Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2022
Antananarivo | 08h16
 

Politique

Mairie d’Antananarivo

Andry Rajoelina plein d’audace

lundi 5 novembre 2007 | Randria N.
Avec Andry Rajoelina, le TGV a pris le départ à destination de la mairie de la CUA.

« Je n’accepte pas que l’iniquité et l’injustice règne dans ma ville. Je ne crains pas de dire la vérité et la vérité doit être dite ». C’est en ces termes que le jeune Andry Rajoelina a affirmé sa ferme volonté de briguer le poste de premier magistrat de la capitale, samedi dernier au Carlton d’Anosy lors de l’annonce officielle de sa candidature. « Je ne peux rester les bras croisés, ni me cantonner au rôle de simple spectateur. Je veux apporter des améliorations et du renouveau », a-t-il continué. Ainsi, malgré les multiples embûches qui ont été créées pour le décourager, ce jeune entrepreneur est plus que jamais décidé. « Je suis décidé à relever le défi pour faire d’Antananarivo une ville moderne », a-t-il déclaré.

Dans cette démarche, il a tenu à souligner qu’il n’est le candidat d’aucun groupe, ni de l’opposition, et encore moins de la mouvance, mais celui des tananariviens, et en particulier des jeunes qui espèrent en une vie meilleure et un avenir plus intéressant.

Un programme ambitieux

Pour ce faire, Andry Rajoelina s’est engagé à apporter des réformes touchant toutes les classes d’âges, toutes les couches sociales ainsi que de nombreux secteurs d’activités.

Ainsi pour les jeunes qui constituent 65% de la population de la capitale, la création d’aires de jeux pour les enfants et d’infrastructures sportives, l’octroi de cours à titre gratuit pour les élèves devant passer les examens du CEPE, du BEPC et du Baccalauréat feront partie de ses priorités. Les moins jeunes ne seront oubliés avec le programme de facilitation de création d’entreprises, sources d’emplois nouveaux et partant, d’amélioration de la qualité de la vie des citoyens. Par ailleurs, le quotidien des habitants de la ville des milles devrait subir de changements notables avec la facilitation de l’accès à l’eau courante, la création de nouvelles places de marché, la réorganisation des parkings ainsi que l’amélioration des services des transports en commun. Au niveau de l’administration, des réformes seront entreprises quant à l’octroi des permis de construire. « Toute demande sera traitée dans les plus brefs délais », a déclaré le jeune candidat. Enfin en dernier et non des moindres, le problème de l’insécurité qui sera résorbé avec l’installation de forces d’intervention spéciales au niveau des zones rouges de la capittale.

« Ces défis, je m’engage à les relever et à les concrétiser avec l’appui des Malgaches décidés (vonona), en toute humilité mais avec la conviction de la justesse de mes idées et des valeurs qui m’ont été inculquées », a conclu le candidat Andry Rajoelina.

=======================

Le plus de Andry TGV

Ce n’est pas un secret pour tous que le jeune Andry Rajoelina vise surtout l’électorat des jeunes et il est sûr de ne pas se tromper dans la mesure où il y bénéficie d’un capital de confiance qui n’est plus à démontrer. En effet, pour ceux qui s’en souviennent, Andry TGV a été a ses débuts un créateur d’événement doublé d’un sens de l’organisation digne des plus grands professionnels.

Toute manifestation qui portait ses griffes était synonyme de réussite. Par ailleurs, il n’a jamais été amalgamé avec un quelconque groupe politique, se contentant de gérer proprement et avec brio ses entreprises. Bref un homme à succès qui bénéficie d’un capital confiance intact au niveau des jeunes et des moins jeunes. Une situation qui suscite la jalousie, voire la crainte de certains. Ainsi, après la réquisition au dernier moment de la gare de Soarano, le lieu où aurait dû se dérouler l’annonce officielle de sa candidature, grande fut la surprise des invités au Carlton, samedi dernier, quand la circulation a été interdite sur toute la chaussée bordant le lac Anosy pour cause d’une « course cycliste » que tout le monde trouva totalement improvisée. Résultat : un embouteillage monstre s’est créé occasionnant un retard considérable pour le déroulement de la cérémonie organisée par le jeune candidat à la mairie. Des méthodes puériles et pathétiques, s’il en est, puisqu’elles n’ont, en rien, entamé la décision de Andry Rajoelina, loin s’en faut.Interrogé à propos de cet autre bâton dans les roues du candidat Andry TGV, un membre de la classe dirigeante de la commune avoue que cette compétition figurait déjà dans le calendrier. Il admet toutefois qu’il a été surpris par cette inauguration qui a chamboulé le programme de Andry Rajoelina.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS