Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 14 novembre 2019
Antananarivo | 17h06
 

Communiqué

Achèvement de l’acquisition des données sismiques 2D aux actifs de Juan de Nova et Belo Profond

samedi 12 mai 2012

COMMUNIQUE

Pétrole
Achèvement de l’acquisition des données sismiques 2D aux actifs de Juan de Nova et Belo Profond

LAGOS, Nigeria, 11 mai 2012/ - South Atlantic Petroleum (SAPETRO) (http://www.sapetro.com) a le plaisir d’annoncer la réussite et l’achèvement du programme d’acquisition de données sismiques sur 12 256 km au sein de ses deux actifs à Juan de Nova et Belo Profond dans le canal du Mozambique. Les étendues sont de 8 868 km à Juan de Nova et de 3 388 km à Belo Profond.

Le permis pour Juan de Nova dans la région des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) est pour une superficie de 52 990 km2 et représente une nouvelle et importante province d’exploration en eau profonde adjacente à des blocs majeures découverts récemment par les compagnies ENI et Anadarko dans la province d’exploration du Bassin de Rovuma au large de l’Afrique de l’Est. Le bloc de Belo Profond au Madagascar, qui couvre une superficie de 13 770 km2 est adjacent au bloc de Juan de Nova et s’étend vers le sud le long de la zone de fracture de Davie. La profondeur de l’eau des deux zones est de 1 800 mètres et 3 200 mètres respectivement. Les données sismiques modernes indiquent que les blocs contiennent une bonne épaisseur de paquets sédimentaires tertiaires et mésozoïques favorablement structurés tout au long de la superficie de dépôt sur un grand bloc crustal continental submergé. La zone entière est en fait une « marge de transformation paléo » active il y a 170 à 90 millions d’années. Des études satellites de télédétection ont montré des potentielles zones d’infiltrations d’hydrocarbures qui ont été prélevées pour des analyses géochimiques en rapport avec le programme d’exploration agressif de SAPETRO.

L’étude a été faite grâce à la technologie complètement dépourvue d’effets de traînées GeoStreamerTM de PGS. Cette technologie unique en son genre combine une banderole à deux capteurs avec sa nouvelle technologie de source GéoSourceTM. Les données GeoStreamer GSTM sont d’excellente qualité vu qu’elles ont énormément de fréquences hautes et basses et qu’elles sont dépourvues de traînées à la source et à la réception et promettent donc de largement améliorer : le taux de réussite des explorations de SAPETRO, le ciblage et la réussite de récupération en améliorant la perspective l’évaluation, la délimitation du réservoir et la caractérisation. Cette étude sismique SAPETRO est la plus large jamais faite mondialement en utilisant la technologie GeoStreamerTM de PGS.

SAPETRO a aussi profité de cette mobilisation sismique pour faire un prélèvement géochimique en utilisant le système de prélèvement de la surface de la nappe C5-C35 grâce à Gore Technology pour évaluer les infiltrations dans la région. Plus de 40 échantillons ont été recueillis afin d’être analysés. SAPETRO pense que le fait d’allier des données sismiques d’avant-garde à haut débit à des analyses géochimiques mettra clairement en évidence la présence de systèmes pétroliers actifs dans la zone du canal du Mozambique.

Malgré le mauvais temps y compris quelques cyclones qui sont passés dans la région, l’étude a été achevée de façon concluante grâce au système de remorquage profond de GeoStreamerTM.

Martin Trachsel, chef de la direction chez SAPETRO, s’est exprimé au sujet de cette transaction :

« Ceci est un accomplissement majeur pour SAPETRO, mais ce n’est que le début de l’aventure. La prochaine étape sera de voir comment PGS utilise son unique séparation de champs d’ondes ce qui améliorera l’interprétation finale des données. Au cours des 12 prochains mois nous espérons avoir un portfolio de perspectives sismiques et géochimiques en 3D pour le forage dans l’une des plus grandes provinces émergentes en hydrocarbure. »

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour South Atlantic Petroleum (SAPETRO).


South Atlantic Petroleum (SAPETRO) (http://www.sapetro.com) est une entreprise nigériane, située en amont, de production et d’exploration de pétrole et de gaz avec un portfolio de 5 actifs au sein de 4 pays qui couvre le cycle entier de la chaîne de valeur d’exploration et de production. En plus de la production et de l’exploration en eau profonde au large du Nigéria, SAPETRO s’intéresse aussi au Bénin, au Territoire Français dans le Canal du Mozambique (TAAF) et à Madagascar.

SOURCE
South Atlantic Petroleum (SAPETRO)

8 commentaires

Vos commentaires

  • 12 mai 2012 à 09:51 | JewLahy (#6066)

    Et voilà ! Des personnes (morales ou physiques) venues de très loin, s’intéressent dangereusement aux ressources situées dans "Notre" zone économique exclusive (ZEE) !

    Si la mer ou l’océan pouvait parler, alors, je présume et je parie même que cette partie du canal de Madagascar (oui : vous avez bien lu !) ne pourrait parler ni le Haoussa, ni l’Ibo, encore moins la langue d’Oc ! Elle ne pourrait que parler la langue malgache dans sa déclinaison Sakalava, ou à la rigueur le Shi Mboushi ou le Shi Maore de Mayotte. Après tout, il est faux d’affirmer que ceux qui sont venus implanter leur drapeau sur des îles "inoccupées" en sont
    les propriétaires !
    Imaginez un peu des gitans en train de squatter une résidence secondaire fermée (en montagne ou sur le littoral) appartenant à des gens respectables travaillant dans leur capitale : Parce qu’elle est inoccupée, la résidence leur appartiendrait-elle à ces Gitans ?

    Malagasy de toute obédience : ne perdons pas notre temps à nous chamailler entre nous : unissons-nous pour défendre et protéger nos ressources très abondantes, NOUS NE SOMMES PAS PAUVRES !

    • 12 mai 2012 à 10:30 | tianarabe (#6624) répond à JewLahy

      Et oui ; je suis tout a fait du meme avis que vous. On dirait que le sort de notre ile Juan de Nova n’interesse personne. Je trouve cela inadmissible que d’un cote, nous delivrons des permis miniers a certaines entreprisess etrangeres dans le sud, autoriser une exportation d’or avec un droit aussi ridicule et derisoire et rester indifferent quand au sort de cette partie de notre territoire. Je me demande meme si nous sommes honnetes avec nous meme etant donne que nous sommes en train d’exploiter tout et a tout a va, je me demande si ce n’est pas deja beaucoup trop pour une population de 25 millions d’habitant par rapport aux retombes economiques a esperer ?
      Est ce qu’il y a encore un amour de la patrie au fond de nous ou est ce que nous ne voyons et ne vivons qu’au jour le jour ?

  • 12 mai 2012 à 11:56 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Ces iles parses appartiennent à Madagascar.
    Le Général de Gaulle les a pourtant gardé pour la France en 1960.
    Officiellement, ces îles ne font pas partie de l’union européenne.

    1 000 000 km2 de ZEE.
    Iles éparses ont été militarisées en 1975.
    http://www.taaf.fr/-Les-iles-Eparses-

    N’est-il pas temps et légitime que la France rend ces îles aux Malgaches ?
    Qui sera le futur président malgache capable de défendre jusqu’au bout les interêts Malgaches concernant les îles Eparses ?

    http://videos.tf1.fr/jt-13h/juan-de-nova-son-lagon-et-ses-militaires-7170978.html
    à 6mn15 "petite sandale de jeune malgache"

    • 13 mai 2012 à 00:23 | che taranaka (#99) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Mes amis,

      ces iles font partie de la Z.E.E malgache...

      la FRANCE doit les rendre aux malagasy...POINT BARRE...

    • 13 mai 2012 à 03:44 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à che taranaka

      ’faut pas rêver que La France va rendre à M/car les îles éparses comme Europa et Juan de Nova...
      La France tient beaucoup à cette zone. La preuve, La France a fait de Mayotte (Comores) le dernier département français... pour être tranquille de surveiller, contrôler l’entrée du Canal de Suez, le Canal de Mozambique (routes du pétrole) et les pays du moyen orient, gros producteurs de pétrole ...
      Ravalomanana en voulant accorder un bail emphythéotique (mal ficelé) aux Coréens du Sud sur le grand ouest de M/car a signé sa "mort politique" ...
      Eh oui ! C’est aussi simple que çà mais on tourne autour du pot ...

      Quelque part, Ravalomanana a commis beaucoup d’erreurs foncières et autres ... dans sa gestion politique. Ce qui complique son retour à M/car que personne ne lève le p’tit doigt pour qu’il retrouve le pouvoir...
      En attendant, Rajoelina entame sa 4° année, pratiquement le doigt dans le nez ...
      Avec Ravalomanana : tsy mino fotsiny itsony aho ! Il est grillé à cause de sa mégalomanie :
      - Président de la République,
      - Président de sociétés,
      - Président laïque d’Eglises,
      - Président d’associations de son village natal,
      - ...

      "Qui trop embrasse, mal étreint !", dit-on ! Un "homme orchestre" à lui tout seul : guitariste-saxophoniste-percussionniste- chanteur- violoniste ...
      C’était pas sérieux ! Pas du tout sérieux ! En prime, têtu !
      C’est pour çà que ses 1° lieutenants l’on abandonné ... Il n’a plus que ses adjudants et petits soldats ...

      Quoiqu’il en soit, La France ne va jamais lâcher Juan de Nova , Europa, etc ... comme l’inexistence de Ravalomanana qui commence à embarrasser l’Afrique du Sud diplomatiquement ...

      Volià !

    • 13 mai 2012 à 10:16 | niry (#210) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      Mbay tany ny omaly ! régressiste !! collabo !! Ca te convient bien ce statut quo !
      Ny argentins aza mbola mieritreritra ny malouines foana ! Ady io !! Mila miady Madagasikara fa tsy mamela io taniny io ho an’ny vazaha eo fotsiny.
      Inona no mba excuse na contre-partie valable toloran’ny vazaha amin’io ? Tsy misy ! Voa foana izahay. C’est un droit légitime ho anay gasy io, ry omaly a. Efa manomboka manao peuplement aza angamba zalahy ao.. (colonisation sauvage de type israélienne)

    • 14 mai 2012 à 22:08 | mamtantely (#6657) répond à niry

      Manao ahoana daholo tompoko ;
      Avelao koa izahay tanora mba hamoaka ny hevitray @ ity forum ity : Raha mba misy fotoana kely ianareo de mba mijere site internet mahakasika ny nosy bodoan’ny Frantsay ireo :(Juan de Nova ; Europa ; Ile glorieuse).Sao de heverinareo fa tsy arahin’ny Frantsay akaiky ireo nosy tokony ho anjara nomen’Andriamanitra antsika ireo.Porofon’izany dia mandefa olona mihitsy ry zareo mitety an’ireo nosy tsirairay ireo isam-bolana sao misy ny hitetika ny hanorimponenana(izany ex-militaire retraite izany no mitety ireo nosy ireo amin’ny roplanina kely). Na ny Malagasy mpanjono sendra mba mialokaloka kely manamaina trondro ataondry zareo roaka alika koa dia fomba ahoana re no haneken’ny vazaha hanomezana ireo nosy ireo an’ny Malagasy ? Tokony tany @ 1960 no efa nangatahina tamin’izy ireo koa ny anjara lovantsika ireo fa tsy izao izy efa fanta poko fantapirenena hoe misy valeur inestimable ao ambany ranomasina izao dia ho ekeny tsotra izao fotsiny. Mba mandiniha ihany fa tsy fohy fisainana ny Vazaha.Raha hanaiky an’izany izy dia tsy maintsy misy tambiny na takalony.

    • 16 mai 2012 à 15:32 | mandinika (#4014) répond à mamtantely

      vazaha be tsy mifora hoy samoela izay

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS