Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 20 avril 2019
Antananarivo | 03h17
 

Portrait

Rencontre avec Olivier Andrianarison

Ancien ministre, il revient à ses premiers amours

samedi 26 avril 2014
JPEG - 168.8 ko

Olivier Andrianarison avait été ministre et ensuite ambassadeur sous le second mandat présidentiel de Marc Ravalomanana. Il détenait le poste de ministre de l’industrie du commerce et du développement du secteur privé.

Mais avant cette responsabilité, Olivier Andrianarison était opérateur et chef d’entreprise. Aujourd’hui il promeut le tourisme à Nosy-Be où il dirige le « Pearls International Golf Course » qui a été créé en 2013.

Cette discipline sportive a la particularité d’attirer des touristes et contribue à la promotion de la destination, souligne Olivier Andrianarison. Elle commence à être connue dans le pays et dans le monde, remarque notre interlocuteur. Les joueurs des îles voisines qui ont séjourné à Nosy-Be se sont réjouis de cette nouvelle infrastructure sportive. Actuellement, le nombre de trous a doublé de 9 auparavant à 18.

Le Golf est en effet un produit d’appel comme source du développement touristique. Des accords entre les propriétaires des hôtels ont été donc établis afin d’attirer les touristes.

Un des opérateurs pionniers dans l’informatique

Olivier Andrianarison a effectué ses études supérieures à Ankatso. Il les a ensuite poursuivies à l’étranger. Il a suivi, entre autres, des formations en ingéniorat et en administration et gestion d’entreprise. Il a travaillé à l’étranger en occupant un poste de directeur général dans une grande société. Conscient de la situation du pays, il a décidé d’apporter ses expériences en vue d’aider le pays. Et depuis les années 1994 et 1996, il a commencé l’entreprenariat à Madagascar.

Olivier Andrianarison était le premier représentant de la société IBM à Madagascar. En effet, sa première carrière à Madagascar était dans le domaine de l’informatique. Les travaux de dépannage en 48 heures faisaient partie de son métier. C’était en son temps une nouvelle activité, qui est actuellement devenue très répandue. Il a expliqué que la mise en œuvre d’une nouvelle structure à Madagascar était difficile, ainsi il a décidé d’importer les matériels et équipements nécessaires pour ce genre d’activité. Il dit avoir aidé une grande société locale pour avoir accès au marché dans ce domaine. La transmission des données à travers le monde a été pratiquée pour la première fois, par Olivier Andrianarison à l’époque, affirme-t-il. Cette méthode a été ensuite pratiquée par les banques locales.

En outre, il a apporté des solutions quant au manque de budget pour Madagascar dans le domaine de l’entretien routier en apportant de nouveaux produits afin d’éviter l’utilisation des goudrons, qui, selon ses explications, étaient très onéreux. Par ailleurs, il a été connu dans l’importation de machines à fabriquer des briques. La dernière société à laquelle il s’est consacré est la société « Handigas ».

Le domaine politique

Lors de la grève générale de 1991, Olivier Andrianarison côtoie l’équipe du Pr Zafy à laquelle il a prêté ses compétences et relations à l’extérieur. Il s’occupait par exemple des séjours de l’équipe du Pr Zafy à l’étranger et informait de la situation de Madagascar auprès des pays européens telle la Suisse et l’Italie… En d’autre terme, conscient de la mise en place des changements dans le pays, il a véhiculé les points de vue des « hery velona » à l’étranger. À l’arrivée de Zafy Albert au pouvoir, des propositions de postes lui auraient été faites mais Olivier Andrianarison a refusé, faute d’accord de gestion.

Ministre du commerce, de l’industrie et du développement du secteur privé

Olivier Andrianarison a fait connaissance avec l’ex-président Marc Ravalomanana lors d’un concert de Lolo sy ny Tariny et du groupe Mahaleo en Août 1994. À l’époque, il était le représentant d’une société de produits laitiers. En discutant de la qualité des produits étrangers et locaux, Marc Ravalomanana et Olivier Andrianarison ont fait un accord que si le teneur du groupe Tiko arrive à défier les produits étrangers, Olivier Andrianarison renoncerait à son activité… Et depuis, l’ancien président a pu connaitre les expériences de Olivier.

Avant d’occuper le poste du ministre de commerce, de l’industrie et du développement du secteur privé, durant lequel il a mis en avance les différentes lois relatives au monde du commerce (loi sur la concurrence, loi sur les investissements…), il a été nommé directeur général dans ce ministère en 2004. Il est devenu le représentant de Marc Ravalomanana à l’étranger quand ce dernier n’a pas pu se déplacer.

En 2006, il était le conseiller spécial de Marc Ravalomanana. En 2008, Olivier Andrianarison était l’ambassadeur de Madagascar en Inde. Olivier Andrianarison était à aussi l’origine de l’adhésion de Madagascar auprès de la SADC.

Transition et la quatrième république

Ayant une expérience dans le domaine du commerce, il a seulement répondu à nos questions sur sa vision quant à ce domaine dans le pays. Il explique que l’inexistence de financement ou de budget d’investissements publics pendant le régime transitoire a rendu la situation difficile. Concernant les problèmes des entrepreneurs Malagasy face aux produits étrangers, il a mis en cause la corruption qui règne à l’entrée des produits étrangers. Cette situation entraine de grandes différences entre les prix des produits locaux et étrangers. Ces derniers ont l’opportunité de réduire leur prix à cause de la corruption. La situation peut s’arranger par le bais d’une bonne gestion du domaine des importations et des exportations ainsi que des produits locaux.

Pour la quatrième république, il était très important d’avoir réalisé les élections. Il est difficile de redresser le pays, « on laisse ainsi le régime à travailler et on verra la suite ».

Malgré tout, il est prêt à apporter son soutien à Hery Rajaonarimampianina et au gouvernement. À l’attention des jeunes, il recommande le réalisme car le pays a besoin d’aide et de toutes ses ressources. Il n’a pas manqué de leur dire qu’il faut veiller aux valeurs en soi, aux valeurs du pays et aux valeurs familiales.

Recueilli par Haingo

19 commentaires

Vos commentaires

  • 26 avril 2014 à 09:42 | rabri (#2507)

    "A l’attention des jeunes, il recommande le réalisme car le pays a besoin d’aide et de toutes ses ressources"

    C pas clair comme message ! Quel réalisme ! Depuis longtemps chez nous, avec les situations successives qu’on a connues, les jeunes des campagnes ne rêvent que d’aller en ville. Les jeunes des villes ne rêvent que d’aller en Europe.

    Moi, j’ai compris l’article dans le sens de : " Faites tout pour travailler avec un Président de la République, sachez le caresser dans le sens du poil et toutes les portes vous sont ouvertes ensuite"

    • 26 avril 2014 à 10:56 | RAMBO (#7290) répond à rabri

      Rabri
      La réalité c’est que "le pays reste pauvre" malgré l’existence de grosses potentialités... espaces vitales, ressources humaines ressources naturelles qui auront besoin d"être mises en valeur... si j’ai bien compris le message...

      donc les jeunes qui ont de l’expérience à l’extérieur devraient "s’investir" pour aider Madagascar . C’est le cas de notre interlocuteur... il donne son exemple quand il dit qu’il a "abandonné" ses activités pour travailler avec Ravalo.

      Mais au temps de Ravalo tout le monde sait que ceux qui réussissent étaient "saqués" sans ménagement par le régime sauf si l"activité de l’entreprise "arrange" de prés ou de loin Tiko... C’est l’une des raisons qui ont déclenché les grognes des chefs d’entreprises Malgaches et à l’origine du chute du dictateur économique surtout.

    • 26 avril 2014 à 11:07 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      Des "Olivier Andrianarison", il y a en une "foultitude" à travers le monde mais c’est "la politique" à Madagascar qui fait peur aux entrepreneurs... l’insécurité, l’instabilité politique,le manque d’infrastructure et plus important sans parler de " la mentalité de ory hava-manana ou la jalousie envers ceux qui réussissent héritée de la mentalité française...

    • 26 avril 2014 à 15:13 | Turping (#1235) répond à RAMBO

      Rambo,
      Vous avez raison d’avoir évoqué ,souligné le problème "d’insécurité " ,c’est le facteur bloquant de tout dévéloppement car ceux qui bossent ou fait quelques choses se font dépouiller ,les plus vulnérables sans protection .

      >Donc comme si créer de la richesse est un pêché ,être un c.on car il n’y a que les armes ,le banditisme qui font leur loi.
      >Attendre un gourou ,un Homme très riche comme du genre Ravalomanana créé de l’idolâtrie ,du genre :Le méssie ou personne .
      >Sincèrement ,la réussite de Ravalomanana ne me fait pas peur ni froid au dos ,au contraire cela incite les autres à se battre d’autant plus que l’Homme Ravalo est un autodidacte ,sans passer par les grandes écoles.

      >Beaucoup de gens "terre à terre" qui sont comme lui ,partout dans le monde .

      >Ce que je reproche en l’Homme Ravalomanana ,c’était son attitude à monopoliser tout ce relève de la compétence ,de la concurrence,etc....

      >Supposons que s’il a réussi dans son entreprise "Tiko " ,la laiterie ,fromagerie ,....d’autres peuvent réussir dans la "cimenterie" , "Sucrerie " ,dans l’immobilier........

      >Dans le but où on ne vénère qu’un seul Homme dans la vie mais aussi la réussite collective ou de ceux qui le méritent en se battant ,se cassant la g.ueule ...sans faire de jalousie ou de querelles permanentes.
      C’est de ce côté là ,que nous sommes très en retard à part les bla bla où même les petits étrangers sur ce forume se moquent de nous en permance .Il faut bouger !

      >Aliko Dangote ,le nigérian est l’Homme le riche d’Afrique .Il pèse 25 milliards de Dollars. Donc avoir une centaine de personnages de genre Ravalomanana à Madagascar ne nous fait pas peur ,au contraire cela va créer beaucoup d’emplois et de richesses nationales.

    • 26 avril 2014 à 15:34 | Turping (#1235) répond à Turping

      Rectif : ...forum,...permanence.

  • 26 avril 2014 à 09:49 | Paulo Il leone (#6618)

    Encore de la pub" pour cette île et ses habitants retournés à l’état de barbarie !

    • 26 avril 2014 à 10:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      - "habitants retournés à l’état de barbarie"-
      Vous allez trop loin..
      LES MALGACHES NE SONT PAS DES SAUVAGES.
      Donnez-nous des explications de tous ces enfants disparus et des recherches sans suite.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2014 à 10:27 | che taranaka (#99) répond à Paulo Il leone

      AKORY LAHALY,

      ce Monsieur a fait un CV et une lettre de motivation

      le peuple réflèchira......

    • 26 avril 2014 à 11:37 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pourquoi je devrais vous donner une explication à donner pour ne pas me faire brûler vif ?? On est coupable de faciès vazaha ?
      Vous voulez une explication ? En voici une :
      Et si c’était basile qui avait fait le coup ? Expliquez-vous !

    • 26 avril 2014 à 13:55 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      Je suis pour la peine de mort pour le kidnaping d’enfant et des crimes de sang.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoaàgmail.com

    • 26 avril 2014 à 14:38 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Moi aussi basile !
      Et dans les crimes de sang je compte le fait de brûler vif un innocent qui a le malheur d’avoir une couleur de peau plus claire que les autochtones retournés à l’état de sauvages !
      Et vous ?

    • 26 avril 2014 à 15:19 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais si mais si , et comment ça " vous allez trop loin " vous avez de ces culots et vous osez riposter vous qui soutenez des gens revenus à l’état de barbarie pour certains qui n’éprouvent aucun gêne pour assister à une immolation des êtres humains combien même ils seraient coupables et qui + est applaudissent et s’en amusent , ce sont peut -être des vrais Malagasy moi je les qualifierai de sauvages et même pire sauvages enragés et pleins de haine par dessus le marché !!! PÔVRE Madagascar , à ce rythme là , il n’est franchement pas prêt de sortir son engrenage infernal en plus avec des personnages tels que vous comme souteneurs !!!!.

  • 26 avril 2014 à 10:09 | Turping (#1235)

    A Madagascar toutes les opportunités sont là à condition de s’y mettre .
    .Tous les secteurs sont prometteurs ,pourraient rapporter de l’argent à l’état à tout le monde à condition de s’y mettre sérieusement.

    >Concernant le tourisme ,l’état devrait consacrer un "budget d’investissements public" ,un paquet pour améliorer l’état des routes ,des infrastructures , d’une politique de salubrité ,d’assainissement de l’environnement pour atttirer des touristes .

    >J’insiste davantage pour le retour à l’état de droit , concernant l’amélioration des conditions de vie des malgaches ,de faire mieux encore qu’avant la période transitoire de 2009 .Le maintien de la sécurité publique est un premier combat à gagner afin que la loi de la jungle ne sévisse ni terrorise personne.

    >Le secteur de l’artisanat est aussi un secteur porteur car l’artisanat malagache est réputé meilleur à l’étranger ,à l’exportation où les mains d’oeuvres ne coûtent pas cher (à proscrire l’exploitation de l’homme par l’homme).Il faut que tout le monde en profite .Des containers partent tous les jours à destination de l’Europe ,Japon ,USA .C’est une activité intéressante pour les malgaches autochtones ,comme les expatriés comme une activité complémentaire ,d’appoint pour complémenter les ressources pendant l’été en France ,Europe ,ailleurs....travail saisonnier.
    Je connais des français comme malgaches qui partent 2à 3 fois par an à Madgascar pour faire le containers ,la distribution de l’import/export.

    >Entreprendre c’est une façon de gérer ,de dégager profit .Tout le monde est passé par-là ,polyvalence ,multiactivité...
    >Dévise :perséverer ,du courage ,il n’y a rien sans rien dans la vie ,il se battre.Le soleil se lève pour tout le monde !!!

    > Est-ce le nouveau gouvernement Kolo parviendra t-il avec les Ministres venant de tout bord à rassembler ??? pour travailler sur des projets ambitieux ,de dévéloppement pérenne ,valeurs communes pour des intérêts communs ???

    Wait and see ,masina ny Tanindrazana !

    • 26 avril 2014 à 12:58 | Razaka (#7817) répond à Turping

      Bonjour l’Ami Turping.

      Moi non plus, je ne comprends pas trop ce qu’Olivier Andrianarison voulait exprimer par « à l’attention des jeunes, il recommande le réalisme car le pays a besoin d’aide et de toutes ses ressources »

      Pour moi le REALISME est par exemple notre démographie.
      Pour les RESSOURCES on pourrait parler aussi de notre Agriculture ! Pourquoi pas ?

      En matière de démographie, l’âge médian est de 19 ans et que si 90% de la population vive dans la pauvreté, il y a donc une forte proportionnalité de jeunes qui n’ont rien, même s’ils veulent s’en sortir. Répartition des richesses comprises, il se trouve que la majorité des pauvres se trouvent ainsi en milieu rural.

      L’Agriculture sera donc un des Secteurs d’activités prépondérantes à la lutte contre la pauvreté pour notre Pays. Il est donc plus adéquat de stimuler une nouvelle structure des facteurs de productions pour les ruraux dans le domaine de l’Agriculture.
      ## D’abord, il ne faut pas confondre la Croissance économique au Développement inclusif ou ‘’humain’’ et encore moins au bien-être. Justement le problème il est là.

      Il est donc évident que la croissance en faveur des pauvres doit s’appliquer dans les secteurs qui concernent les pauvres et dans lesquels ils sont en mesure d’utiliser les facteurs de production à leur disposition. Pour Madà, l’incidence de la pauvreté est plus forte dans les zones rurales et agricoles. Ainsi, la croissance en faveur des pauvres doit se focaliser sur les zones rurales, l’amélioration des revenus et de la productivité de l’agriculture et doit créer un maximum d’emplois.

      Mais il faudra se donner les moyens de bouger les choses plutôt de façon structurelle.
      La croissance en faveur des pauvres implique généralement que la croissance doit
      bénéficier aux pauvres et leur donner davantage accès aux opportunités économiques.
      Ceci sous-entend que la focalisation doit désormais porter sur la formulation et l‘application des politiques et stratégies qui permettent aux pauvres de participer aux facteurs de production et de bénéficier de la croissance économique, par une MEILLEURE REDISTRIBUTION des Profits. (Salaire, Education, Santé, Logement)

      Pour cela il faudrait me semble-t-il mettre en place les suivants :
      1° Une bonne Gestion des terres et celle des Ressources hydriques (je crois qu’une Méthode est déjà prête pour cela à Madagascar, il suffit de l’exploiter efficacement)
      2° Infrastructure & Structures commerciales en milieu rural pour un accès aux marchés optimisés.
      3° Amélioration de l’approvisionnement alimentaire et recul de la faim
      4° Recherche agricole, Diffusion et Adoption des technologies, pour une 2ème étape de façon à ce que l’on ait une Croissance qui s’auto entretient par la suite ‘’Croissance Endogène’’.
      D’ailleurs, ceci sous-entend, une formation des jeunes qui doit être en adéquation au vrai besoin du redressement du Pays. Et cet investissement est d’ailleurs très utile dans les Secteurs Clés de notre POTENTIALITE Economique.
      Madà n’y arrivera pas seul. Il a été démontré qu’une croissance accélérée en faveur des pauvres doit aller de pair avec une hausse de l’investissement et des gains de productivité, ainsi qu’avec une hausse des aides. Mais il faudra bien choisir son Partenariat.
      Ceci mettra aussi en exergue l’importance du BON partenariat entre Pays d’Afrique, à la fois en tant que pays individuels et en tant que continent. L’aide combinée à un cadre politique et institutionnel sain créera un environnement au sein duquel une croissance durable et compétitive se mettra en place avec une réduction de la pauvreté sur le long terme.

      Je suis pour une meilleure diversification nouvelle de nos Partenariats à l’international par rapport à ce qu’elles étaient au paravent.
      Car l’Europe me semble-t-il est surtout malade de son écosystème en général (en politique économique et en développement). Et ceci durera je pense pendant quelque temps encore………

      Have a Great Day

    • 26 avril 2014 à 14:58 | Turping (#1235) répond à Razaka

      Bonjour l’ami ,Razaka . J’ai lu ,relu l’article d’Olivier Andrianarison .
      Je ne vois pas trop en résumant le texte ,l’expression de ce dernier, son attention envers les jeunes à part ses expériences personnelles ,son management ,etc....aussi son travail avec l’entreprise TIko de l’ex-président Ravalomanana .

      >Le fait qu’Olivier promeut le tourisme à Nosy Be où il dirige le "Pearls internbational Golf country",il parle de moyens financiers .Depuis 2009 ,aucun budget de la part de l’état de transition n’a été alloué pour dévélopper le tourisme ,l’entretien des routes etc.....alors que le golf pourrait attirer une masse importante d’étrangers dans le secteur du tourisme .Il n’a pas tort....à condition d’évoquer l’état sécuritaire dans ce pays comme l’évènement dramatique qui s’était passé à Nossy Be ,le lynchage des étrangers puis leur crémation. ----) Ce qui donne une mauvaise image à ce pays où l’état de droit n’est pas complètement encore restauré ,et que le barbarisme sévisse toujours.

      >Par conséquent ,vous avez complètement raison d’avoir évoqué les "jeunes" où presque 70% des populations malgaches sont des jeunes sans avenir dans la plupart .
      De ce côté là ,il faut qu’il ait une forte mobilisation de la part du gouvernement pour relancer le système socio-économique impliquant les jeunes ,les ressources humaines pour créer du dynamisme ,de la richesse pour notre cher pays ,patrie ....
      >La restauration du civisme ,l’état de droit,...les règles respectées par tous et toutes en créant des emplois fera diminuer les délinquances , la restauration de la sécurité sur tous les plans(de ce côté là ,il y a un grand travail à faire). .

      >L’insécurité quelque soit sa forme est un facteur bloquant de tout dévéloppement .A part l’émancipation des jeunes ,adultes ,tout le monde à créer de la richesse ,d’innovation ,....On attend les actes concrets du gouvernement malagache allant dans ce sens avec les tas de promesses annoncées.

      >>Comme vous l’avez souligné ,malheureusement on ne peut écrire et tout dire que :le dévéloppement de l’agriculture est un atout ,un secteur d’avenir de Madagascar avant même le tourisme ,l’artisanat .
      >Pareil pour la pisciculture ,l’aviculture ,etc....sont des secteurs à améliorer.

      Nous avons des ingénieurs agronomes pour améliorer les rendements sans faire recours aux pesticides ni aux poulets de chair ....les produits cancérigènes .

      >Madagascar devrait avoir aussi des centres de recherches agronomiques ,microbiologiques ,.....etc afin d’étudier les croisements ,les processus génomiques ,les souches mutantes , l’utilisation des fongicides adaptables à notre culture pour garder le label bio ou proche du bio ,etc....Tout ce qui provient de OGM (organisme génétiquement modifié ) n’est pas bon ,il faut se méfier car beaucoup de nourritures sont cancérigènes si on se réfère tout à l’Europe et le monde très dévéloppé,de vie occidentale.
      Le rapport :Qualité/Quantité ,protection de l’environnement oblige .
      C’est pour vous faire rire. Tellement les chinois produisent trop ,que même ils arrivent à trafiquer les médicaments envoyés en Afrique .Dans les marchés où il y a des produits de "contrefaçons" ,dans beaucoup de médicaments à bas prix supposés soigner la maladie ,ils ’est avéré que le principe actif "PA" ont été substitué par du "sucre" ,lactose ,saccharose ,....domaine que les chinois ne maitrisent pas trop.

  • 26 avril 2014 à 19:28 | maso (#2264)

    J’ai conversé avec Olivier Andrianarison un homme plein de Bon Sens, d’un humanisme rare.
    Il ne fait aucun doute qu’il maîtrise la culture de l’entreprise qu’il a su l’adapter au mécanisme lourd et statique de l’administration.
    Il est à l’image des hommes d’exceptions et de tolérances que cette grande île sait faire naître.
    A l’avenir de Madagascar.

  • 27 avril 2014 à 16:09 | gandhimandelaking (#8322)

    Valorisons ensemble l’île de Nosy-Bé et notre île de Madagascar.

    http://www.thebookedition.com/nosy-be--ame-malgache-coeur-francais-tamim-karimbhay-p-46319.html

    http://www.thebookedition.com/annee-2043--autopsie-d-une-memoire-tamim-karimbhay-p-56300.html

    L’Île de Nosy-Bé rentre dans la littérature française insulaire et dans l’Histoire de l’océan Indien. Lire à ces titres :

    - Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français disponible chez thebookedition
    et
    - Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire qui est un roman dont l’histoire se déroule à Antananarivo et surtout à Nosy-Bé.

  • 27 avril 2014 à 17:06 | Vary-Manta (#2623)

    « Rencontre avec OA – ex-ministre revient à ses premiers amours »
    Quand j’ai lu ça, je me suis dis on va m’apprendre quelque chose sur cette personne. On va le laisser s’exprimer.
    En tant que ministre, on ignore son bilan !!?
    En tant que chef d’entreprise, on ignore qu’il a réalisé, rien de concret ! Tout reste flou absolut ! Prétendre que le Golf est un sport qui attirerait des touristes á Nosy-bé et est une source de développement, c’est prendre des lecteurs pour des « pignoufs » ! Et c’est comme si notre Haingo n’aurait jamais mit les pieds á Nosy-bé de toute sa vie.
    De ce qui est d’information sur son interlocuteur : "il a effectué des études sups á Ankatso (on ignore quelles études ?) ; qu’il ait étude à l’étranger , on ne sait pas où ? On dirait que l’étranger c’est une village dans une petite île voisine - donc sans aucune importance géographique. Je ne commente même pas le flou sur le détail de ses expériences professionnelle à "l’étranger" (quelles société, quel poste, etc.) Pffhh ! Ce n’est pas important, l’essentielle c’est d’étaler sans vérifier, sans précision !
    La phrase qui illustre tout le mystérieux sur le personnage, c’est celle ci : « Il dit avoir aidé une grande société locale pour avoir accès au marché dans ce domaine « Oui, oui ! … une grande société !?
    Sur ses relations avec le personnel du gratin politique, c’est le top : Il a "soupé" avec tout le monde, quand il veut comme il veut (de Zafy à Ravalo jusqu’au HAT, pourvu que ça mousse ! Mais nulle part on évoque concrètement si cela n’a servi qu’a sa carrière ou si cela á produit un enrichissement pour les intérêts de Madagascar !
    Ce n’est pas du camouflage. Non ! c’est du « délestage « ! On garde tout volontairement dans la pénombre.
    Que le caméléon apparaisse comme est laitier sous ra8 et réapparaisse comme expert économiste sous Hery Vaovao, ne choque personne au pays des caïmans et caméléons
    Ce genre de médiocrité, on peut l’écrire pour un journal scolaire, mais désolé, c’est intolérable comme source d’information pour le pays entier. Peut-être que notre pistonné journaliste á voulu vendre les vertus de son parent. Mais alors il faut arrêter de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas ! A la fin de tout, je ne sais toujours pas, c’est quoi son 1er Amour : Nosy-bé ou l’argent du Golf ?

  • 28 avril 2014 à 09:55 | meloky (#637)

    J’adore la decision de cet ancien ministre, le poste n’est que pour servir la nation. C’est une veritable honneur !

    Comme tous les citoyens, si le service particulier a pris fin, il faut retourner dans la communaute d’origine ; et participer parmi les peuples dans les activites quotidiennes !

    C’est une bonne lecon pour tous les amis internautes qui malgre leur specialite ne fassent que multiplier ses critiques malsaines qui menent nul part !

    Bonne chance Mr le Ministre !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS