Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 21 juillet 2019
Antananarivo | 11h16
 

Politique

Résultats du référendum

Aucune surprise

mercredi 1er décembre 2010 | Valis

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé ce mardi 30 novembre 2010, les résultats provisoires au niveau national du scrutin référendaire du 17 novembre 2010 sur la question « Ekenao ve ny volavolan- dalàmpanorenana hirosoana amin’ny Repoblika fahaefatra ? » :

• nombre total des inscrits : 7 151 223

• nombre total des votants : 3 761 977

• nombre des bulletins blancs et nuls : 179 423

• nombre des suffrages exprimés : 3 582 554

• taux de participation : 52, 61%

• nombre total des voix obtenues par la réponse ENY : 2 657 962, soit 74,19%

• nombre total des voix obtenues par la réponse TSIA : 924 592, soit 25,81%

• réponse ayant obtenu le plus grand nombre de voix : réponse ENY

Ces résultats étaient prévisibles et n’ont surpris que peu de citoyens et d’observateurs. En tout cas, les partisans du OUI jubilent devant ce score. Les partisans du NON eux aussi se frottent les mains pour la simple raison que sachant les moyens qu’ils ont déployés et le temps imparti pour certains de faire la propagande contre ce projet de constitution, ils ont encore réussi à engranger un peu moins d’un million de voix. Le MDM de l’ancien vice-Premier ministre Pierrot Rajaonarivelo se dispute la paternité de cette performance du NON, avec l’association OTRIKAFO, sans oublier ce groupe informel qui visait plutôt les leaders d’opinion de la capitale. Grâce à eux, la démocratie a été observée et le scrutin légitime.

Quant à la majorité des abstentionnistes, ils laissent faire pour voir si l’adoption de ce projet de constitution résoudra les problèmes de crise politique dans les meilleurs délais ; ils observeront l’avènement de la 4e République et ne manqueront pas d’élever la voix au moindre écart de comportement des dirigeants qui ont promis des changements et de l’amour. Pour l’instant, ils notent que les rumeurs gagnent du terrain, les intimidations et pratiques répressives sont courantes et des officiers supérieurs des forces de l’ordre ne se cachent plus pour menacer les fortes têtes. Le simple gens constate que plus personne n’est à l’abri de représailles car le régime ne veut pas être contesté sous quelque forme que ce soit. On s’attend à ce que le rouleau compresseur de la démocratie qui s’est exprimée ce 17 novembre passe à la vitesse supérieure d’ici la mise en place de toutes les institutions de la 4e République. La locomotive TGV doit atteindre son but quoi qu’il advienne, car son conducteur « veut sauver Madagascar », lit-on dans un interview qu’il a accordé récemment à un journaliste étranger.

Une minorité des abstentionnistes pour leur part, composée des partisans purs et durs des trois mouvances politiques, ne ménageront point leurs efforts pour fustiger l’unilatéralisme de tous les actes de la HAT, comme ils les ont depuis toujours qualifiés.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 1er décembre 2010 à 11:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    "Je" regrette qu’on ne parle pas de nos compatriotes morts en service électoral.

    Une journée de deuil pour ces "CHERS COMPATRIOTES MORTS AU COMBAT"

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 1er décembre 2010 à 11:56 | che taranaka (#99) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      - STRING NOIR DE RASOA AUX FRONTONS DE NOS MAISONS ET NOS CABANES.

      La REPUBLIQUE,la DEMOCRATIE une fois de plus sont baffouées !

      La république bananière putschiste a donc fait son oeuvre.

      Ô Mon Pays TON COMBAT n’est pas terminé !

    • 1er décembre 2010 à 12:14 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taranaka,

      Oui le combat n’est pas terminé.

      Un combat ,avec respect mutuel, est souhaité et souhaitable.

      Une victoire "Nationale" pour le référendum du 17 Novembre 2010.Le processus de sortie de crise Malgache continue,en respectant le tracé décidé par la conférence nationale,avec le Gouvernement "solidaire" de Transition du Général Camille Vital.

      On ne change pas une équipe qui gagne,sauf s’il y a quelques Ministres tentés (ées) de se présenter à une élection quelconque à venir.

      SAVOURONS "ENSEMBLE", CETTE VICTOIRE NATIONALE D’UNE CONSULTATION REFERENDAIRE.

      Vive le 17 Novembre 2010.

      MADAGASCAR AUX MALGACHES !!!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 1er décembre 2010 à 12:38 | LORRY (#4569)

    Sur 7 151 223 Inscrits donc, le OUI a remporté 2 657 962 soit 37,17% des malgaches ont accepté ce soi-disant nouv constitution

    Et les restes = 62,83% n’ont pas accepté

    Et vous parlez que les malgaches ont la volonté de passer aux urnes pour vous legitimer, vous avez tt faux et la moindre de vos erreurs vous emportera en enfer. non, mais vraiment. A vous d’en juger

  • 1er décembre 2010 à 14:11 | che taranaka (#99)

    Basile,

    Je veux bien me reconcilier avec vous car je sens bien que vous êtes encore malgache mais vous êtes loin d’être gasy !ainsi j’ai mis de l’eau dans mon vin ..

    Mais une chose est sûre vous vous faites fourvoyer par ce pseudo CHANGEMENT..

    La solidarité de façade d’une association de malfaiteurs trouve ses limites dans la recherche des sosy .Mais le COMBAT NECESSAIRE pour rétablir un ETAT de DROIT seul chemin que nous devons tracer pour sortir de la MISERE 18 millions de Malagasy ne peut compter sur des gens qui essaient de construire leur pouvoir à partir d’actes illégaux,indignes...par des ramassis....

    • 1er décembre 2010 à 18:40 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taranaka,

      avez-vous remarqué,une "remarque" publiée hier ,sur notre Pays,MADAGASCAR :

      "de 1970 à 2008" ????

      ça fait mal et je ne cherche pas "à savoir" :

      - A QUI LA FAUTE ?????

  • 2 décembre 2010 à 18:41 | fiadanana (#303)

    VIVE LE RÉGIONALISME

    VIVEMENT LA 4 E RÉPUBLIQUE

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS