. "J’intenterai des actions pénales contre les responsables de ce drame d’Ikelivondraky qui seront incessamment connus et identifiés", a-t-il annoncé. Le ministre Botozaza Pierrot a rappelé que les camions, comme celui qui a été accidenté à Ikelivondraky, ne devraient pas transporter de passagers. "Si des passagers se trouvaient à bord de ce camion Mercedes Benz au moment du drame, c’est parce que les autorités, dont les gendarmes qui assurent le contrôle sur la RN 7, n’ont pas fait leur travail dans le respect des règlements en vigueur", devait-il indiquer. Choqué, le ministre Botozaza Pierrot a laissé entendre qu’il n’est pas là pour gérer des accidents. "Je ne peux pas à la fois être ministre et être gendarme comme je ne peux pas à la fois gérer mon ministère et prendre le sifflet pour harmoniser la circulation dans les rues", a-t-il fait savoir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS