Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 23 avril 2019
Antananarivo | 08h55
 

Développement

Transparence et redevabilité

61 OSC en activité

vendredi 6 juin 2014

61 organisations de la société civile se sont vus allouer le 2 juin 2014, des fonds par le Projet de gouvernance et de développement institutionnel (PGDI) dans le cadre de ses actions à promouvoir la bonne gouvernance.

Le PGDI considère que les OSC sont les principaux acteurs du développement et les encourage dans des initiatives innovantes se rapportant à la question de la bonne gouvernance et à la promotion de la transparence et de la redevabilité sociale. Ces OSC peuvent être des ONG, des groupements publics ou privés. Sur la première vague de 75 OSC candidates, 61 OSC d’entre elles ont complété convenablement leurs dossiers ce 2 juin et été jugées éligibles ; elles disposent maintenant des fonds qui leur permettent de mettre en œuvre leur projet (voir liste des OSC et l’enveloppe financière allouée en fichier attaché : FSC affiche A2 sous pdf).

Selon un responsable au sein du PGDI, Mme Ando Rabarijaona, l’initiative (sensibilisaton, appel et identification des OSC) a été lancée par le Projet de gouvernance en 2012 et les régions ciblées étaient les régions Analamanga, Anosy, Vakinankaratra, Diana, Atsinanana et Alaotra Mangoro. Avec le retour à l’ordre constitutionnel donc, si l’on a bien compris, la Banque mondiale qui est le bailleur de fonds a enfin décidé de débloquer les fonds d’un total de 875 197 804 Ariary. La dernière vague d’OSC éligibles sera connue dans une quinzaine de jours, à la rigueur avant la fin du mois de juin 2014, précise Mme Ando Rabarijaona.

Sur les 6 régions cibles, 7 oeuvrent dans la région Analamanga, 15 dans le Vakinankaratra, 12 dans l’Alaotra Mangoro, 15 dans la région Atsinanana, 13 dans l’Anosy et 4 dans la région DIANA ; seules 9 OSC prétendent à une envergure nationale.

Rigueur et suivi

Les OSC ont été sélectionnées selon des critères bien définis à savoir les thèmes ou le domaine d’intervention du projet soumis au bailleur, et les outils mobilisés par les initiateurs du programme pour atteindre leurs objectifs. Il faut savoir que les programmes proposés par les OSC jusqu’à présent sont surtout axés sur la transparence de la gestion des fonds publics, l’amélioration de la gestion financière, la transparence dans la passation des marchés publics, la mise en œuvre de la transparence et redevabilité sociale (TRS) dans les zones minières, la transparence de la gestion des impôts fonciers et sisaliers.

Ces OSC seront notées suivant leur performance. De ce fait, les initiateurs des projets soumettront régulièrement des rapports d’activité détaillés aux comités de pilotage. Ces derniers se chargeront d’informer les populations des communes concernées – qui sont en fait les bénéficiaires de ces financements - par les actions en fonction des moyens disponibles dans chacune des localités.

Le PGDI2 travaille avec le cabinet Audit-Conseil-Services pour l’approche avec les OSC. Les comités de pilotage régionaux assureront le suivi des actions des OSC dans les zones d’intervention. Ces structures veilleront par ailleurs à ce que les informations soient remontées à temps aux comités de pilotage central afin d’anticiper ou de maîtriser le risque d’utilisation du fonds à d’autres fins.

Recueilli par Valis

PDF - 292.3 ko
Liste des OSC

4 commentaires

Vos commentaires

  • 6 juin 2014 à 08:27 | valoha (#7124)

    Nahomby tokoa ny politikan’ny mpanjanaka namotika ny kolon-tsaina Malgasy ! Nopotehan’izy ireo ny soatoavina izay fototra nifampitantanan’ny Malagasy ny fiarahamoniny ampahendrena sy ampahamendrehana !
    Koa raha miresaka ny fitantanana mangarahara ankehitriny ity lahatsoratra ity dia deraina sy ankalazaina tokoa.
    Fampatsihaivana antsika Malagasy iverina @ ny fahendrena nolovana t@ ny Teo Aloha. Tsy ny fitiavan-tena, na ny fitiavam-bola, na ihany koa ny voninahitra sy ny fahefana no nitana toerana lehibe t@ ny Malagasy, fa kosa, ny fifanajana eo @ ny samy Malagasy, eo @ samy mpiray tanana ; fifanomezan-tanana mba hamokatra bebe kokoa hatrany ; ny fifankatiavana mba hirindra sy hilamina ny fiarahamonina entina mampandroso ny tany ; ny fifanaraha-maso ny adidy aman’andraikitra rehetra mba tsy hiisy ny indro kely, mba ho tomombana avokoa ny asa aman-draharaha rehetra ivoaran’ny Malagasy.
    Izany no fanahy sy toe-tsaina nitondra antsika Malagasy izay tsy nisy nanaja intsony, ary tsy nasiana hasiny ka izao isika mianakavy tonga @ izao toerana misy antsika izao ! Fahantrana diso tafahoatra sy fahoriana andro aman’alina !
    Koa, antsika no mandray fanapahan-kevitra miaraka, tsy an-katerena, na avy any ivelany na aminy samy Malagasy, ny mba iaraha-mamerina izany soatoavina masina izany ! Iverina ifotony ifanasoa, ifanimbina, ifampizara ny asa aman’andraikitra, ary ny vokatra dia ho entina hanaovana rafitr’asa hampandrosoana an’ity Nosy ity ! Iverina @ ny mahazatra teo aloha mba hifamelona sy hifampintsinjo fa tsy noho ny fanampiana ara-bola sy izay fepetra miaraka aminy entina hanerena antsika hanao ny mifanohitra @ izany eo @ ny fiarahamonina !
    Tokony hiala avy hatrany @ ny famenoana ny paosy ny tsirairay, hiala @ fanangonan-karem-pirenena (solika/entona/volamena/vatosoa / tany / sns...), ary hijery ny manontolo, ny fiarahamonina, mba hirindra sy hamokatra fahizay ny Malagasy, ka tsy hiady an-toerana na hifamono an-trano ! Izany no atao dia mba ho reharehan’ny taranaka ho avy rehetra !

  • 6 juin 2014 à 09:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Comme les associations,en FRANCE, :
    - "LA CORSE A LA SUBVENTION ou AUX SUBVENTIONS".
    Le Gouvernement ou l’Exécutif Malgache devrait être le seul initiateur d’une "POLITIQUE GENERALE du PAYS,MADAGASCAR".
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 6 juin 2014 à 09:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :
      - la course aux subventions

    • 6 juin 2014 à 14:57 | bema (#828) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bjr, RAMAHEFARISOA Basile, chaque OSC DOIT être reconnue d’utilité publique et surtout transparente dans la gestion de leurs comptes avec un bilan par année (activités+budgets). Le non respect de cela devrait la radier définitivement de la liste.Misaotra Tompoko.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS