Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 décembre 2018
Antananarivo | 06h41
 

Société

Elections 2018

Avenir difficile sinon compromis

samedi 29 septembre | Fanambinantsoa

Nombreux analystes politiques mettent en avant les incertitudes du cours des événements après le premier tour du 7 novembre 2018. Certains appréhendent ou constatent déjà des discordes avant le scrutin notamment lors de la campagne de propagande si d’autres prédisent une situation intenable après deux (2) ans au maximum comme un chroniqueur et analyste politique l’avait averti le mois de décembre dernier et qui a été vérifié le mois d’avril dernier. Le prochain régime annonce encore ce chroniqueur et analyste politique, sera confronté à d’énormes difficultés en raison des supposés -car invérifiables, accords secrets des candidats avec leurs mentors et financiers.

Un spécialiste des relations internationales a du mal à cacher son scepticisme quant à cet avenir du prochain régime. Dans une interview réalisée par les journalistes de la radio Antsiva le 20 août 2018, rediffusée le 27 septembre 2018, ce spécialiste des relations internationales pointe du doigt les délestages qui ont repris ces derniers temps. A son avis, ces délestages seraient une pièce ou un début de mise en œuvre de la panoplie stratégique pour déstabiliser le pays et le régime.

En fait, ce ne sont que des perceptions et des analyses politiques. Elles sont exprimées certainement non pas pour faire peur ou pour encourager les émeutiers et excitateurs, mais ce sont des appels du pied aux dirigeants à la plus grande prudence et aux candidats à plus de retenue et de maturité. Pour beaucoup, ces points de vue ne sont pas à sous-estimer car la concurrence entre les multinationales, entre les intérêts étrangers est de plus en plus vive ; et ces intérêts étrangers sont aux abois ou du moins aux aguets. En tout cas, ces menaces ne sont pas quantifiables, ni chiffrables. Cela n’empêche qu’au vu du cours de l’actualité politique malgache, la plus grande vigilance est de rigueur.

La dernière mission du FMI a félicité les performances économiques du gouvernement et du pays parce que la croissance du PIB a atteint un record jamais vu depuis dix (10) ans et l’inflation est en baisse car elle n’est plus que de 7%. Mais il recommande qu’il faut que cette croissance soit consolidée pour qu’elle soit durable. Avec une croissance de 5% l’impact sur le volet social est imperceptible, remarquent nombre de populistes et critiques du régime.

Sur le terrain de la vie quotidienne, tout le monde se plaint de la vie chère. L’ariary dans le portemonnaie de la ménagère s’effrite de jour en jour. Les cinquante (50) ariary ne valent plus rien auprès de l’épicier sauf un bonbon « pecto ». Mais vous ne pouvez avoir la quantité de marchandise demandée s’il vous manque ces cinquante (50) ariary. Si vous lui donnez un bonbon « pecto » qui serait donc l’équivalent des cinquante (50) ariary pour compléter votre argent ; la réponse est un refus catégorique. Peut-on s’attendre à une réplique plus vive de la part du client ? Non ! il se résigne.

Ceci étant, la situation politico-socio-économique du pays est indescriptible. Malgré les progrès sur le plan macro-économique, malgré les constructions en infrastructures économiques et sociales, malgré le gouvernement de consensus et malgré les encouragements de la part des partenaires techniques et financiers ; enfin et non des moindres, malgré les initiatives déployées par les plateformes de société civile pour conscientiser la majorité de la population dans ses devoirs de citoyens responsables, c’est l’expectative, c’est à croire qu’elle est indifférente, que tout cela ne la concerne pas. Les subventions accordées ici et là et les sommes colossales qui circulent lors de ces élections qui s’annoncent ne la font pas broncher ; elle est amorphe si l’on peut dire.

Toujours est-il que le décor pour une future explosion sociale est planté d’après des analystes politiques. Seuls 21 sur les 36 candidats ont désigné leur trésorier auprès de la CENI. De la mauvaise foi ou bien attendent-ils que l’argent sale qu’ils utilisent soit blanchi ? Par ailleurs des politiciens jusque là inconnus sont aujourd’hui en train de mettre en place des structures de gouvernement qui font penser à de nouvelles circonscriptions administratives ou à une division territoriale du pays. Ils parlent de « fanjakana Madagasikara Atsimo » créé d’après leurs dires le 8 septembre dernier, de « fanjakana Madagasikara Andrefana » (créé le 11 septembre). Et ils prévoient pour le 14 octobre prochain un grand événement –anniversaire de la naissance de la République à Madagascar, précisent-ils. Seraient-ce de simples élucubrations ? Espérons-le !

24 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre à 10:05 | punchline (#9673)

    arrêtons de nous appeler MALGACHE. MADAGASCAROIS est plus approprié. dans madagascaROIS, il y a le mot ROI qui convient bien à notre rang légitime.

    Le le mot MALGACHE, ça renferme trop de mal, et surement une de causes de notre malheur

    • 29 septembre à 10:30 | isoarha (#8297) répond à punchline

      Bonjour,
      Faut rester positif compatriote, c ce qui manque, si tu entrevois le positif dans ta perspective, tout va dans le bonallant.
      Quite à faire appel à la méthode Couet, c de bonne augure, restons positif, c qu’ une étape à franchir.

    • 29 septembre à 10:57 | Jipo (#4988) répond à punchline

      Eh Monsaigneur, roi des gueux, des sans dents à votre rang de mendiants, vraiment de quoi etre fier !

    • 1er octobre à 17:14 | Toutoun (#10298) répond à punchline

      Tsy ny anarana maha MALAGASY akory no mahamenatra na mampirehareha fa ilay finiavana hampandroso izay efa manomboka hita @zao nefa misy mamingana sy manipy hoditr’akondro no tena mampalahelo ! Isika malagasy tsy mahay mifanosika hiara-hiakatra fa ny hifampisintona hiara-hilentika noho ny fialonana sy ny alahelo toerana izay tena mibahana !

  • 29 septembre à 10:54 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Tres représentatif de l’ électorat Malagasy , ça change des 4#4 rutilants ...

  • 29 septembre à 11:26 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Le Présent n’est-il pas déjà difficile pour la population ?

    - Au-delà des défis quotidien à relever, une abstention massive aux futures élections n’est-elle pas la plus compromettante pour l’avenir ?

  • 29 septembre à 14:06 | aniba (#10369)

    Il ne faut pas être ombiasy pour entrevoir que l’avenir ne sera pas aussi rose que certains osent le dire pour se faire élire.
    La chronicité de la mauvaise gouvernance est tellement enkystée que même un magicien conférencier /écrivain ne pourra faire ses miracles.
    Madagasikara n’est fait pas exception, mais, il est plutôt un cas d’école pour les analystes de la terre entière.
    Leur pessimiste coule de source et ce ne sont pas les incantations électoralistes qui pourront changer quelque chose car le changement ne pourra s’opérer que par celui, impératif, des comportements, des mentalités, autant dire mission impossible.
    Par contre, on peut blablater jusqu’au bout de la nuit sur le sujet, se construire des châteaux en Espagne, s’inventer des buts inatteignables, bref se faire du cinéma sur un avenir qui doit se construire avec le quotidien d’aujourd’hui, et non, avec celui promis pour demain.
    Aujourd’hui, les bases élémentaires ne sont pas acquises, difficile, dès lors, de croire qu’on pourra saper à saute-mouton par-dessus pour accéder au stade supérieur, c’est, semble-t-il, ce qu’insinuaient ces analystes.

  • 29 septembre à 14:40 | komi (#10299)

    Tsisy tokony hampiahiahy intsony izao fa ny fifidianana ihany no hany lalana tokana hivoan-tsika amin’ny krizy lavareny eto.

  • 29 septembre à 15:42 | sasa (#10303)

    Raha samy milamina daholo ny rehetra dia tsy tokony hampiahiahy ny fifidianana,mila tanterahana ny fifidianana mba hisoroana ny krizy politika misy amin’izao.

  • 29 septembre à 15:46 | Tsix (#10296)

    Samy manana ny fomba fandinihiny ny mety ho vakatra ny rehetra. Ny akamaroany dia ratsy avokoa no any mba hadiadihany. Maninona moa raha mba manova fomba fijery vaovao indray isika ka mba jerena amin’izay mety ho lafiny tsara ny firosoana amin’ny fifidianana.

  • 29 septembre à 15:55 | Toutoun (#10298)

    Efa ela ny malagasy no niaina zany fiainana sarotra izany ka izay no mahatonga ireo kandidà rehetra hametraka ny fandaharan’asany ho @ fampandrosoana ny firenena ! Raha mbola ny fitiavan-tena sy ny fanaovana gaboraraka nefa no manjaka ao, dia tsy hivoatra mihitsy isika na dia afaka 50 taona aza ! @zao dia efa manomboka misy ny asa mipetraka sy ireo vina hanohy ny fampandrosoana izay efa hita manangasanga ihany ka tsy tokony hosakanana intsony @resaka fiadian-tseza fa tokony ny fiaraha-miasa hahatratrarana ny tena fampandrosoana ny firenena !

  • 30 septembre à 09:39 | benantsa (#10178)

    Nul besoin de sondage pour se rendre compte que le président sortant et le HVM, parti artificiel composé de faux jetons retourneurs de veste et grands amateurs de mallettes bien garnies, n’ont plus la cote. Pas besoin de chiffres pour pouvoir affirmer cela. Il suffit d’écouter autour de soi et dans tous les milieux, en ville et dans les campagnes, de lire aussi et pas seulement les médias traditionnels mais également les blogs, les forums. Rien de scientifique dans tout cela mais tellement évident. La peur tripale et la propagande aussi mensongère que nauséabonde des tenants du pouvoir en perdition n’y feront rien. On se dirige de plus en plus clairement vers une bipolarisation...13-25. On est pas sorti d’affaire pour autant, loin de là ! Il y a aussi les lendemains qui déchantent.

    • 30 septembre à 21:16 | vatomena (#8391) répond à benantsa

      les racines politiques du sieur Hery ne sont pas à chercher dans l’opinion publique .Les dommages qu’il a apportés sont trop visibles.Que Dieu ait pitié de nous et nous épargne de sa réelection .Amen !

  • 30 septembre à 10:12 | RAMBO (#7290)

    FAUX ET USAGE DE FAUX !
    C’est le contraire qui se passe...Partout où il va à travers l’île C’EST LE FERVEUR !
    Voici l’une de ses preuves.
    https://www.youtube.com/watch?v=0Hkq8EXQUbA

  • 30 septembre à 10:27 | benantsa (#10178)

    Faux et usage de faux, ça ne se dit pas dans ce cas ! Par contre certains pourris de ton camp vont tenter d’utiliser ce genre de délit en espérant ainsi truquer les résultats des élections. Nous sommes au courant et une parade a été trouvée. Souviens-toi j’en ai déjà parlé. Souviens-toi aussi que « les murs ont des oreilles » et que l’entourage du roitelet déchu est truffé de viles taupes prêtes à vendre de petits et grands secrets d’alcôves.
    Errare humanum est, perseverare diabolicum !

  • 30 septembre à 16:42 | Isandra (#7070)

    Si vous demandez un spécialiste pro-Ratsiraka, il va vous répondre qu’après cette élection, ce sera la cata.

    Cependant, les troubles sont à craindre seulement s’il y a des fraudes avérées et suivies de répression de la part du régime en place. La dureté de la vie ou les problèmes quotidiens n’ont bizarrement jamais poussé les Malagasy à descendre dans la rue, par contre, ils se revolent en quelque sorte instinctivement contre les entraves à leur liberté.

    De ce fait, tant que ce gouvernement tient, tiendra leur parole d’organiser pour les Malagasy cette fois, une élection à la norme démocratique, libre, transparente et authentique, ainsi qu’acceptee du moins, par la majorité.

    De toute façon, si un Charismatique est élu, il arrivera facilement à se faire écouter et accepter par la majorité, car il a déjà eu une expérience de gérer un pays dans une crise et il s’en est sorti bien, sans dégâts majeurs, pourtant à cette époque il n’avait pas la légitimité démocratique solide telle qu’il aura après le 07 Novembre.

    • 30 septembre à 16:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      De ce fait, tant que ce gouvernement tient, tiendra leur parole d’organiser pour les Malagasy cette fois, une élection à la norme démocratique, libre, transparente et authentique, ainsi qu’acceptee du moins, par la majorité. Rien à craindre après cette élection, la vie continue normalement. Seuls les gens qui sont en perte de vitesse, inventent les manœuvres dilatoires pour pousser cette élection, croient cette crise après cette élection.

    • 30 septembre à 20:08 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Quand allez vous arrêter de vous vous foutre de la gueule du peuple ?
      Un putschiste reste un putschiste

    • 30 septembre à 21:00 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ali,

      C’est une révolution même titre que celles de la France et la Russie lesquelles causèrent le renversement du Roi Louis XVI en 1792 , et du Tsar en 1917.

    • 30 septembre à 21:13 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      Après la Révolution donc,
      les Gasy s’attendent à l’avènement
      de leur Napoléon
      ou de leur Staline (je n’ai pas dit Lénine).

      Il n’y a rien à redire : les foza sont supérieurement instruits.

    • 30 septembre à 22:28 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra.

      Charismatique ?????

      Il n’a même pas osé Engueuler les 12 Gamins à Sciences Pô, moi à sa place je les aurais remis à leur Place direct sans Pitié mais au lieu de ça votre Charismatique a passé son temps à se justifier et à répondre à coté. Moi personnellement je ne recommande pas le Produit car il est mauvais et je vais passer le mot. Vive les Réseaux Sociaux !!!!

    • 30 septembre à 22:38 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Masin-Joany,

      Normalement, vous êtes assez intelligent pour savoir que chaque époque a son après révolution.

      La révolution de printemps arabe dans notre époque a amené les tunisiens vers la vraie démocratie.

    • 30 septembre à 23:59 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      C’est un « charismatique » qui ne sait même pas où il habite !
      Le mec s’était égaré à Sciences Po Paris.
      Et il n’a toujours pas compris ce qui lui était arrivé ce jeudi soir là .

  • 1er octobre à 17:17 | Toutoun (#10298)

    Aleo aloha andeha ny fifidianana eh ! Miankina @ze olona hitondra eo no hahafahana manamarina na mandiso io ahiahy mipetraka io !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 109