Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 19 décembre 2018
Antananarivo | 12h23
 

Société

Le Premier ministre Camille Albert Vital

Au chevet de la population du Vatovavy Fitovinany

lundi 15 mars 2010 | Rakotoarilala Ninaivo

Suite au passage de la tempête tropicale « Hubert » dans la région Vatovavy Fitovinany, le Premier ministre Camille Albert Vital s’est rendu au chevet de la population de Manakara, Vohipeno et Mananjary, ce samedi 13 mars 2010, pour constater et évaluer la situation, apporter les aides d’urgence et réconforter la population de cette partie de l’Île, fortement touchée par cette tempête, notamment par la montée des eaux.

Accompagné d’une forte délégation composée des ministres des Travaux publics et du Commerce, du Commandant de la Gendarmerie, de la Coordonnatrice de l’Office National de Nutrition (ONN), du Secrétaire exécutif du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC), du Secrétaire exécutif de la Cellule de Prévention et de Gestion des Urgences (CPGU), du Directeur des opérations du Fonds d’Intervention (FID) pour le Développement ainsi que de quelques responsables techniques, le Chef du Gouvernement a fait le point de la situation à Manakara qui compte à ce jour 600 sinistrés, avant de rejoindre la ville de Vohipeno qui a été fortement touchée, notamment par les inondations.

Sous l’eau

A Vohipeno, la ville basse est complètement sous les eaux et on continue les évacuations des habitants avec l’aide des vedettes du BNGRC. Tous les habitants du Fokontany de Tsarinetso attendent sur les toits leur évacuation. Face à cette situation, le Premier ministre a donné l’ordre aux entités concernées de faire le nécessaire pour accélérer toutes les actions relatives à cette situation. Les éléments du Corps de Protection Civile (CPC) sont en route pour appuyer la population.

Le déblayement des éboulements entre Irondro et Ifanadiana est en cours avec l’Office des travaux d’urgence du ministère des Travaux publics. Cet axe sera incessamment de nouveau praticable, selon le ministre des Travaux publics. Le BNGRC a offert 100 litres de carburant au district de Vohipeno, qui compte 7.000 sinistrés, pour les opérations d’évacuation de la population.

22.300 sinistrés

Après Vohipeno, la délégation conduite par le Premier ministre s’est rendue à Mananjary où 40% de la ville est inondée. On y compte à ce jour 22.300 sinistrés. Les bâtiments de la Gendarmerie sont détruits à 65% et 60% des infrastructures scolaires sont sous les eaux. Les évaluations sont en cours au niveau des autres Communes. A Tsialosika, on a constaté 8 décès dus aux éboulements ; le village d’Ankatofana est à 100% inondé et les rizières également.

Face à cette situation, une Cellule de crise dirigée par l’OMC élargie a été mise sur pied au niveau de la Région et les secours d’urgence sont en cours. Par ailleurs, la délégation conduite par Premier ministre a présenté les condoléances de la Haute Autorité de la Transition (HAT) à la famille de l’enfant âgé de 10 ans décédé suite à la chute d’une cabane dans le fokontany d’Ambatolambo, et remis le « fao-dranomaso » pour les 8 autres personnes décédées.

Donation

À l’issue de cette descente, le Gouvernement a offert, respectivement à Manakara, Vohipeno et Mananjary 20 tonnes de riz blanc ; 400 moustiquaires, 200 couettes, 200 draps et des médicaments ; au total : 60 tonnes de riz blanc, 600 couettes et 600 draps. Le FID et l’ONN, dans le cadre du projet sécurité alimentaire entameront les travaux de réhabilitation avec la méthode Haute Intensité de Main d’œuvre ou HIMO au niveau de ces trois districts.

S’adressant à la population, le Premier ministre a réitéré que « la Haute Autorité de la Transition prendra les mesures nécessaires pour aider et assister les populations victimes de cette tempête, car c’est entre autres, le rôle de l’Etat en pareil cas », et de continuer que « des actions sont déjà en cours dans ce sens ». Il a ensuite adressé ses félicitations à la population du Vatovavy Fitovinany qui est restée solidaire face à cette catastrophe. Vu l’ampleur des dégâts, le Premier ministre a lancé un appel à l’endroit de tout un chacun, notamment à tous les responsables concernés afin qu’il prennent leurs responsabilités et entreprennent les actions nécessaires, car il y a urgence. Il a également adressé un message à l’endroit des bailleurs de fonds traditionnels, qu’ils constatent par eux-mêmes la gravité de la situation car des vies humaines sont en danger.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 15 mars 2010 à 10:54 | Kiki (#1274)

    Quand il s’agit de quémander de l’aide à l’extérieur, vous savez où cogner heinnnn !

    Je croyais que vous n’avez que faire de la communauté internationale. Que vous êtes un pays souverain et patati et patata

    Eh bien Malgacho-malgache, tu as vite fait de montrer tes limites !!!!!!!

    Faites donc appel à tous ceux qui disent que le Malgache peut se suffire à lui même !! Appelez Ra-Sarles, lui peut régler tout cela par la force, les Lilison et consorts, ils ont des armes, eux ont des leçons à donner aux autres.

    Tiens, mais j’y pense, mobilisez toute cette force armée afin qu’ils se rendent utiles, déployez les là-bas, au moins ils seront utiles. Au lieu de se la couler douce dans les casernes. Peut être un jour (peut-être je dis bien) on vous pardonnera !!! Moi je ne peux pas, je dois encore travailler. A la fin du mois, l’on me retirera des impôts pour vous payer

  • 15 mars 2010 à 10:55 | Mandimbisoa (#2104)

    hoy ny mpanao gazety mpitatitra :..."À l’issue de cette descente, le Gouvernement a offert, respectivement à Manakara, Vohipeno et Mananjary 20 tonnes de riz blanc ; 400 moustiquaires, 200 couettes, 200 draps et des médicaments ; au total : 60 tonnes de riz blanc, 600 couettes et 600 draps."

    Ny fanotaniako dia izao:iza no omena iza no tsy omena satria raha 22.milles et quelques ny tra-boina...???

    Ary inona no angatahan’i M.Vital ny mpanampy iraisa-mpirenena hijery,fa angaha tsy mahavita azy irery tsy mila fanampiana internasionaly io fitondrana io ?

    Ny vaha olana :maninona no tsy alefa any ireo mpitam-basy mitango lalitra,tsy misy atao ireo hanampy ny tra-boina any ary ny vidina containers arivo-na bois de rose ve tsy ahavita ny famerenana amin’ny laoniny ny zava-drehetra ?

  • 15 mars 2010 à 16:08 | diego (#531)

    Bonjour,

    - Un, il fallait venir plutot,

    - Deux, à qui vous allez demander de l’aide maintenant (bois de rose ?)

    -Trois, gouverner c’est prévoir, le gouvernement (si gouvernement il y a) était où, cela fait quelque jour que ce cyclone est passé...

    Bref, on a envie de vomir face à la situation actuelle...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS