Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 30 septembre 2023
Antananarivo | 00h41
 

Météorologie

Intempéries

Ampitatatifika : des habitants évacués d’urgence

vendredi 27 janvier | Mandimbisoa R.

La pluie incessante de ces derniers jours ont entraîné la crue des eaux dans plusieurs endroits de la capitale et ses périphéries. L’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (APIPA) a lancé hier un alerte de vigilance jaune (avis de menace) pour 18 communes qui longent la rivière Sisaony. Dans la commune rurale d’Ampitatafika, habituée aux inondations à chaque saison cyclonique, les secouristes ont procédé à l’évacuation d’urgence d’environ 250 personnes dans les quartiers d’Ambohidava et Anjanamaintso à cause de la montée des eaux.

La digue d’Ambohidava, situé à hauteur d’Ampitatafika, rompue par les depuis les intempéries survenues en janvier 2022, n’a pas été encore réhabilitée. Une situation qui a inquiété la population depuis le début des saisons des pluies. L’année dernière, une cinquantaine de maisons ont déjà été emportées par les crues après la rupture de la digue au niveau.

-----

Selon de dernier bulletin hydrologique de l’APIPA, à l’échelle d’Ampitatafika, le niveau de la Sisaony est de 2,69 m. L’eau est monté de 0,08 m durant les 16 dernières heures mais son niveau restera stagne pour les prochaines 12 heures. La cote d’alerte de danger déclaré (vigilance rouge) à cette station est de 3,50 m. Elle n’est pas encore ainsi atteinte.

Pour le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC), son dernier bilan publié hier fait quant à lui état de 16 décès et de 19 personnes portées disparues. A cela s’ajoutent les 55 421 sinistrés issus de 12 665 ménages répartis dans 15 régions de Madagascar.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 27 janvier à 10:20 | citoyendumonde (#4292)

    Plus il ment, plus la nature se déchaîne sur notre pays.

    • 27 janvier à 10:36 | arsonist (#10169) répond à citoyendumonde

      Je reconnais que "citoyendumonde" est perspicace !

      Si Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto a ne serait-ce que le centième de la perspicacité de "citoyendumonde",
      Mada et ses habitants auraient eu bien moins de problèmes .
      Hélas ! Ce n’est pas le cas !

  • 27 janvier à 10:53 | Shalom (#2831)

    Lors de leur débat présidentiel, Ravalomanana a dit à DJ Faikam-boto Rainilainga Brosse Le (Lui) l’utilité de construire des "DAM", conseil que Faikam-boto s’était moqué car ne sachant pas ce que voulait dire ce mot.
    Tant d’eau coulant à flot, bien sûr dévastatrice mais les gens intelligents sauront comment l’utiliser à bon escient.
    Est-ce le moindre des soucis de Faikam-boto ? Non, ce sont les projets werawera qui sont prioritaires pour lui.
    Alors que lors du sommet de Dakar, il ose clamer des conseils pour l’agriculture.
    Enfin, avec des quantités d’eau pareilles, (Sisaony pour Ampitatafika, Ikopa et Mamba réunis), comment se comportera le "fameux" barrage d’Ifarahantsana.

    • 27 janvier à 11:19 | arsonist (#10169) répond à Shalom

      Je soupçonne Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto d’avoir compris "dame" quand Ra8 parlait de ’’dam" !

      Il est vrai que Rajoelina , ce DJ bac-3 Brosse-Li , parle un français approximatif. Comprendre "dame" quand on parle de "dam" et de rétention d’eau : il faut avoir un esprit tordu pour ça ! Alors en ce qui concerne la langue anglaise ... c’est le brouillard pour lui !

      Ce Brosse-Li bac-3 Rajoelina n’a certainement jamais entendu parler du "New Deal" de Roosevelt .
      In it dams were taking a large place , as the one "Grand Coulee Dam".

      [Peut-être "vohitsara" , cet autre lèche-q à Rajoelina, me répondra en sanscrit, comme l’autre fois. Qui sait ? "vohitsara" est peut-être un karana !]

    • 27 janvier à 11:28 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Vohitsara ?
      Isandra ?

      Fascinant comme choix de pseudo, deux noms de zone parmi ceux très utilisés dans les années 80-90 pour désigner Analamanga et la zone productrice du nord ouest du Betsileo.

  • 27 janvier à 11:01 | arsonist (#10169)

    Ampitatafika - Anosizato - Ambohimamory - Tangaina - Fenoarivo :
    mais c’est chez nous , tout ça !

    Cet article de presse dit que la digue a été rompue l’année dernière !
    Mais elle n’est toujours pas remise en état jusqu’à ce jour !

    P...in !
    Jadis le fokonolona aurait remis en état cette digue au plus tard courant août . Avant le début des labours !

    Mais que peut bien connaître Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto en ce qui concerne nos us et coutumes, ainsi que notre culture à nous [en particulier le fonctionnement du fokonolona], dans la région que nous appelons "Kibon’Imerina" !

    Nos ancêtres n’avaient nullement besoin de mendier des aides à l’ Étranger pour réparer les dégâts des cyclones et des eaux.
    Ils réparaient eux-mêmes en temps et en heure ces dégâts par leurs propres moyens !

  • 27 janvier à 11:50 | Inglewood (#6780)

    Le débit normalisé de ce cours d’eau Ikopa est à l’image. Dans cette ville l’aménagement du territoire et l’urbanisation sauvage des espaces et des hommes ne sont que vaines idées ; l’absence de volonté politique tuent l’Environnement.
    Les ministères de tutelle existants c’est pour se donner de la conscience. Un consensus larvé pour se contenir pourvu que l’on roule en grosse cylindré 4WD.
    Les oiseaux, véritable baromètre de l’Environnement n’ont presque plus élus domicile dans la ville. Du moins nous savons dans quelle partie de la ville ils se sont réfugiés.
    La saison prochaine la pluie va disparaître, la mauvaise hygiène, l’incivilité permanente ;la pluie de mensonges et les promesses politique de Débile en chef vont reprendre leur droit.
    L’ absence d’Education de masse n’est qu’habitude. L’année recommence.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS