Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 08h29
 

Transport

L’UCTU revendique

Au moins une subvention indirecte de la part de l’État

samedi 17 novembre 2012 | Haingo

Une réunion entre les membres de l’Union des Coopératives de Transports Urbain (UCTU) avec le ministère de transport et le ministère des finances s’est tenue hier à Anosy.

Au cours de cette réunion la discussion a eu pour thème « la contribution de l’Etat pour aider les transporteurs ». L’objectif est de trouver une solution à cette augmentation de frais. L’État a proposé aux transporteurs de rembourser une certaine part de leurs patentes. Rabarison Tina, membre de l’Uctu a expliqué que cette proposition ne nous mène pas à la solution des problèmes des transporteurs car il ne s’agit que d’une astuce qui ne réduit qu’une petite partie des taux de charges de leurs exploitations. Les transporteurs ont en effet, avancé leur proposition qui est la réduction d’au moins 40% des taxes du prix des carburants. Il s’agit d’une subvention indirecte a confirmé ce membre, étant donné que la subvention directe a entrainé des perturbations quant à sa gestion.

Pour plus d’explication, l’État doit penser à élaborer un tarif préférentiel des carburants pour les transporteurs car leurs services sont destinés particulièrement au public. Ces derniers de rappeler que cette diminution du coût des carburants a été déjà proposée depuis près de six mois, et est la seule solution même si l’Etat ne l’a pas considérée. Concernant la libéralisation des transports, ce membre de l’Uctu d’expliquer que cette solution a été déjà appliquée en 1999 et en 2004 mais n’a pas résolu leur problème. Et d’ajouter que le frais de taxibe restera à 400 ariary si l’État ne réduit pas le prix des carburants.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS