Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 août 2019
Antananarivo | 02h12
 

Economie

Recettes fiscales

Bilan prometteur pour les services des impôts et des douanes

jeudi 1er août | Fanambinantsoa

Le bilan du premier semestre 2019 des recettes autant auprès de la Direction Générale des Impôts (DGI) que de la Direction Générale des Douanes (DGD) est positif. La collecte des impôts et taxes a connu des améliorations notables. L’objectif de 1455 milliards Ariary de la DGI est dépassé car il a été enregistré quelque 1 469 milliards d’Ariary à la fin du premier semestre. Au niveau de la DGD les prévisions ont été également dépassées avec un taux de réalisation de 102%. Si à la même période de l’année précédente la DGD a engrangé 1 309 milliards d’Ariary, actuellement elle a collecté 1 335 milliards d’Ariary. Ces belles performances ont commencé depuis l’année fiscale 2017 note-t-on auprès des responsables. Elles sont le résultat des réformes mais surtout de la rigueur dans l’administration, entre autres les contrôles serrés auprès des entreprises franches et l’application des mesures d’orientation fiscales et douanières.

Au vu de ces résultats du premier semestre 2019, des observateurs et une catégorie du commun des contribuables sont optimistes ; ils pensent que les résultats pour le second semestre seront plus que satisfaisants car des mesures nouvelles sont entrées en vigueur depuis le 1er juillet 2019. Il s’agit pour l’Administration fiscale et douanière de s’assurer des revenus stables et de faire en sorte que les caisses et trésorerie de l’Etat ne souffrent en raison des mauvaises pratiques des usagers des douanes. Donc l’Etat veut une collecte optimale des taxes et impôts aux frontières pour qu’il puisse vivre et faire tourner l’Administration centrale. Quant aux investissements, l’Etat compte davantage sur les bailleurs de fonds et le peu de collecte effectuée en interne des impôts.

Pour rappel, (l’ordonnance n°2019-005 du 25/05/2019 portant Loi de Finances rectificative pour l’année 2019 et de la décision n°06 –MEF :SG/DGI/DGD du 12/06/2019), impose la perception d’acompte provisionnel de 2% sur l’impôt sur les revenus et impôt synthétique lors des importations de marchandises, et ce à partir du 1er juillet 2019. Cette perception s’effectue au comptant au dédouanement en même temps que les droits de douane (DD) et TVA. A noter que les DD et TVA peuvent se faire à crédit pour les opérateurs qui ont des crédits en douane. Cet acompte de 2% est calculé sur la valeur Coût-Assurance et Fret (CAF) et tous les contribuables y sont soumis sauf ceux sous régime fiscal particulier ou préférentiel. Par ailleurs tous les produits sont concernés sauf les matières premières exclusivement utilisées par les entreprises industrielles et les biens importés à comptabiliser dans la rubrique « Immobilisation » du Plan comptable général 2005.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 1er août à 10:34 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Quel scoop !!!
    Personne n’ ignore que les bilans comme les sondages : on leur fait dire ce qu’ on veut, à l’ image des mougeons, on les manipule selon le sens du vent, une géométrie à plusieurs variables, à commencer par celui de s’ enorgueillir de ce qu’ on peut mais surtout : n’ importe quoi ...
    De toute évidence le rat zoel est le rongeur que tout le monde attendait, à commencer / Dago : "Saigneur" soit loué !

    Répondre

  • 1er août à 10:41 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    " Quant aux investissements, l’Etat compte davantage sur les bailleurs de fonds et le peu de collecte effectuée en interne des impôts."

    Il y a quelques jours de cela, au cours d’une présentation au sein de l’Université d’Antananarivo, deux Conseillers de la présidence avaient fait un exposé sur la faisabilité et les coûts prévisionnels de la mise en oeuvre du projet Tanamasoandro, la villa nouvelle.

    D’après les informations transmises, le coût du Tanamasoandro s’élève à USD 1 milliard, et pour la première année, USD 250 millions sont déjà disponible.

    Quelques questionnements de la part d’un contribuable :

    - étant donné que le coût prévisionnel avoisine le tiers du stock total de dette publique du pays, est-ce qu’on prévoit une hausse d’impôts et taxes afin de pouvoir face à cette dépense faramineuse ?

    - est-ce que la mise en oeuvre de l’ensemble du Velirano, oui la tanamasoandro ne consiste qu’ un seul projet parmi les milliers annoncés éparpillés dans chaque District, n’ entraine-t-elle pas une augmentation du déficit budgétaire du pays vers un niveau ne permettant plus de faire face au service de la dette et pouvant constituer un risque pour la solvabilité du pays ?

    - et dans le cas où le secteur privé, oui lors de l’exposé il parait que quelques dizaines d’opérateurs économiques sont partants pour y contribuer, quelle sera la contrepartie que l’Etat accepte de leur céder ?

    Répondre

    • 1er août à 12:20 | Jipo (#4988) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra, vous avez entièrement raison de souligner cette pépite, en effet l’ endettement du Pays, une manne financière pas encore exploitée, qui comme le BDR, ne devrait pas trainer longtemps, cette lumière à l’ image de Macron va ruiner le Pays en hypothéquant l’ avenir des générations futures, et quand la dette sera devenue inacceptable au point que le pays ne pourra plus emprunter à un taux "usurier " : acceptable🤪, l’ expression " démèd à zot " prendra toute sa signification, le responsable aura depuis longtemps pris la poudre d’ escampette, avec les lingots & le magot .
      Laissant aux kelytoucou , isandra & C/° le soin d’ accuser les zétranzés de leurs malheurs, comme d’ hab quoi ...

    • 1er août à 13:59 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Dis JIPO et BEHANTRA, le villageois Vohitra ne sait pas comment ça se passe en Europe, mais au cours de cette présentation, il ont avancé que c’est dans les normes car les coûts de la viabilisation de Tanamasoandro tournent autour de 250 Euros par metre carré

    • 1er août à 17:21 | ETHAN (#9769) répond à Vohitra

      Salame Vohitra

      En matière de dettes, l’Etat malagasy a peut-être d’autre arriéré à régler !
      Car fin 2015 Madagasikara a environ (au total) $3.36 billion de Dettes (dont 26% Dettes intérieures) mais qui représente un total de 40% du GDP.
      Reste à savoir si le précédent Government (de M. Rajaonarimapianina) a bien remboursé ses dettes intérieures car leur échéance est plus courte mais en plus les taux y sont plus élevés.
      Si je ne me trompe pas, à la fin de cette année (2019) au plus tard, les Dettes intérieures : soient $862 million sont censées être remboursées.
      Dans le cas contraire Andry Rajoelina risque de recourir à leur ‘’Refinancement’’, ce qui peut devenir catastrophique, car les taux se multiplient ‘’de nouvelles dettes pour rembourser des anciennes dettes’’.
      Déjà en 2015 et jugé par l’iMF, l’endettement de Madagasikara était passé de faible à modéré !

    • 1er août à 17:50 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Salama ETHAN,

      L’Etat Malagasy est toujours obligé de recourir à un refinancement intérieur par la voie des Bons du Trésor par voie d’Adjudication, les BTA, c’est compris dans les dettes privées de l’Etat et prévues pour être honorées une fois arrivées à maturité, je crois que c’est déjà inscrite dans la loi de finance en ce qui concerne leur remboursement, mais après l’Etat devra encore recourir de la même façon.

      C’est sur que l’Etat Malagasy est obligé de recourir à des emprunts pour la mise en œuvre de sa PGE, mais là-dessus, à quelle condition ?

      Avec cette guerre économique que les US livrent avec la Chine et les incertitudes crées par cette crise dans le détroit d’Hormuz, et les conséquences sur notre approvisionnement en pétrole, oui avec notre réserve en devise qui peut couvrir à peine 6 mois d’importation…

      Et oui avec cette baisse du taux directeur de la Fed, les US vont relancer l’emprunt et la consommation domestique afin de viser une hausse de la croissance, ce ne serait pas facile pour un pays pauvre de pouvoir négocier sur le marché financier avec des conditions avantageuses…

      C’est pour ces raisons que j’insiste sur la nécessité de transparence au niveau de l’Etat pour les réalisations de ces nombreux investissements annoncés à tour de bras afin de ne pas hypothéquer l’avenir des générations futures avec un niveau d’endettement insupportable pour l’économie fragile du pays…

  • 1er août à 11:43 | Behantra (#9165)

    Bonjour Vohitra

    Très bonnes questions ?

    Tiens , au fait : est ce que Lefona Again est là ? si oui il est invité à répondre

    Quant à moi j’adhère entièrement aux remarques de Vohitra

    Répondre

  • 1er août à 15:21 | rebey (#9809)

    L’economie d’abord, l’impôt après, c’est le B-a-BA de l’économie ouverte ,
    Augmenter les recettes douanieres, sans but Economique, c’est à dire à but protectionnisme, c’est l’inflation assuré.

    Ceci est d’autant plus vrai quand on sait que les recettes sont à 100% detourné pour des enrichissement personnels.

    La preuve : "Ces belles performances ont commencé depuis l’année fiscale 2017 note-t-on auprès des responsables"

    donc c’est depuis RAJAO, mais on a jamais sentis les effets auprès du peuple .
    pourquoi ? les recettes ont été volé par Rabarinjaka-maharante-Rajao-rasolonandrasana...

    Répondre

    • 1er août à 15:33 | betoko (#413) répond à rebey

      100% détournés quand même pas ,mais une partie.Vous avez oublié Mbola Rajaona ,Claudine Razaimamonjy ou Mme Voahangy

    • 1er août à 18:15 | Besorongola (#10635) répond à rebey

      Selon les dires des Malagasy au pays, il paraît que c’est depuis 2014 ( arrivée de Rajao au pouvoir ) que cette ouverture à outrance suivie d’importations massives en provenance de la Chine l’Asie et de l’inde connait son essor. Du coup il y a beaucoup d’argent à gagner par l’Etat mais quedal pour les pauvres. Je l’ai déjà dit ici qu’on trouve tout à Madagascar et si la majorité des Malagasy avaient un pouvoir d’achat digne de ce nom, c’est le décollage économique qui sera au rendez vous .
      Recettes fiscales seulement au premier trimestre est donc de 1459 milliards d’Ariary soit 361.114.463,80 euros . Vola be izany !
      L’Etat s’enrichisse si tout cet argent va au bon endroit mais le revers de la médaille c’est que l’importation sauvage 1° tue l’économie locale ou plutôt les produits locaux 2° source de frustration pour les pauvres et les vols les crimes ainsi que tous les trafiques de tout genre augmentent. C’est le cas dans notre pays.
      Un acompte fiscale de 2% est donc versé à la Douane sur la valeur des marchandises importées . Mais ceci ne décourage pas les affairistes parce que il n’y a pas de règle dans les prix. Ils peuvent vendre à n’importe quel prix ces marchandises et ils s’en sortent toujours gagnant .

      Le protectionnisme est interdit par les bailleurs de fond parce que l’argent prêté ou donné doit revenir aux prêteurs c’est à dire à l’Occident. Mais le comble c’est que les importateurs Malagasy se ruent vers la Chine Singapour et l’Inde qui sont les grands bénéficiaires .
      Si l’Etat ne peut pas limiter les importations , il faut donner aux Malagasy les plus démunis les moyens de participer aux marchés tout simplement en leur donnant un coup de pouce ( crédits pour ce qui désirent entreprendre et Allocations familiales pour les autres) . Cette politique de Transferts de Revenus boosterait la Demande donc les Achats des ménages qui est quand même le moteur de l’Economie.
      Le projet Tanamasoandro est une fausse bonne idée car ce village sera construit pour accueillir , paraît-il la cité administrative comme à Anosy actuellement. Ce sera donc un projet qui ne rapporte pas à l’économie et pourtant on y engrange des milliards . Pendant la Transition, des trano mora ont été construits partout . Ce sont des jolies petites maison mais quand on pose la question " qui est-ce qui en bénéficie ? La réponse c’est ce ne sont pas les plus pauvres en tout cas et pourtant Rajoelina avait fait de ces trano mora son projet phare.
      Ce sera pareil pour le Miami Beach de Toamasina ou les Stades au norme Olympique dans chaque province. Combien ces projets vont-ils rapporter à l’Economie ?
      Raha misy ny vola c’est à dire si l’argent est là, à leur place j’investirais à outrance d’abord dans les Formations professionnelles, les stages en entreprises et l’apprentissages des métiers et c’est à l’Etat de porter garant et de developer des Micro crédits pour les projets fiables...

  • 1er août à 15:29 | betoko (#413)

    Jipo
    Ne racontez pas n’importe quoi Je ne suis pas pro Macron , mais il sait ce qu’il fait Les dépenses d’un état est très surveillé quel que soit le pays et concernant Madagascar la Banque Mondiale et le FMI sont là pour cela
    Je vois que vous êtes d’origine réunionnaise ,une toute petite île de 800 000 habitants dont selon l’INSEE 130 000 personnes vivent en dessous de la pauvreté contrairement aux planteurs de canne qui sont subventionnés par l’Europe car votre canne à sucre n’a plus d’avenir
    Pour terminer savez vous que depuis des années la France est obligée d’emprunter pour payer la CAF par exemple ?

    Répondre

    • 1er août à 16:22 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Féru de preuves comme vous, vous en avez pour étayer ce que vous avancez, ou ce sont des ragots de comptoirs que vous avez glanés au cours de vos déambulations dans vos lieux culturels ?

  • 1er août à 15:39 | betoko (#413)

    A lire dans "Orange.mg "info de 14 h ,Exploitation aurifaire
    Merci beaucoup Mr le ministre

    Répondre

    • 1er août à 16:25 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Pro Macron ou pro rat-zoelina : même "kon-bas" & pourritures !

  • 1er août à 16:42 | betoko (#413)

    Jipo
    Je ne raconte pas de bêtise ,pratiquement tous les jours je lis "zinfos974.com ou "clicanoo.le
    Sont ils des menteurs ces deux journaux ?

    Répondre

    • 2 août à 01:02 | Jipo (#4988) répond à betoko

      les médias sont aux ordres ne le savez-vous donc pas ?
      Ils désinforment plus qu’ ils n’ informent !

    • 2 août à 14:04 | triker (#9502) répond à betoko

      Je confirme, Mérdia fomba fiteny na koa hoe journalope !!!aza adino ny fake news .
      Mais isandrabetoko nga malala an zany ? Olona fanatique reny na vokarama anao troll sur les forums.
      Rambo efa teo no niala. Ra tena mahay azy tokoa izy tsy m’troll eto am MT eto fa mijery an lisy, bao fadiranovana isanadro , mety tsy fatany akory ary zany,mijery internet sy mamaky forum fotsy mba afahany justifier ny fitondrana. Tsika nge woua ça va he fa ny hoavin’ny tarakano no loza sy trosa mitatao.reHEFA TSY MITONA BRIKY TSONY ZANAK LISY, BAO sy tsy manao mpiasa n’olona, maimaipona fanabehazana, ny hopily koa, misy fizanana sakafo isakin’ny fokotany, mahazo karatra maimaipona ny mpianatra lavitra andehanana BUS , ny environnement indrindra indrindra Dia manaiky ao.
      Fa tsy tana- masoandro no mahamaika , tsisy saina zany ra olona.Ry Gérard moa no mpanolontsaina manokana ka aiza ary.......

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS