Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h59
 

Société

Tour de Mada

Accueil chaleureux de la famille Zoto par les Tananariviens

mercredi 13 mai | Fano Rasolo

Insolite. Cris de joie, klaxons stridents, caravane de motards, de vélos ou de voitures ont envahi le trajet d’une trentaine de kilomètres séparant Ambatofotsy à Andranomena hier. Une foule enthousiaste a accompagné sur la route les cinq membres de la famille Zoto jusqu’à leur destination hier.

La famille de Maurice Randrianarison alias « Zoto », a fait le défi d’accomplir le tour de Madagascar à pied avec vélos poussés. Au début de l’aventure, il y a quatre mois, le couple quinquagénaire est parti à pied d’Antsiranana à Vaingandrano. Il devait récupérer ses trois fils suite au décès du grand-père qui les a élevés dans cette localité. Ce couple a parcouru à pied, tout le littoral oriental de la Grande Ile pour rejoindre Vangaindrano. Là, ils ont retrouvé leurs trois enfants âgés de six (06), de huit (08), et de dix (10) ans.

Parcours de la famille

Par la suite, avec leur enfants et quelques affaires, ils ont continué leur périple et ont fait le défi de faire le tour complet de l’Ile à pied, un peu à l’image de la famille Poussin et un itinéraire différent. De Vaingaindrano, Ils ont rejoint Taolagnaro, toujours à pied, et tout en poussant les trois vélos de leur jeunes progénitures. De Taolagnaro à Tuléar, ils ont poursuivi leur route vers le nord, atteignant la bourgade de Morombe jusqu’à la ville d’Ihosy, et toujours plein nord, ils ont successivement relié trois chefs-lieux de régions, savoir, Fianarantsoa (Haute-Matsiatra), Ambositra (Amoron’Imania) et Antsirabe (Vakinankaratra). Enfin, hier, ils ont rejoint triomphalement la Capitale.

Accueils enthousiastes

Tout au long de leur trajet, cette famille s’est réjouie de l’accueil enthousiaste qu’elle a rencontré de la part de la population. « Ils ont pu jouir de la généreuse hospitalité malgache. Partout, les gens leur ont offert tout ce qui était à la portée de leurs mains, de la simple orange jusqu’à des sommes plus ou moins importantes. Au début, la gestion des mesures de prévention du coronavirus s’avérait difficile, car les gens voulaient tous se mêler à eux mais ils ont trouvé une solution, en marchant un peu plus rapidement pour éviter les contacts trop étroits », selon Hervé Barinjaka Milius, celui qui a accueilli et hébergé cette famille de marcheurs à leur arrivée à Antananarivo.

Devant cet accueil chaleureux, la petite famille a été très impressionnée. Le père « Zoto », ému, n’a pas pu retenir ses larmes. Cet accueil a débuté dès 9 heures du matin à Ambatofotsy, pour arriver à Andranomena vers 7 heures du soir.

D’après toujours Hervé Barinjaka Milius, la famille « Zoto » est prêt à rejoindre Antsiranana après l’escale d’Antananarivo. « Notre objectif est de pouvoir boucler sans incident ce tour de Mada de 12 000 kilomètres. Nous sommes tous en parfaite santé », selon le père de famille.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 13 mai à 21:16 | lé kopé (#10607)

    Mes respects pour cette famille qui a montré qu’à force de courage et d’abnégation ,on arrive à vaincre les difficultés de la vie . Merci aussi au peuple Malagasy qui les soutiennent tout au long de leur périple .Le mot solidarité n’est pas un vain mot ,même si nos politiciens ont galvaudé le dicton :" velona iray trano , maty iray fasana ".

  • 15 mai à 00:08 | kunto (#7668)

    Kunto ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - Bravo à la Famille " Zoto " : vous nous avez démontrer = avec courage et force on y arrive - si on veut on peut ... etc ....

    • 15 mai à 00:09 | kunto (#7668) répond à kunto

      - Certains devraient s’en inspirez dans d’autres domaines .......

      - QUE DIEU NOUS GUIDE

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS