Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 08h53
 

Culturel

Le grand retour de Vahombey

« Bezoro » se présente comme une autobiographie de Rôla Rabearisoa

lundi 2 juillet 2007 | Daddy R.

Rôla Rabearisoa connu sous l’appelation de Vahombey est un des artistes qui a marqué les années 80-90. Original et « spécial », il n’a cessé de mener ses propres recherches musicales. Il a passé plusieurs années dans ce milieu. L’artiste vient de sortir un album intitulé « Bezoro » ,qui signifie littéralement « plusieurs angles » mais l’homophonie de « Bonjour » également.

Au beau milieu des années 80, il y eut l’émission télévisée « Sonnebuhne » de Cgm qui a été diffusé régulièrement sur la seule chaîne d’antan, la TVM. 

Plusieurs artistes y ont fait leur preuve pour ne citer que Rossy, Olombelo Ricky et un certain Vahombey qui y évoluait en solo avec sa guitare dans un « look » qui lui a été propre.

Mais cet homme fera parler de lui tout au long de sa carrière artistique : Vahombey qui est l’appelation d’une plante endémique du sud de Madagascar.

Il a eu l’occasion de participer à un festival à La Réunion aux côtés du groupe de jazz malgache « Tritra ». Puis, on a découvert un clip intitulé « Madama kely » produit par Horizon Communication, toujours sur la TVM. Une musique qui est une fusion de lamusique traditionnelle du sud avec des phrases « jazzy ».

Et le temps a passé, mais Vahombey reste. L’artiste a cotoyé quelques bandes amateurs de rock, d’où la naissance de son nouveau concept « Rock and Roots » dans les années 90. Il a emprunté un titre de « Xhi’s ‘Màa » qui s’intitule « Besorongola » pour marquer son revirement vers le rock mais toujours avec une touche « Roots ».

Quelques années plus tard, Vahombey propose un autre style. Avec la collaboration de quelques amis, Sesely, Feni, il a sorti un opus « Rôkarôka » qui va être repris dans le dernier-né. Un peu de blues, Rock, Roots, Funk, mais qui n’aura pas de suite.

Il a fallu attendre alors 2007 pour que Vahombey , avec l’aide de quelques jeunes musiciens d’Antsirabe, là où il est installé actuellement, sorte ses griffes. On va découvrir l’homme « philosophe » mais musicien également dans des compositions de qualité et bien peaufinée.

« Bezoro » retrace son long parcours

Présenté officiellement jeudi dernier lors d’un showcase au Bus à Antanimena, « Bezoro » est le fruit d’une collaboration avec Faly, qui n’est autre que le frère de Vahombey, MIrana, un jeune batteur qui a tout pour plaire et Kims, un tout jeune musicien qui se débrouille pas mal avec sa guitare basse.

Comportant 13 titres, cet opus est en quelques sorte l’autobiographie par défaut de Vahombey. On ressent tout de suite les mélodies qui ont traversé des belles années appuyées par des textes traitant tous les sujets et mis en valeur par sa voix grave et suave.

Mais « Bezoro » est avant tout, un album très riche. L’émotion y est présent et les jeunes musiciens apportent leur touche personnelle qui donne tout de suite la « vibe » dès les premières notes.

Après Antsirabe, le week-end dernier, Vahombey sera au Piment café ce vendredi 6 Juillet avant de se produire au Cgm, « l’endroit sacré », le 23 Juillet. Des rendez-vous qui entrent touours dans le cadre de la promotion de « Bezoro ».

Pour ceux qui veulent (re)découvrir Vahombey !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS